AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2849611492
Éditeur : Les Requins Marteaux (16/11/2013)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 57 notes)
Résumé :
Après s'être attaché à déconstruire Pinocchio, Winshluss s'attaque au livre de contes et de légendes le plus lu au monde : la Bible. Un narrateur extérieur, Saint Franky (Saint François d'Assise), guide le lecteur, en portant une vision particulièrement acerbe, à travers les différents épisodes marquants de l'Ancien et du Nouveau Testament. Tout comme Pinocchio investissait les multiples parties de l'âme humaine, In God We Trust s'attelle à envelopper la Bible de pl... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Crossroads
  21 septembre 2014
Quoi de mieux que la bible?
La bible revue et très légèrement corrigée par Winshluss ! A vos souhaits...
La bible, tout le monde connait. C'est consistant, truffé d'anecdotes plus ou moins croustillantes avec une fin à faire pleurer dans les chaumières.
D'ailleurs, à la moindre contrariété, il n'est pas rare de s'entendre gentiment conseiller :
- Allez, te fais pas de bible...
- Peuh, facile à conseiller, ma copine est dans le nouveau test d'amant...
Faut dire que le sujet est porteur et susceptible de toucher quelques dizaines de curieux. Peut-être même une trentaine en période de soldes, allez savoir.
Histoire classique s'il en est. Une naissance à la paternité contestable. Un gamin qui devra s'épanouir dans l'ombre de son Dieu de père. Des potes plus ou moins fiables qui, à la moindre contrariété, n'hésiteront pas à vous planter pour quelques pièces d'argent. 33 balais et c'est déjà l'heure de plier les gaules. Un procès couru d'avance. Barabbas 1 - Jésus de Nazareth Roi des Juifs ( j'vous raconte pas la taille de la carte de visite ) 0. Sa vie fut un chemin de croix, sa disparition n'eut rien à lui envier.
Le thon, c'est bon, mais le ton Winshluss ( à vos...) c'est excellent.
Enfin dans sa très grande majorité. A l'instar de Jésus qui multipliait les pains ( tout en suscitant des vocations : Cassius Clay, Sugar Ray Leonard, Raimu dans la femme du boulanger...), l'auteur enquille les tableaux fondateurs avec une rapidité et une imagination stupéfiantes. Tout ici n'est que prétexte à bagatelle et gaudriole pouvant facilement heurter :
- les puristes
- les Boutinistes
- les adeptes du premier degré jusqu'à ce que la mort nous sépare
- les Boutinistes
- Christine Boutin...
De la genèse au déluge, c'est à un déferlement de blagounettes non stop que Winshluss ( à...) vous convie. le trait, tout en rondeur, jure un peu avec le ton corrosif du propos. En véritable fourre-tout parfaitement assumé, l'auteur en fait des caisses en multipliant les supports informatifs : tableaux, fausses pubs, guest-stars histoire d'en accentuer un peu plus la véracité ( Superman, Conan le Barbare, autant de personnages validant, si besoin était, le titanesque travail d'historien de l'auteur ).
Mention spéciale au tout dernier chapitre, susceptible de déclencher une combustion spontanée chez nos joyeux lurons de Civitas : Adam et Dave !
C'est finalement un récit complètement loufoque que celui-ci. N'y cherchez d'autre but que celui de vous faire rire et en cela, l'auteur a fait des miracles...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          435
KrisPy
  02 mai 2016
Je ne connaissais pas Winshluss... c'est chose réparée, car je viens de finir son terrible "In God We Trust".
Dieu est un bon gros gars qui ne pense qu'à passer le temps comme il peut, entre autre en buvant des bières, et en déconnant avec Gaby, l'ange Gabriel...
Accessoirement, il construit le Monde, en 7 jours, et puis il crée Adam, avec de la poussière... Puis comme Adam s'em... bête, tout seul, Dieu lui fabrique une copine, Eve... Et vous connaissez la suite.
Winshluss nous narre sa version à lui du nouveau testament, et ça dépote !
C'est drôle, irrévérencieux envers la bible (ce que n'avait pas osé Crumb avec sa version niaisoux de la bible, Winshluss le fait !), et ça fait bien marrer de voir Jésus en surfeur, ou Jean-Paul II en rocker décadent... ^^
Un bon moment de bande-dessinée !
Commenter  J’apprécie          120
chartel
  10 juin 2014
Le travail réalisé par les Requins Marteaux sur cet album de Winshluss est remarquable. On croirait tenir en main un véritable livre de messe. Mais quelque chose cloche dans l'illustration dorée de la couverture. le souffle de Dieu fait chuter une croix devant laquelle prie un fidèle. Si l'on tourne l'album, la quatrième de couverture nous montre alors ce même fidèle la tête à l'envers, invectivé énergiquement par un Dieu très en colère qui le tient par un pied, au-dessus de la croix effondrée. Qui est donc ce Dieu paradoxal ? Winshluss en personne peut-être ? Lui aussi est un créateur. Lui aussi peut, à travers mots et images, inventer un monde, ériger des montagnes, creuser des précipices et faire des miracles, sans pour autant avoir la prétention de dire que c'est La Vérité… comme l'on fait les nombreux prosélytes des religions monothéistes avec Thora, Bible et Coran.
Contrairement à ce que dit Svecs dans sa critique, cet album n'est pas qu'un simple condensé de bonnes blagues déjà vues et entendues. L'humour potache de Winshluss sert avant tout à peindre un Dieu chef d'entreprise, roi du dollar et du capitalisme signifié dans la devise-titre : « In God we trust ». Et on peut dire que non, absolument non, s'attaquer à la Bible n'est pas une entreprise audacieuse ni casse-gueule. C'est sans doute difficile, cela demande beaucoup de travail, mais comme pour toute oeuvre qui exige de l'artiste un « dur labeur ». Winshluss me permet surtout, avec cet album, de mieux accepter le monde de dingue dans lequel je vis, tout en me faisant rire aussi de mes propres conneries.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
yvantilleuil
  15 mars 2014
À l'instar de Philippe Geluck avec sa « Bible selon le Chat » ou de Robert Crumb et son indigeste album « La Genèse », Winshluss s'attaque donc à une relecture de la Bible. Si le sujet a déjà été abordé maintes fois, l'envie de lire du Winshluss après l'incontournable Pinocchio est cependant trop grande pour pouvoir résister longtemps à cet ouvrage.
C'est St. Franky, patron des amateurs de houblon et de bandes dessinées, qui fait office de narrateur en accompagnant le lecteur dans les coulisses des saintes écritures. Découpant son album en plusieurs histoires courtes, Winshluss se moque de la religion chrétienne (ses vieux papes, ses prêtres pédophiles, …) et revisite les anecdotes bibliques les plus célèbres (la création, le péché originel, l'immaculée conception, la traversée de la mer rouge, la résurrection, le jugement dernier…).
En mettant en scène un Dieu porté sur l'alcool, un Jésus version looser adolescent qui cherche sa place divine, une Marie pas si prude que cela et un serpent réalisateur de films X dans le jardin d'Eden, l'auteur n'y va pas vraiment avec le dos de la cuillère. de la rencontre entre Dieu et Marie à la mort de Jésus, tout y passe. Si le running-gag des mains crucifiés de Jésus m'a bien fait rire (haha, le coup de la téquila boumboum), les passages dédiés à Conan le Barbare et à Superman (affrontant Dieu à Gotham City) m'ont surtout donné envie de voir Winschluss s'attaquer au plus vite au monde des comics/super-héros.
Si cette relecture anticléricale déborde à nouveau d'absurdité jouissive, tout en baignant dans un humour noir délicieusement corrosif, l'absence de fil rouge contribue à rendre l'ensemble moins structuré et moins abouti que l'inégalable Pinocchio. Visuellement, l'auteur multiplie à nouveau les styles graphiques, accentuant avec brio le ton irrévérencieux et provocateur de ses saynètes. L'édition très soignée des « Requins Marteaux » donne une allure presque biblique à l'ouvrage et les fausses pubs intercalées au milieu des histoires sont particulièrement réussies.
Couronné du prix du meilleur album à Angoulême avec « Pinocchio » en 2009, Winshluss est à nouveau nominé cette année avec « In God we trust », mais je pense que malgré les nombreuses qualités de l'album, il faudra cette fois un vrai miracle pour qu'il décroche à nouveau la palme.
Lien : http://brusselsboy.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lunch
  27 juillet 2014
J'aurais dû écrire cet article depuis longtemps. Cela fait déjà un moment que j'ai lu cet album mais un amoncellement de problèmes personnels a émaillé mes envies de lectures et mes capacités de rédaction, peu aidé par un sentiment de déception générale autour de cet ouvrage…
Je reviens donc aujourd'hui, avec beaucoup de retard, sur la nouvelle bande dessinée de Vincent Paronnaud, plus connu dans le monde du 9ème Art* sous le nom de Winshluss : In God We Trust**.

L'alléchant programme
Les bédéphiles admirent surtout Winshluss pour son adaptation très remarquée de Pinocchio, primée à Angoulême par un Fauve d'or, la consécration suprême. Ceux qui l'ont lu ne peuvent que reconnaître le talent de l'auteur qui a su revisiter le conte italien de Carlo Collodi pour se le réapproprier totalement dans un style qui lui est propre : plus sombre, cynique et entièrement muet.
Il y avait donc beaucoup d'attente et d'envie à la sortie de son nouveau livre : In God We Trust.
L'envie, on la ressent d'autant plus en apercevant le livre en lui-même. Fort de son succès auprès du public et d'une reconnaissance certaine de son éditeur Les requins marteaux, à qui Winshluss est resté fidèle, l'auteur bénéficie d'une carte blanche pour la réalisation de son nouveau titre. C'est ainsi que la maquette se retrouve soignée aux petits oignons : couverture cartonnée avec marbrures dans le style des missels (on parle de religion après tout) avec des intégrations d'un vernis sélectif doré sur fond bleu du plus bel effet ; pages de fort grammage ; bande de tissu marque page.
Bref c'est alléchant et on peut remercie le Centre National du Livre de proposer régulièrement des subventions pour la conception d'ouvrages de qualité.

L'histoire du Grand Architecte par Saint Franky
Après avoir retourné le conte de Pinocchio, Winshluss s'attaque au monument Bible et c'est ainsi que Saint Franky, patron des amateurs de houblon et de bandes dessinées, fait son apparition en robe de bure et petites ailes, la tête transpercée par une flèche qu'il a reçue à sa mort alors qu'il défendait vaillamment le bien le plus précieux de l'abbaye. C'est du haut de son nuage et bien équipé de sa chopine de mousse qu'il revisite ainsi les principaux axes : la Genèse, Adam et Eve, le sacrifice d'Abraham, Moïse, l'immaculée conception, Jésus, le Jugement Dernier et j'en passe... le tout entrecoupé de scènes annexes sur la vie de Dieu et diverses notes d'humour.
[...]
Suite et fin de la chronique sur BenDis... !
Lien : http://bendis.uldosphere.org..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (4)
Liberation   04 février 2014
Winshluss se livre à un hilarant travail voltairien, relisant les Ecritures à la lumière de l’histoire et de la société contemporaine.
Lire la critique sur le site : Liberation
ActuaBD   09 décembre 2013
On retrouve dans ce délire punk et providentiel tout le talent de Winshluss. Encore une fois, il navigue avec facilité dans les diverses pratiques graphiques.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BoDoi   26 novembre 2013
Si le choix de se moquer de la religion chrétienne tous azimuts n’est pas le plus original qui soit, quand c’est Winshluss qui s’y colle, la sauce prend immédiatement.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Sceneario   18 novembre 2013
Une nouvelle fois on retrouve un Winshluss très inspiré, qui s'amuse avant tout, avec un côté trashy presque jouissif, tout est passé à la moulinette, sans concession et franchement on éclate de rire presque à chaque page...
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
KrisPyKrisPy   03 mai 2016
Remontons donc dans le temps, plus précisément 9 mois avant J.C.
C'est une morne journée de novembre et depuis le matin, dieu broie du noir...
- Salut patron ! qu'est qui se passe ? ça va pas ?
- Qu'est-ce que j'ai fait de ma vie, Gabriel...?
- Ben, vous avez créé le Monde ! c'est pas rien !
- Tu parles ! Il est tout pourri, mon Monde ! J'ai qu'une envie, c'est de tout foutre en l'air...
- Oh non ! Vous n'allez pas nous refaire le coup du déluge !!!
- Moi ce que je voulais faire c'est de la musique.... et puis la vie, le boulot... et un jour, pshiitt ! Envolés les rêves !
- Voilà ce qu'il vous faut pour vous changer les idées patron...
- Avec toi, la téquila est la solution à tous les problèmes !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
lunchlunch   27 juillet 2014
Ben ! Elle est où Ève ?
_ Je l'ai fait disparaître !
_ Hein ? Mais, pourquoi ?
_ Vois-tu Adam, j'ai bien réfléchi... et j'en suis arrivé à la conclusion suivante : l'origine du problème c'est la femme ! C'est pourquoi j'ai décidé de placer non pas un homme et une femme au jardin d'Éden, mais deux hommes ! Comme ça on est tranquilles...
_ Ha ! J'ai eu peur ! Pasque jouer au badminton tout seul c'est pas cool... »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
miladomilado   15 octobre 2017
... Et voilà ! Une victime de plus à mettre sur le compte de ce maudit internet !! Ce pauvre type cherchait des amis et il n'a trouvé que des emmerdes !
J'enrage !
...
Alors, voici mon conseil : si vous voulez rencontrer des gens, allez dans un bar, et saoulez-vous la gueule ! Grâce aux vertus désinhibantes de l'alcool, vous vous ferez des amis de qualité en un temps record !!
Vous pouvez aussi faire du rock...
Mais pas du rock de merde !
Attention !
Les filles adorent les mecs rebelles qui jouent de la guitare...
Surtout s'ils sont tatoués !
Mais pas des tatouages avec des dauphins !
Plutôt des trucs avec des têtes de mort et des poignards
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
BibliotekanaBibliotekana   03 février 2014
-Bonjour Mr le curé. Hier soir j'ai commencé à chahuter avec Loïc, le garçon de ferme... On rigolait quoi ! Et puis on a roulé dans le foin et puis on s'est caressées... Bref ! De fil en aiguille, il m'a enculé et je dois dire que ça m'a fait bien plaisir... Vous pensez que c'est grave ?
-Mon bon Marcel, on est au XXIème siècle ! On s'en balance que tu aimes te faire défoncer le cul ! Il y a des choses bien plus préoccupantes en ce monde, comme ce putain de système économique ultralibéral qui ne cesse de créer injustice et violence !
-Ah oui... C'est pas faux.
-Bon... A dimanche ?!
-Sans faute !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
KrisPyKrisPy   03 mai 2016
Il existe un endroit où les âmes damnées subissent les tourments les plus horribles pour l'éternité !!!
Ce lieu terrifiant vous l'avez deviné, c'est la TERRE !
Commenter  J’apprécie          30
Lire un extrait
Videos de Winshluss (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Winshluss
Rencontre Jeunesse : Winshluss "Dans la forêt sombre et mystérieuse" figurait dans la Sélection Jeunesse 2017. (www.bdangouleme.com/1028,selection-jeunesse?id_selection=35)
Programmation et infos sur www.bdangouleme.com ou sur les réseaux avec @actudufauve #partageonslaBD
autres livres classés : bibleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15311 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre
.. ..