AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782081334069
233 pages
Flammarion (11/02/2015)
3.97/5   215 notes
Résumé :
— 9,5 ! a hurlé papa avec une tête de serial killer. Ma fille a sauté deux classes, a le QI d’Einstein et elle n’obtient pas la moyenne à son passage en troisième ! Dans ces conditions, ce sera donnant donnant. Une année scolaire pourrie égale un été pourri !
C’est comme ça que j’ai été privée de mon stage de surf et de mes copines. La sentence est tombée : mon père me condamnait à deux mois d’exil dans le Larzac. J’allais me retrouver sous la flotte à bouffe... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (93) Voir plus Ajouter une critique
3,97

sur 215 notes

Ziliz
  22 septembre 2015
Certaines adolescentes sont très douées pour se comporter comme des pestes et faire tourner leurs parents en bourriques. Excessives, hystériques, colériques, agressives, insolentes... j'en passe. Mentine, douze ans et demi, est d'autant plus fortiche à ce petit jeu qu'elle est EIP (enfant intellectuellement précoce), donc à la fois très intelligente, hypersensible, et angoissée par cette "différence". Elle a deux ans d'avance, mais en troisième il n'est pas question de passer pour une "boulette" (sic) en ayant les meilleures notes, elle a réussi à maintenir un petit 9/20 de moyenne sur l'année, elle n'en est pas peu fière. Les parents voient rouge, par contre, en découvrant le bulletin. Adieu les vacances d'été sur la côte basque, place à deux mois dans le Larzac, seule avec Raoul et ses brebis, sans réseau, évidemment. Au secours !
Les thématiques de ce roman sont proches de celles abordées dans 'iM@mie' (Susie Morgenstern), lu récemment et beaucoup apprécié. Je n'ai pas pu m'empêcher de comparer ces deux ouvrages, j'ai trouvé ce 'Mentine' un poil en dessous, mais très bon quand même, drôle, réaliste, et pas si convenu que je le craignais. Là encore : coupure nécessaire avec les parents, les copines, internet et Cie. Ici, en plus : vie à la campagne et travaux de la ferme, rappel du combat contre l'extension d'une base militaire dans le Larzac dans les années 70, relations houleuses entre une pré-ado et un vieil homme, premiers émois amoureux à sens unique...
Cette série compte déjà un deuxième tome. le titre laisse entendre que les parents de Mentine sont toujours dépassés par l'énergie rebelle de leur chère fifille : 'Cette fois, c'est l'internat'.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
claireo
  12 juin 2018
Bien écrit, pétillant, le récit que fait Mentine de son été est plein d'humour. Elle doit s'adapter à un autre environnement, et c'est le prétexte de situations bien drôles. un bon moment de lecture pour les ados.
Commenter  J’apprécie          400
Shan_Ze
  12 juillet 2016
Pas facile de s'appeler Mentine, d'avoir 13 ans et d'être surdouée ! Il faut faire attention à ne pas avoir de trop bonnes notes sinon on se fait mal voir par les beaux gosses. Bon, mais ça ne marche pas avec les parents cette tactique, ça les rend même carrément furieux. de quoi être envoyée passer les grandes vacances dans le Larzac, la loose…
Se mettre du côté des adolescents, comprendre leur mal-être, voilà ce qu'essaie de faire Jo Witek. En plus, Mentine est le genre têtue mais face à Raoul, l'ami de sa grand-mère vivant dans le Larzac, elle est déstabilisée, elle ne sait pas comment s'y prendre. Elle va apprendre des choses de la vie, de la campagne, loin de ses connaissances. Ca m'a rappelée les vacances à la campagne (Lozère), trop bien :)…Loin de ses copines et totalement déconnectée d'Internet, on découvre une nouvelle Mentine ! A suivre bien évidemment…
Dans un autre genre, j'avais aimé Trop tôt du même auteur.
Commenter  J’apprécie          260
Tatooa
  09 septembre 2017
C'est un très bon bouquin jeunesse qui m'a beaucoup rappelé la mienne, à dire vrai. le refuge dans les livres, notamment.
L'auteur a trouvé le moyen de "parler" à tous les jeunes, et pas que les "surdoués", dans le fond.
C'est bien écrit (et vu le contexte cela vaut mieux, lol), très agréable à lire. Très rapide aussi, un peu trop, mais c'est vraiment plaisant, les personnages sont attachants, même Mentine. C'est par curiosité que je me suis attaquée à cette série jeunesse, croisée sur le challenge Harry Potter FB de cette année.
Il y a quelques bonnes remarques sur les jugements à l'emporte-pièce et les étiquettes trop rapides et catégorisation qu'on a tendance à utiliser, sur l'insupportable prétention des touristes citadins qui arrivent en pays conquis, de bonnes valeurs de fond, c'est très bien vu et bien amené. Un très bon moment, ce qui m'a surpris, j'avoue !
Commenter  J’apprécie          220
Mikasabouquine
  07 juin 2017
Mentine, menteuse ? Pas vraiment. Mais quel sacré caractère ! Insolente, arrogante, prétentieuse, orgueilleuse, cette ado de 12 ans et demi n'a pas la langue dans sa poche !
À elle seule, elle réunit toutes les caractéristiques parfaites pour vous horripiler. Et pourtant, j'ai passé un très bon moment à ses côtés !
Mentine fait tout pour s'intégrer aux jeunes de son âge (elle veut être cooool et avoir le swag) y compris faire en sorte d'avoir de mauvaises notes pour que l'on ne la traite pas de « boulettes ». Mais voilà, elle est allée trop loin et va être bannie dans le Larzac pendant ses vacances d'été. Commence alors pour Mentine une épopée fantastique où elle affrontera monstres, dragons et plantes carnivores (tracteurs, moutons et bottes de paille en réalité ;-) ). Mais… ne sous-estimez pas la dureté de la chose, il en faut du courage pour donner le biberon à un agneau ! lol. Mais surtout… de survivre sans réseau ! Sous ses airs de dure à cuire peu ouverte d'esprit Mentine cache un coeur tendre et finalement une profonde solitude. En décalage avec les autres collégiens, elle a beau sauver les apparences, le fossé est toujours là au fond de son coeur et de son esprit. L'esprit vif et plus mature que son âge elle se sent souvent incomprise par son entourage (famille et amis).
Dans ce tome 1 de « Mentine », Jo Witek aborde de nombreuses questions de l'adolescence et toujours avec humour. Amitié (la vraie amitié…), premier sentiment amoureux, sexualité (passages très bref mais très drôles), différence, tolérance…etc. Mais en plus de tout cela elle dépeint également une ado sacrément crédible dans son comportement ! Et ce n'est pas une mince affaire surtout quand l'on donne autant de piquant à l'ado en question. Même si l'évolution de Mentine n'a pas été pour moi une grande surprise au fil du livre j'ai tout de même apprécié être spectatrice de ce changement et j'ai dévoré son aventure dans le Larzac avec engouement. On se prend d'affection pour cette jeune tout comme pour Raoul, Éric et Johanna. Les relations qui se tissent entre eux sont touchantes et permettent à Mentine de se libérer émotionnellement, et surtout, d'être elle même.
Petit côté sympa, Jo Witek étant du Sud Est elle évoque Montpellier et le Pont du diable, une ville et un lieu que je connais bien puisque c'est près de chez moi également. J'avais vraiment l'impression d'y être (hum… c'est peut être parce que j'y suis ;-)! lol)
En conclusion, en plus d'une très chouette couverture qui a du pep's (quel bon choix Margaux Motin !), ce tome 1 de « Mentine » est une réussite. Sous un aspect léger et humoristique ce premier tome aborde de belles valeurs (familiales et sociales). Et petit plus non négligeable, le tome 1 de cette série peut se suffire à lui même. Il y a une fin, une vraie fin avec une morale et tout et tout et pour les gourmands il y a trois autres aventures de Mentine à découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          84


critiques presse (1)
Ricochet   02 avril 2015
Un excellent premier tome aux chapitres courts et à la verve rieuse et piquante.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (62) Voir plus Ajouter une citation
ZilizZiliz   21 septembre 2015
« Mes copains et moi, on a mené un combat de onze ans pour refuser que le camp militaire du coin s'agrandisse et bousille notre boulot de paysans. Onze ans, à résister aux décisions de l'Etat et de l'armée ! Autant te dire que si tu veux jouer à la plus maligne avec moi, tu dois savoir que tu perdras. Je ne me laisse jamais marcher sur les pieds, surtout pas par des gamines de ton âge [12 ans]. Je te conseille donc d'arrêter tes conneries puériles et de fermer ton clapet un peu plus souvent. Tu as des trucs à apprendre ici... c'est ce que ton père pense, en tout cas. Alors jeune fille, je te souhaite la bienvenue à 'La Blanchette', mais ne m'emmerde pas trop ! Ce n'est pas une menace, c'est un conseil. »
Je suis restée scotchée. Pour la première fois depuis ma rencontre avec le vieux, j'ai dû admettre qu'il me plaisait. Ça faisait longtemps que quelqu'un ne m'avait pas mouchée de la sorte et c'est vrai que ça fait du bien de temps en temps.
(p. 92-93)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
ebardinebardin   12 février 2016
«Franchement, mes parents devraient me remercier au lieu de passer leur temps à me faire des reproches.[…] Au bout de sept ans de mariage, un couple sur deux est brisé. Eux, grâce à mon sale caractère et à ma propension aux bêtises, restent proches l'un de l'autre [… ils] sont solidaires au lieu de redevenir solitaires ! Alors merci qui, les parents ? » p.13
« A partir du moment où l'on m'a identifiée EPI -enfant intellectuellement précoce- mes parents ont su que mon éducation n'allait pas être du gâteau […] un cocktail explosif, voilà ce que j'étais et que je suis encore aujourd'hui aux yeux des adultes » p.19
« Le plus important n'est pas le passé, c'est ce qu'il en reste. Le combat du Larzac a servi de modèle à pas mal de paysans du monde. C'est notre plus grande fierté. J'espère que toi aussi tu sauras te servir de ton intelligence pour faire progresser l'humanité et pas seulement pour engraisser ton compte bancaire et t'acheter des fringues. » p.199
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
ZilizZiliz   22 septembre 2015
En général, mes parents ne savent pas tenir leurs punitions. Ils n'ont jamais le courage d'aller au bout des délais annoncés ou des privations. Ça m'arrange la plupart du temps, même si je trouve cela décevant de leur part. C'est vrai, je déteste quand ils ne tiennent pas parole, qu'ils s'agisse de cadeaux promis ou de punitions. J'en ai parlé un jour à Quetch [le psy] qui m'a dit que c'était une affaire de génération, que les parents d'aujourd'hui voulaient davantage être aimés que respectés et que c'est souvent pour cette raison qu'ils cédaient. Pour qu'on les aime.
(p. 207)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
polluluxpollulux   04 juin 2016
Je me suis sentie fière. Ca faisait longtemps que je n'avais pas éprouvé ce sentiment. A force de me cacher pour apprendre et de ne cesser de jouer des rôles pour plaire ou déplaire aux autres, j'avais fini par oublier celle que j'étais vraiment. Et là, du haut de mes presque treize ans, entourée par deux hommes costauds, cent cinquante brebis et deux chiens, je trouvais que j'avais exactement l'allure de celle que je rêvais d'être. Une fille simple en short et baskets crottées, qui marche sur terre en se moquant du regard des autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
ZilizZiliz   20 septembre 2015
J'ai senti l'enfer pointer. Je ne connaissais ni le Larzac ni Raoul, mais rien qu'à leur sonorité, ces deux mots avaient la tronche du désespoir. (p. 23)
Commenter  J’apprécie          250

Videos de Jo Witek (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jo Witek
Le cahier d'activités littéraires du Salon fait son grand retour pour cette 8ème édition du Parc d'Attractions Littéraires. Au programme : coloriages, courses d'escargots, initiation à la langue des signes française...
Autour de l'univers de 11 artistes, le Salon vous a concocté un cahier de vacances sur la thématique de « l'esprit d'équipe » :
- Sarah Cheveau - Anne-Margot Ramstein - Clémence Sabbagh et Magalie le Huche - Jo Witek et Stéphane Kiehl - Chloé Wary - Colas Gutman et Marc Boutavant - Camille de Cussac - Magalie Bardos
Les cahiers seront offerts à tous les enfants et leurs familles du 29 juin au 6 juillet au Parc Georges-Valbon, puis du 11 au 24 juillet dans plusieurs villes du département de la SSD et en Ile-de-France.
En savoir + : https://slpjplus.fr/estival/les-dates-du-parc-dattractions-litteraires/
+ Lire la suite
autres livres classés : larzacVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Mentine Privée de réseau / Léa

Pourquoi Mentine est elle punie ?

Elle n'est pas punie .
Car elle s'est fait renvoyé .
Car elle passe en 3ème avec une moyenne de 9,5 .

10 questions
17 lecteurs ont répondu
Thème : Mentine, Tome 1 : Privée de réseau ! de Jo WitekCréer un quiz sur ce livre