AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782363082701
Arléa (02/09/2021)
4.06/5   8 notes
Résumé :
Jeanne et Gaëlle se rencontrent par hasard, un soir d’orage et de tempête, dans un gîte d’étape sur les sentiers de Compostelle. Spontanément, elles prennent la route ensemble. Très vite, elles quitteront ce chemin de randonnée bien tracé pour un autre chemin, au cœur de l’Aubrac, de ses pâturages et de ses champs de narcisses.
Ce chemin dans un milieu à la fois dur et enchanteur les ramènera chacune à son histoire, son passé, sa raison de vivre. Elles ne so... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
BillDOE
  31 octobre 2021
Gaëlle vit dans un squatte minable avec son petit ami lorsqu'un jour elle tombe sur une revue qui parle du chemin de Compostelle. L'article est comme une bouée de sauvetage à laquelle elle va s'accrocher. Elle rassemble ses affaires et part sur le sentier qui la mènera vers un ailleurs qu'elle espère meilleur. Un soir d'orage, elle rencontre dans un gîte étape Jeanne qui pour d'autres raisons effectue le même pèlerinage. Passé le temps de la confrontation et de l'observation de la jeunesse rebelle et sauvage de Gaëlle et la vieillesse malade de Jeanne, une entente muette s'installe entre les deux femmes. Leurs blessures physiques ou morales s'estompent, calmées par la nature vierge de l'Aubrac et les champs de narcisses qui fleurissent…
Sylvie Wojcik nous offre un texte court dont la fraîcheur enchante, l'humanité irradie. C'est une histoire dont la morale rappelle que lorsque tout parait fini, il reste la providence qui veille et offre souvent des surprises inattendues qui permettent de garder espoir, de continuer. C'est l'histoire d'un objectif que l'on s'invente, des moyens que l'on met en oeuvre pour l'atteindre car il est cette seule possibilité pour continuer de vivre en oubliant les souffrances existentielles, d'une rencontre que la providence met sur notre chemin, et l'histoire que l'on s'était imaginée prend les formes irréelles d'un conte, se remplit de magie.
Editions Arlea, 102 pages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          480
motspourmots
  03 septembre 2021
Marcher. Suivre le chemin. On le sait à travers de nombreux récits, le cheminement du marcheur est autant moteur que cérébral, le rythme aide à réfléchir, à se recentrer sur ses problèmes et aussi à s'ouvrir à d'autres possibles. On retrouve tout ceci dans le court roman de Sylvie Wojcik qui suit au plus près le chemin de Gaëlle qui un beau matin s'envole en douce du squat qu'elle occupait avec son compagnon, sans savoir pourquoi, juste l'instinct. Ce même instinct qui la pousse sur le chemin de Saint-Jacques pour marcher jusqu'à ce qu'elle sente qu'un ailleurs peut l'accueillir. Pour quelques jours, cet ailleurs va être Jeanne, bien plus âgée qu'elle, proche du bout du chemin en quelque sorte. Leurs pas vont s'emboîter, leurs coeurs se réchauffer au contact de l'autre, prêts à s'ouvrir à d'autres rencontres. C'est un récit tout simple, dépouillé, qui s'attache aux points de rencontre avec l'autre pour mieux se découvrir soi-même et pourquoi pas se pardonner. Les paysages de l'Aubrac dans toute leur splendeur brute et réparatrice ; la rudesse du décor et la véracité de ceux qui le peuplent. Une ode à la magie des rencontres, une incitation à s'ouvrir pour recevoir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          152
som
  22 novembre 2021
Gaëlle et Jeanne, deux femmes que tout sépare, l'âge, le milieu social... mais qu'un chemin relie. Celui de Saint-Jacques-de Compostelle en apparence, mais surtout celui amène à soi en faisant un petit pas de côté, comme le chemin de traverse qui conduit aux champs de narcisses blancs des plateaux de l'Aubrac ou encore celui plus subtil qui met deux âmes fragiles en connexion.
D'une plume sobre et concise, Sylvie Wojcik s'attache aux parcours intimes de ses héroïnes pour en éclairer leur humanité sensible. Tout en délicatesse sans la moindre once de sentimentalisme. Un très joli moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
motspourmotsmotspourmots   03 septembre 2021
Pour Jeanne, marcher c'est vivre, avancer grâce à la force des instants passés et des êtres aimés, sans jamais s'arrêter et, parfois se laisser surprendre par une bête égarée.
Commenter  J’apprécie          50

autres livres classés : Aubrac (France)Voir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura


Autres livres de Sylvie Wojcik (1) Voir plus




Quiz Voir plus

je ne vous jette pas la pierre, Pierre

Que de maîtresses ! Cassandre, Marie, Hélène ...et d'autres encore, peut-être ?

Pierre Corneille
Pierre Boulez
Pierre Bachelet
Pierre Arditi
Pierre de Ronsard
Pierre Mendès-France
Pierre de Coubertin

14 questions
110 lecteurs ont répondu
Thèmes : acteur , Humoristes , poète , hommes politiques , écrivain , peintreCréer un quiz sur ce livre