AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Monique Lebailly (Traducteur)Hugues Lebailly (Traducteur)
ISBN : 2844121470
Éditeur : Joëlle Losfeld (30/10/2002)

Note moyenne : 3.32/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Avec l'humour et la causticité qu'on lui connaît, P.G. Wodehouse nous entraîne dans une étrange et hilarante histoire de possession.
Lancelot est un jeune homme rêveur qui souhaite devenir artiste au grand dam de son oncle. Lorsque celui-ci, devenu vicaire et appelé en Afrique, lui confie son chat Webster, il ne se doute pas un instant de la terrible emprise que le félin aura sur lui. Peu à peu, Lancelot découvre qu'il est comme envoûté par cet énorme matou p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Magenta
  18 mai 2013
Celui qui aime les chats gardera le sourire tout au long de cette courte lecture!
Cette nouvelle d'une soixantaine de pages m'a agréablement accompagnée pendant mon trajet de bus cet après-midi.
J'ai ri en découvrant le pouvoir qu'exerce Webster, le chat envoyé chez Lancelot par son oncle, devenu évêque de Bongo-Bongo, afin de le remettre sur le droit chemin...
Ceux qui ont un chat savent très bien comme ces boules de poils peuvent se faire comprendre pour arriver à leurs fins ; P.G.Woodehouse nous parodie ici avec beaucoup d'humour un...total envoûtement!
Et ceux qui n'aiment pas les chats n'y comprendront probablement rien... ^x^
Commenter  J’apprécie          120
austen
  05 mars 2011
C'est du pur Woodhouse avec son univers de jeunes gens de la bonne société anglaise traqués par des oncles, des tantes ...ou ici un chat, qui leurs veulent du bien.
On rit évidemment et on imagine bien que Woodhouse a dû se retrouver lui même livré aux griffes d'un chat anglais, le plus flegmatique des chats.
Ce petit livre est d'une lecture presque thérapeutique, en cas de petite déprime ou légère baisse de forme.
Je le garde toujours sous la main au cas où...
Commenter  J’apprécie          60
nounours36
  30 mars 2014
Dans ce récit plein d'humour, Lancelot Mulliner artiste déluré récupère le chat de son oncle qui est muté comme vicaire en Afrique à Bongo Bongo. Une lettre de recommandation accompagne le chat Webster. Lancelot se fait envouté, ensorcelé par ce chat diabolique. Webster le chat a récupéré les vertus anglicanes de son maître. Webster le juge, un regard, quelque chose dans l'oeil de Webster le transforme malgré lui en une personne respectable. Il se confie à ses amis : "C'est le chat qui porte la culotte" en fondant en larmes…. jusqu'au moment où le whisky commence à couler.
Cette nouvelle tout pleine de légèreté, de détails cocasses laisse un sourire aux lèvres.
Commenter  J’apprécie          40
tulisquoi
  22 avril 2010
Soixante-quatorze toutes petites pages pour cette première découverte fort sympathique de Wodehouse.
Une histoire abracadabrante où un artiste - de ceux qui ne se rasent qu'une fois par semaine, traînent en pyjama et fument au lit - se voit jugé par un chat. Oh bien sûr, il ne se fait pas reprendre oralement par celui-ci. Ce n'est pas de la science-fiction ici. Mais il sent, il voit à l'air du chat que celui-ci désapprouve au plus haut point sa façon de vivre, sa petite amie et son art. Ses amis tenteront bien de l'aider. Lui-même se sait ridicule, enclin qu'il est à amidonner ses cols de chemise pour faire plaisir à Webster...
Comment va-t-il pouvoir reprendre le contrôle de sa vie et se soustraire enfin au regard noir du chat ? Un peu de mystère, voyons ! Et régalez-vous avec ces soixante-quatorze toutes petites pages...
Lien : http://www.tulisquoi.net/web..
Commenter  J’apprécie          20
ertiammot
  27 août 2016
Peu de souvenirs de cette lecture, mais de ce qu'il m'en reste, j'en garde un bon souvenir d'une histoire non seulement plaisante à lire marquée d'un humour "so british"...
Par contre c'est assez court !
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
tulisquoitulisquoi   22 avril 2010
«Les chats ne sont pas des chiens !»

Il n'y a qu'un seul endroit où l'on puisse entendre des remarques aussi sages, lancées tout à fait par hasard dans le cours général de la conversation, et c'est l'arrière-salle du Repos du Pêcheur. Nous étions là, rassemblés autour de la cheminée, lorsqu'une Pinte de Bière Rousse, pensive, fit la déclaration rapportée ci-dessus.

Jusqu'à cet instant, nous traitions de la Théorie de la Relativité d'Einstein, mais nous ajustâmes promptement nos esprits afin d'affronter le nouveau sujet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
nounours36nounours36   30 mars 2014
C'est quelque chose dans l'oeil de la bête, dit-il d'une voix tremblante. Quelque chose d'hypnotique. Il me jette un sort Il me toise et me désapprouve. Peu à peu, petit à petit, son influence m' a fait dégénérer d'un artiste sain, qui se respectait , en un … eh bien, je ne sais comment appeler ça. Il suffit de dire que j'ai cessé de fumer et de déambuler en pantoufles et que je porte un col dur même chez moi, que je n'oserais songer à prendre mon frugal repas du soir sans être en habit et que - d'une voix étranglée - j'ai vendu mon ukulélé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Celine_72Celine_72   29 juillet 2011
Webster a une dignité naturelle et des manières sereines. Webster est un chat qui s'enorgueillit d'être toujours élégant ; ses principes élevés et ses nobles idéaux rayonnent de ses yeux comme des phares...
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Pelham Grenville Wodehouse (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pelham Grenville Wodehouse
Bande annonce de la série Blandings, adaptation des romans de PG Wodehouse
autres livres classés : humour britanniqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Jeeves

Quel est la profession de Jeeves ?

Jardinier
Valet
Chauffeur
Médecin

10 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Jeeves de Pelham Grenville WodehouseCréer un quiz sur ce livre