AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081365898
Éditeur : Flammarion Jeunesse (26/08/2015)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 78 notes)
Résumé :
Exclue.
Cette sentence est tombée en novembre, à quelques jours de mon anniversaire. J'allais avoir treize ans, j'étais déscolarisé et sur le champ de bataille de ma vie, une survivante : Johanna Estamplade, ma seule amie !
L'idée de papa m'a fait l'effet d'une douche de glaçons. Sa super trouvaille était un internat spécialisé, une usine à grosses têtes. Une école où on allait me transformer en petit singe savant. Adieu Johanna, adieu toute ma vie, je... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
Ziliz
  04 octobre 2015
Pauvre Mentine ! C'était bien la peine de se donner tant de mal pour avoir des résultats médiocres en 4e, son secret a été éventé par une bonne copine : tout le collège sait désormais qu'elle est EIP (enfant intellectuellement précoce) autrement dit "boulette", et ça, à treize ans, c'est vraiment trop la honte. Et agressive, en prime, vu la colère qu'elle a piquée quand l'info s'est propagée. Il n'en faut pas plus aux autres collégiens pour l'étiqueter comme dangereuse cinglée. Descente aux enfers, il devient trop douloureux d'aller au collège où elle ne compte plus qu'une amie, où elle subit les moqueries, y compris de la part de certains profs. Son père trouve une solution : un internat expérimental en Suisse, une petite structure accueillant des surdoués. Ce n'est pas une punition, c'est une nouvelle chance qui lui est donnée...
Beaucoup d'enfants et d'adolescents ne sont pas à leur place dans le système scolaire "classique". Notamment les "hyperactifs, les autistes et les surdoués" (cf. avis de Meeva sur 'Un élève en échec' de Stéphane Sanchez*). Jo Witek nous apprend qu'un tiers des surdoués est en échec scolaire, un tiers obtient des résultats moyens, un tiers seulement réussit de brillantes études supérieures. L'auteur montre aussi la souffrance psychologique de ces enfants hypersensibles et anxieux, a fortiori quand ils sont rejetés et doivent jouer un rôle pour dissimuler leur différence.
J'ai beaucoup aimé ce roman jeunesse, je m'attendais à ce que cette série soit plus légère - trop légère. Mentine a souvent des réactions puériles, mais elle est touchante et sa douleur est palpable. Les lecteurs adolescents - filles et garçons - devraient se retrouver dans les aventures de cette jeune fille à la fois très fragile et punchy, confrontée au rejet de la différence, aux déceptions de l'amitié, aux premiers émois amoureux...
Drôle, instructif, et surtout émouvant.
* http://www.babelio.com/livres/Sanchez-Un-eleve-en-echec--Difficulte-scolaire--Troubles/772380/critiques/893247
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          261
maevedefrance
  10 septembre 2015
Rappelez-vous, il y a quelques mois, nous faisions connaissance avec Mentine, douze ans et quelques mois, envoyée dans le Larzac par ses parents, histoire de lui remettre les idées en place ou plutôt de tenter d'essayer de la remettre dans le droit chemin. Mentine est une surdouée mais n'en reste pas moins une gamine. Son obsession est de se fondre dans le moule de la "normalité", quitte à bouziller ses notes scolaires. Dans le Larzac, elle a dû confronter son intellect de surdouée et son caractère bien trempée à un paysan au caractère encore plus fort que le sien. le résultat était positif, Mentine en est sortie grandie.
Pourtant dans ce tome 2, c'est repartie pour les bêtises en cascade. Mais pas des petites bêtises, des grosses, qui valent à Mentine l'exclusion de son établissement scolaire. Il faut dire que Mentine a les hormones en ébullition et ça ne l'aide pas. Elle se brouille et se bat comme une chiffonnière avec sa meilleure amie à cause d'un garçon. le problème c'est que la copine est quelqu'un d'"influent" dans le bahut et elle parvient à liguer tous les "moutons" de son réseau contre notre surdouée déjà très mal : la sanction est tombée comme un couperet : Mentine est exclue du collège. Et même si elle s'excuse auprès de son ex-amie, rien n'y fait, celle-ci refuse de lui adresser la parole et la pourrit sur les réseaux sociaux. Mentine déprime vraiment. Ses parents décident de l'inscrire dans un institut suisse spécialisé pour les ados comme elle. Evidemment, elle voit rouge...
J'avais beaucoup aimé le tome 1 de cette histoire, le personnage de Mentine qui me rappelle tellement une vraie gamine en perdition exactement comme elle (à quelques détails près).
Dans ce second volume, je me suis laissée emporter par l'histoire et le regard de cette adolescente pas comme les autres sur le monde qui l'entoure. Mais, j'avoue d'emblée que si c'est une histoire sympathique, elle est peut-être un peu trop parfaite (oui, oui) dans le sens où Mentine intègre un établissement pour surdoués complètement idyllique, à la pédagogie fantaisiste et en ressort comme par miracle transformée et épanouie. Dans la réalité, ce genre d'établissement n'existe pas. Je suis très sceptique sur les écoles spécialisées pour "EIP" (Enfant Intellectuellement Précoce) qui sont pour beaucoup des écoles qui peuvent les ravager encore plus que dans le système traditionnel dit inadaptés à ces élèves-là. Mais même ceci est très discutable. Tout dépend des cas. Tout dépend de tellement de choses...
Bref, tout ça pour dire que j'ai bien aimé cette histoire entraînante qu'on a du mal à lâcher une fois le livre en mains mais que néanmoins elle n'est pas vraiment réaliste. Mais il est quand même bon de rêver !
Beaucoup plus de larmes que dans le premier, car Mentine est "la balafrée du cerveau", une dure à cuire devenue une hystérique et une pleurnicharde (merci les hormones !) Elle ne se reconnaît pas elle-même et elle repart à zéro : fini le faire-semblant d'être comme tout le monde : sa nouvelle école lui permet d'être elle-même et de rencontrer d'autres ados blessés par la vie à cause de leur différence, le regard des autres, leur jalousie, leur méchanceté etc.
Un bouquin sympa même si j'ai largement préféré le premier volume et joliment illustré par Margaux Motin : un beau vert menthe rafraîchissant en couverture, à l'image du livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
orbe
  15 septembre 2015
Mentine avait réjoui ses lecteurs dans le premier tome où elle découvrait avec effarement et humour la campagne. Cette jeune surdoué exaspérante est maintenant confrontée à la vie au collège.
Elle enchaîne les catastrophes et se fâche avec la quasi intégralité de son établissement scolaire, élèves comme enseignants !
Heureusement, elle se voit octroyer une nouvelle chance avec la proposition d'un internat en Suisse qui propose des études adaptés aux petits prodiges souvent en difficulté scolaire et sociale.

Mentine saura t-elle saisir cette nouvelle occasion de s'épanouir et de se faire des amis ?

J'avais adoré le premier tome avec la fraĉheur de l'héroïne et son décalage avec les réalités. Ce deuxième tome est plus décousu. Il est divisé en deux temps. Celui de la catastrophe puis celui de la reconstruction.
J'ai trouvé la première partie trop exagérée. La seconde est plus intéressante avec la question de la scolarisation des enfants à haut potentiel. J'ai apprécié le rappel de leur douloureux parcours bien loin du stéréotype du petit génie.

Les méthodes originales d'apprentissages proposées dans le récit sont fictives mais toutefois réalistes. L'auteur souligne d'ailleurs le coût des études à la carte.
Une école pour s'épanouir et réapprendre à vivre, un beau programme !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
HermioneGrangerWeasley
  21 novembre 2018
Il y a peu, je vous ai parlé du premier tome de cette série de Jo Witek.
Il faut savoir que j'ai aussi été charmée par le deux. Cette fois-ci, Mentine vit des événements durs : elle est un peu jalouse de sa meilleure amie qui plaît beaucoup à Léo Mallant, et, cerise sur le gâteau, elle lui a parlé de son cas. le plus beau des garçons qui sait qu'elle est surdouée…
Énervée contre celle en qui elle avait confiance, elle finit par se battre contre elle. Elle écope d'un avertissement qui se transforme en renvoi après avoir lancé des répliques cinglantes à ses camarades, ravis d'avoir un souffre-douleur.
Son prochain établissement ? Un internat spécialisés pour accueillir « les enfants dans son genre ». Et si il n'était pas si mal qu'il en avait l'air ?
Je l'ai trouvé au C.D.I. aussitôt après avoir fini le tome 1 et je ne suis pas mécontente de les avoir lus à la suite.
L'héroïne n'a pas tant changé depuis le tome précédent même si elle est un peu plus sereine et elle entretient un lien beaucoup plus fort avec Johanna. Néanmoins, elle se sent trahie et perd son sang-froid. Elle a aussi l'impression d'être un peu abandonnée, une fois séparée de sa bande, ne demeure que Johanna qui la réconforte et lui dit de ne pas rester sans rien faire… mauvais conseil vu qu'elle se met à dévoiler les secrets des autres au grand jour pour se défendre : ce qui entraîne son renvoi.
L'internat est ce qui m'a impressionné, quoique pure invention de Jo Witek, il est épatant et l'histoire des pensionnaires est vraiment touchante. On s'imagine le chemin parcouru par Luce, on est touchés par l'histoire triste de suicidal-man, on souffre pour Alexandre... Quelque morceaux de vie, parfois tragiques, sauvés par le coûteux établissement. Tout ces récits jaillissant de la plume de Jo, aidée par quelques témoignages. Chapeau l'artiste !
J'ai particulièrement aimé ces moments de découvertes, d'amour et de joie éprouvés par Mentine. Je ne suis pas fana des romans à l'eau de rose mais après avoir broyé du noir durant de longs chapitres, une pause s'impose !
Des instants sympathiques, quoique un peu courts, vu le thème du livre, je ne serais pas contre un pavé. J'adore quand Jo raconte ! Ce livre n'est pas incontournable, mais je vous le conseille vivement.
Et vous, ce livre vous a t-il plu ?
HermioneGrangerWeasley.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
DocBird
  11 avril 2017
Résumé : Mentine va devenir victime de harcèlement dans son collège, perdre presque toutes ses amies, avoir un gros moment de passage à vide sans réaction. le jour où elle relève la tête, elle se remet à attaquer par l'intermédiaire de joutes verbales, et du coup, le principal va convoquer ses parents pour leur demander d'inscrire Mentine dans un autre établissement ! Direction l'internat en Suisse. Saura-t-elle s'y adapter ?
Mon avis : Ce deuxième opus des aventures de Mentine est encore meilleur que le premier !
Mentine l'horripilante, qui agaçait même parfois son lecteur dans le tome 1, devient plus humaine et plus proche du lecteur. Premier bouleversement pour Mentine : elle va avoir ses règles, et du coup se retrouver dirigée par ses hormones qui vont lui faire péter les plombs et devenir très sensible, jusqu'à pleurer ! Et par-dessus tout, ses amies vont non seulement se détacher d'elle, mais aussi se retourner contre elle, qui va alors devenir victime de harcèlement au collège comme sur les réseaux sociaux. C'en est trop pour Mentine qui accepte alors la proposition de son père : un internat en Suisse pour les enfants précoces. Et on peut dire que cet internat va la changer de tout ce qu'elle connaissait en matière d'éducation jusque-là, elle va même découvrir qu'elle peut rencontrer meilleur qu'elle.
Mentine apparaît beaucoup plus fragile dans ce tome 2 : elle va perdre ses amies, sauf la fidèle Johanna, qui va l'aider à remonter la pente envers et contre tout, elle va perdre sa confiance en elle et maudire sa précocité. L'internat pourrait être une solution, mais Mentine va devoir s'adapter et faire des efforts.
Jo Witek aborde ici les thèmes du harcèlement, de l'amitié et des enfants précoces, en mettant son héroïne au coeur de la tourmente. La Mentine insupportable qui aimait bien embêter ses parents va devoir évoluer et mûrir pour s'adapter. J'ai trouvé son internat plutôt original, avec beaucoup de points communs avec la méthode Montessori, même si ce type d'établissement n'existe pas tel quel.
Un tome 2 qui est vraiment très intéressant !
Lien : http://docbird.over-blog.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
ZilizZiliz   05 octobre 2015
J'ai regardé les filles, mes copines, mes complices depuis quatre années, et j'ai compris ce que signifiait la jalousie féminine. Jusqu'à présent, on avait réussi à se serrer les coudes face aux injustices ou aux punitions des parents. On avait partagé nos sautes d'humeur, nos fringues, nos jours sans soleil, nos joies printanières, nos éclats de rire, nos goûts pour les séries policières américaines et les films de requins. Et il a suffi que Téo mette un pied dans notre clan pour que notre fraternité ou plus exactement notre sororité vole en éclats. BOUM ! Fini la solidarité féminine et vive la loi du marché ! Au grand jeu de la séduction, que la meilleure gagne à coup de minijupe, de gloss ou de mascara et tous les coups sont permis ! Tchao les copines !
(p. 22-23)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
orbeorbe   15 septembre 2015
Mes parents ont commencé à se disputer à propos de cette super école et je ne sais pas ce qui m'a pris, mais j'ai de nouveau pété un câble. Je vous l'ai dit, mes émotions cette année furent complètement sens dessus dessous et carrément ingérables
Commenter  J’apprécie          90
PegLutinePegLutine   12 septembre 2017
Elle s'appelait madame Chamour - j'ai tout de suite pensé mi-chat, mi-amour et ça m'a rassurée sur son compte. Contrairement à ce que m'avait fait croire ma première impression, madame Chamour n'était pas l'intendante, ni une quelconque stagiaire, mais la directrice de l'école. Une directrice toute jeune, jolie et dynamique. Trop parfaite pour être réelle. trop attentionnée pour être sincère. J'avais l'impression qu'on me surprotégeait comme une enfant malade et ça me rendait nerveuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JuinJuin   13 octobre 2015
Ça m'a agacée, mais j'ai gardé un profil humble me raccrochant à une vieille maxime de grand-mère : " Il vaut mieux dire qu'on est ignorant plutôt que d'ignorer qu'on l'est."
Commenter  J’apprécie          60
ClgValmyClgValmy   09 décembre 2017
"Mon cahier personnel où j'avais écris la définition de persévérer. Continuer de faire, d'être ce qu'on a résolu, par un acte de volonté renouvelé : insister, s'obstiner, poursuivre."
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Jo Witek (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jo Witek
Une journée de dédicaces, de rencontres et d'animations à l'occasion du festival Livres à vous, au Grand Angle à Voiron (Pays Voironnais). Avec comme invités d'honneur : Pierre Péju, Jo Witek et Rémi Courgeon !
autres livres classés : internatVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Récit Intégral

Quel est le prénom du personnage principale?

Martin
Léa
Marie
Xavier

15 questions
13 lecteurs ont répondu
Thème : Récit intégral (ou presque) d'une coupe de cheveux ratée de Jo WitekCréer un quiz sur ce livre
.. ..