AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Alexandra Maillard (Traducteur)
EAN : 9782266314473
360 pages
Pocket Jeunesse (12/05/2022)
4.19/5   318 notes
Résumé :
Ils se haïssent mais vont finir par s'aimer : un thème imparable !
Règle numéro 1 : Ne jamais parler d'amour,
Règle numéro 2 : Ne jamais y penser,
Règle numéro 3 : Éviter tout sentiment.
Isis Blake, 17 ans, a un objectif : ne JAMAIS retomber amoureuse. Alors qu'elle tente de s'intégrer dans son nouveau lycée, elle tient à ce que personne n'apprenne qu'avant elle était obèse... et avait un cœur. Mais, au lieu de se faire discrète, Isis col... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (75) Voir plus Ajouter une critique
4,19

sur 318 notes
5
38 avis
4
18 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
1 avis

Gaoulette
  28 mai 2017
Je t'aime un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ou pas du tout. Et bien moi ce sera BEAUCOUP et même beaucoup beaucoup….
Aux States on peut tout faire. Même inventer un lycée où du grand n'importe quoi se passe et pourtant ça passe parfaitement.
Isis 17 ans est une ancienne obèse et elle débarque dans un nouveau lycée. Lors d'une soirée elle ne trouve rien de mieux à faire que de mettre un coup de poing au « Prince de Glace » Jake. Entre eux la guerre froide est déclarée.
Alors oui c'est l'histoire typique d'un bad boy qui laisse tomber ses armes pour le fille ingénue. Mais Sara Wolf nous offre deux personnages hauts en couleur et des situations très cocasses mais aussi dignes d'un polar. Mais bon nous sommes aux USA et dans les lycées américains tout est possible. Alors oui cela peut paraitre too much ou trop stéréotypés : le geek qui connait tout le monde, la peste de service, la populaire nunuche mais sympa, la harpie qui croit tout connaitre et le beau gosse sexy au coeur de pierre. Mais derrière tous ces clichés nous avons des histoires profondes et des mystères. Et même le directeur rentre dans ce gros foutoir.
Je te hais passionnément est une histoire d'amour en trois étapes. le prochain tome débarque en novembre et heureusement car cette fin te rend accroc. Je m'attendais à tous les scénarios possibles mais pas cette fin digne d'un film à suspense. Un personnage clé est la solution au mystère et on veut connaitre les secrets de ce petit groupe assez étrange.
Sara Wolf fait parler pratiquement tout le temps son héroïne qui nous émeut au plus haut point. Elle met en avant les conséquences du harcèlement sur nos jeunes ados. Isis va plaire au plus grand nombre de lectrice avec son humour sarcastique, ses tentatives chelous pour gagner la guerre, ses attentions sincères auprés des personnes qu'elle aime mais surtout son image négative d'elle-même. Un secret va nous tordre le bide en espérant que ce ne soit pas vrai. Car bien entendu l'auteur garde du mystère sur son passé.
Puis pour notre plus grand bonheur des interventions de Jake permettent de suivre sa logique et ses intentions. Mais on reste encore dans le flou le plus totale le concernant. Son surnom de « Prince des glace » il le porte à merveille.
Je suis contente car Sara Wolf nous offre un roman addictif et super tendance. Je trouve juste un peu dommage parfois d'avoir été perdu sur certaines scènes car parfois cela s'enchaine un peu trop vite et on se perd dans l'action.
Donc très bonne mise en bouche pour cette trilogie. Je suis ouverte à toutes les surprises vu cette fin. Un peu plus des pensées de Jake me ferait le plus grand plaisir.
Affaire à suivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          242
BOOKSANDRAP
  17 mai 2017
> https://booksandrap.wordpress.com/2017/05/17/je-te-hais-passionnement-t1-sara-wolf/

J'ai passé un excellent moment avec « Je te hais… passionnément ». J'ai tout de suite accrochée à la plume de l'auteur. Dès le début j'étais vraiment intriguée par le personnage principal qui est Isis. Plus on avançait dans l'histoire plus on comprenait qu'elle avait vécu des choses difficiles et qu'à la maison tout n'était pas rose non plus. Catégorisée comme la « nouvelle » dans son école, elle va tout de suite se faire remarquée lorsqu'intentionnellement, lors d'une soirée, elle frappe au visage Jack Hunter. Débute alors entre eux une guerre froide où tout les coups sont permis…

Il y a énormément d'humour et de répartie dans ce livre et c'est vraiment ce qui a fait que j'ai autant aimé.
Car l'histoire en elle-même reste assez simple même s'il y a une part de mystère qu'on découvre au fur et à mesure. Il n'y a rien de vraiment révolutionnaire, l'intrigue est assez classique, la romance assez attendue également, mais l'humour présent dans ce roman fait toute la différence. C'était vraiment un plaisir de lire ce livre. Isis à un humour piquant et sarcastique. J'avais le sourire de très nombreuses fois tant certaines de ses paroles étaient incisives et bien amenées. J'ai adoré cet aspect là du bouquin. Que ce soit fait de manière naturelle et pas mélodramatique comme c'est le cas parfois dans la romance young adult. On ressent les problèmes et le poids qui pèsent sur nos ados mais ce n'est pas tourné de manière à les plaindre.
C'est un lecture très addictive. Une fois plongée dedans, j'ai eu extrêmement de mal à le poser. On prends un grand plaisir à tourner les pages et à suivre Isis et ses péripéties.

Si vous hésitez à vous lancer car le résumé vous semble un peu cliché, je vous assure que ce n'est absolument pas niais ou enfantin.
C'est une romance des plus complexes qu'on nous sert dans ce récit, l'un est froid comme la glaçe, l'autre est hermétique à tout sentiments. Amour, haine. Quand ils se confondent, ça promet généralement un cocktail explosif. Et c'était vraiment le cas. C'était explosif. Les deux ne cherchent pas à s'aimer vous voyez, ils se détestent, c'est une relation féroce, difficile, destructrice… Mais c'est aussi tendre et passionné. J'adore ce genre de relations compliquées dans les romans, quand tout n'est pas facile. Même si au départ ils ont plus le but d'être méchant et de blesser l'autre au final on se rend compte que c'est plus taquin qu'autre chose. Ils s'adoucissent et c'était agréable de les voir changer et évoluer.
Sara Wolf a su à la perfection doser son oeuvre entre romance et drame.
Car cette histoire est bien plus profonde qu'une simple histoire d'amour. On aborde des sujets importants comme la dépression, l'acceptation de soi, le stress post traumatique, la violence. Ce sont des sujets qu'on ne s'attends pas forcément à retrouver, j'ai été la première surprise je dois bien l'avouer, et qu'est-ce que c'était bien. C'est abordé avec beaucoup de justesse. Je trouve ça important de mettre en avant des sujets comme ceux-là qu'on à parfois tendances à écarter dans la littérature adolescente et qui sont pourtant, fondamentaux.

J'ai vraiment adoré le livre, le seul petit bémol pour moi et c'est là où ça a un peu bloqué c'est avec le personnage d'Isis.
Même si j'aimais sa repartie j'ai trouvé qu'à certains moments elle en faisait trop et se mettait trop en avant pour pas grand chose. Certains moments manquaient vraiment de crédibilité. Enfin quoi c'est une simple ado et elle se permet parfois d'être irrespectueuse et familière avec des adultes. Loin de m'avoir choquée, j'ai quand même trouvé ces passages de trop. Je pense qu'elle aurait méritait qu'on l'a calme un peu et qu'elle redescende sur Terre haha. Malgré ça je l'ai bien apprécié tout de même et je l'ai trouvé très courageuse vu le parcours qu'elle a, autant dans sa vie à la maison qu'à l'école et pour ça j'ai eu beaucoup de respect.
J'ai quand même été chiffonnée par sa manière de se voir. Il y a quelques années elle était nettement plus ronde. Pourquoi être obligé de la faire mincir pour la rendre « belle ». J'ai été gênée par cet aspect là, elle est complètement fixée sur ce qu'on a pu lui dire sur son physique par le passé et c'est vrai que ça m'a un peu soulée, ce stéréotype là qui dit qu'être ronde vous rend moins jolie que les autres. Même si on ressent quelle n'aimait pas son corps, on comprends qu'elle à minci au départ à cause du regard des gens et d'un certain garçon et ça a à tendance à davantage me déplaire. Elle est hyper dure avec elle-même, à se rabaisser constamment. On le sent bien qu'elle est jolie et c'était un peu pesant à la fin de devoir supporter ses sautes d'humeurs. Elle n'arrive pas à accepter qu'on lui dise qu'elle est jolie elle pensent qu'on ment forcément, et ce n'est pas un manque de confiance en elle, car on l'a sent absolument pas timide durant le roman.

Pour résumer, je vous le conseille vraiment, c'est une lecture à la fois légère et complexe.
Cette histoire cache bien plus que ce que laisse présager le résumé. Les thèmes abordés sont hyper importants, c'est bourré d'humour caustique, si vous aimez ça vous serez clairement servi. Quand au dernier quart du roman, j'espère que vous êtes prêts. Tout s'enchaîne, il se passe un tas de choses, on apprends enfin quelques vérités, d'autres retournements de situation apparaissent alors qu'on ne les soupçonnais même pas. C'était vraiment génial, j'ai vraiment trouvé que ce dernier quart clôturait ce premier tome à la perfection même si je suis incroyablement frustrée de pas pouvoir lire la suite maintenant et de devoir attendre Novembre 2017 ! J'ai vraiment kiffé ma lecture et je vous le recommande pour l'été qui arrive c'est parfait !

Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          124
Tachan
  14 septembre 2021
Sur les conseils de la même amie, je poursuis ma découverte des romances jeunesses avec cette fois la trilogie Lovely Vicious ou Je te hais... en vf. Première série de l'autrice américaine Sarah Wolf que je regrette de ne pas trouver au format poche chez nous...
Avec son héroïne cabossée qui a des faux airs d'héroïne de bit-lit Sarah Wolf m'a fait vivre une lecture particulièrement addictive. Mais cette addiction aux aventures d'Isis ne m'a pas empêchée de voir les faiblesses d'une plume encore un peu jeune qui imagine ici une histoires aux ressorts assez classiques, au déroulé un peu prévisible et surtout à la narration un peu faiblarde. Ainsi même si je l'ai dévoré, ce titre est plutôt une lecture moyenne de part la qualité de l'écriture de l'autrice.
Mais revenons-en à l'histoire. Celle-ci met en scène Isis Blake, une adolescente en terminale qui débarque dans un nouveau lycée après avoir quitté en assez mauvais terme le dernier où elle était. Elle vit avec une mère dépressive et ne va pas très bien elle-même. C'est une ancienne grosse qui a connu une sale histoire d'amour il y a quelques années, ce qui l'a complètement déglinguée. A peine arrivée, lors d'une fête, en voulant protéger une fille en qui elle se reconnait un peu, elle se met à dos le plus beau gosse du lycée mais aussi le plus terrible, le Prince des Glace : Jack Hunter. Entre eux, la guerre est déclarée.
Je me suis beaucoup amusée de la guéguerre de lycéens que vont se mener les deux héros où tous les coups sont permis. C'est complètement surréaliste quand on y réfléchit mais c'est amusant et très dynamique à lire même s'ils vont très très loin. L'ambiance des lycéens à l'américaine avec leur clan de populaires, leur clan de sportifs, les ragots et autres sales coups qui fleurent bon le harcèlement, est parfaitement rendue ici, mais présentée un peu différemment. En effet, celui qui devrait être à la tête de tout ça car il est beau, sportif et intelligent, a tourné le dos à ça. Cependant il ne faut pas le chercher, ce que fait Isis cependant. La relation de chien-chat qui se noue entre elle et Jack est pleine de piquant, voire de ronces, tant on a l'impression d'avancer sur un champ de mines.
En effet, ce qui change aussi par rapport à d'autres romances lycéennes, je trouve, c'est la profondeur des blessures de chacun d'eux et la façon dont ils les gèrent. Isis cache ses faiblesses derrière un masque de cynisme grinçant et décapant, lui donnant un caractère proche des héroïnes de bit-lit que j'aime. Mais derrière, c'est une ancienne victime de harcèlement qui ne s'en est jamais remise, elle a encore des grosses crises de panique, et ce n'est pas avec ce qu'elle va vivre ici que ça va aller mieux. Jack, lui, cache un passé trouble et veut juste qu'on lui fiche la paix. Il fait donc peut à tout le monde pour cela. Sauf qu'Isis avec sa répartie et son naturel, va percer sa carapace sans qu'il le veuille. Il va se laisser prendre au jeu de leur guéguerre.
Celle-ci est assez malsaine, je l'avoue, mais passionnante à suivre, donnant un vrai rythme à l'histoire. L'ensemble des personnages qui y participent apportent de l'eau au moulin de l'histoire. J'ai aimé l'amitié qu'Isis ressent pour Kayla et qui la réveille. J'ai aimé la relation étrange qu'elle tisse avec Wren, le représentant des élèves ancien meilleur ami de Jack. J'ai aimé la façon dont elle prend soin de sa mère. Et bien sûr, j'ai aimé ce qui crée entre elle et Jack sans que ni l'un ni l'autre ne le souhaite. C'était excellent les rares fois où on entendait la voix intérieure de Jack car on sentait vraiment qu'il luttait contre ces sentiments dont il ne voulait pas.
Il faut dire qu'aucun des deux n'est parti pour une histoire romantique au début, leurs passés respectifs expliquant cela. Même si c'est totalement exagéré et en plein dans le soap à l'américaine, j'ai apprécié que l'héroïne soit une ancienne grosse, qui a souffert à cause de cela, qu'on a harcelée et maltraitée et qui tente de surmonter ça pour continuer à vivre. Je trouve juste extrême qu'elle ait tiré un trait sur l'amour, même si ses réflexions comme quoi personne ne peut aimer une fille comme elle sont criantes de vérité pour ces personnes-là. J'ai aussi trouvé extrême la façon dont Jack se barricade et se renferme sur lui-même après l'incident "Sophia" dont on parle à demi-mots pendant tout le tome. Tout ça n'est pas très crédible et en même temps ça crée une nappe de mystères fort addictive, surtout quand on voit ces deux aimants inexorablement attirés l'un vers l'autre et que ça dérape.
Les rares scènes romantiques entre eux sont poignantes, car ce sont deux âmes à vif. Mais les scènes où ils se détestent et se lancent des vacheries sont encore plus marquantes car ils savent l'un l'autre appuyer là où ça fait mal. Ce n'est absolument pas sain, mais c'est jouissif à lire pour le lecteur et très addictifs. On en vient vite à se demander ce que ça va déclencher chez eux, entre eux, car on sent bien qu'aussi blessés qu'ils soient, ils ont besoin d'être secoués pour être réveillés.
Pourquoi est-ce que je parle de lecture moyenne alors qu'il semble que j'ai tant aimé les personnages et leurs péripéties ? Tout simplement parce que tout est trop dans l'excès, il n'y a presque rien que sonne juste ici. Alors oui, c'est addictif, prenant à lire et on s'attache à eux, mais c'est aussi très bateau. le genre de duo de héros comme Isis et Jack qui se détestent et finissent par tomber dans les bras l'un de l'autre, tout le monde connait. le genre de peste - reine du lycée comme Avery qui va faire les pires horreurs, on a déjà vu ça. Les mystères autour de Sophia, Isis et sa mère, on connait aussi et on devine vite ce que ça cache. Pré-vi-si-ble !
En plus, l'écriture n'est pas top top. L'autrice passe parfois du coq à l'âne avec des transitions un peu brutales. La langue est assez pauvre malgré quelques essais à des références plus intellectuelles, comme les nombreuses allusions à Shakespeare mais c'est vu et revu. Les méchants sont très méchants, les cabossés qui grognent vont devenir gentils et les gentils sont très gentils. Il y a aussi une bonne grosse dose de mélo tout au long du livre qui peut faire lever les yeux au ciel. Tout est excessif, de l'ancienne grosse harcelée, à la mère dépressive à l'extrême, en passant par l'utilisation de GHB ou encore d'un personnage qui se prostitue ou d'un autre gravement malade. C'est too much.
Malgré tout, je n'ai pu m'empêcher de dévorer ce roman et de me retrouver particulièrement frustrée à la fin de celui-ci quand l'autrice s'arrête sur l'un des cliffhanger que je déteste le plus (la fameuse amnésie) alors que les personnages avaient joliment évolué, notamment Jack qui avait fait un sacré chemin. Vu comment cela s'arrête, je ne peux qu'avoir envie de replonger dans les histoires des élèves d'East Summit High malgré tout le mélodrame qu'ils aiment y mettre. C'est une romance lycéenne américaine classique mais addictive, alors si vous êtes friand du genre, foncez, je pense que vous craquerez aussi pour les échanges piquants d'Isis et Jack, ainsi que les belles crasses qu'ils se font, avant de fondre face à leurs problèmes et la façon dont ils les affrontent. Moi, je vais courir me trouver les tomes 2 et 3.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LightandSmell
  16 février 2018
Je vous présenterai exceptionnellement mon avis comme je présente mes bêta-lectures, à savoir sous forme de points. Si cette forme vous plaît, je renouvèlerai probablement l'expérience.
POINTS QUE J'AI AIMES
Pas de niaiserie et de scènes gnangnans : ne comptez pas sur les belles déclarations d'amour typiques des romances ou des comédies romantiques. En ce qui me concerne, c'est un très bon point ne supportant pas ce genre de passages où le héros se lance dans des déclarations dégoulinantes de guimauve sous une pluie battante ou sous le regard d'un public béat. Ce n'est pas, mais alors pas du tout le style d'Isis ou de Jack, ce qui ne les rend que plus sympathiques.
Une héroïne atypique pleine d'humour : Isis est certainement le gros point fort de ce roman. Franchement originale et pleine d'un humour assez particulier, elle apporte un vent de fraîcheur dans la vie de Jack et des lecteurs. Elle a également un sens aigu de l'amitié qui la rend attachante bien que parfois assez naïve à ce niveau. Sa psychologie est en outre intéressante : elle semble être pétrie de certitudes et emplie d'une belle confiance en elle alors que dans la réalité, elle est « cassée » de l'intérieur. On a alors qu'une envie, c'est de la soutenir en lui disant que tout va s'arranger pour elle et qu'elle n'est pas obligée de se définir par rapport à son passé. Un passé qui explique d'ailleurs assez bien le comportement d'Isis envers Jack…
Un schéma classique de relation haine/amour qui fonctionne ici très bien : blessés tous les deux par la vie, Isis et Jack ont développé le même esprit combattif qui va les conduire, dans un premier temps, à s'affronter et à fomenter les plus vils complots l'un contre l'autre. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils vont loin dans leurs coups bas n'hésitant pas à attaquer là où ça fait mal. Mais la frontière entre haine et amour étant parfois très mince, cette antipathie réciproque va, petit à petit, se transformer en quelque chose d'autre… L'auteure a donc repris le bon vieux schéma de deux personnes qui se détestent et qui finissent par se découvrir, s'apprivoiser et s'éprendre l'une de l'autre. Même si cela n'a rien d'original, c'est amené de manière assez réaliste pour que l'on suive avec plaisir les échanges entre les deux protagonistes ainsi que l'évolution progressive de leurs sentiments. On s'amuse, on s'agace, on s'attendrit, on s'offusque, on espère… En d'autres termes, on vit leur histoire à leurs côtés.
Des personnages secondaires intéressants avec un petit coup de coeur pour la mère de Jack que l'on voit très peu, mais qui m'a tout de suite plu.
Un premier tome rythmé : bien que faisant partie d'une trilogie, ce premier tome est loin d'être introductif. Nous faisons bien sûr la connaissance des personnages, mais l'auteure entre rapidement dans le vif du sujet et le feu de l'action. Sans être un page-turner, du moins pour moi, ce roman se lit donc très rapidement d'autant que le style de l'auteure plutôt incisif vous immerge très rapidement dans le récit. Quant aux nombreux dialogues, ils insufflent un dynamisme certain au récit. En bref, pris dans les joutes verbales de nos deux héros et assistant médusés à leurs coups bas, vous ne verrez pas les pages défiler sous vos yeux.
La fin surprenante qui devrait susciter l'envie de lire la suite chez pas mal de lecteurs.
POINTS QUI M'ONT MOINS CONVAINCUE
Une héroïne attach(i)ante : si Isis est attachante et drôle, elle se montre parfois assez pénible et capricieuse. Obsédée par son passé, elle ne peut s'empêcher de se comporter à de multiples reprises comme une enfant à laquelle on aurait pris son jouet, en l'occurrence, Jack. En conséquence, même si le jeune homme n'est pas un saint, j'en suis parfois venue à le plaindre alors que j'aurais préféré soutenir la jeune fille.
le travail de Jack en dehors des cours : je ne peux pas trop en dire sur le sujet si ce n'est que je ne supporte plus la banalisation de ce genre de métier dans les romans. Non, ce n'est pas banal du tout et non, ce n'est pas normal ! C'est d'une grande violence psychologique et parfois, physique.
le triangle amoureux : tout au long du livre est évoquée une personne qui a une place importante dans la vie de Jack, celui-ci se sentant responsable d'elle. Ce personnage et toute son histoire ne m'ont pas du tout convaincue et je dirais même que tout cela m'a semblé poussif et tiré par les cheveux. La dimension dramatique n'a donc pas marché sur moi et a même eu tendance à m'agacer.
Une écriture fluide, mais pas transcendante : le livre se lit très bien, mais il est vrai que je préfère quand même les plumes plus travaillées. Je pense néanmoins que la relative familiarité présente dans le roman ne devrait pas gêner la plupart des lecteurs. Par contre, si vous recherchez un style à la Jane Austen, passez votre tour.
La fin qui relance l'histoire, mais qui me paraît manquer de crédibilité : elle m'a d'ailleurs fortement rappelé ces dramas qu'une amie coréenne affectionnait beaucoup. le final n'a donc pas suffi à me donner envie de me précipiter sur le tome 2 même si je le lirai à l'occasion.
En bref, si cette romance n'est pas exempte de défauts, je l'ai pourtant lue rapidement appréciant que l'auteure ne tombe pas dans la niaiserie. Je conseillerais donc ce roman à tous ceux en quête d'une histoire d'amour mettant en scène une héroïne atypique et pleine de verve et d'humour.
Lien : https://lightandsmell.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ART3MIS
  10 août 2018
Pourquoi ce livre ?
J'ai beaucoup entendu parler de ce livre. Autant sur Instagram que sur Youtube ou encore (un peu cette fois) sur Babelio. Il y a eu pas mal de critique sur notre cher site (Babelio) et la moyenne des notes était très bonne. Donc voilà, je l'ai pris en format numérique et je me suis fait mon propre avis.
De quoi parle ce livre ?
C'est l'histoire d'Isis, une jeune fille de dix sept ans qui a un passé difficile, elle va déménager dans l'Ohio et va faire dès le début forte impression. Isis s'est, depuis trois ans, promis de ne plus jamais tomber amoureuse.
Que penser de l'histoire et de ses personnages ?
Personnages: Isis, Isis, Isis, quelle héroïne formidable ! le coup de coeur lui est destiné ! Donc Isis est une fille de dix sept ans qui a vécu des choses pas faciles dans sa vie. Isis est une fille authentique, elle est honnête, ne se cache pas dans la superficialité ou l'hypocrisie, elle est gentille quand on l'est avec elle et elle a un sens de l'humour à mourir de rire ! Elle a une repartie fulgurante et une imagination à faire pâlir les meilleurs auteurs de fantastique. Sans oublier que cette fille est badass ! Je pourrais continuer mais je veux juste vous montrer que c'est vraiment un personnage construit. Je ne dis pas que les autres ne le sont pas mais juste que c'est rare de voir un personnage qui a une multitude de facettes, de défauts ou de qualités. Donc je remercie Sara Wolf de m'avoir fait rire et découvert le personnage d'Isis.
Histoire: Ce n'est pas une histoire qui va vous étonner sur son originalité, elle est même un peu clichée sur les bords : une fille ayant un passé difficile qui se bloque totalement pour ce qui est des garçons et qui va rencontrer le "Prince de glace" (ne pas confondre avec le fameux Bad boy...). Mais ce n'est pas désagréable, ça passe tout seul grâce au personnage d'Isis qui, je le répète, est génial.
Dès le départ j'ai bien aimé ce bouquin car l'auteur a mis en scène une jeune fille bourrée qui faisait et disait des trucs incohérents. Je me souvient m'être dit que l'auteur savait bien créé un personnage bourré. Ce talent revient quelques fois et c'est avec plaisir que je lis l'ivresse des autres :P (c'est un peu bizarre, je l'avoue).
Il y aussi un autre point positif : Sara Wolf a fait des ponts de vue du côté de Jack (notre fameux Prince de glace).
La romance n'est pas vraiment présente. Alors, je vous rassure, ce n'est pas complétement un livre à fleur bleu.
Comme je l'ai dit un peu plus tôt dans la critique : Isis a eu un passé difficile et se bloque vis a vis des garçons (une personne lui a fait beaucoup de mal, c'était un garçon...). Isis surnomme son bourreaux : Sans-Nom. J'ai trouvé qu'il y avait trop de recul vis a vis de lui. On a ni flashback, ni point de vue de lui, on comprend au fur et a mesure les choses horribles qu'il a fait mais il manque un peu d'émotion de ce côté. Je pense qu'un flashback aurait beaucoup aidé.
Par contre je n'ai pas compris quelque chose. C'est un petit point négatif mais pour moi ça reste très important. Isis pense à voix haute mais ne s'en rend pas compte. Je ne comprend pas ! ALORS SI IL Y A QUELQU'UN QUI LE FAIT MERCI DE LE DIRE CAR JE NE CONNAIS PERSONNE QUI FAIT ÇA !!!
Conclusion :
Si vous cherchez un roman original, super émouvant et avec de l'action passez votre chemin. Par contre si vous voulez rigoler du ridicule d'Isis, si vous voulez voir l'art du bourrage de gueule (en effet, j'ai été bluffée :D) et si vous voulez une romance (pas vraiment présente mais qui reste possible toute le long du livre et qui sera, je pense, plus dans le tome 2) assez sympa à lire alors ce livre est pour vous.
A vos livres. Prêts. Partez !
Lien : https://unelectureparminute...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101

Citations et extraits (35) Voir plus Ajouter une citation
LaFouineuseLaFouineuse   23 mai 2017
— Je vais te tuer…, je menace entre mes dents serrées.
— Est-ce que c’est pour ça que tu me détestes ? Parce que tu crois que je suis comme lui ?
— La ferme !
La voix de Jack devient encore plus douce.
— Est-ce qu’il t’a forcée ?
Les propos de Sans-Nom me reviennent en tête.
Je t’aimerai peut-être, si tu te laisses faire…
— Jack ! lance Mme Hunter.
Les aboiements de Dark Vador se transforment en hurlements.
— Je te promets, si tu ne te tais pas tout de suite, je t’étrangle !
Je me mords la lèvre si fort pour me retenir de hurler qu’elle en saigne.
— Est-ce que c’est pour ça que tu hais tout le monde ? Parce qu’il t’a fait du mal ? Parce que tu lui faisais confiance et qu’il a tout cassé ?
— Jack Adam Hunter ! Tu vas te taire immédiatement !
Jack sourit d’un air goguenard.
— Voilà ce qui arrive quand on fait confiance à quelqu’un. Ça peut faire mal.
Je m’avance brusquement vers lui, mais pas assez vite parce que le claquement d’une gifle retentit déjà et que la tête de Jack pivote sur le côté alors que je n’ai rien fait. Un silence lourd de plusieurs tonnes tombe sur la cuisine. Dark Vador réprime un gémissement puis se fige. On n’entend plus que le sifflement de l’autocuiseur. Mme Hunter abaisse la main, le visage tordu de colère et de regret.
— Je t’interdis de t’adresser à Isis jusqu’à ce qu’elle soit partie, c’est bien compris ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
MelieGreyMelieGrey   10 juin 2017
Isis m'a regardé avec ses yeux de bras et m'a demandé pourquoi je sortais avec Kayla. Elle ne se doute de rien. Je n'en reviens pas. Même si c'est mieux comme ça.
Elle ne sait pas que voir Kayla sourire la fait sourire elle. Qu'une joie parfaite illumine son visage quand elle rit avec Kayla. Elle doit lui rappeler celle qu'elle était autrefois - une jeune fille naïve et innocente.
Mais lorsque Isis a incliné la tête et qu'elle a attendu ma réponse, elle a paru tout aussi ingénue que Kayla. Elle n'a jamais connu l'amour. Elle ne soupçonne rien des raisons pour lesquelles je pourrais sortir avec sa copine - pour la rendre heureuse, et elle par ricochet. Tant que Kayla pourra m'embrasser sur la joue et me parler de Vogue et de Nicki Minaj, Isis sera contente. Mais d'une manière sincère, libérée de toute douleur et de toute amertume. Isis est convaincue que personne ne l'appréciera jamais assez pour l'embrasser. Elle ne peut donc pas s'imaginer que quiconque fasse un effort pour la faire sourire. Il n'y avait aucune mièvrerie dans sa question. Elle n'a simplement aucune idée de ce que ça fait d'être aimée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
SignificantlySignificantly   24 janvier 2021
- 𝑸𝒖'𝒆𝒔𝒕-𝒄𝒆 𝒒𝒖𝒆 𝒕𝒖 𝒇𝒐𝒖𝒔 ? 𝒅𝒆𝒎𝒂𝒏𝒅𝒆 𝑲𝒂𝒚𝒍𝒂 𝒒𝒖𝒊 𝒎𝒆 𝒅𝒆́𝒗𝒊𝒔𝒂𝒈𝒆, 𝒖𝒏 𝒑𝒍𝒂𝒕𝒆𝒂𝒖 𝒄𝒉𝒂𝒓𝒈𝒆́ 𝒅'𝒖𝒏𝒆 𝒂𝒔𝒔𝒊𝒆𝒕𝒕𝒆 𝒅𝒆 𝒄𝒉𝒊𝒍𝒊 𝒆𝒏𝒕𝒓𝒆 𝒍𝒆𝒔 𝒎𝒂𝒊𝒏𝒔.⁣⁣
- 𝑱𝒆 𝒔𝒂𝒗𝒐𝒖𝒓𝒆 𝒎𝒂 𝒗𝒊𝒄𝒕𝒐𝒊𝒓𝒆 !⁣⁣
- 𝑪'𝒆́𝒕𝒂𝒊𝒔 𝒕𝒐𝒊, 𝒏'𝒆𝒔𝒕-𝒄𝒆 𝒑𝒂𝒔 ?⁣⁣
𝑲𝒂𝒚𝒍𝒂 𝒑𝒐𝒔𝒆 𝒃𝒓𝒖𝒕𝒂𝒍𝒆𝒎𝒆𝒏𝒕 𝒔𝒐𝒏 𝒑𝒍𝒂𝒕𝒆𝒂𝒖 𝒆𝒏 𝒔𝒐𝒖𝒇𝒇𝒍𝒂𝒏𝒕.⁣⁣
- 𝑪'𝒆𝒔𝒕 𝒕𝒐𝒊 𝒒𝒖𝒊 𝒂 𝒎𝒊𝒔 𝒍'𝒉𝒆𝒓𝒃𝒆 𝒅𝒂𝒏𝒔 𝒍𝒆 𝒄𝒂𝒔𝒊𝒆𝒓 𝒅𝒆 𝑱𝒂𝒄𝒌 !⁣⁣
- 𝑬𝒖𝒉... 𝒏𝒐𝒏. 𝑪'𝒆𝒔𝒕 𝒍𝒖𝒊, 𝒍𝒆 𝒄𝒂𝒎𝒆́. 𝑱𝒆 𝒏𝒆 𝒔𝒂𝒖𝒓𝒂𝒊𝒔 𝒎𝒆̂𝒎𝒆 𝒑𝒂𝒔 𝒐𝒖̀ 𝒂𝒄𝒉𝒆𝒕𝒆𝒓 𝒅𝒆 𝒍'𝒉𝒆𝒓𝒃𝒆.⁣⁣
- 𝑨𝒗𝒆𝒓𝒚 𝒅𝒊𝒕 𝒒𝒖'𝒆𝒍𝒍𝒆 𝒕'𝒆𝒏 𝒂 𝒗𝒆𝒏𝒅𝒖 𝒅𝒆𝒖𝒙 𝒔𝒂𝒄𝒉𝒆𝒕𝒔.⁣⁣
- 𝑶𝒉... 𝑨𝒍𝒐𝒓𝒔, 𝒋𝒆 𝒔𝒂𝒊𝒔 𝒐𝒖̀ 𝒂𝒄𝒉𝒆𝒕𝒆𝒓 𝒅𝒆 𝒍'𝒉𝒆𝒓𝒃𝒆, 𝒅𝒂𝒏𝒔 𝒄𝒆 𝒄𝒂𝒔.⁣⁣
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
BOOKSANDRAPBOOKSANDRAP   16 mai 2017
- Tu t'es bien amusée ? Avec combien de garçons es-tu sortie ?
- Soixante-dix, au bas mot.
- Et combien de shots tu as bu ?
- Quatorze. Du coup, j'ai laissé le volant à Jésus pendant un petit moment pour qu'il conduise à ma place.
Maman me tapote la tête en riant.
- Je suis contente que tu te sois amusée.
Commenter  J’apprécie          170
MelieGreyMelieGrey   10 juin 2017
Il n'y a eu qu'une exception, à la fête. Peut-être sous l'effet de l'alcool, ou de la nuit. Ou alors, elle a simplement senti que c'était le moment. Mais c'est la seule et unique fois où elle a laissé entrevoir qui elle était vraiment derrière son personnage de nouvelle désinvolte avec un gros penchant pour les farces débiles. En fait Isis a un coeur tendre et na¨f par rapport à la cruauté de ce monde. Vu l'épaisseur de son bouclier, je pensais trouver du vide de l'autre côté, un coeur froid. Mais lorsqu'elle m'a remercié pour l'avoir embrassé, quand elle a confessé qu'elle avait renoncé à être embrassée un jour, je n'ai pas pu lever les yeux. Mon regard risquait de peser un peu trop fort sur ce moment fragile où elle n'attendait rien, totalement différente de la fille en apparence si sûre d'elle qui arpente les couloirs en déversant ses sarcasmes. Une fille qui s'estime si peu qu'elle est convaincue de ne pas mériter d'être embrassée.
Will Cavanaugh l'a détruite.
Elle était sans doute naïve et confiante, avant de le rencontrer. Mais il a débarqué, il lui a arraché ses pétales l'un après l'autre, et l'a contrainte à s'entourer d'épines pour survivre.
Sauf qu'il en raté un. Et depuis, Isis le protège comme une lionne.
J'ai entrevu ce trésor qu'elle fait mine d'ignorer, durant quelques secondes. Et aujourd'hui, je l'ai menacé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4512 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre