AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2330014899
Éditeur : Actes Sud Junior (11/01/2013)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 145 notes)
Résumé :
Jill est aveugle et en pleine crise d'adolescence. En révolte contre son handicap, elle développe soudain des visions nocturnes alors qu'elle ne rêvait plus en images depuis des années. Ses songes semblent avoir une valeur prémonitoire. Ou seraient-ils un moyen pour elle de s'éloigner davantage du monde réel ? La voilà sur les traces d'un mystérieux jeune homme, mêlé à un trafic d'oeuvres d'art. Elle se met en tête de le sauver et fugue... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (61) Voir plus Ajouter une critique
teamberthelecture33
  19 décembre 2014
Rêve en noir de Jo Witek, est un livre nous narrant l'histoire de Jill ayant 16 ans qui assiste à une altercation un soir par hasard. La personne est passée à tabac car elle a des dettes. Depuis ce fameux soir, la jeune fille est prise de visions nocturnes où elle recouvre la vue et où un mystérieux garçon à l'air inquiet y fait intrusion. Alors Jill curieuse de savoir qui est ce garçon va mener sa propre enquête avec l'aide de ses amis.
J'ai trouvé ce livre intéressant, Jill qui est aveugle se pose des questions sur elle-même, elle ne sait pas faire face à ces problèmes dus à son handicap, elle rêve d'être comme les jeunes filles de son âge et vivre sans qu'on l'assiste. Pour moi son handicap est une illustration des problèmes en général et s'adresse aux jeunes par forcément handicapés, et montre qu'à travers l'expérience qu'elle va vivre, elle va gagner en maturité et vivre avec son handicap, même si elle aimerait être "normale". Au final elle va se battre et ne pas gâcher sa vie à cause de sa cécité, ce qui est un bonne exemple de persévérance et de remise en question pour tout le monde, de ne pas lâcher prise et qu'il n'y a pas de honte à avoir un coup de pouce dans la vie. L'intrigue policière n'était pas exceptionnelle, j'ai déjà vu mieux, c'est un peu simple, prévisible et cliché au niveau des truands étant complètement bêtes . Les amis de Jill apportent une touche humoristique qui parfois m'a fait sourire et il y a une petite touche d'humour noir parfois bien emmené et parfois un peu lourde. Au final ce livre apporte un bon message mais parfois se montre un peu maladroit dans l'histoire générale qui tout de même donne envie de connaitre la fin même si j'ai eu une légère déception. La fin était un peu simple je m'attendais à mieux, malgré cela ce n'est pas un mauvais livre, je vous conseille de le lire pour vous forger un avis dessus. Mélina
C'est l'histoire de Jill une jeune fille aveugle. Un jour elle décida de sortir seule sans sa canne ni surveillance. Ce jour là, Jill est témoin d'une agression, la nuit de l'agression Jill se réveille en pleine nuit effrayée et angoissée. Elle revoit en boucle ce jeune Louis dans ses rêves. Je conseille ce livre car il est très intéressant. L'histoire de Jill est triste et invraisemblable, c'est une histoire passionnante qui nous fait rêver, elle donne aussi de l'espoir aux malvoyants. Ce livre est très bien.
Nilissa
C'est l'histoire d'une jeune fille qui se nomme Jill. Elle est âgée de 16 ans et est aveugle.
Un soir elle décide de sortir toute seule, sans compagnie. Elle assiste à l'agression d'un homme. Elle ne peut pas aider la victime à cause de son handicap. Depuis ce soir là elle rêve, elle rêve en couleur d'un jeune garçon mystérieux.
Curieuse, Jill veut savoir qui est ce jeune garçon et elle va mener sont enquête avec l'aide de ses amies.
Un jour, elle se promène avec sa meilleure amie Ada, elle reconnait les bruits de la scène qu'elle rêve chaque nuit en couleur.
Elle aperçoit l'adolescent aux yeux noirs qu'elle voit chaque nuit. Grace à son amie, elle décide de le suivre...
J'ai aimé ce livre qui parle d'une jeune fille qui souffre de son handicap chaque jour, et qui s'évade de son calvaire en rêvant le soir. Elle rêve d'être comme les autres filles “normales” Jill va se battre tout au long de l'histoire.
Ce livre est une leçon de vie, pour les personnes handicapées, on se met à la place des personnes qui souffrent de leur handicap. L'auteur décrit bien les sentiments, sensations, émotions des personnages. Ça nous permet de comprendre les personnages et de ressentir leur émotions
Dounia
Rêves en noir est un livre de Jo Witek qui est un très bon écrivain. Ce livre parle d'une jeune adolescente du nom de Jill, elle est âgée de 16 ans. Jill est une jeune fille comme les autres, à un détail près. Elle est aveugle. Son handicap l'oblige à être assistée.
Un soir, elle décide de sortir toute seule... En rentrant de la soirée passée dehors, Jill est témoin d'une altercation. le soir même, la jeune adolescente rêve de la scène à laquelle elle a assisté. Elle qui n'avait plus rêvé en image depuis longtemps la voilà qui revoit cette scène qu'elle n'est pas prête d'oublier. Jill identifie un jeune homme en danger. L'adolescente va tenter par tous les moyens de lui venir en aide. Ses amis qui ont eux aussi sont aveugles vont l'aider. Au cours d'une promenade avec sa meilleure amie elle reconnaît une voix et ce jeune homme mystérieux que Jill apercevait dans ses rêves. Elle va décider de le suivre...
J'ai aimé ce livre car il illustre à quel point les personnes handicapées sont courageuses et que malgré tout, elles essaient d'avoir une vie normale.
(Habib)
Rêves en noir est un livre de Jo Witek qui raconte l'histoire de Jill le Bellec et qui est narré par elle-même, jeune adolescente aveugle qui vit à Paris avec sa soeur Isadora et son père, elle étudie à l'institut INJA.
Cette jeune fille à un jour essayé de marcher sans sa canne tout comme les autres filles de son âge, mais sans succès, elle s'est blessée.
Mais lors d'un soir où elle marchait sans sa canne, par pur hasard, elle est témoin d'une agression, elle a tout entendu.
Depuis ce soir elle faisait des rêves prémonitoires où elle voyait des couleurs et des visages, qui par la suite lui dévelera l'identité du jeune homme, Louis Martin qui s'est fait agressé pour soi disant avoir volé des tableaux.
J'ai apprécié ce livre, car il nous montre que même si elle est handicapée, elle réussit quand même à réussir beaucoup de choses.
(Yassin)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          92
murielan
  24 février 2014
Jill, 16 ans, est une ado en rébellion contre sa cécité : elle voudrait pouvoir être totalement autonome mais n'y parvient pas totalement. Lorsqu'un soir, elle assiste, impuissante, à une agression, elle se met à rêver en images d'un jeune garçon qui semble être en danger. Dès lors, elle n'aura de cesse de le retrouver pour lui venir en aide grâce à ses amis malvoyants de l'institut où elle étudie...
Ce roman se lit d'une traite.
Je me suis laissée entrainer dans ce thriller où Jill est une héroïne têtue, qui ne laisse jamais tomber, quitte à prendre des risques. Pas de temps mort dans cette course poursuite qui nous mène de Paris à Bruxelles en passant par Dunkerque.
J'ai vraiment apprécié découvrir une facette de la vie des malvoyants en suivant tous ses amis, leurs cours à l'INJA, le matériel dont ils disposent pour leur faciliter le quotidien.
Très sympa, comme souvent avec Jo Witek !
Commenter  J’apprécie          230
2ProPat
  18 novembre 2014
Jill est une jeune fille de 16 ans qui est aveugle. Elle étudie à l'INJA (école spécialisé pour les personnes handicapés). Elle a un groupe de copains constitué d'Ada (sa meilleure amie), Nine et John. Ils ont tous un handicap. En rentrant d'une soirée, elle assiste a une bagarre entre trois hommes. Elle ne peut bouger du fait de son handicap et aider la victime. Depuis ce soir là elle rêve, elle voit dans ses rêves et quelque chose d'irréel va se passer et ceci va changer sa vie du tout au tout !
L'auteur de ce livre s'appelle Jo Witek. Ce roman est un thriller. Elle est née en 1968 à Puteaux, sur les bords de Seine. Elle a été comédienne, puis scénariste. Puis elle s'est enfin dirigée dans l'écriture de roman pour adolescents. Elle a fait ce roman avec l'aide de l'institut national des jeunes aveugle. Elle a aussi écrit d'autre romans :
Dico de la jeune fille
Premier baiser
En un tour de main
Joli coeur
Le ventre de ma maman
Peur express
Dans les bras de mon papa

J'ai adoré ce livre car il montre que même les personnes handicapées sont comme nous, et elles ont parfois encore plus de courage que nous. Leur handicap les pousse à développer l'usage de leurs sens : “ Elle avait parfaitement mémorisé le trajet à l'aller. Elle s avait où se trouvaient la sortie, les obstacles, les couloirs...”
“Heureuse de guider un voyant avec tant d'assurance, elle qui s'était toujours considérée comme inférieure...”
Ensuite l'auteur décrit bien les sentiments, les émotions des personnages : “ Ce garçon la bouleversait, l'attirait, lui donnait confiance en elle. Il était temps de l'admettre : elle était tombée amoureuse”. Cela permet de bien comprendre les personnages et prfois ressentir les mêmes émotions.
Enfin, les sensations sont utilisées pour que le lecteur se représente les lieux du roman : “ C'est d'abord l'odeur du hall d'honneur qui lui avait permis d'identifier le lieu : des essences de boiseries cirées, de vieilles tapisseries et de médicaments ou, plus précisément, de tisanes ou d'herbes médicinales. Une première impression d'un bâtiment ancien et assez monumental...”
Je conseillerai ce livre parce qu'il utilise un vocabulaire accessible
Ce roman est très facile à lire, et on est surpris par la fin.
¤££¤9De Seine10¤££¤
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
sylvicha
  02 février 2014
Jill est aveugle et suit des cours à l'INJA (Institut National des Jeunes Aveugles) où elles a des amis fidèles. Elle qui a toujours été une « championne » grâce au coaching intense de son père se laisse gagner par la mélancolie. Mais un soir, elle « assiste » à une bagarre en bas de chez elle. A partir de ce moment, elle se met à rêver en images d'un jeune garçon qu'elle doit sauver… Elle va se faire aider de ses amis pour retrouver celui qui hante ses nuits.
Un très bon suspense et une héroïne que rien n'arrête pas même son handicap. Un livre qui se lit d'une traite tant l'écriture de Jo Witek est agréable et addictive. J'adore !!!
Commenter  J’apprécie          110
Bernie
  15 mai 2013
Rêves en noir, de Jo Witek
Rayonnage : Roman ado, Thriller

Résumé
Jill a 16 ans, c'est une ado comme les autres : elle est jolie et veut plaire aux garçons, elle a une petite bande d'amis proches, elle aime faire du shopping avec Ada, sa meilleure amie, elle va au lycée et réfléchit à ses études futures. Mais elle est aussi en rébellion, contre son père qui veut toujours qu'elle se dépasse, contre sa mère, actrice parisienne trop peu présente, contre sa petite soeur, dont elle ne saurait cependant se passer, contre son handicap surtout, qui la freine plus qu'elle ne le souhaiterait. Car Jill a perdu la vue depuis 7 ans, suite à une tumeur placée trop près du nerf optique et malgré plusieurs opérations qui ne l'ont pas soignée.
Un soir, elle se lance un défi et escalade seule la grille du parc située juste à côté de chez elle. Elle est alors témoin d'une agression, un homme est battu sur le trottoir, et elle entend tout. A partir de cette nuit, Jill se met à rêver en couleurs, ce qu'elle ne connaissait plus depuis longtemps.
Un jour où elle se promène avec Ada, elle reconnaît les sons qui accompagnent la scène qu'elle revit chaque nuit en couleur. Surgit alors le bel adolescent aux yeux noirs et au sweat bleu qu'elle voit chaque nuit : elle décide de le suivre, persuadée qu'un lien mystérieux les unit...

Mon avis
Un roman au suspense plutôt soft, mais que j'ai trouvé très bien pensé, et très riche malgré tout. L'auteure a su cerner son personnage, elle se met dans sa peau et nous entraîne de son côté des choses, du côté des mal- et non-voyants, et j'ai trouvé cela très intéressant.
Les adolescents sont tous scolarisés à l'INJA, Institut National des Jeunes Aveugles (entre les murs duquel est passé, notamment, Louis Braille), et l'auteure explique dans une note finale qu'elle a pu passer quelques jours dans cet institut pour vivre de l'intérieur le quotidien de ces élèves pas comme les autres. On y vit des cours habituels, SVT, maths ou lettres, par exemple, mais adaptés. On y vit aussi des cours qui, pour nous voyants, nous semblent étranges : cours de vie quotidienne (apprendre à se maquiller seule) ou de mobilité (apprendre à se déplacer sans aide dans toute sorte de milieu), par exemple.
L'auteure nous livre aussi le point de vue de ces ados comme les autres, en nous soumettant leurs pensées, leurs interrogations, leurs hésitations : comment savoir que l'on plaît à un garçon ? Comment "entendre" le regard des gens ? Quelle image se font-ils des gens qu'ils rencontrent pour la première fois ? Leur humour aussi : les échanges sur les croyances liées à leur handicap (dons de double-vue, de prémonition ou de voyance), les comparaisons entre la version "en noir" et la version "en braille" de Harry Potter (7 volumes en noir, plus de 50 en braille). Et enfin, leurs idées sur le monde extérieur : les professions qui leurs sont refusées d'emblée, les superstitions qui les entourent (l'un des amis de Jill est un Africain albinos, qui a dû fuir son pays tout nourrisson avec sa mère pour échapper à la mort), leur façon de voir, et la diversité qui existe dans ce monde des mal- et des non-voyants (amblyopie, vision tubulaire, dépigmentation, cécité innée ou acquise...)
Pour tout cela, j'ai trouvé ce roman très intéressant. Il est également très riche humainement, en nous offrant une galerie de portraits qui n'ont pas l'air de ce qu'ils sont : l'ado rebelle qui ne demande que l'amour, le délinquant qui ne veut que rendre service, le policier qui se laisse toucher par la fragilité et la force des jeunes qu'il traque... Dans ce roman, seuls les méchants sont ce qu'ils sont, brutaux, un peu bêtes, probablement dangereux (mais cela n'est que suggéré par des faits antérieurs, dans un roman pour adultes ils le seraient davantage...)
Et puis évidemment, il ne faut pas oublier l'amour, bien présent dans ce roman. Entre l'un qui est amoureux mais sans l'être en retour (son discours est d'ailleurs très touchant, quand il explique comment il vit son amour et ce qui lui suffit), l'autre qui aime un garçon qui pourrait bien ne pas l'aimer, le troisième qui voit dans cette affaire l'occasion de se rapprocher de celle qu'il aime, et le dernier qui aide son amoureuse à se dépasser avant de succomber lui aussi... Cela fait un peu "bons sentiments" exprimé comme cela, mais j'ai bien aimé ces touches de sentiment dans un roman ado, elles m'ont semblé justes et assez bien dosées, correspondant aux interrogations que se posent les jeunes lecteurs.
En résumé, j'ai bien aimé ce roman, j'ai été prise dès le début, happée par l'histoire et par le rythme, et j'ai regretté qu'il se termine si vite. Je vous le recommande, si vous aimez la littérature ado, bien sûr ! ;-)
Lien : http://lesloisirsdebernie.ov..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (2)
Ricochet   13 mai 2013
L'aspect psychologique de ce roman est remarquable, tout en justesse et sensibilité. On émet juste un léger bémol concernant l'intrigue policière qui, elle, est sans intérêt.
Lire la critique sur le site : Ricochet
HistoiresSansFin   25 février 2013
Jo Witek nous embarque dans une sorte de thriller plutôt original. Ce livre, même s'il manque quelque peu de crédit tant certains passages sont invraisemblables, a le mérite de nous plonger dans l'univers si particulier des malvoyants.
Lire la critique sur le site : HistoiresSansFin
Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
DocBirdDocBird   20 décembre 2014
- Non, elle ne pouvait pas tout faire comme les autres, elle était différente. Elle était handicapée, mais sa vie comme son identité ne se résumaient pas à son handicap. Il fallait qu’elle arrête de se sentir inférieure, il fallait que la colère cesse.

- Elle croquait la vie avec un appétit d’ogre. Elle ne travaillait plus contre les autres, ni pour se punir de ne pas être comme les autres, mais pour elle, pour son avenir, pour vivre à la hauteur de ses ambitions

- Ce voyage en solitaire lui avait au moins servi à cela : cesser de rêvasser à un bonheur parfait, en attendant que la destinée prenne les choses en mains. Ada avait raison, il fallait se lancer. Quitte à se tromper ou à se prendre un râteau.

- Ses rêves l’avaient conduites vers lui. Un sacré détour, mais parfois la vie nous fait voyager loin, uniquement pour nous permettre de mieux apprécier la beauté toute proche qui nous entoure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
cecilecochucecilecochu   08 mai 2014
Jill savait qu'elle avait échoué. C'était game over : elle était blessée et avait perdu tous ses repères. Elle n'avait même pas envie de pleurer. Elle était juste en colère. Contre elle, contre son handicap, contre son avenir que certains voulaient tracer à sa place de peur qu'elle ne se perde. Elle voulait tant s'en sortir seule, mais une fois de plus elle n'eut pas d'autre choix que de réclamer de l'aide.
[...]
- J'ai peur qu'un brevet de secourisme ne soit pas suffisant pour me soigner ! lui répondit Jill, tout en dépliant froidement sous son nez la canne blanche qu'elle venait d'extraire de sa trousse de rangement.
S'ensuivit un silence de circonstance. Elle devinait le visage consterné du voyageur, sa gêne soudaine et ça lui faisait du bien d'ajouter à son malaise. Elle se vengeait. Elle avait la haine. La haine contre elle, contre son échec et encore plus contre ce monde de voyants qui manquait tant de naturel dès qu'elle dépliait cette fichue canne blanche, sa canne d'aveugle comme ils l'appelaient. Son avertisseur de handicap.
- Pardon... Je n'avais pas vu... balbutia l'homme, étouffé par sa gêne.
- Moi non plus ! lui répondit-elle sèchement, avant de lui tendre sa main pour qu'il l'aide enfin à se relever.
De nouveau à la verticale, elle réajusta son sac sur son épaule très dignement, s'enquit du sens de la sortie, refusa qu'on la guide, effectua un demi-tour et se mit à balayer l'espace devant elle avec sa canne qui lui permettait de se diriger, de se protéger et d'informer les autres de son foutu problème. Elle tourna le dos à sa ridicule tentative de marcher sans elle. Désormais elle avançait dans le métro en toute sécurité ; les autres savaient. Désormais , elle n'était plus une simple lycéenne en jupe, bottes à talon et jolies boucles d'oreilles ; elle était une aveugle. Une pauvre aveugle et rien d'autre aux yeux des gens. Comme elle les détestait parfois, ces yeux des gens !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
cecilecochucecilecochu   08 mai 2014
C'était fou d'ailleurs comme les regards faisaient du bruit quand on savait les écouter. Un soupir, un murmure, une démarche qui ralentissait, un objet qui tombait au sol traduisaient un regard surpris, une tristesses dans leurs yeux, cette gêne face au handicap. Jill se remémora le début de ses années collège, quand elle n'avait pas encore intégré l'INJA et qu'elle était la seule "handicapée" de l'établissement. Elle se souvenait de ce bruit permanent, de toutes ces choses qui lui échappaient et du sentiment d'incompréhension qui l'avait rongée certains jours tant elle avait l'impression de ne rien saisir de ce qui se jouait autour d'elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
caro_albertinicaro_albertini   01 mai 2014
"Non, elle ne pouvait pas tout faire comme les autres, elle était différente. Elle était handicapée, mais sa vie comme son identité ne se résumaient pas à son handicap. Il fallait qu'elle arrête de se sentir inférieure, il fallait que la colère cesse".
Commenter  J’apprécie          60
cecilecochucecilecochu   08 mai 2014
Elle regardait droit devant elle, se moquant éperdument du regard des autres, même de celui de Louis qu'elle ne recherchait plus. Non, elle ne pouvait pas tout faire comme les autres, elle était différente. Elle était handicapée, mais sa vie comme son identité ne se résumait pas à son handicap. Il fallait qu'elle arrête de se sentir inférieure, il fallait que la colère cesse.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Jo Witek (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jo Witek
?Miroirs?, la web-série : Jo Witek .13 écrivains de la nouvelle vague de la littérature pour ados et Young Adult font face à de jeunes lecteurs, âgés de 14 à 17 ans, pour des portraits chinois croisés en 13 capsules vidéo. Scénariste et réalisateur : Andrés Jarach sur une idée originale du Salon du livre et de la presse jeunesse
autres livres classés : handicapVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Rêves en noir

Qui est le personnage principale du livre ?

Ada
Jill Le Bellec
Louis Martin
Julie Le Bellec
Ludovic martin
Alice

4 questions
31 lecteurs ont répondu
Thème : Rêves en noir de Jo WitekCréer un quiz sur ce livre
. .