AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782352894001
32 pages
Editions MeMo (20/09/2018)
4.3/5   23 notes
Résumé :
« La première fois que je l'ai vu, c'était le printemps.
Dans les herbes hautes, je ne voyais pas grand chose du haut de mes quatre ans.
Maman m'a prise dans ses bras et m'a dit :
"Regarde ! Il est revenu !" »
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
4,3

sur 23 notes
5
4 avis
4
5 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

Myriam3
  03 mars 2022
Comment résister à une si belle couverture? Rien qu'au niveau des illustrations, cet album est une petite oeuvre d'art, entre fusain et aquarelle. Mais il y a aussi la qualité excellente du papier, la mise en page, l'originalité (un bison assis sur un fauteuil en train de prendre un thé). le récit, enfin, poétique, mystérieux, mélancolique tout ça dans une grande simplicité.
Gaya Wisniewski propose régulièrement des ateliers lecture et dessin aux enfants, et les photos qu'elle poste sur son site donnent bien envie. Une artiste que j'ai envie de suivre.
Commenter  J’apprécie          310
kade_read
  13 décembre 2018
Tout d'abord, je tiens à remercier les Éditions MeMo et les équipes de Babelio pour m'avoir fait découvrir cet album pour enfants.
J'avais vraiment hâte de le recevoir. Les histoires avec les animaux m'emportent toujours. Et je pense que c'est le cas de la majorité des enfants. Qui ne se souvient pas de la chèvre de Monsieur Seguin, par exemple ? Une façon peut-être, pour moi, de retourner en enfance.
Je m'attendais à une histoire extrêmement émouvante, dure mais réaliste à la fois. Et c'est bien ce que cet album apporte aux enfants : du réalisme. Parce que rien n'est éternel ... Parce que tout a une fin ! C'est une façon de les amener, en douceur, sur la compréhension de la perte d'un être cher. Et utiliser un animal à cette fin est assez judicieux quand on prend en compte le taux d'attachement des enfants pour les animaux de compagnie. Il est facile ici pour un enfant de faire un transfert psychique et remplacer le bison par leur propre animal. Dur, mais à la fois doux. Doux parce que les détails de la mort ne sont pas racontés. Je pense que beaucoup d'enfants apprécieraient cet album. Beaucoup en serait marqué et ému, mais aussi attendri.
Les illustrations, par contre, ne m'ont pas particulièrement plu. Je les ai trouvé quelque peu approximatives. Pas vraiment mon genre de dessins, mais là ce n'est que mon avis et il n'engage que moi.
Pour un public adulte, je dirais qu'il manque quelques détails supplémentaires pour pouvoir lui accorder le coup de coeur. Il m'aurait fallut percevoir plus en détails cette relation qui liait la petite fille au bison. Il m'aurait fallut m'attacher. Cela ne m'a pas empêcher d'être touchée, mais l'histoire dans son entièreté n'a pas réussi à me bouleverser.
Ce qui m'a le plus ému, ce sont les derniers mots de l'histoire : "Puis, je l'ai senti à mes côtés. Dans mon coeur, je l'entendais : je serais dans chaque fleur que tu découvriras au printemps, dans chaque bruit de la forêt, dans la chaleur du feu, dans la caresse du vent, dans chaque flocon qui tombera ..." - Il n'est pas parti, il est partout ! Et c'est une morale qui est simplement belle et réconfortante. S'imaginer que nos êtres perdus ne sont en réalité pas perdus ... Qu'ils sont là, tout près ... Même si on ne les voit pas ...
Voilà donc une bien belle histoire à faire découvrir aux plus jeunes ... pour apprendre à surmonter un deuil ou pour les y préparer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Yaena
  02 novembre 2018
Cette courte et jolie histoire ressemble à une vieille légende indienne. Pas étonnant donc qu'elle m'ait séduite. Un dessin simple, monochrome, pour une histoire toute en simplicité elle aussi, et surtout touchante. "Je l'aimais tout simplement." Tout est dit dans cette petite phrase. Un retour à l'essentiel, pas de fioriture ni de surenchère et ça fait du bien. Cette belle histoire d'amitié nous parle aussi des différences, de l'éloignement et du deuil. de quoi aborder des thèmes pas faciles avec son enfant sans tomber dans la mièvrerie.
Dans mon imaginaire le bison a toujours incarné la force tranquille et la sérénité. J'ai retrouvé ce ressenti dans les belles illustrations de cet album jeunesse. Petit bémol j'aurais aimé que ce soit un peu plus long, mais ça reste une belle lecture.
Petite précision: attention quand je dis le bison c'est un terme générique, je ne parle pas ici du bison qui sévit dans les plaines babeliottes et que je ne connais qu'au travers de ses écrits. Il semble qu'il s'agisse d'une espèce bien particulière, je ne voudrais pas le vexer :).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
antO17
  11 janvier 2019
Au coeur de l'hiver, une petite fille de quatre ans et un bison tentent de s'apprivoiser. Lentement, patiemment, un regard, une caresse, un peu de nourriture, la complicité se crée et le contact finit par se faire.
Puis au printemps, le bison part rejoindre ses congénères loin de la forêt. Mais l'hiver suivant, il revient et les deux amis se retrouvent. le bison reste parfois silencieux mais sa présence est toujours bienveillante. Parfois, assis dans la neige, ils se réchauffent l'un l'autre.
Les années filent, les cheveux grisonnent, les poils deviennent rêches et un jour le bison ne revient pas mais dans le coeur de la petite fille devenu vieille femme, le bison à jamais demeure...

S'il est une grosse bête repoussante au premier abord, c'est bien le bison ! le pari de Gaya Wisniewski d'en faire le héros d'un album jeunesse s'il est osé, s'avère au final totalement réussi.
Dès la couverture, d'un dessin charbonneux dont la noirceur pourrait rebuter, d'emblée transparait la douceur.
Alliant fusain, peinture et aquarelle dans des illustrations débordantes de tendresse, Gaya Wisniewski offre un petit bijou de poésie sur une amitié pas comme les autres.
Mon bison, un bel album, une « grosse bibite ben trop cute ! »

Merci à Babelio et aux éditions MeMo !

Lien : https://bouquins-de-poches-e..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
LivresdAvril
  30 août 2022
Si je n'avais pas tellement apprécié les illustrations D'"Ours à New York", celle de "Mon bison" m'ont convaincue. Composées de très peu de décors, elles sont centrées sur les deux personnages : la petite fille et "son" bison. Et cela fait sens, car effectivement rien d'autre n'existe pour la narratrice que cette relation exclusive.
Elle l'apprivoise doucement, patiemment.
Le temps passe, les retrouvailles sont toujours tendres.
C'est très joli. Une ode à l'amitié dont ni l'éloignement, ni les différences, ni même la mort ne vient à bout.
Commenter  J’apprécie          100

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
kade_readkade_read   13 décembre 2018
Puis, je l'ai senti à mes côtés.
Dans mon cœur, je l'entendais :
"Je serais dans chaque fleur que tu découvriras au printemps,
dans chaque bruit de la forêt,
dans la chaleur du feu,
dans la caresse du vent,
dans chaque flocon qui tombera ..."
Commenter  J’apprécie          80
manU17manU17   20 décembre 2018
La première fois que je l'ai vu, c'était le printemps.
Dans les hautes herbes, je ne voyais pas grand chose du haut de mes quatre ans.
Maman m'a prise dans ses bras et m'a dit :
"Regarde ! Il est revenu !"
Commenter  J’apprécie          60
Elea17Elea17   17 février 2020
Dédicace :
Pour Pampam qui m'a appris la tendresse.
Un grand merci à Joanna Concejo de m'avoir montré le chemin.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Gaya Wisniewski (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gaya Wisniewski
La Télé du Salon du livre et de la presse jeunesse présente :
Qui lit, dort
Une histoire pour s'endormir et rêver de mondes secrets, inconnus ou désirés !
Ma plus belle ombre, texte de Carl Norac, illustrations de Gaya Wisniewski, MeMo Interprété par la comédienne Mirabelle Wassef.
autres livres classés : BisonsVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1372 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre