AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de pam54


pam54
  17 octobre 2019
La quatrième de couverture percutante m'a tout de suite séduite. Cette uchronie américaine nous ramène en arrière, mais pas si loin que ça finalement. Il est question d'esclavage, de liberté et de chasse à l'homme. L'auteur, Ben H. Winters, dépeint une Amérique esclavagiste qui rappelle sans mal notre passé. Ce livre traite d'un sujet sensible, même encore à notre époque. le fait d'en avoir fait une uchronie, rend le récit encore plus parlant et perturbant. L'auteur aborde les traques et le démantèlement des réseaux parallèles qui aident les esclaves en fuite.

L'auteur nous présente tout d'abord Victor, vu comme un traître envers son peuple car son job est de prendre en chasse les fuyards. Au fil des pages le personnage se livre, ou plutôt, les souvenirs douloureux qui remontent à la surface se chargent de nous renseigner sur la raison d'une telle chose. Plus la chasse se précise, et plus l'auteur s'immisce dans l'esprit de ce Victor.

On le suit dans ses investigations et on assiste à ces différentes mises en scène, étudiées minutieusement, pour se fondre dans la masse.

Dans toute la première partie je n'ai cessé de me demander comment cet ancien esclave, devenu libre, pouvait se plier à cette obligation de travailler pour les US Marshals sans se rebeller. J'étais curieuse de savoir comment l'auteur allait amener cette révélation et comment il allait justifier un tel comportement. J'ai eu la réponse à mes questions mais je ne sais pas pourquoi j'imaginais quelque chose d'un peu plus surprenant.

Du côté du récit, la narration à la première personne restreint assez le développement de certains personnages. L'histoire est centrée sur Victor, ses états d'âme et ses démons. le lecteur est au coeur de ses émotions mais le reste est un peu laissé à distance sans vraiment nuire au récit.

Lors de sa rencontre avec Martha, j'ai tout de suite eu envie d'en savoir davantage sur elle. C'est le genre de personnage attachant qui apporte une bouffée d'oxygène dans un récit, et qui est capable de se mettre en danger sans le vouloir.

Le style de l'auteur est concis, c'est clair et direct et il ne s'attarde pas sur des détails insignifiants ni même sur des descriptions superflus. L'auteur a focalisé toute son attention sur Victor, d'où le choix du point de vue à la première personne.

Pour conclure, Underground Airlines est un livre poignant qui navigue en permanence entre réalité et fiction, et qui amène de ce fait le lecteur à la réflexion. N'hésitez pas à le découvrir.
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus