AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9781021401724
Éditeur : OSKAR ÉDITEUR (21/01/2014)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Esther, 10 ans, aime très fort son papa. Alors elle lui écrit du camp de Pithiviers où elle est internée, cet été 1942.

Elle lui raconte ses gros chagrins et ses petites joies, avec cette flamme de l'enfance que la folie des adultes n'a pas réussi à éteindre.

Même séparée de ses parents, Esther a confiance, elle est persuadée qu'elle pourra les retrouver...

Et si pour cela il faut prendre le train pour l'est, pour Pit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
orbe
  03 mars 2014
Juillet 1942. Esther ,dix ans, se retrouve enfermée avec sa mère au camp de Pithiviers. Elle a été arrêtée avec de nombreux autres juifs et attend le départ. Mais seuls les enfants de plus de 16 ans partent par train vers Pitchipoï, un ailleurs mystérieux et idéalisé par la petite fille. Esther écrit à son père qui effectue des travaux agricoles à Frénois et lui raconte son quotidien et ses espoirs...
Un récit minimaliste sous forme épistolaire. Chacun cherche à taire sa souffrance qui pourtant affleure sans cessse à travers les non-dits. La vie se concentre sur de petits moments, une nouvelle amitié, une poupée de chiffon... Une histoire forte, inspirée de la vraie vie de Marie Jelen.
La réalité n'est jamais loin de cette fiction qui s'inspire des véritables conditions de détention des enfants dans les camps français en 1942. Un dossier documentaire en fin d'ouvrage évoque la déportation pendant la seconde guerre mondiale : l'antisémitisme, les rafles, les camps.
Les lettres de Marie Jelen sont consultables en ligne :
http://d-d.natanson.pagesperso-orange.fr/marie.htm

Lien : http://cdilumiere.over-blog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Under_the_Moon
  23 septembre 2016
Maria et sa fille de 10ans, Esther, vivent à Paris.
Comme beaucoup de Parisiens juifs, en juillet 1942, elles sont raflées et parquées dans le Vel'd'Hiv, puis sont internées au camp de Pithiviers. Destination finale : Pitchipoï....
Maria écrit des lettres à Simon, son papa, elle lui raconte son quotidien avec toute l'innocence que son âge lui permet. Puis viennent les lettres de la mère, et celles, plus rares, du père...
Un roman épistolaire vraiment émouvant de par les regards croisés qui permettent même à de jeunes lecteurs pas du tout chevronnés de comprendre tout ce qui se passe, et surtout ce qui va se passer.
Les chapitres sont très court, le vocabulaire est simple, les phrases assez courtes, et l'utilisation du présent et de quelques verbes au passé composé donne en plus de la dynamique au texte, une très grande accessibilité au contenu pour des jeunes.
Le dossier en fin d'ouvrage permettra aux plus curieux d'approfondir le thème de la déportation des Français juifs en France.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Takalirsa
  18 mai 2015
Quelles lettres émouvantes ! Avec ce récit court et poignant, Isabelle Wlodarczyk prouve que l'on peut encore toucher avec une thématique maintes fois évoquée...
Les courriers de la petite Esther à son papa ont la naïveté des enfants inconscients de ce qui se déroule autour d'eux. A l'infirmerie, Esther se fait une nouvelle amie (Anna) avec qui elle fabrique une jolie poupée (Sarah). Malgré les conditions de vie précaire, elle reste optimiste, persuadée que son père va venir la chercher et qu'ils reprendront tous trois une vie normale. Innocence contrebalancée par les lettres rédigées par sa mère, et aussi les quelques réponses de son papa, épargné parce qu'il travaillait alors dans les champs. Car ce qu'Esther ne sait pas, c'est que sa maladie lui offre un répit. La confiance se fissure bien sûr lorsque sa mère "part en voyage". La séparation est déchirante, et la fillette sombre dans la solitude et l'ennui. Elle attend avec impatience de rejoindre à son tour ce "Pitchipoï" (l'autre nom d'Auschwitz) dont tout le monde parle et qui est, paraît-il, "le paradis pour les Juifs" !.. Elle ne comprend pas que c'est la mort qui l'attend là-bas... Sa réaction enthousiaste face à ce mensonge éhonté fend le coeur ! Mais c'est ce contraste justement entre le regard d'enfant et la cruauté de la réalité qui bouleverse autant.
Comme toujours chez l'éditeur Oskar, un dossier à la fois clair, succinct mais complet clôt le roman, apportant un éclairage sur les camps de concentration du Loiret et le traitement des enfants, notamment l'histoire de la petite Marie Jelen dont s'inspire ce roman épistolaire.
Lien : http://www.takalirsa.fr/surt..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
orbeorbe   03 mars 2014
Après les départs pour Auschwitz des 3 et 7 août, il reste environ 1800 enfants sans parents à Pithiviers, 1500 à Beaune. Les enfants sont livrés à eux-mêmes, dans leurs baraques, parfois sans adulte.
Le SS Ahnert demande l'autorisation pour la déportation des enfants de moins de 16 ans, à partir du 17 Août 1942. Dès lors, les enfants aussi seront déportés. Le 17 août, un convoi de 1000 personnes part de Drancy pour Auschwitz avec 530 jeunes enfants parmi eux. La plupart venaient d'arriver de Pithiviers. Une fois l'autorisation délivrée par Berlin, les enfants sont déportés massivement puis gazés à leur arrivée à Auschwitz.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Under_the_MoonUnder_the_Moon   22 septembre 2016
Écris-moi le plus possible, même si je ne reçois pas tes lettres. Écris-moi chaque chose insignifiante, chaque seconde que vous vivez : ce sera pour moi une éternité de bonheur, si quelques mots me parviennent.
Commenter  J’apprécie          130
orbeorbe   03 mars 2014
J'espère que cette lettre te parviendra. Nous avons été arrêtées. Esther et moi sommes parquées dans un camp avec une multitude d'autres juifs. Nous avons voyagé dans un wagon à bestiaux. Pour toutes bêtes, il n'y avait que des enfants et des femmes.
J'ai peur. Que feront ils de nous ?
Commenter  J’apprécie          60
Under_the_MoonUnder_the_Moon   22 septembre 2016
Mon amour,
Enfin, j'ai retrouvé votre trace. Je vous sais maintenant dans un camp. Et j'imagine le pire. Rassure-moi, je t'en supplie. Fais-moi croire que vous êtes heureuses là-bas, qu'on ne vous maltraite pas, que vous ne mourez pas de faim. Oui, laisse-moi espérer que ma situation est pire que la vôtre.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : indicibleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

surtout ne prends pas froid

Quel âge Esther a-t-elle ?

Esther a 8ans.
Esther a 10ans.
Esther a 12ans.
Esther a 2ans.

5 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Surtout ne prends pas froid de Isabelle WlodarczykCréer un quiz sur ce livre