AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Missing : Germany (12)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
arthur05
  28 mars 2018
Franck Decker opus2 si l'on peut dire car Missing Germany suit apres Missing New York constituant le début d'une série nouvelle de Don Winslow
Pour moi Don Winslow est devenu un très grand du polar et ce dernier ouvrage même s'il est "mineur" après La griffe du chien et Cartel qui sont vraiment des sagas-polar immenses de force , est tout de même un remarquable polar très vif avec des dialogues d'une grande finesse.
Nous assistons tout au long de ce roman à l'enquête de Franck Decker ex marine , ex policier , à la recherche de la femme disparue d'un de ses amis , plongée dans la mafia russe de Floride , dans les quartiers cubains de Miami , description lucide d'une Amérique actuelle , Don Winslow ne nous épargne rien .Le rythme est stressant , saccadé un vrai film sous nos yeux , remarquable , le polar américain comme on l'aime .
Bien sûr comme le titre le dit une partie de ce roman se passe en Allemagne et Don Winslow nous décrit l'Allemagne comme un grand Lupanar , vision un peu américaine de l'Europe , c'est bien le seul petit reproche que l'on peut lui faire mais quelle qualité de d'écriture ! que ces dialogues sot précis et justes......J'Adore vraiment
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Holon
  15 avril 2018
Si on doit lire des romans de Don Winslow il faut lire La Griffe du Chien et Cartel pour se faire une idée du génie de l'auteur. Dans Missing : Germany ou l'auteur se sert de Frank Decker ex flic devenu privé que nous avons vu dans l'excellent Missing : New York, Frank Decker est ma foi un mélange de Jack Reacher et de Harry Bosch avec un passé militaire et la solitude qui l'accompagne, un macho comme on les aime. La spécialité de Frank est de retrouver les gens disparues. Un roman masculin pour les petits machos que nous aimerions être parfois, l'action et l'intelligence présente tout au long de cette histoire avec une conclusion délirante comme dans la vraie VIe. Bravo j'en veux encore...
Commenter  J’apprécie          170
Sharon
  16 janvier 2019
J'aime quand j'entends une voix. Oui, quand j'ai lu les premières lignes de Missing : Germany, j'ai entendu la voix du personnage qui me parlait, une voix qui coulait de source, sans afféterie, sans effet de manche, bref, quelqu'un de proche qui nous raconte son histoire, ce qui ne veut absolument pas dire que l'auteur se croit obligé d'utiliser une syntaxe relâchée. Non, l'oralité n'a rien à voir avec le n'importe quoi, et je conseillerai fortement la lecture de n'importe quel roman de Don Winslow à certains auteurs pour le leur faire comprendre.
Nous retrouvons Frank Decker, le héros de Missing : New York. Egal à lui même, il a refusé toutes les propositions qui lui ont été faites, il était hors de question pour lui d'être la vitrine ou la caution morale d'une société quelconque. En revanche, il est un appel qu'il ne peut ignorer, celui de son ami Charles, qui lui a sauvé la vie en Irak : quand on a fait la guerre ensemble, quand on a été marines ensemble, on est unis pour la vie ! Aussi, quand Charles l'appelle parce que Kim, son épouse adorée, n'est pas rentrée du centre commercial, il arrive aussitôt ! Rien, absolument rien, aussi reste-t-il auprès de Charles pour prévenir la police et guider son ami dans les méandres d'une enquête qui ne fait que commencer. En effet, en cas de disparition, le premier suspect est toujours le mari, toujours. Surtout s'il est riche. le contrecoup est que le riche mari peut se permettre de financer les recherches de son ami Frank, lui qui s'était juré, à la fin du tome précédent, d'aider les personnes qui disparaissant.
Son enquête le mènera loin, très loin, sur des chemins qu'il n'aurait pas aimé emprunté – celui de son passé. Pour résoudre les mystères du présent, toujours aller chercher dans le passé, et c'est à nouveau le portrait d'une Amérique que l'on voit pas tant que cela qui nous est dressé – pas tant celle des laissez-pour-compte, non, celle des extrémistes ordinaires, prompts à juger ceux qu'ils ont eux-mêmes amené à sortir de « leur » droit chemin.
Dans cette enquête, Frank trouvera beaucoup – de quoi donner une nouvelle impulsion à ce qui est son « oeuvre ». Il perdra aussi énormément. Mais ce second roman le mettant en scène est aussi passionnant que le premier.
Don Winslow, un auteur que vous aurez peut-être la chance de découvrir cette année.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
BlackKat
  20 avril 2018
Frank Decker est en vie grâce à Charles Sprague. Son frère d'arme l'a sorti du blindé en flammes lors d'une embuscade en Irak, en a gardé de terribles cicatrices sur la moitié de son visage. Frank Decker lui doit la vie et quand Charles lui demande de retrouver sa chère épouse bien aimée et malheureusement disparue, il n'hésite pas un instant: il part en chasse! 

Quelle joie d'avoir été sélectionnée par Babelio dans sa Masse Critique Mauvais genres pour recevoir le deuxième volet des enquêtes de Frank Decker. 

Rappelez-vous, dans Missing New York, Decker, ancien marine, démissionne de son boulot de flic pour partir à la recherche d'une petite fille de 5 ans, Hayley Hansen. Son couple implose. Toute son existence s'en trouve bouleversée. 

J'ai eu beaucoup de plaisir à retrouver ce personnage qui apprécie sa solitude dans son chalet isolé, au coin du feu, avec un bon bouquin, mais qui n'hésite pas à jouer de ses muscles et de sa cervelle pour obtenir justice. Il est droit dans ses bottes, loyal en amitié et dans ce tome, il le sera malgré toutes les révélations qui le mettront presque KO.

Nous sommes sur le haut du panier, à Miami, à grands renforts de luxe, de billets verts et de marques mais les apparences, aussi chatoyantes soient-elles, ne sont jamais à l'abri de dissimuler des vérités bien sordides. 
Et quand les pseudo "grands" de ce monde se frottent au monde des escorts et des plaisirs faciles, nous ne sommes jamais loin de la violence et des chantages. 
Decker écarte vite la piste d'une épouse volage mais il est bien loin de s'imaginer les tenants et les aboutissants de cette disparition qui l'emmène en Allemagne.

Les trafics d'humains, le milieu de la prostitution, la mafia russe ou ukrainiens, sont tentaculaires, traversent les océans et l'auteur met au jour une filière qui est très éloignée de la boue des bas-fonds pour briller à la face de tout un chacun de la "bonne" société. 

Decker devra également se confronter aux heures sombres de sa convalescence passée dans un hôpital militaire en Allemagne, après ses blessures en Irak. L'évocation de ces moments explique l'évolution de la psyché du personnage depuis son passage sous les drapeaux. Et les méthodes qu'il emploie dans ses recherches évoquent quant à elles son passé sous récent en qualité de policier. 

Le tandem avec Delgado offre une bouffée d'oxygène latine dans ce Miami un peu trop clinquant et une dose de sensualité non négligeable.  

Toute ressemblance avec Harry Bosch de Michael Connelly ou Jack Reacher de Lee Child, deux personnages que j'adore au demeurant beaucoup beaucoup, est totalement acceptable et inévitable. 

Chapitres courts, dialogues incisifs et piquants, suspens, fausses pistes ou jeu de cache-cache, un peu de baston dans des combats au corps à corps pour délivrer les excès de toute cette testostérone ambiante, ainsi que quelques courses poursuites et voilà la recette idéale de cette nouvelle série qui remplit le job: action au service d'un personnage charismatique qui ne recule devant rien et pour les mots honneur et loyauté ne sont pas des valeurs galvaudées, avec une intrigue nerveuse et rythmée, réellement différente à chaque fois!

Excellent moment de lecture que je recommande à tous les fans du genre.
Lien : http://livrenvieblackkatsblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Mome35
  17 août 2018
Il semble que Don Winslow ait atteint désormais le sommet de son art dans la maîtrise d'un scénario et dans la qualité de l'écriture. Une écriture simple sans fioritures ni descriptions de portraits ou de sites longuets qui n'amènent en général rien de plus au récit. Ses chapitres sont courts et souvent (tout le temps) se terminent par une question ou une interrogation sur les actions qui ont précédé. Ainsi, vous sentez être entré dans un page-turner qui vous captive ou vous obsède car le sujet est intéressant, les rebondissements constants, les personnages attirants.
Il en est ainsi dans ce Missing Berlin, comme il en a été dans ses précédents bijoux dont le fabuleux « Cartel. » Son héros Frank Decker est une sorte de superman dans le style des anciens comme Philip Marlowe (Raymond Chandler), Sam Spade (Dashiell Hammett), Mike Hammer (Mickey Spillane) ou plus récemment Harry Hole (Jo Nesbo) ou Harry Bosch (Michael Connelly). Des accidentés de la vie virés de leur poste pour une erreur fatale, seul à la suite de problèmes conjugaux ou ayant cédé à la dive bouteille. Ancien flic devenu privé, divorcé (ou séparé) et ancien combattant en Irak dans les forces spéciales où il a eu la vie sauve grâce à Charles Sprague. Il est fidèle en amitié. Il va à son tour venir en aide à son ex-sauveur, devenu depuis milliardaire dans l'immobilier à Miami mais dont la femme Kim a disparu. C'est le début d'une enquête qui mêlera beaucoup de monde et notamment la mafia ukrainienne. La disparition ou rapt était-il prémédité ? Qui est sincère, qui ment ? C'est tout le dilemme de Frank Decker, un héros très fort qui, avec l'aide d'un policière Dolorès Delgado, à la fois belle, intelligente et rusée, recherchera la ou les vérités tant en Floride puis plus tard à Berlin. Il retrouvera la mystérieuse Kim mais comme par hasard rien ne sera comme avant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Perlaa
  01 septembre 2018
Nous retrouvons dans ce roman Frank Dekker qui avait avec pugnacité recherché une enfant enlevée il y a quelques années dans @Missing : New York .
Aujourd'hui un vétéran de la guerre d'Irak , le jeune milliardaire Charles Sprague le sollicite. Les épreuves passées ont tissé des liens forts entre les deux anciens rescapés de la guerre. Aussi, lors de la disparation soudaine et mystérieuse de la sublime épouse du jeune milliardaire; Frank, reconnaissant, s'engage dans la recherche de l'épouse parfaite.
Au final tout n'est pas aussi lisse que les apparences de ce couple bling bling de Floride le laissent paraître. Les recherches entraineront Frank jusqu'en Allemagne où il devra affronter la terrible mafia russe.

J'ai été déçue par ce roman. Missing : New York m'avait vraiment scotchée. Ici beaucoup d'actions, de violences, de morts, de poursuites… sans grand intérêt. C'est un scénario pour film d'action… sans beaucoup plus. .
Commenter  J’apprécie          52
Dominique_Lin
  06 mars 2018
Lorsqu'on doit la vie à quelqu'un, dont le visage est pour moitié défiguré par l'incendie qu'il a bravé pour cela en Irak sur le champ de bataille, on lui est redevable, quelle que soit la situation. C'est ce qui pousse Franck Decker, ancien flic ayant quitté le métier pendant 5 ans pour retrouver une gamine disparue, et qui lui vaut aujourd'hui la réputation d'être « celui qui retrouve », sans lâcher, comme un pitbull, à accepter la demande de son ami Charles : sa femme, Kim, a disparu.

Le début de l'enquête piétine, pas assez de pistes, puis part dans tous les sens, car trop de pistes, dont une que Franck hésite à suivre, car déroutante.
Nous allons quitter les États-Unis pour traverser l'Allemagne, où nous allons fréquenter les milieux de la mafia russe, de la drogue, du meurtre et de la prostitution (l'Allemagne serait le plus grand bordel à ciel ouvert de l'Europe d'après l'auteur).
Nous sommes dans l'action, les poursuites, la virilité, la testostérone (ancien marine oblige). On suit l'enquête haletante dont l'issue se dessine au fur et à mesure de l'éviction de fausses pistes. L'évidence s'annonce petit à petit, mais il est question d'honneur et de parole donnée.
C'est un polar à l'américaine, un classique du genre, avec sa dose de dialogues, mais pas trop, ça va…

Franck m'a rappelé Mel Gibson dans l'Arme fatale ou Bruce Willis alias John McClane, il prend des coups, des balles, il tombe, se relève et continue d'avancer, increvable ! Il finit en morceaux, mais la mission est accomplie. C'en est parfois un peu incohérent, un peu trop. On veut y croire, mais cela m'a renvoyé dans la fiction américaine suralimentée, sans pouvoir m'identifier ou au moins y croire.

Mais c'est peut-être là la réalité du genre polar/thriller : des muscles, des flingues, des poursuites, des prostituées, du sexe, des gros méchants et un flic un peu Rambo sur les bords.
Je pense que les amoureux du polar seront ravis, car Missing : Germany répond aux codes en vigueur, tous les ingrédients sont là, et on ne s'ennuie pas !
Lien : http://dominiquelin.overblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
AttrapeReves
  12 avril 2018
Franck Decker, ancien marine rescapé d'Irak, recherche des personnes disparues. Alors forcément, lorsque son frère d'armes, Charles Sprague, à qui Franck doit la vie, lui demande d'enquêter sur la disparition de sa femme et de la lui ramener, Franck accepte sans hésiter.
S'ensuit une enquête qui va mener Franck de surprises en surprises, de découvertes en découvertes, des États-Unis en Allemagne, de la mafia russe à la mafia ukrainienne, de la drogue à la prostitution.
Style efficace, net, sans fioriture. Actions ininterrompues de la première à la dernière page. C'est absolument redoutable d'efficacité et difficile à critiquer tellement tout ce qui fait le charme d'un bon roman policier se retrouve dans ce roman... et c'est là peut-être mon seul regret.
Commenter  J’apprécie          20
Tross371
  10 avril 2018
Merci à Babelio et aux éditions du Seuil pour cet ouvrage reçu dans le cadre de l'opération Masse Critique .

C'est un roman de Don Winslow, bien sûr, mais un petit roman sans grande prétention et de facture bien moyenne.
Ce maitre du polar et du thriller m'avait habitué à beaucoup mieux.
La griffe du chien “ , “ Cartel “ étaient vraiment passionnants et s'il y avait eu un 3ème volume, je l'aurais acheté sans hésitation. Ce sont des oeuvres tellement riches et foisonnantes de personnages et d'intrigues que l'on ne s'en lasse pas . Littérature addictive pour notre bonheur.

L'heure des Gentlemen “ et “La patrouille de l' Aube “ sont de la même veine , avec en plus de l'intrigue policière une véritable description sociologique et sportive du surf .

Dans “ Missing Germany “, on s'ennuie dès le début , le récit traine en longueur alors que d'habitude avec cet auteur, on est tout de suite dans le vif du sujet et on se délecte de l'aventure proposée.

L'action s'accélère au tiers du livre mais pour aller vers un scénario peu vraisemblable et des situations non convaincantes et exagérées.

Franck Decker , le héros, devient au fil des pages un mix entre Bruce Willis et Tom Cruise dans leurs pires films de série B .Il est le Super-héros qui affronte sans difficultés notables des gardes du corps entrainés et qui échappe à toutes les balles …
Même si l'histoire perd en crédibilité et intérêt, Winslow, grâce à son talent qui réapparait par instants, comme aux plus beaux jours, réussit à nous emmener jusqu'au bout du roman.

Petit moment de distraction sans plus, en tout cas un roman d'attente, en partie bâclé et vite écrit , qui nous laisse sur notre faim …

Vivement un bon vrai Winslow, travaillé, fouillé, vivant et surtout sans invraisemblances et incohérences.
Il en est capable , il nous l'a déjà prouvé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Swannblue
  23 juin 2019
Suite de la série des Frank Decker avec cette fois-ci Missing : Germany.
Un peu moins réussi selon moi que Missing : New-York mais cela demeure un excellent polar.
On y retrouve tout l'univers de Don Winslow. C'est jubilatoire.
J'espère d'ailleurs que la série des Frank Decker ne va pas s'arrêter là. Êtes-vous d'accord avec moi ?
Commenter  J’apprécie          10


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1681 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre