AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782813226990
224 pages
Guy Trédaniel éditeur (19/05/2022)
3.7/5   5 notes
Résumé :

Marchant sur les traces de son célèbre père, Peter Wohlleben, Carina Wohlleben livre sa vision de l'état de notre planète et les actions simples que nous pouvons engager pour la sauver.
L'union fait la force !
Emplie d'optimisme et sans donner de leçon, Carina Wohlleben présente des moyens de redécouvrir l'amour de la nature et de lutter contre le changement climatique. Ce faisant, elle aborde de nombreux thèmes tels que la production de viande... >Voir plus
Que lire après Il n'est pas trop tard : La planète compte sur nousVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Carina Wohlleben, la fille du célèbre garde-forestier Peter Wohlleben s'est rendu compte il y a quelques années que derrière sa consommation de viande se cachait une énorme industrie alimentaire. Des centaines de millions d'animaux (les chiffres sont effarants) sont tués de manière horrible pour satisfaire l'humanité. Pour nous, manger de la viande est un comportement normal, nous ne pensons pas aux animaux vivants qu'ils étaient avant. À partir de là, elle fait le tour de nos habitudes alimentaires, de consommation et de transports pour nous convaincre de changer. Elle argumente en racontant des moments de famille, actuels et passés. Elle-même n'est pas parfaite mais elle essaie de changer en étant plus respectueuse de la nature. Elle explique que chacun peut agir à son niveau. L'auteure appuie ses arguments de quelques exemples avec des données impressionnantes de grandeur... Évidemment j'ai déjà vu des reportages et lu des essais documentaires sur le sujet mais ce livre a permis de toucher d'autres cordes sensibles de mon côté écologique et m'a donné envie de changer encore plus. Est-ce que ça sera suffisant l'action d'une minorité pour faire diminuer dans ces domaines l'offre et la demande ? Aura-t-il moins d'animaux tués pour etre servis dans nos assiettes ? Cette minorité pourra-t-elle devenir majorité et sauver l'avenir de notre planète et de nos enfants ? On ne peut que le souhaiter. En espérant que de plus en plus de gens deviennent conscients de notre futur... un essai très percutant.
Merci aux éditions Tredaniel et à Babelio pour cette lecture !
Commenter  J’apprécie          180
Comment commencer cette critique ?
Commençons par remercier Babelio et la maison d'édition "Guy Tredaniel" de la chance qui m'a été donnée de lire ce livre dans le cadre de la "Masse Critique" .
Ensuite remercions également l'autrice qui a osé se livrer à travers son parcours de transition.
Un parcours qui a débuté par des réflexions dans sa jeunesse vivant dans un milieu familial déjà sensibilisé à la problématique climatique.
Adulte et devenue mère de famille, le passage à l'acte est devenu nécessaire. Et c'est par l'alimentation quotidienne qu'elle débute son parcours. Afin de nous faire comprendre ses choix, elle nous donne des résultats d'études scientifiques qui donnent des chiffres hallucinants.
Et tout cela dans un récit assez facile à suivre et à comprendre. Par contre, elle est loin de prétendre avoir la Vérité et d'être parfaite; elle est en chemin ou plutôt sa famille est en chemin. c'est vraiment un récit non culpabilisant mais plutôt responsabilisant. L'autrice est surtout focalisée sur la consommation de viande et de tous produits provenant du monde animal.
Il est clair que notre consommation de viande doit drastiquement diminuée et pas seulement pour la santé de la planète mas également pour la notre.
Je comprend que l'autrice s'est essentiellement préoccupée à ce sujet car la production de la viande est la principale cause de la déforestation. Or la forêt est de toute évidence une préoccupation importante pour l'autrice.
Et c'est de la responsabilité de chacun de faire le choix de planter des arbres ou de manger toujours plus de viande.
Ce livre est complémentaire à tant d'autres qui abordent le dérèglement climatique et son originalité est que sa source est la vie quotidienne d'une personne, ici l'autrice.
Merci à elle.
Commenter  J’apprécie          100
Tout d'abord, je remercie vivement les éditions Guy Trédaniel qui m'ont offert ce livre.
J'avoue que j'étais intriguée par cet ouvrage parce que l'autrice, Carina Wollheben, est la fille du désormais célèbre Peter Wollheben dont j'avais lu « La Vie secrète des arbres ». Ils travaillent ensemble à l'Académie de la forêt.
Dans une approche franche et directe, l'autrice, qui s'adresse parfois directement au lecteur, part de ses propres expériences pour raconter ses réflexions sur son cheminement de vie et l'évolution de ses convictions pour moins polluer.
L'ouvrage est bien construit et passe en revue tous les leviers d'action à la disposition des personnes pour diminuer leur emprunte carbone. Il y est question d'alimentation, d'agriculture et d'élevage, de notre relation aux animaux, d'égalité femme/homme, d'allaitement, de politiques natalistes, de gestion de la forêt, de droit de vote, de gestion des déchets, des comportements des consommateurs, de militantisme… L'ouvrage est largement documenté (voir l'ample bibliographie), ce qui permet à l'autrice de fournir des chiffres édifiants mais qui n'en sont pas moins vrais.
J'ai trouvé réellement intéressant que Carina Wollheben parle de l'évolution de l'écologie en Allemagne, ce qui a été fait et ce qui reste à faire. Elle évoque également les faits ou les évolutions dans d'autres pays, ce qui aide le lecteur de découvrir des problèmes et solutions rencontrés ailleurs. Elle consacre à mon goût une part trop importante à la condition animale et au végétarisme, même si elle a raison d'en parler. Elle reste bienveillante, ce qui n'est pas toujours évident lorsqu'il est question de changement climatique et d'écologie.
Et heureusement, elle finit sur une note positive, en présentant les résultats concrets et les améliorations liés aux actions des individus contre le changement climatique.
Cet ouvrage, très intéressant, propose à tout un chacun de réfléchir à ses propres convictions et aux moyens qu'il peut mettre en place pour diminuer son emprunte carbone. J'attends maintenant avec impatience un livre de recettes maison végé, parce que ses anecdotes culinaires m'ont mis l'eau à la bouche !
Commenter  J’apprécie          10
C'est une manière très personnelle de changer la façon de se nourrir en prenant en compte l'élevage intensif, l'agriculture industrielle ou la pollution des mers. le regard de l'être humain sur sa propre consommation et un acte authentique et réfléchis. A chacun d'observer cet état d'esprit et de chercher sa propre voie...
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (82) Voir plus Ajouter une citation
Nous nous sommes éloignés de la nature et avons refoulé le fait d'en être nous-mêmes un élément et donc d'en être dépendants. On peut le voir à notre contact avec les plantes et animaux. Mais également à la manière dont nous nous comportons les uns envers les autres. On peut également souvent observer cette aliénation à l'occasion de la naissance de nos enfants. Ce processus pourtant naturel est technicisé au point que l'on donne l'impression à la femme d'être incapable de mettre au monde sans assistance médicale.
Commenter  J’apprécie          20
..., les parents sont, à mon avis, un plus pour toutes les entreprises. Ce sont précisément les parents occupant des postes de direction et qui ne mettent pas le focus uniquement sur leur carrière, mais laissent suffisamment de place pour leur famille, qui sont particulièrement importants pour l'avenir de cette Terre.
Commenter  J’apprécie          20
Le LUXEMBOURG donne l'exemple depuis 2020. On peut y utiliser gratuitement les transports en commun. Il convient d'acheter un billet uniquement lorsque l'on veut profiter du confort de la première classe.
L'Etat en supporte le cout, soit 41 millions d'euros, afin de réguler le trafic routier.
Le LUXEMBOURG ne se contente pas de rendre uniquement les transports en commun plus attrayants. Sa politique vise à réduire activement le nombre de véhicules sur les routes et il a pour cela des plans concrets.
C'est ainsi que par exemple, les réseaux de voies ferrés et cyclable doivent être agrandis et que l'on doit instaurer pour les trajets quotidiens des voies réservées aux véhicules transportant au minimum trois passagers.
Cela permettra d'évier certains embouteillages, et cette incitation à covoiturer réduirait le nombre de voitures sur les routes.
Commenter  J’apprécie          00
Que chacun d'entre nous puisse avoir aussi une grande influence sur notre environnement et le climat par sa seule alimentation est impressionnant, et cela met une fois de plus très clairement en évidence combien de gaz à effet de serre on émet et quelle quantité d'eau on utilise pour la production de produits issus d'animaux.
Commenter  J’apprécie          10
Nous tenons compte des périodes de problèmes de garde et tentons, autant que faire ce peut, de créer un environnement professionnel respectueux de la famille.
En tant qu'employeur, on n'a pas uniquement la responsabilité de l'entreprise, mais également une responsabilité sociale. On peut faire comme tout le monde, ce qui est avec certitude le plus facile et le plus confortable, mais on peut également donner le bon exemple et montrer à d'autres entreprises que cela peut fonctionner autrement.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : Élevage intensifVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus

Lecteurs (11) Voir plus



Quiz Voir plus

L'écologiste mystère

Quel mot concerne à la fois le métro, le papier, les arbres et les galères ?

voile
branche
rame
bois

11 questions
267 lecteurs ont répondu
Thèmes : écologie , developpement durable , Consommation durable , protection de la nature , protection animale , protection de l'environnement , pédagogie , mers et océansCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..