AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de saigneurdeguerre


saigneurdeguerre
  24 mars 2021
Quand vous êtes né orphelin, il y a peu de chances pour vous de côtoyer le monde de l'art. C'est pourtant ce qui est arrivé à… Appelons-le Stéphane. Stéphane K.
Au milieu des années 80, il est proche de la jet-set qui passe par Paris. Il y guide même des gens tels que David Bowie. Il fréquente quelques-unes des mannequins les plus célèbres, sans toutefois avoir nécessairement un lieu où se poser, où dormir. C'est au cours d'une de ses « incrustes », qu'en se réveillant sur un canapé, il découvre une sérigraphie d'Andy Warhol… Et c'est le coup de foudre. le virus de l'art ne le quittera plus jamais.
Il commence par travailler pour un antiquaire. Il veut étudier l'art ! de temps en temps, il réalise une jolie opération en servant d'intermédiaire.
Aux puces, il tombe un jour sur un tableau qu'une femme s'apprête à acheter. Mais ce tableau, il le veut ! Quelque chose lui parle, alors il ment effrontément à cette dame en prétendant qu'il est étudiant à l'école du Louvre et que ce tableau est mal dessiné…

Critique :

Jamais, je n'aurais cru être à ce point intéressé par un livre que j'aurais cru d'une banalité consternante : un mec qui aime l'art et un tableau en particulier. Bof !
Ah, mais non ! Pas bof du tout ! le scénario d'Hervé Richez est admirablement construit. Il est digne d'une des meilleures intrigues policières ! Et en plus, il fait découvrir au lecteur les arcanes du monde de l'art, celui des oeuvres qui se comptent en centaines de milliers d'euros, et bien plus, celui des pseudo-experts qui croient tout savoir d'un (ou de plusieurs) artiste(s), celui de ces gens qui peuvent faire chuter, ou au contraire, faire grimper la cote d'un artiste, et surtout d'un tableau. Mais ne voilà-t-il pas qu'avec le temps et les progrès de la science, ces experts tombent de leur piédestal car les techniques scientifiques viennent prouver ou démentir leurs dires de façon bien plus convaincante : faites entrer le microscope stéréoscopique, la lumière ultra-violette, les rayons infrarouges et la radiographie, pour n'en citer que quelques-unes de ces techniques.

Je ne suis pas certain que le style de dessin très épuré et les couleurs de Winoc séduiront tout le monde. Avant de me plonger dans l'histoire, juste en feuilletant le livre, je ne me sentais guère attiré par l'ouvrage. Mais, bon, voilà, on me l'offre ! Alors que faire d'autre que de le lire par pure courtoisie, histoire de ne pas décevoir la personne qui me l'a offert ? Et là, toutes mes idées préconçues s'effondrent ! Impossible de m'arrêter de le dévorer malgré la fatigue due à l'heure très tardive où j'ai entrepris la lecture. Et impossible de faire l'impasse sur le dossier « L'expertise des oeuvres d'art au XXie siècle, par-delà le regard… » ! Et de revenir en arrière pour relire certains passages ! Finalement, le dessin qui ressemble à un amalgame d'esquisses me plaît infiniment. Voilà exactement le genre d'ouvrage que j'ai feuilleté sans éprouver le moindre intérêt, peut-être même en émettant en mon for-intérieur des « Beurk ! Beurk ! Beurk ! » et qu'il me plaît de rouvrir et de lire et relire... Et d'en apprécier les dessins et la mise en couleurs !

Petite précision : si les noms ont été changés, l'histoire, elle, est vraie !
Commenter  J’apprécie          264



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (26)voir plus