AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Olivier Séchan (Traducteur)José Jover (Illustrateur)
EAN : 9782010154218
Éditeur : Hachette Jeunesse (15/05/1996)
  Existe en édition audio
3.65/5   371 notes
Résumé :
Caïus est un âne.
La phrase inscrite par Rufus sur sa tablette remporte un grand succès en classe. mais Caïus rougit de colère. Comment Rufus ose-t-il l'insulter, lui, le fils d'un richissime sénateur ? Pourtant, le lendemain, plus personne n'a envie de rire. La même phrase est tracée en lettres rouges sur la façade du temple de Minerve. Or, dans la Rome impériale, le sacrilège est terrible.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (57) Voir plus Ajouter une critique
3,65

sur 371 notes

AudreyT
  29 décembre 2016
"Caïus est un âne"... Cette simple phrase écrite sur une tablette va déclencher toute une série d'aventures pour un petit groupe de garçons qui suivent les cours de l'école Xanthos. Mucius et ses amis vont alors se jeter à corps perdu dans une enquête pour sauver leur ami Rufus, accusé à tord.
Un roman jeunesse bien mené, avec du rythme et des rebondissements pour tenir en haleine nos chères têtes blondes. Une histoire prenante et que j'ai apprécié, tout comme mon fils de 10 ans, avec qui nous avons fait une lecture commune !!
Commenter  J’apprécie          625
Musardise_aka_CthulieLaMignonne
  26 juillet 2017
J'avais lu ce roman quand j'avais à peu près dix ans. Je me souvenais qu'après avoir un peu traîné les pieds pour l'attaquer, je l'avais finalement apprécié, et pourtant, bien des années après, j'étais incapable de me souvenir de l'histoire, même partiellement.
Après l'avoir enfin relu, j'en retiens que c'est un roman sympathique. Cet aspect sympathique est essentiellement dû aux personnages principaux, tous assez malins, mais aux caractères très typés : Mucius, le leader, Flavien, le peureux de la bande, Jules, habile et les pieds sur terre (oui, alors c'est bizarre, mais certains prénoms sont latins et d'autres francisés dans la traduction, je ne sais pas ce qu'il en est en allemand), Antoine, à l'esprit aventureux, et mes deux préférés, Publius, à l'esprit terriblement logique et Flavien, à l'imagination délirante. Ce qui nous donne de savoureux échanges, lorsque tout ce petit groupe élabore des théories sur l'énigme qui les occupe, Flavien proposant des hypothèses plus ou moins séduisantes mais souvent complètement farfelues, Publius les démontant impitoyablement.
Le récit est bien rythmé, la langue est soutenue mais abordable ; en un mot, toute l'aventure se lit aisément. Les rebondissements sont bien entendu les bienvenus et, si le noeud de l'intrigue est un peu tiré par les cheveux, ça passe. On pourra juste regretter que le cadre de la Rome antique ne soit finalement pas si exploité que ça, sans compter quelques inexactitudes et anachronismes. Ce n'est peut-être pas le meilleur roman policier jeunesse qu'on puisse trouver, mais c'est l'occasion de passer un bon moment, où humour et aventure se mêlent agréablement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          355
Sharon
  08 janvier 2011
Ce roman est à la fois un roman policier et un roman historique. Roman policier, il amène les six jeunes héros du récit à enquêter pour sauver leur ami, avec l'aide de leur professeur de mathématiques bougon. Roman historique, il fait découvrir au lecteur la vie quotidienne dans la Rome antique, sans être jamais pesant. de plus, la langue est très riche et très soignée, ce qui ne gâche rien.
Commenter  J’apprécie          412
Foxfire
  19 novembre 2018
Mon fils devait lire ce roman pour le collège et comme je voulais pouvoir l'aider en cas de nécessité j'ai décidé de le lire également. J'ai passé un bon moment avec ce roman historique destiné à un jeune public.
Le contexte historique, s'il n'est pas très développé, permet tout de même au jeune lecteur de découvrir certains aspects de la vie quotidienne dans la Rome antique. Et le fait que les héros soient des enfants rend l'immersion plus évidente. En plus, le jeune lecteur d'aujourd'hui se trouvera des points communs avec l'écolier d'autrefois. Je trouve que ça permet de donner une réalité à quelque chose qui peut sembler si étranger, si lointain à un enfant d'aujourd'hui. A mon sens, c'est une bonne idée de donner à lire des fictions historiques à des enfants, l'étude de l'Histoire leur semblera ensuite moins désincarnée, moins abstraite. Parfois les cours d'Histoire ressemblent à des listes de dates et de noms, les romans historiques redonnent de la chair à L Histoire en donnant vie à des personnages d'un autre temps mais ayant des affects comparables aux nôtres.
L'intrigue est plaisante. L'enquête menée par les petites romains n'est pas haletante et est émaillée de facilités mais elle se suit tout de même agréablement.
"L'affaire Caïus" m'a fait passer un bon moment et je comprends tout à fait qu'il soit proposé en lecture scolaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
Rika972
  07 novembre 2014
J'ai adoré ce livre. Je l'ai lu en 2 jours, je n'avais aucune envie de lâcher. L'histoire de Caius et de ses camarades de classe est tout simplement captivante. Il y a une vraie intrigue qui retient notre attention durant tout le livre. Je le recommanderai à tout le monde, peu importe l' âge.
Commenter  J’apprécie          400

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   23 mai 2012
La classe fut secouée par un énorme éclat de rire, qui redoubla lorsque Rufus, se glissant subrepticement derrière le maître leva bien haut sa tablette où l'on pouvait lire: "Caïus est un âne".
Cependant, le lendemain, lorsque les élèves virent la même inscription en lettres rouges sur la façade du temple de Minerve, ils n'eurent plus du tout envie de rire. Dans la Rome antique, à l'époque des Empereurs, c'était un sacrilège.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
IleauxtresorsIleauxtresors   21 mai 2018
Ils commençaient à trouver bizarre l’absence de leur maître, et les propos d’Antoine n’étaient pas faits pour les rassurer.
- Et pour quelle raison crois-tu que Lukos aurait pu le tuer ? lui demanda sèchement Mucius.
- Oh ! Pour une raison bien simple, répondit Antoine. C’est parce que le bruit de l’école dérange Lukos pendant ses consultations.
- Le mobile du crime me semble insuffisant ! objecta Jules en prenant la voix de son père, un juge réputé.
Antoine haussa les épaules.
- Eh bien, il ne l’a pas tué, dit-il. Il l’a métamorphosé en cochon, ce qui revient au même.
Malgré leur inquiétude, les élèves ne purent s’empêcher de rire. Mais Jules insista.
- Si Xantippe était transformé en cochon, dit-il, nous l’entendrions grogner à côté !
- Pas forcément, dit Antoine. Lukos a pu le métamorphoser en cochon muet.
- Ça n’existe pas !
Il se disputèrent alors pour savoir s’il y avait ou non des cochons muets. Publius allait intervenir dans la discussion lorsque ses yeux tombèrent sur le mur, derrière le pupitre de Xantippe, et il s’écria :
- Tiens ! La tablette a disparu !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
lilix789lilix789   27 octobre 2014
- C'est moi! cria Antoine. J'ai une mémoire phénoménale, et je me souviens encore du temps où j'étais dans le berceau. C'était épouvantable! J'étais si furieux de ne pas savoir parler que je ne cessais de hurler."
Xantippe haussa les épaules.
"Cela ne prouve rien. Moi aussi, je me souviens de temps où j'étais au berceau!"
Les écoliers éclatèrent de rire. L'idée que Xantippe avait été lui aussi bébé était pour eux d'un comique irrésistible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
mariedbmariedb   23 février 2012
ces ma prof de français qui nous la fait acheté au début je n'aimé pas du tout mes aprés c'était trop cool il parle non seulement des romain et de leur vie et de l'action juste TROP COOL !!!!!!!!!!!!
Commenter  J’apprécie          120
IleauxtresorsIleauxtresors   21 mai 2018
Les jeunes garçons furent impressionnés par l’accent de sincérité de Rufus. Jusqu’à présent, ils avaient eu la conviction que leur ami était l’auteur de l’inscription, et l’idée que ce pût être quelqu’un d’autre ne les avait même pas effleurés.
- Jure-le ! ordonna Mucius.
- Je le jure ! dit Rufus d’une voix ferme et en levant la main droite.
Mucius se retourna alors et considéra ses compagnons d’un œil soupçonneux.
- Ne serait-ce pas l’un de vous ? demanda-t-il sur un ton menaçant.
- En tout cas, ce n’est pas moi ! répliqua Publius en prenant un air offensé.
- Moi, reprit Rufus, j’ai si souvent répété à Caïus qu’il était un âne, que je n’éprouve pas le besoin de l’écrire encore sur les murs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21

Videos de Henry Winterfeld (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Henry Winterfeld
Extrait de "L'Affaire Caïus" d'Henry Winterfeld lu par Nicolas Lumbreras . Editions Audiolib.
Livre audio disponible en téléchargement et en librairie.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/laffaire-caius-9782367627427
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues germaniques. Allemand>Romans, contes, nouvelles (879)
autres livres classés : rome antiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'affaire Caius

Au début du roman quelle phrase est inscrite su le temple de Minerve?

Caius est un ane
Caius est bete
Caius est idiot
Caius est un cochon

5 questions
120 lecteurs ont répondu
Thème : L'affaire Caïus de Henry WinterfeldCréer un quiz sur ce livre

.. ..