AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Amazon Publishing (10/09/2017)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
The Omehi are surrounded by enemies that want them dead. They will not be easy prey.

One in twenty-five hundred Omehi women are Gifted, wielding fragments of their Goddess' power and capable of controlling the world's most destructive weapon - Dragons. One in a hundred of their men has blood strong enough for the Gifted to infuse with magic, turning these warriors into near unstoppable colossi.

The rest are bred to fight, ferocious sold... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Espai
  15 juin 2018
Disons qu'il faut s'attendre à certains défauts avec The Rage of Dragons, mais ne pas s'y arrêter.
Le début, bien que rempli de scènes d'actions, est plutôt lent d'un point de vue du rythme. le réel élément perturbateur de l'histoire n'arrive pas avant le premier quart du livre. On a donc une longue introduction qui prend un tiers du bouquin, dans laquelle je ne me suis pas vraiment sentie concernée par l'histoire.
Ajoutons à ça beaucoup trop de néologismes, tous commençant par la même lettre... L'armée est en effet divisée entre les Ihagu, les Ihashe, les Indlovu et les Ingonyama, tous dirigés par des Inkokeli (et aussi les Isikolo, mais je n'ai jamais vraiment compris si c'est un titre ou un type de soldats). J'étais complètement perdue, et ça n'a pas arrangé mon immersion.
Puis, une fois ce laborieux début-d'un-tiers passé... Tau, le personnage principal, prend son envol.
Un peu de contexte : dans un monde où la classe sociale et la force physique sont corrélées, les Nobles font les guerriers les plus puissants, grâce à leur taille et leur constitution supérieure. Alors, Tau, le fils du peuple, né plus petit et plus faible, n'a littéralement aucune chance.
Et pourtant, il fait preuve d'une détermination sans faille : il s'entraîne et s'entraîne et s'entraîne et n'abandonne jamais, même quand tout crie sa défaite.
C'est vraiment sa pure force de caractère qui m'a traînée jusqu'à la fin du bouquin (avec, ok, cette divine illustration de couverture). C'est aussi ce qui a donné à The Rage of Dragons ce petit truc en plus.

Lien : https://www.thefrenchreader...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : génocideVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox

Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

La Passe-miroir 1.Les fiancés de l'hiver

Quel est le tout premier golem d'Ophélie ?

Ses gants
Son écharpe
Ses lunettes
Un miroir de poche

13 questions
439 lecteurs ont répondu
Thème : La passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiver de Christelle DabosCréer un quiz sur ce livre