AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2845635079
Éditeur : Xo Editions (08/03/2012)

Note moyenne : 4.02/5 (sur 372 notes)
Résumé :
Les temps changent... Un destin s'accomplit...
Oksa vient d avoir seize ans. Alors que les Deux Mondes sont en plein chaos, elle devient enfin la nouvelle souveraine d'Édéfia, la terre magique des origines, et doit rétablir l'équilibre perdu.
Édéfia retrouvée est en bien mauvais état. Grâce à ses pouvoirs, Oksa commence à la restaurer. Mais les Félons - ses ennemis mortels - Ocious et ses fils -l'attendent de pied ferme. Malgré la joie du peuple, ils m... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
nekomusume
  01 avril 2013
Je dois avouer que ce tome est un peu en dessous de mes attentes.
La plus grosse partie est consacrée à la description du nouveau monde que nous découvrons en même temps qu'Oksa.
La Terre est sauvée, certes, mais ce n'est qu'une infime partie de l'histoire. Ensuite au niveau intrigue il ne reste que l'affrontement avec les Félons et la possibilité ou non de ressortir d'Edéfia pour retrouver les Refoulés et sauver Gus et Marie. ça n'avance pas vraiment, il y a peu de rebondissements et dans une nation en pleine guerre civile et qui tente de se remettre de la pénurie, est-il réellement nécessaire et judicieux de préparer une fête grandiose avec un compétition sportive improbable: le sport n'a plus été pratiqué depuis qu'il n'y a plus de gracieuse, mais il y a toujours des équipes opérationnelles, un championnat est immédiatement remis en place... bref assez peu crédible.
Ce qui m'a agacé aussi tout le long de ce tome c'est la relation Oksa/Tugdual, entre elle qui balance entre "je l'aime mais je ne le comprends pas et Gus dans tout çà? " et lui qui cache ses émotions puis les dévoile pour quelques secondes de manière inattendue et parfois même assez violente, c'était assez lassant.
Bien sur la fin du tome est accrocheuse et donne envie de connaitre la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
CruelleIronie
  06 décembre 2012
Ah là là, je suis déçue, très déçue de ce tome.
Déjà, j'ai eu un peu de mal avec toutes les créatures qu'il y a, et qui ont été présentées dans les tomes précédent, parce qu'elles sont décrites une fois et après, on nous noie d'information inutiles, donc à certains passages, j'ai du imaginer un peu n'importe quoi.
Ensuite, . . . D'ailleurs, je tiens à prévenir que je vais 'dévoiler' l'intrigue du livre, par la suite, donc si vous ne l'avez pas lu et voulez juste un avis, c'est pas conseillé, sauf, après le bref final !
Donc, ensuite, depuis un tome ou un tome et demi, on nous bassine avec le coeur des deux mondes. Et là, tout est résolu en quoi, trois pages, je crois. Donc là, déjà, et pourtant c'est au début, j'étais vraiment déçue, de résoudre un problème qui AVAIT L'AIR important en deux pages, je trouve que c'est bâclé, et pour pas grand chose, en plus. La-dessus, je m'attendais à une intrigue longue, compliqué et sombre, mais fascinante, et en fait, trois pages, et hop, c'est oublié, plus personne en parle.
Le milieu du livre est principalement basé sur les coutumes d'Edéfia, et les de voir de la Nouvelle Gracieuse ( qui n'est pas si grasse que ça . . . Humhum ).
Donc, bah, l'ennui, un peu, parce que les personnages ne parlent pas naturellement, ils me semblent toujours forcés, et j'ai vraiment l'impression que les auteures s'embrouillent dans la façon de parler des personnages. J'ai aussi énormément de mal avec le langage d'Oksa, à un moment elle parle normalement, l'instant d'après, elle nous mélange des 'Carrément, ouais', avec la façon de parler des foldingots. Je ne peux plus la lire, je tique toutes les cinq secondes, c'est pas possible !
Maintenant, la fin. Bah déjà, lorsqu'un problème semblait bien résolu, quand il le fallait, et comme il le fallait, bah non, en fait, il s'était juste déguisé, et on avait tué quelqu'un qu'il a déguisé en lui-même. J'ai trouvé ça contes de fées ET tiré par les cheveux, très tiré par les cheveux, trop même.
Bon, sinon, pour Tugdual, j'avais deviné à quoi ?! Un quart du livre ?! Justement, j'ai trouvé qu'on l'avait pas assez 'vu', certes on parle de lui, mais jamais une seule personne ne se pose de question, ce qui est très suspect.
Aussi, je pense que les auteures on ratées le point de vus alternant avec un chapitre Du-Dedans, l'autre, Du-Dehors, je pense que le tome aurait été beaucoup mieux rien que par ça.
Bref, très déçue, mais je continuerai quand même la lecture des tomes précédent, juste par curiosité, sûrement. Mais j'espère, que ce tome n'est qu'un 'coup dur' et que ça ne vas pas continué jusqu'à la fin de la série.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Kelith
  02 novembre 2012
J'ai mis un temps fou à venir à bout de ce livre ! J'ai eu énormément de mal à reprendre le fil. Je n'étais pas perdue du tout, mais je pense que le lire peu après le tome précédent aurait été mieux pour moi. J'aurais certainement eu moins de difficulté à replonger dans le bain, à me re-passionner pour cette saga.
Au début, j'ai trouvé que la situation d'Édéfia se résolvait trop rapidement. D'un autre côté, les choses deviennent quand même un peu plus sérieuses et Oksa prend son rôle de Gracieuse à bras-le-corps. Mais j'ai quand même eu du mal à avancer. Surtout qu'Oksa finit par avoir tellement de pouvoirs en plus qu'au bout d'un moment on a envie de dire stop. C'est trop.
Je pensais également que la saga deviendrai encore plus passionnante une fois à Édéfia... Mais honnêtement, il ne se passe pas grand chose en fait. On est surtout à la découverte des us et coutumes d'Édéfia malgré la menace des Félons qui pèse sur le monde. Même si Édéfia fait rêver, ça ne suffit pas à passionner.
Et il y a malheureusement toujours ces tirades peu naturelles où un personnage profite d'une réplique pour nous balancer de but en blanc plein d'informations sur l'univers (hyper crédible...). On voit trop que c'est fait pour le lecteur et du coup, ça paraît lourd et maladroit.
Oksa m'a pas mal agacée également à se permettre d'être jalouse de Kukka qui se rapproche de Gus, alors qu'elle-même sort avec Tugdual officiellement quand même... Elle m'a aussi énervé avec sa façon de rester complètement gaga devant Tugdual. Sans compter que voir je ne sais combien de fois l'expression "son regard polaire" à propos de lui m'a soûlée... Oksa nous répète à CHAQUE fois combien il est canon, ténébreux, transperçant, qu'il lui coupe le souffle et blablabla... On a SAISI !
Mais Tugdual a réussi à encore plus m'énerver (au point où j'en étais, ça devenait difficile pourtant...). Il est tellement mis en avant que j'en ai fait une overdose. Il faut dire aussi que j'en ai plus qu'assez de le voir nous jouer son rôle de petit ténébreux teeeeeellement empli de secrets et de doutes... Tugdual est trop cool, trop ténébreux, il sait faire plein de choses (ouah ! Il est trop fooooort !) et il est PARTOUT. Je-n'en-peux-plus ! Et même s'il a le malheur de faire quelque chose mal... eh ben non ! En fait, c'est pas sa faute, le pauvre.
Bref, les auteurs en font trop avec ce personnage que je n'appréciais déjà pas particulièrement, et qui maintenant m'exaspère au plus haut point ! Surtout quand Gus, celui qui a ma préférence, apparaît à peine dans ce tome. Il doit être présent durant maximum dix pages sur la totalité du livre. le monopole de Tugdual : y en a marre !
Et puis globalement, les personnages autre qu'Oksa et Tugdual sont beaucoup moins présents j'ai trouvé. Quoique le changement de camp d'un certain personnage m'a bien plu, parce que ça lui a apporté une profondeur bienvenue et l'a rendu attachant. Un bien jolie surprise pour ma part.
Et je termine avec une chose qui m'a choquée quand même : Oksa met un temps fou (pratiquement tout le roman quoi) à se dire que si elle tarde trop à agir Gus et sa mère vont trépasser. Ben il était temps ! Personnellement, sachant que le temps leur est compté (et qu'ils vont MOURIR si rien n'est fait je le rappelle - un truc assez définitif quand même hein...), j'aurais pensé à eux en priorité si j'étais Oksa. Mais non, elle, elle se balade, elle découvre, fait sa vie, va les voir via son autre-moi, gère son histoire avec Tugdual, ... Et ce n'est que vers la fin qu'elle se bouge enfin pour faire quelque chose les concernant.
Ce quatrième tome s'attarde donc sur trop de moments inutiles d'après moi, et l'omniprésence de Tugdual devient insupportable (surtout qu'Oksa ne fait que se pâmer devant lui...). En fait, il n'y a que les cinquante dernières pages qui valent réellement le coup. le roman y est plus sombre et l'action et les révélations y deviennent décisives.
Lien : http://lesvictimesdekelith.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Ema1
  30 juillet 2012
Quand j'ai vu le quatrième tome d'Oksa sur France Loisirs, je n'ai pas résisté bien longtemps, j'ai attendu ce tome pendant des mois, la bave aux lèvres. Inutile de dire que je me suis jetée dessus quand je l'ai reçu.
« Les temps changent... Un destin s'accomplit... Oksa vient d'avoir 16 ans. Alors que les Deux Mondes sont en plein chaos, elle devient enfin la nouvelle souveraine d'Edefia, le terre magique des origines, et doit rétablir l'équilibre perdu. Edéfia retrouvée est en bien mauvais état. Grâce à ses pouvoirs, Oksa commence à la restaurer. Mais les Félons – ses ennemis mortels – Ocious et ses fils l'attendent de pied ferme. Malgré la joie du peuple, ils mettent à feu et à sang les cités pour la capturer. Les combats se multiplient. Aidée des siens, des Sans-Âges et de ses fidèles créatures, Oksa tient bon et s'attelle à ses premières tâches de Gracieuse. Mais elle est aussi aux proses avec son destin de jeune fille. Qui est vraiment Tugdual, dont elle est de plus en plus amoureuse ? Reverra-t-elle sa mère et Gus, à qui son coeur est si attaché ? Dans les liens maudits, les victoires ont un prix. Les liens du sang, les liens du coeur s'entremêlent... Oksa saura-t-elle faire face ? »
Les Sauve-qui-peut sont de retour à Edefia, accueillis par les Félons. Oksa va devenir la nouvelle Gracieuse et devoir rétablir l'équilibre des Deux Mondes, une tâche difficile, mais elle sera aidée par les Sans-Âges. Comme les trois précédents, j'ai beaucoup aimé ce tome, où l'on en apprend plus sur Edéfia, on rencontre les habitants prisonniers d'Ocious, mais qui n'ont pas perdu l'espoir de voir revenir leur Gracieuse, on découvre de nouvelles créatures farfelues, un sport local assez étrange – et qui ne vaut pas le Quidditch -, soit dit en passant, j'ai trouvé cette partie un peu fouillis. Oksa s'acquitte de sa tâche avec brio – peut-être un peu trop, pour une ado de 16 ans – et les Félons ont du fil à retordre avec les rebelles. Je me suis régalée avec ce tome, bien qu'il y a eu une cinquantaine de pages qui m'ont un peu ennuyée, mais c'est encore une fois un roman de qualité et qui annonce une suite décoiffante, j'espère qu'elle sera à la hauteur de mes attentes ! Rendez-vous en novembre pour la suite !
NOTE GLOBALE : 15 / 20
Lien : http://altervorace.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Aurore666
  03 janvier 2017
Dans ce tome, on entre avec plaisir dans Edéfia avec Oksa et ses compagnons, et c'est avec elle que l'on découvre la Terre magique des origines qu'on l'imagine, tout comme elle, ayant été grandiose. Mais ce temps est révolu, Edéfia est actuellement telle une terre morte, tout comme Du-Dehors. le règne d'Oksa, la nouvelle Gracieuse peut commencer. C'est ainsi qu'elle va s'atteler à sauver le coeur des deux mondes, et à faire renaître Du-Dedans. On est immergé avec un réel plaisir dans ce monde où magie et créatures en tous genres entièrement inventées par les auteures en peuvent que nous faire voyager.
Son coeur est toujours tiré entre Tugdual d'un côté, et sa mère et Gus de l'autre. Mais elle va prendre sa mission au sérieux, et c'est ainsi que l'on suit l'évolution des différents ados de l'histoire qui gagnent tous en maturité, même s'ils ont des moments de faiblesse, ce qui nous les rend davantage humains.
J'ai apprécié les moments où Oksa se sert de son Autre-Moi pour prendre des nouvelles de ceux qu'elle aime restés à Du-Dehors. Cela lui permet, ainsi qu'à nous d'ailleurs, de comprendre à quel point elle doit se presser pour pouvoir les sauver. Et nous avons ainsi des nouvelles des Refoulés, ces personnages humains restés sur terre et n'ayant pas pu passer le Portail d'Edéfia.
J'ai moins apprécié le moment du plantureux banquet, que j'ai trouvé mal venu alors que tous sont sur des charbons ardents, la guerre civile menaçant à tout moment. Même si, je sais que de tels moments peuvent permettre justement à un peuple de se ressouder et ainsi resserrer les liens. Mais cela semble trop peu crédible à ce moment: alors que leur terre est juste occupée à renaître (ils ont tout de même vécu la famine, les rationnements et se comportent en gaspillant leur toutes nouvelles ressources...) , et que les Félons sont à deux doigts de percer leur défense magique. de plus, j'ai noté une incohérence qui m'a troublée: le match de Ballawave, sport national d'Edefia - sorte de handball magique, organisé en l' honneur d'Oksa, se déroule comme si ce sport avait toujours existé, hors, on apprend que ce sport n'a plus été pratiqué depuis environ 60 ans... avant la première ouverture du Portail! Comment alors les équipes peuvent-elles être prêtes à pratiquer ce sport tombé aux oubliettes avec la déchéance d'Edéfia? J'ai eu un peu trop le sentiment que ce match était là pour imposer un sport magique, dans le style du Quidditch... ce qui m'a un peu décu car j'ai justement aimé jusque maintenant la manière dont les auteures ont su se détourner d'Harry Potter pour faire de cette saga une saga totalement différente de celles connues. J'aime les rapprochements que l'on peut parfois trouver entre les deux sagas, mais celui m'a paru vraiment "too much".
Malgré ces quelques petits désagréments, j'ai dévoré cette suite avec un immense plaisir. Il s'agit de nouveau d'un tome qui sert un peu de passerelle. Il y a peu d'action, mais le rythme est tout de même là et on se laisse vraiment emporter vers ce monde magique. J'ai hâte de découvrir ce que les auteures nous ont encore réservé par la suite. Je vais d'ailleurs bien rapidement lire la suite! Cette saga est une saga à découvrir. L'écriture est fluide; elle se lit vraiment facilement et son monde est vraiment original et certains personnages sont totalement décalés : j'ai beaucoup ri avec les Foldingots et les Gétorix, notamment.
Lien : http://lecoindeslecturespart..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
starmornielnastarmornielna   15 mai 2012
C'était un moment très particulier. Délicieux... Elle glissa sa main dans celle de Tugdual et leurs doigts s'entrelacèrent.
- Embrasse-moi..., se surprit-elle à demander.
- A tes ordres, P'tite Gracieuse.
Avait-elle déjà connu un moment aussi intense ?
Aussi parfait ?
Ce garçon était fabuleux. Du bout des lèvres, il murmura le refrain d'une chanson à l'oreille de la jeune-fille.

"We're flying high
we're watching the world pass us by
Never want to come down
Never want to put my feet back down
On the ground"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
MargotmatouMargotmatou   01 avril 2012
La loi du plus fort avait fini par s'installer.[...] Les Refoulés l'avaient expérimenté[e] à leurs dépens en aidant les Simmons, les voisins des Pollock. Cédant à leur sens du partage, ils avaient décidé de donner quelques paquets de féculents à ce couple de retraités charmant tout droit sorti d'un manuel de savoir-vivre et de bonnes manières. Le surlendemain, les Simmons s'étaient présentés à nouveau à la porte, plus insistants et surtout nettement moins aimables. Andrew s'était autorisé une remarque pleine de diplomatie sur le devoir d'économiser les vivres : les céréales englouties par les Simmons en deux jours représentaient la quantité nécessaire pour nourrir pendant plus d'une semaine les sept personnes qui constituaient le groupe des Refoulés...
M. Simmons s'était alors énervé et avait tenté d'entrer en force sous la menace d'un pistolet de collection qui, en d'autres circonstances, aurait été tout à fait disproportionné, voire ridicule. Furieux, Gus avait vu rouge et mis sans tarder à profit ses cours de karaté pour ne faire de Simmons qu'une bouchée en lui assénant une prise qui avait autant surpris l'indélicat voisin que les Refoulés eux-mêmes. Depuis cet incident malheureux, les Refoulés restaient sur leurs gardes, déçus et méfiants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
pacifiquepacifique   31 août 2012
-Ma gracieuse fais l'exposition d'un grand désarroi dans la niche de son coeur, fit remarquer le foldingot en la contemplant de ses gros yeux bleus.
- c'est à propos du secret...,précisa oksa
le foldingot soupira
-Ce secret ne rencontre pas la même composition que le précédent.Il ne fait pas le possession des conséquences et des contraintes similaires à celle du secret -Qui-Ne-Se-Raaconte-Pas. possédez-vous la connaissance de son nom ? Il est comblé de sens
-Non les Sans-Age ne m'ont rien dit ! Mais si tu sais comment s'appelle le nouveau secret, dit le moi s'il te plait !
-Le secret Ephémère.Telle est sa designation
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
justineevaleojustineevaleo   05 juin 2013
Entourés par les Sauve-Qui-Peut enchaînés, il ne restait qu'Oska et Orthon sur la terrasse grignotée par l'incendie provoqué par le Félon. Sonné par le Knock-Bong, ce dernier se redressa tant bien que mal. Sa Crache-Cranoks avait voltigé à plusieurs mètres de l'endroit où il se tenait, le corps endolori, les sens émoussés. Et avant d'être emporté par une tornade d'une puissance implacable, il eut le temps de faire un ultime plongeon pour récupérer son précieux outil et d'entendre la Jeune Gracieuse tant convoitée lui hurler :
- Vous ne m'aurez jamais ! Vous m'entendez ? Jamais !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
MargotmatouMargotmatou   02 avril 2012
- Tu es sûr que l'armoire est là ? demanda-t-elle au Culbu arrêté en vol stationnaire.
- Certain, ma Gracieuse ! clama-t-il. Elle est à deux mètre quarante, à vingt-sept degrés sur votre gauche.
- Avec ou sans le mur ?
Commenter  J’apprécie          90
Videos de Cendrine Wolf (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cendrine Wolf
LES C?URS AIMANTS Une romance new adult par Anne Plichota & Cendrine Wolf ? http://bit.ly/coeursaimants
LIRE UN EXTRAIT ? http://bit.ly/coeurs-extrait
ACHETER LE LIVRE ? Version papier : http://bit.ly/coeurs-papier ? Version e-book : http://bit.ly/coeurs-ebook
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Oksa Pollock, l'Inespérée

Comment s'appelle le père d'Oksa ?

Pierre
Pavel
Peter
Pol

10 questions
199 lecteurs ont répondu
Thème : Oksa Pollock, Tome 1 : L'inespérée de Cendrine WolfCréer un quiz sur ce livre
.. ..