AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2021041018
Éditeur : Seuil (06/09/2012)

Note moyenne : 3.42/5 (sur 13 notes)
Résumé :
En automne 1992, trois ans après la chute du mur, puis deux ans après la réunification des deux Allemagnes en octobre 1990, Christa Wolf, 63 ans, foule le sol américain pour la première fois de sa vie et séjournera neuf mois dans la lumière californienne. La narratrice de ce roman, une écrivaine de l’ex-RDA -Christa Wolf elle-même ?- s’éloigne d’une Allemagne qu’elle ne supporte plus. Grâce à une
bourse d’auteur en résidence, elle se rend à L A pour éclaircir... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (5) Ajouter une critique
Drych
16 avril 2013
Convaincue de l'idéal communiste de la RDA après le fin de la période nazie, puis confrontée à la chute du mur, au capitalisme effréné de l'Ouest, et à un sentiment de culpabilité, la narratrice allemande de l'est, écrivain engagé, s'efforce de donner un sens à sa vie et d'expliquer ses prises de positions, ses doutes et ses espoirs. Une vague intrigue liée à la correspondante mystérieuse d'une amie sert de trame au roman. le livre est riche et dense mais difficile à lire en raison d'une écriture touffue où tout se mélange , époques, personnages, rêves et réalité. Difficulté accentuée en ce qui me concerne par les nombreuses références à Goethe, Bertolt Brecht ou Thomas Mann, notamment, dont je n'ai qu'une connaissance superficielle. Je me suis accroché, attiré par le foisonnement d'idées mais, frustré de mes connaissances insuffisantes, je ne suis pas allé jusqu'au bout. J'espère cependant bien y revenir plus tard, mieux armé.
Commenter  J’apprécie          91
Taraxacum
22 juin 2017
Un livre très intéressant mais pas forcément facile d'accès: je l'ai abandonné deux fois pour une lecture plus digeste avant d'en finalement voir la fin. Pour une Allemande de l'Est, la réunification est un choc. Tout est à réapprendre, à refaire, tout ce qui semblait évident soudain a disparu et dans un séjour aux USA au prétexte un peu cousu de fil blanc, la narratrice en plus se voit présenter à peu près tous les exilés allemands, qu'ils soient juifs ayant fui l'Allemagne nazie ou exilés de l'Allemagne sous domination soviétique, et tous ressentent le besoin de lui raconter leur histoire, comme si elle devait porter sa part de leurs drames.
Intéressant mais l'écriture est dense, touffue, franchement dure à avaler et m'a fait reculer à plusieurs reprises.
Un bon livre tout de même, mais pas extrêmement digeste.
Commenter  J’apprécie          10
rigoni
03 mai 2014
On termine ce récit du séjour de l'auteur en Californie légèrement pensif. On ne sait précisément si elle est en exil (un exil au Etats Unis pour une intellectuelle est allemande)! si elle est réfugiée pour alléger la pression qui pèse sur elle après la fin de la RDA, si elle est en pélerinage sur les lieux de l'exil de ses gloriieux ainés anti nazis.
Le style n'est pas précisément léger mais l'auteur nous fait comprendre sans auto larmoiement, les contradictions des intellectuels de l'ex allemagne de l'est et leur profond désarroi lorsque le pays s'est disloqué comme un chateau de sable emporté par une vague.

Commenter  J’apprécie          10
sweetie
12 février 2014
Comme j'ai aimé ce roman!!! de Los Angeles à Berlin Est, l'histoire d'une écrivaine ayant vécu dans l'Allemagne de l'Est et qui revient sur son passé d'ex-Soviétique et sur la chute du mur de Berlin. Puissant|
Commenter  J’apprécie          10
Anabase
07 août 2013
Pas tant par le style, mais par le contenu d'une vie dans un contexte politique et historique exceptionnel, qui fait de cet ouvrage une ouverture unique sur l'Europe actuelle
Commenter  J’apprécie          00

Les critiques presse (4)
Lhumanite26 novembre 2012
La réflexion est touffue, impitoyable et passionnante. […] Christa Wolf n’en finit pas de déranger.
Lire la critique sur le site : Lhumanite
Telerama07 novembre 2012
Dans ce livre d'une grande richesse, écrit dix ans après les faits qu'il raconte, Christa Wolf passe des uns aux autres avec gravité, s'interrogeant sur les différentes facettes de l'innocence et de la culpabilité.
Lire la critique sur le site : Telerama
Liberation01 octobre 2012
La pensée est saisie dans une respiration quotidienne, presque triviale, mais cette pensée est si puissante, si naturelle, à la fois si ferme et si incertaine, que le quotidien s’élève par elle et jusqu’à elle : la vie est sa matière même.
Lire la critique sur le site : Liberation
Lexpress14 août 2012
Se livrant à une sorte d'errance dans le temps et les souvenirs, rapportant aussi l'expérience de son quotidien outre-Atlantique, Christa Wolf signe une confession sans fard. Ou comment, au moment même où l'Histoire ne lui laissait plus le choix, la découverte de l'Amérique l'a contrainte à entreprendre ce douloureux travail sur soi que l'éloignement permet enfin.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations & extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
DrychDrych16 avril 2013
Nous autres, occidentaux payons notre bien-être d'une perte de maturité. Voilà ce qu'on nous inculque dès le sein maternel: celui qui s'oppose au courant dominant n'aura droit à aucune assistance. Mais quelque chose d'autre est-il pensable? C'est précisément ce à quoi ils ont abouti: mêmes les utopies de l'homme occidental demeurent prisonnières de cet espace mental.
Commenter  J’apprécie          80
TaraxacumTaraxacum30 mai 2017
J'ai soumis cette question à Peter Gutman: Un être humain peut-il se transformer complètement? Ou bien les psychologues ont-ils raison d'affirmer que les structures fondamentales sont mises en place dans les trois premières années, après quoi on ne peut que les remplir mais pas les modifier?
Par exemple, demanda Peter Gutman.
Par exemple: le risque de toujours retomber dans une situation de dépendance? Des autorités? Des prétendus guides? Des idéologies?
Cela tombe bien, c'est une chose a très longuement réfléchi, dit Peter Gutman. Selon lui, nous autres Occidentaux payons notre bien-être d'une perte de maturité. Voilà ce qu'on nous inculque dès le sein maternel: celui qui s'oppose au courant dominant n'aura droit à aucune assistance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
TaraxacumTaraxacum21 juin 2017
Tu te souviens encore de cette illumination, le long de cette forêt de sapins, quand ton ami a dit: À présent nous le savons, cet État, comme n'importe quel état, est un instrument de domination. Et cette idéologie est comme n'importe quelle idéologie, une fausse conscience. Nous n'avons plus d'illusions à nous faire à ce sujet. Vous vous êtes arrêtés. Tu lui as demandé: Que faire, alors? Il y eut un long silence puis ton ami a dit: Rester honnêtes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
TaraxacumTaraxacum30 mai 2017
Sans y être préparée, je reçus alors la nouvelle que je ne voulais pas entendre, c'était aux informations télévisées, avant que je pusse quitter précipitamment la pièce, je n'ai eu que le temps de fermer les yeux, et dans le journal j'ai pu vite tourner la page sur laquelle était représentée cette installation meurtrière qu'on appelle "chaise électrique". Mais l'homme qui avait attendu pendant dix ans dans le couloir de la mort après le meurtre qu'il avait commis venait d'être exécuté par une injection létale. J'ai vainement tenté de chasser cette image de mon esprit. J'ai désespérément essayé de faire preuve de sang-froid en apprenant l’enlèvement de cette archéologue en Irak, afin que cette information soit moins insupportable. Je n'y parvins pas, ou seulement brièvement. Je me souviens, quand j'étais enfant, dans mon lit, je me demandais parfois comment je pourrais endurer toute une vie d'apprendre les souffrances qu'on infligeait constamment à d'autres gens, tout comme la peur des blessures que je subirais moi-même. Je ne savais pas alors et je n'aurais pas cru que la compassion peut s'atténuer quand elle est requise d'une façon excessive. Qu'elle ne se régénère pas autant qu'on la dispense. Et que, à notre insu et sans le vouloir, nous mettons en oeuvre des techniques de protection contre une compassion autodestructrice.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
TaraxacumTaraxacum25 mai 2017
Je ne crois pas me tromper en disant que, dans notre petit cercle, j'étais celle qui suscitait la plus grande curiosité. Pas seulement parce que j'étais la plus âgée, il fallait bien que je m'y fasse, mais c'était l'endroit d'où je venais qui me conférait une dimension particulière. Chacun avait assez de tact pour ne pas l'évoquer directement devant moi, mais ils auraient bien aimé savoir ce que ressentait une femme venue tout droit d'un État disparu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Video de Christa Wolf (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christa Wolf
Christa Wolf - Ville des anges ou The overcoat of Dr Freud .Alain Lance vous présente l'ouvrage qu'il a traduit "Ville des anges ou The overcoat of Dr Freud", écrit par Christa Wolf aux éditions du Seuil. Rentrée littéraire automne 2012.http://www.mollat.com/livres/christa-wolf-ville-des-anges-the-overcoat-freud-9782021041019.htmlNotes de Musique : Ricardo Villalobos Max Loderbauer - cd 2 - 01 Replob
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
201 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre