AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266285728
384 pages
Éditeur : Pocket Jeunesse (07/03/2019)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 83 notes)
Résumé :
Pour garder sa bourse d’études, Bee doit espionner son pire ennemi…
Bee a un but dans la vie : devenir psy pour soigner son père adoré. Elle ne laissera personne l’en empêcher, pas même les frères Blackthorn, qui règnent en maîtres sur le lycée. Ni Fitz, roi de la drague et du piratage informatique, ni Burn, l’impassible géant, ni même le mystérieux Wolf, qui a le pouvoir de faire renvoyer les élèves qui lui déplaisent en leur adressant un carton rouge.
... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
Carole94p
  09 avril 2019
Après avoir dévoré la trilogie Je te hais... et lu Les leçons d'amour d'Alice Wells, j'avais vraiment hâte de découvrir La vie secrète de Bee. Il faut dire que chaque roman de Sara Wolf est l'assurance de passer un bon moment. J'espérais, tout au fond de moi, ressentir les émotions aussi fortes que pour Je te hais... passionnément sans vraiment y arriver. Il faut dire que ses autres romans étaient très bons, même excellents, mais n'avaient pas atteint le niveau d'excellence du premier (ce qui m'arrive 90% du temps avec tous les romans). Je suis d'une exigence hors-normes lorsque j'ai un coup de coeur avec le premier roman d'un auteur.

Bref, vous l'aurez compris, j'étais sûre de passer un excellent moment de lecture mais ne me faisait pas trop d'espoir pour le coup de coeur puisque jusqu'à hier, je n'en avais eu qu'un seul en 2019. Comme quoi, parfois la surprise est tellement grande qu'elle vous chamboule totalement.

Avant d'entrer dans le vif du sujet, l'histoire de la vie secrète de Bee est plus profonde qu'on ne pourrait le penser mais voici ce que vous devez savoir. Nous suivons Bee, une jeune fille qui a mis de côté ses rêves pour devenir psy et aider son père, dépressif. Boursière dans un lycée prestigieux, elle ne pense qu'à ses études et ses notes. Pourtant, quand elle va prendre la défense d'un élève qui a reçu un carton rouge des frères Blackthorn c'est tout son monde qui va basculer. Elle va devoir mettre de côté ses préjugés et espionner ceux dont tout le monde a peur pour garder sa bourse...

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous savez déjà que La vie secrète de Bee m'a procuré les émotions tant recherchées. J'ai arrêté de compter le nombre de fois où les larmes ont brouillé ma vue. J'avais l'impression que mon coeur de guimauve ne tiendrait pas jusqu'au bout de ma lecture. Les larmes me venaient toutes les deux pages et je savais, dès le début que les vannes finiraient par lâcher, ce qui est arrivé.

A dire vrai, j'ai senti dès les premières pages que La vie secrète de Bee serait similaire à Je te hais... passionnément. Pas dans le sens, copier/coller, mais plutôt dans le ressenti, l'attachement aux personnages. Ici, j'ai retrouvé ce qui m'avait tant plu dans le premier roman de Sara Wolf que j'avais lu. L'additivité et l'excitation de savoir que cette lecture serait merveilleuse. Il y a des choses comme ça qui se sentent, c'est plus fort que nous.

Bee, ou Beatrix, est une héroïne comme je les aime. Timide, certes, mais intelligente et courageuse. Elle se démène pour sa famille et être la plus facile à vivre possible. Elle n'hésite pas à prendre la défense des autres quand elle le juge nécessaire et surtout, elle sait ouvrir sa grande bouche pour remettre à sa place son Altesse. Ce que j'ai aussi apprécié c'est le fait qu'elle sait se remettre en cause et avouer ses tords.

De l'autre côté, nous avons les trois frères Blackthorn. Burn, l'aîné, que tout semble laisser de marbre, Fitz le plus jeune, hacker de génie et enfin Wolf , le "méchant". Je ne m'attendais pas à cela mais, je me suis attachée à ses trois garçons avec énormément de facilité. Si au début ils ont le mauvais rôle et effraient tout le monde, on découvre au fil des pages que les apparences sont trompeuses. J'ai apprécié chacun d'entre eux avec leurs forces mais aussi leurs faiblesses. Wolf, s'est bien sûr démarqué de ses frères. Et je dois dire que j'ai bien craqué pour lui. Derrière cette carapace de méchant, intouchable se cache bien plus que ça. Son histoire personnelle m'a ému et énormément touchée.

La vie secrète de Bee est difficile à chroniquer dans le sens où dire se qui m'a tant plu serait révéler les éléments cruciaux de l'histoire, ce que je ne ferais pas. En revanche, ce que je peux vous dire c'est que si vous aimez les romances contemporaines qui abordent des sujets difficiles tels que la maladie, le deuil, la violence ou encore les problèmes familiaux, La vie secrète de Bee est pour vous.

Sara Wolf a réussi à me surprendre quand je m'y attendais le moins. Elle a réussi à me faire sourire, aux blagues débiles de nos personnages, espérer tout au long de ma lecture, craindre que le pire était à venir, pleurer à de multiples reprises mais surtout, m'émouvoir comme jamais.

J'en étais venue à me dire que plus jamais je ne ressentirais autant d'émotions dans une lecture puisque mes coups de coeur sont de plus en plus rares pour moi et qu'il serait difficile de me marquer. Mais avec La vie secrète de Bee c'est toutes mes certitudes qui ont volé en éclats. Bee et Wolf sont touchants, sincères et tellement complémentaires que j'aurais voulu que l'histoire dure toujours.

En conclusion, si vous connaissez déjà l'auteure, foncez, La vie secrète de Bee est une véritable pépite et ne vous laissera pas indemne. Et si vous ne connaissez pas encore Sara Wolf , alors foncez aussi parc que ce roman mérite d'être lu !
Lien : http://www.my-bo0ks.com/2019..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
BOOKSANDRAP
  12 août 2019

J'ai passé un super moment en lisant ce bouquin. Sara Wolf est définitivement une auteure de romance que je vais suivre de près. Si vous aimez l'humour noir et et les personnages aux caractères bien trempés ne cherchez pas plus loin ! C'est définitivement fait pour vous. Encore une fois c'est drôle, c'est bien écrit, c'est addictif. On ne peut que passer un bon moment !

J'ai dévoré « La vie secrète de Bee » en quelques heures. Pourquoi ? Parce qu'on nous offre une histoire simple et pourtant bourrée d'émotions. J'ai ri, j'ai pleuré, j'ai été en colère par moments également tant certains passages sont injustes. Les personnages, et spécialement Bee sont extrêmement attachants. On suit son quotidien, pas toujours facile, on comprends ce qu'elle traverse, on comprends les sacrifices qu'elle entreprends et on assiste à une romance toujours un peu compliqué et pourtant tellement belle qu'on ne peut que craquer.

Comme toujours, un thème est mit en avant dans ce genre d'histoire. Cette fois-ci on aborde les maladies mentales. Et plus précisément la dépression. Bee va tout faire pour assurer son avenir et devenir psychologue pour aider son père à guérir de ce mal qui le ronge. Malheureusement tout ne se passe pas comme prévu et Bee va devoir surpasser quelques problèmes pour arriver à ses fins. J'ai adoré. J'ai adoré le fait qu'on explore ce thème-là. J'adore quand les histoires sont poussées, quand on aborde l'aspect psychologique plus en profondeur, qu'on tente des choses, et encore une fois avec la plume de Sara Wolf, je n'ai pas été déçue du résultat. C'est bien fait, c'est touchant et c'est tout ce que j'en attendais.

J'ai adoré le fait que nos personnages grandissent, murissent et apprennent davantage sur eux-même, chapitres après chapitres. Bee apprends qu'il faut qu'elle vive pour elle-même, Wolf réapprends à aimer, à s'ouvrir aux autres. Chacun tire une leçon de ce qu'ils vont vivre dans ce roman et j'ai vraiment adoré cet aspect du bouquin.
Bee est typiquement le genre de personnages que j'adore. Grande gueule, audacieuse, drôle et intelligente. Elle n'hésite pas à prendre la défense de ses camarades car l'injustice la rend dingue, quitte à ce que cela se retourne contre elle par moments. Wolf quant à lui est l'archétype du type dangereux. Sexy, solitaire et mystérieux, il ne parle pas pour rien dire et ne se laisse pas si facilement approcher. J'ai adoré leur duo, leur joute verbale et leur complicité qui se créer petit à petit. Même si certains passages frôlait le cliché, j'ai tout de même passer un super moment de lecture.
Cette auteure à un réel super pouvoir. Elle réussit à me convaincre, à me faire rire, à me faire pleurer le temps de 300 pages. C'est une lecture légère et pourtant très intense. Je vous recommande cette histoire, mais je vous recommande surtout de vous pencher sur les bouquins de l'auteure en général. Si vous aimez les romances piquantes et les personnages hauts en couleurs, tous ses bouquins sont potentiellement vos futurs coups de coeur !

Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
leslecturesdeDoris
  02 mai 2021
Quand j'ouvre un roman de Sara Wolf, je suis sûre de plusieurs choses : ce sera bien écrit, les personnages seront authentiques et les répliques mordantes.
La vie secrète de Bee ne déroge pas à ces règles.
Dès le début, la rencontre entre les protagonistes marque le ton.
Alors qu'elle vient d'arriver dans un lycée élitiste grâce à une bourse, BeatrixKristin, dite Bee, s'interpose entre son voisin de casier et les trois frères Blackthorne, qui font la loi. Bee ne sait pas qu'elle vient de mettre le pied dans un engrenage qui va la mener très loin. En effet, Wolf Blackthorne distribue les cartons rouges et malheur à celui ou celle qui osera le contrarier. Sauf que Bee est maintenant dans sa ligne de mire… et qu'il a le pouvoir de faire annuler sa bourse… C'est pourquoi quand le père des frères lui propose d'espionner ses fils pour lui en échange du maintien de sa bourse, Bee n'hésite pas vraiment. Après tout ce n'est pas méchant, non ? Même si en se rapprochant d'eux, elle commence à les apprécier de plus en plus, et à découvrir leurs secrets les plus profonds…
Comme dans les autres livres de l'autrice, j'ai apprécié le caractère des personnages. Bee n'a pas la langue dans sa poche, les Blackthorne ont tous un côté attachant mais distant, et les dialogues m'ont souvent fait éclater de rire… du moins au début.
Car comme dans tout roman signé Sara Wolf, il ne faut pas s'arrêter aux apparences, et les sujets traités sont plus graves qu'il n'y paraît. le livre aborde le deuil, la maladie et ses conséquences sur les proches, l'identité, l'addiction et bien d'autres.
C'est un roman à la fois léger et grave, avec un cheminement parfois convenu et d'autre fois inattendu. Il m'a rire et réfléchir. Ce qui est sûr, c'est qu'il n'a pas fait long feu entre mes mains et qu'il me conforte dans le fait que j'aime la plume de Sara Wolf et que ses livres me touchent.

Lien : http://dorisbouquine.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
theannashaw
  11 septembre 2019
La littérature ne cesse de me surprendre et je crois que c'est pour cela que je l'aime autant à vrai dire. Prenons l'exemple de Sara Wolf. Cette jeune autrice ne m'avait que très moyennement convaincue avec sa trilogie Je te hais... et je n'étais pas vraiment sûre d'avoir envie de lire à nouveau des ouvrages signés de son nom. Pourtant j'ai malgré tout été attirée par le résumé de la vie secrète de Bee au point de décider de donner une nouvelle chance à la plume de l'autrice. Et là, petite magie ordinaire, j'ai été totalement surprise et j'ai passé un super moment en compagnie de Bee et des trois frères Blackthorn.
Béatrix dite Bee est boursière dans une école huppée où trois frères font régner leur lois, les célèbres et redoutés fils Blackthorn. Si au début la jeune fille les déteste, elle est malgré tout intriguée par cette étrange fratrie et surtout par Wolf, le cadet qui l'attire autant qu'il l'énerve. D'autant plus quand il fait tout pour qu'elle perde sa bourse. Mais Bee est bien décidée à se battre pour rester, quitte à accepter l'étrange marché proposé par le père des Blackthorn : espionner ses fils pour lui en échange du maintient de sa bourse.
Je me dois d'être honnête, je m'attendais à une énième histoire de fils à papa riches et blessés par la vie, qui deviennent soudain meilleurs au contacte d'une courageuse fille du peuple qui leur apprend à ne plus se comporter comme des connards. Et c'est là que réside toute l'intelligence de Sara Wolf qui si elle nous fait croire un temps que c'est bel et bien ce type d'histoire qu'elle nous propose, elle casse ensuite un à un tous les codes du genre et nous propose une romance bien plus intéressante et profonde qu'il n'y parait.
On aime notamment l'absence totale de manichéisme dans cette histoire où rien n'est jamais ou tout noir ou tout blanc et où personnages comme lecteurs sont invités à voir bien au delà des apparences, à observer pour tenter de comprendre les motivations et les agissements de tout un chacun. Ainsi nous prenons conscience en même temps que Bee que nous aussi avions à la lecture de la quatrième de couverture des aprioris sur les fils Blackthorn qui ne se révèlent pas tous exacts.
Car une des forces de ce roman c'est bel et bien ses personnages. À commencer par Béatrix, narratrice d'une grande partie de l'histoire, bien que Wolf ait lui aussi de temps en temps droit de prendre la parole. Béatrix qui nous raconte son histoire avec les fils Blackthorn en s'adressant directement à nous, qui est prête à tout sacrifier y compris son avenir mais aussi sa jeunesse pour tenter de sortir son père de sa dépression, qui apprend de ses erreurs et à laquelle on s'attache bien évidemment.
Mais pas autant qu'aux fils Blackthorn. On aime Burn, l'aîné, calme et prêt à tout pour protéger ses jeunes frères même si parfois il a du mal à le montrer. On aime Fitz, son côté blagueur et dragueur, son intelligence inée et la grande fragilité que l'on devine sous ses airs charmeurs. Et bien sûr on aime Wolf qui n'agit pas pour les raisons que l'on pense et qui porte en lui tellement de douleur et de traumatisme qu'on a immédiatement envie de le protéger tout en étant séduit par son petit côté bad boy de façade.
Sara Wolf évoque avec beaucoup de douceur et de justesse de très nombreux sujets dans son roman, comme les parents toxiques, les relations amoureuses malsaines et dangereuses, la nécessité de voir au delà des apparences, la dépression... L'autrice traite ses sujets en évitant une nouvelle fois l'écueil des situations téléphonés et en nous rappelant que cela peut arriver à tous, filles comme garçons, mais que l'on peut s'en sortir si l'on fait les bons choix et que l'on est entouré des bonnes personnes. J'ai particulièrement aimé la relation que Béatrix entretient avec chacun des trois frères qui est tout bonnement adorable.
Un roman divertissant et intelligent qui se joue des clichés d'une histoire éculée pour en faire quelque chose de drôle, de sarcastique et de réfléchi qui nous fait passer un bon moment tout en nous faisant réfléchir. J'ai été triste de quitter Béatrix et les frères Blackthorn mais je suis contente d'avoir fait leur connaissance puisqu'ils m'ont permis de me réconcilier avec la plume de Sara Wolf. Je tenterais donc à nouveau de lire un roman de cette autrice à sa prochaine parution française.
Lien : HTTP://mabibliothequerose.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Vanille09
  09 juillet 2020
Je voit que tout le monde fait de bonne critique de ce livre, et bien la mienne vas venir s'ajouter aux autres, ce livre et un pure bonheur à lire, romantique qui laisse de la place au suspens tout en sachant la fin. Je le conseille, non je ne le conseille pas, je vous dit que c'est une obligation de lire un des livres de Sara Wolf, bon moments et fou rire garantie !!
Commenter  J’apprécie          110

Citations et extraits (36) Voir plus Ajouter une citation
ElwinGstarElwinGstar   27 août 2019
Lorsque j'ai levé les yeux, Wolf me regardait.
L'embarras m'a brûlé les joues.
— Une dernière fois ? a-t'il demandé tout bas.
Il a retourné la main, paume offerte, comme s'il attendait la mienne.
— Mais...
— Je n'arrête pas d'y penser..., a-t'il chuchoté.
Il s'est interrompu et a secoué la tête
— Laisse tomber.
Sa main était si proche. Je l'ai prise très vite. Wolf eu l'air stupéfait.
— Une dernière fois, ai-je répété comme un point final.
Il a souri.
— Une dernière fois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LaylLayl   20 juin 2019
- Personne ne se réveille un jour ni ne peut guérir juste en disant : "Je veux aller mieux."
J'ai secoué a tête et tenté de lui expliquer :
- Enfin, ça arrive. Mais c'est très rare. Et aller mieux, ce n'est pas seulement aller voir un psy trois fois par semaine. Ça ne marche pas comme ça. Si tu es blessé quelque part, tu ne te contentes pas d'y mettre un bandage. Tu laves la plaie, tu la désinfectes. Tu changes le bandage, tu la désinfectes encore. Jusqu'à ce qu'elle soit guérie. Quelquefois, quoi que tu fasses, tu as beau la nettoyer, elle continue à s'infecter. Et une fois qu'elle est guérie, tu as perdue toute sensation au niveau de la cicatrice, ou alors elle fait tellement mal qu'il y a des jours où tu ne peux pas sortir du lit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ElwinGstarElwinGstar   27 août 2019
— Pour. La. Dernière. Fois. J'ai. Un . Nom.
— Moi aussi. Pourtant, tu ne l'as jamais employé.
— C'est parce que tu... t'as jamais dit le mieux non plus !
— Est-ce qu'on va éviter de prononcer nos prénoms jusqu'à ce que l'un de nous deux craque ?
Commenter  J’apprécie          60
Manonee03Manonee03   20 mars 2020
— La vie ne se résume pas à devenir une bonne psy. Devenir quelqu'un de bien, peut-être ?
— Je suis déjà...
— Non. Personne ne l'est. Ce n'est pas un trophée qu'on met sur une étagère avant de se reposer sur ses lauriers. On doit y travailler. Chaque seconde de chaque jour. C'est pour ça que si peu de gens y parviennent. C'est épuisant.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   12 juin 2019
Quoi qu’il arrive, que je rentre à Lakecrest ou pas, je n’abandonnerai jamais. Je crois que c’est de cela qu’est fait l’espoir : ce n’est pas une lumière, ce n’est pas un bon sentiment comme dans les films de Disney. C’est avancer quand tout espoir est perdu. Quand tout est perdu, quand on ne peut plus faire un pas de plus, mais que l’on choisit de continuer quand même ? C’est ça, l’espoir. C’est ce qui reste lorsqu’on ne peut rien faire d’autre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : deuilVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2093 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre