AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081344696
Éditeur : Flammarion Jeunesse (10/02/2016)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 29 notes)
Résumé :
De retour à Paris, Mentine retrouve sa famille, sa vie, ses amis. Avec sa copine Johanna, elles décident de monter un groupe de rock. Mentine est prête à tout pour réaliser son nouveau rêve. Alors, sans les prévenir, elle utilise la carte bleue de ses parents pour acheter des instruments. Afin qu'elle apprenne la valeur de l'argent ils l'envoient faire du bénévolat. Privée de Noël, privée de cadeaux, Mentine doit affronter sa terrible punition.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
canel
  09 février 2016
Alleeez, Mentine a encore fait des conneries !
Et avec ses parents, ça ne rigole pas : action → réactionS.
Quadruple peine pour cette jeune fille de quatorze ans : l'objet du délit est confisqué, Mentine est privée de Noël (ni famille, ni cadeaux), elle doit travailler pour une association caritative pour expier sa faute. Et en prime, les parents lui font la gueule - grève de la parole, du sourire...
Foi de mère (pourtant pas cool) d'ados, la punition est vraiment exagérée, d'autant que l'acte de cyber-délinquance de Mentine partait d'une bonne intention.
C'est ce qui m'a empêché d'apprécier ce troisième opus autant que les précédents. Même si ça sonne juste par ailleurs (problèmes de l'adolescence évoqués avec finesse et réalisme), même si on apprend beaucoup sur une association caritative, les réactions parentales m'ont franchement déplu.
Et en plus la fin dégouline de bons sentiments.
Je conseille par contre dès douze ans les 'Mentine' 1 et 2, bien vus, subtils, à la fois émouvants, pêchus et drôles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          251
LoupAlunettes
  04 février 2016
Les parents ne décolèrent pas.
Cette fois encore Mentine y avait été fort.
Son intention était certe noble et louable mais cette fois ces parents sont en pétard ( encore plus que d'habitude!). Même Johanna n'aura d'autres choix que de lui en vouloir.
En effet, Mentine avait su être là pour ce mauvais moment à passer, la pousser comme un vent favorable vers la bonne direction pour redonner un petit bout de sens depuis la mort de son Pépé Paco.
Ne lui restait à Johanna que sa passion du flamenco pour allumer ses pages de souvenirs et sa guitare mais par malchance, elle l'oublia dans le bus.
Rien n'allait bien et les méthodes faciles et douteuses trouvées par  Mentine ont posé un voile de déception difficile à dégager.
Les parents de Mentine allait lui faire rembourser l'achat frauduleux de la nouvelle guitare prévue pour Johanna et les parents de cette dernière ne voulaient plus entendre parler d'un quelconque examen d'entrée. Avec le divorce, ce n'était pas le moment.
Mentine s'en voulait d'avoir briser les ailes et les rêves de sa meilleure amie. Comment se racheter pour ne pas passer les prochains mois à pleurer (sans elle) et rire comme avant?

 : Voici le troisième tome ( ils peuvent être lus dans le désordre mais il existe un véritable fil d'évolution conduit par la maturité grandissante de Mentine, surdouée mais manquant évidement d'expérience de vie à 14 ans). 
La jeune surdouée de 14 ans est nettement moins arrogante depuis son expérience à la campagne sans téléphone ni internet, plus aimante que jamais avec son amie Johanna ( amitié qui prit du sens et de la dimension à l'issue du tome 1).
C'est en effet à la vie à la mort, croix de bois croix de fer etc... Johanna s'était révélée la personne simple, disponible, chaleureuse et vraie qui fit voir le sens des vraies amitiés.
Et pourtant, au début du tome 3, Mentine est présentée comme la cyber-criminelle de la famille (vous verrez!), juge son amitié inégale et réalise peut être qu'elle ne donnait pas assez, aussi décide t-elle d'inverser la vapeur, entrer dans la vie de Johanna comme elle était entrée dans la sienne pour y occuper une place privilégiée ( enfin, avec sa permission).
Les cocons familiaux ne sont pas cependant tous fait pour donner pignon sur rue, la maison du bonheur, et c'est une intimité bien difficile que Mentine apprendra à faire surmonter à sa meilleure amie Jo'.
Johanna joue merveilleusement bien du flamenco sur la guitare de son pépé Paco et sa mère l'accompagne à la danse divinement. Un talent insoupçonné. Pourquoi ne pas lui exprimer d'un geste fort ce qu'elle lui a apporté en l'aidant à passer l'audition d'une bonne école?
Ainsi commencent les magouilles et mensonges de Mentine pour le bien commun et cela ne va faire hélas qu'empirer par des concours de circonstances. Passant du temps à l'aider dans ses tâches quotidiennes à la maison pour la libérer un peu pour sa préparation, la délicieuse et volontaire Mentine va mentir pour passer du temps chez son amie tout en assistant au naufrage de la famille de Johanna avec le décès du pépé. Il faudra une sacrée dose d'huile de coudepour remotiver son amie pour  l'examen, caché aux parents pour la surprise. Mentine, très cérébrale, manque parfois de tact et de patience sur des sujets plus mâtures, même pour une surdouée.
Pauvre Johanna! Elle se met la pression et oublie la guitare de son grand-père dans le bus.
Pétrie de bonnes intentions, Mentine bouleverse son petit monde et se tourne vers le mauvais génie sur l'épaule pour réclamer sa solution de rehange et sans hésiter, achète une nouvelle guitare de collection sur le net ( avec les codes et la carte de papa! ). C'est sans appel, Mentine fera des « travaux d'intérêts généraux » pour lui apprendre la vie et rembourser. Comme le dit l'héroïne, les punitions des parents sont amateurs, comme pour le premier tome, des bonnes expériences formatrices et après les tâches de la ferme, Mentine va prêter main forte aux Resto du coeur. Un moyen astucieux d'aborder le sujet de société avec les lecteurs ados. Mentine gagne à chaque fois en humilité et ses actions la rendent toujours un peu plus connectée au monde, un peu plus humaine.
Quelle de simplicité et richesse de l'écriture à la portée aux plus jeunes. C'est drôle, d'une belle simplicité et richesse de l'écriture mis à portée des jeunes. C'est pétillant, vivant, crédible, accessible et intelligent!
On l'aime bien notre Mentine! Un très bon tome 3 également donc. Il faudra se rattraper sur le tome 2 pour ne rien manquer des péripéties de cette gamine aimante mais effrontée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
orbe
  03 mars 2016
Mentine a repris sa vie à Paris avec ses parents et elle est bien décidée à tout mettre en oeuvre pour être à la hauteur de sa nouvelle amitié avec Johanna.
Elle décide de bousculer ses habitudes et demande à la jeune fille à être invitée chez elle. Or si elles habitent le même quartier elle va s'apercevoir, qu'en réalité, un monde les sépare.
L'appartement de Johanna, situé dans une zone sensible est très petit alors qu'il accueille une famille nombreuse.
C'est aussi l'occasion pour Mentine de s'initier au Flamenco. Elle apprend que son amie est une virtuose de guitare et elle choisit pour sa part d'apprendre la danse.
Tout se complique lorsque Mentine décide de pousser son amie à se présenter à un concours et devient prêt à tout pour la pousser à réussir...
Un opus qui nous emporte dans un nouvel univers avec plusieurs axes qui sont développés autour de la thématique de l'amitié notamment celui de la responsabilité de nos actes et celui de la pauvreté.
J'ai apprécié le parcours de la jeune fille dans l'association des restos du coeur. Mentine est obligée de quitter ses certitudes pour accepter d'agrandir sa perception du monde.
Mais c'est le ton toujours joyeux et l'écriture amusée de l'auteur qui donne une lecture sympathique qui nous permet d'accepter et d'apprécier les circonvolutions du récit.
A lire !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
maevedefrance
  20 février 2016
Rappelez-vous : Mentine est surdouée. Cherchant à tout prix à trouver une place parmi les autres gamins de son âge, elle commet mille et une frasques. Dans le premier volume de ses aventures, ses parents, exaspérés par ses mauvaises notes volontaires, l'envoient s'aérer les neurones dans le Larzac, d'où elle sortira grandie dans sa tête, grâce à un vieux fermier au grand coeur mais bien plus têtu qu'elle ! N'empêche, dans le deuxième tome, elle se trouve confrontée au rejet de ses camarades de classe par une manigance de sa meilleure amie qui la trahie. Exclue de son établissement, elle est exilée en Suisse dans une école pour intellectuels précoce. Elle se rend alors compte que sa seule vraie amie est la plus affable et la plus discrète de ses copines : Johanna.
Nous voici au troisième opus des aventures de Mentine, qui décide cette fois-ci de s'occuper à 10 000% de Johanna, une manière de rendre hommage au soutien qu'elle lui a témoignée quand elle en avait besoin. En réfléchissant, Mentine se rend compte qu'elle ne sait rien de cette discrète Johanna : elle ne sait pas où elle habite, elle ne parle jamais de sa famille ni de sa vie privée. Mentine parvient à se faire inviter chez Johanna. Elle découvre alors un autre univers : celui de la citée, des gens qui triment, une famille nombreuse mais surtout le talent fou de son amie pour la musique flamenca. Dès qu'elle prend la guitare que lui a légué son papi Paco, la grisaille de la cité s'efface et laisse place au soleil andalou. Mais un instant d'étourderie et c'est le drame : envolée la guitare magique de papi Paco !
Mentine, subjuguée par le talent de son amie, décide que celle-ci doit se présenter au concours d'entrée d'une école de flamenca de renommée internationale. Reste le problème la guitare. Là aussi, Mentine a la solution.... quitte à passer du côté obscur et devenir une cyberdélinquante.
J'en ai trop dit mais on ne s'ennuie pas trois secondes dans ces nouvelles aventures de Mentine, on est souvent surpris par l'esprit d'inventivité de cette gamine et de sa créatrice...
Alors quand j'ai vu déboulé les Restos du Coeur au milieu du roman, j'avoue que j'en suis restée "baba". En effet, pour réparer sa bêtise, centre de l'intrigue (donc je ne vais pas dire ce qu'elle a fait), ses parents décident d'envoyer Mentine prêter main forte aux bénévoles des Restos.
Jo Witek confronte sa jeune héroïne issue d'un milieu aisé au milieu populaire auquel appartient Johanna. Pourtant, pour ne pas rester dans le cliché, elle traîne la gamine dans les Restos de Coluche où les gens qui les fréquentent ne sont pas toujours forcément ceux qu'on croit. Il y a de tout : des gens bien habillés, des gros durs, des petits mous (LOL!), des Blancs, des Blacks, des Beurs et aussi des jamais-contents. "La pauvreté n'avait pas de visage. le manque non plus. La galère non plus."
L'occasion de fréquenter les bénévoles des Restaus permet à Mentine de découvrir ce qui les motive : aider les autres, c'est un moyen d'être reconnu, de se réaliser dans un monde qui laisse peu de place à l'individu. Une des bénévoles a même fait partie du monde des Lettres. "C'est comme ça que les gens devraient aborder la vie, travailler avec le sentiment de faire quelque chose d'utile pour la société. Malheureusement, la plupart du temps, on subit. C'est ça le monde d'aujourd'hui, les gens ne font plus ce qu'ils aiment ou savent faire, ils vont au boulot, au taf comme ils disent, en soupirant et la tête dans les chaussettes. C'est d'un triste."
J'ai lu ce roman ado avec beaucoup de plaisir. Mais je m'attendais à un "crime" cyberdélinquant beaucoup plus grave puisque Mentine en parle elle-même en ces termes : "Une bombe. Un missile. L'entrée directe dans la délinquance, et tout cela depuis ma chambre. Encore un nouveau truc de la génération des Digital Natives : on peut tout bousiller sans mettre les pieds dehors. Sa vie, celle des autres, l'économie mondiale." Quand le lecteur découvre enfin ce qu'elle a fait, (certes pas bien du tout), ça prête à rire ! La sanction est un peu too much. Mais bon, c'est l'occasion de confronter des univers sociaux différents dans un roman ado et de faire tomber les préjugés.
Lien : http://milleetunelecturesdem..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
leslecturesdeVal
  27 mars 2016
Mon avis: Voici le troisième tome de la série Mentine écrite par Jo Witek, tout d'abord si vous me suivez vous savez que je suis une fan inconditionnelle de cette fabuleuse auteure et c'est avec un énorme plaisir que j'ai acheté son nouveau roman. Je trépignais depuis que j'ai su la date de sa sortie et le trouver à été un vrai parcours du combattant, pré-commandé depuis pas mal de temps, ma commande avait été annulée car amazon ne le possédait pas, j'ai donc fait le tour de mes librairie habituelles et impossible de l'avoir, j'étais assez frustrée quand j'ai enfin reçu un mail annonçant qu'il était dispo sur amazon, hop le lendemain, il était entre mes mains et déjà commencé et je peux vous dire que je l'ai tout simplement dévoré.
Du coté de l'histoire: Après avoir fait un séjour dans une ferme perdue dans le Larzac (vol1), avoir été à l'internat dans une école de surdoués (vol2), notre Mentine est de retour chez elle, mais voilà encore une fois, ses parents sont en pétards contre elle, qu'est-ce qu'elle a bien pu faire cette fois-ci ... La voici accusée d'être une cybercriminelle et bien oui car même si cela partait d'une très belle intention, Mentine à encore fait des siennes pour aider sa meilleure amie Johanna dans une période difficile pour sa copine. Mentine n'a rien trouvé de mieux que de voler la carte bancaire de son père et bien sur elle a été vite découverte, alors résultat de ce faux pas: les parents sont fâchés et Johanna aussi, pas facile pour notre jeune ado mais elle va vite tenter de se racheter pour regagner l'amour de ses parents et l'amitié de sa meilleure copine.
Du coté de l'écriture: Quel plaisir de retrouver la plume de Jo Witek, toujours aussi fluide, agréable et drôle mais toujours avec de beaux messages également. L'utilisation de mots simples est idéal pour les jeunes lecteurs. Ce volume est dans un esprit très engagé en effet, nous allons découvrir Mentine aux restos du coeur, elle venant d'un milieu aisé va, pour expier sa faute, devoir aider les plus défavorisés, j'ai vraiment apprécié le ton de ce roman, même s'il est très drôle, il parle d'un sujet grave et bien réel chez nous en ce moment: la pauvreté mais il aborde aussi les méfaits de l'utilisation d'internet, le vol, et l'amitié...
En conclusion : J'adore, J'adore !!! Plus le temps passe et nous voyons évoluer notre petite surdouée au caractère bien trempé, c'est toujours un énorme plaisir de la retrouver. La plume de Jo Witek est une fois de plus magnifique et les sujets abordés sont très judicieux. Je n'oublie pas également les superbes illustrations de Margaux Motin qui accompagnent à merveille la plume de Jo Witek .
Je le recommande vivement aux adolescents dès 10-11ans
Lien : http://aupaysdelire.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (4) Ajouter une citation
canelcanel   01 février 2016
- Comment tu as pu faire ça ? Comment tu as pu nous faire ça à nous ? Qu'est-ce qui t'est passé par la tête, bon sang ?
N'importe quel adolescent de n'importe quel pays au monde reconnaîtra cette triple interrogation angoissante des parents qui viennent de découvrir notre énorme bêtise. Et n'importe quel parent - s'il est sincère en vous hurlant dessus avec ses yeux de meurtrier - se souviendra parfaitement de cette période où il mentait effrontément à son père et à sa mère sur ses sorties, ses activités ou la cause de la fulgurante descente de ses résultats scolaires. Eh oui, eux aussi sont passés par là, c'est pour cette raison d'ailleurs qu'ils nous débusquent si facilement. De sacrés investigateurs, les parents ! Des petits malins. (p. 10)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
orbeorbe   03 mars 2016
Pourquoi je n'ai pas le droit d'être avec mon amie au moment de sa vie où elle a le plus besoin de moi ? Je déteste mon âge ! Je déteste la dépendance ! Je déteste la raison ! Je lui avais promis. Je lui avais promis d'être là et personne ne me laisse tenir ma promesse.
Commenter  J’apprécie          100
canelcanel   02 février 2016
[...] dans ce petit appartement [des Restos du Coeur] ce n'était pas seulement de la bouffe qu'on partageait, mais ses soucis, ses peines, ses joies, une confiance mutuelle et la fraternité.
(p. 186)
Commenter  J’apprécie          90
Louloute2710Louloute2710   19 avril 2017
Tu veux un conseil de super copine ? Ne te connecte surtout pas en ce moment, ça te ferait trop de mal.
Une amie, définitivement, qui se sépare de ceux qui t'ont blessée parce qu'elle leur comportement intolérable.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Jo Witek (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jo Witek
Déroule pour plus d'infos! Et mets la HD pour une meilleure qualité ;)
Hey!! Oui, je sais cette vidéo arrive 3 mois après, mais je n'avais pas eu le temps de la poster ;) J'espère qu'elle vous plaira :)
Ma chronique de Songe à la douceur: http://monileauxlivres.blogspot.fr/20...
J'ai aussi un blog: http://monileauxlivres.blogspot.fr
Où me retrouver? -Twitter: https://twitter.com/JeanneLire -Instagram: http://instagram.com/jeannelire/ -Livraddict: L'îleauxlivres -Mail: monileauxlivres@gmail.com -Snapchat: Jeannelire
-Facebook: https://www.facebook.com/profile.php?... -Ou la page: https://www.facebook.com/Lîle-aux-liv...
Si cette vidéo t'a plu tu peux mettre un pouce vert (ça fait toujours plaisir...), ou t'abonner (c'est totalement gratuit ). Bonnes lectures! Jeanne Lire
+ Lire la suite
autres livres classés : flamencoVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Récit Intégral

Quel est le prénom du personnage principale?

Martin
Léa
Marie
Xavier

15 questions
13 lecteurs ont répondu
Thème : Récit intégral (ou presque) d'une coupe de cheveux ratée de Jo WitekCréer un quiz sur ce livre