AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Paule Guivarch (Autre)
EAN : 9782070378449
544 pages
Gallimard (10/07/1987)
4.13/5   124 notes
Résumé :
- En toile de fond : la guerre froide que se livrent les Américains et les Russes.
- L'enjeu : rien moins que les étoiles.
- Le projet : Mercury.
- Les héros : sept astronautes à la conquête du ciel, courageux, pleins d'expérience, prêts à payer de leur peau pour goûter à la gloire.
- Héroïque, Chuck Yeager qui a franchi le premier le mur du son. - Héroïque, John Glenn qui effectue le premier vol orbital jamais réalisé par un Américain... >Voir plus
Que lire après L'étoffe des hérosVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
4,13

sur 124 notes
5
4 avis
4
5 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
Sur fond de guerre froide, Tom Wolfe nous entraîne dans les coulisses des vols d'essais et du Programme Mercury emmenant les premiers américains dans l'espace. D'une plume alerte, sans aucune concession, ni pour les valeureux Elus, ni pour les politiques et encore moins pour les médias dont l'auteur journaliste fait pourtant parti, on y découvre à la fois les petits détails méconnus de ce programme mais surtout les hommes derrières les noms (Yeager, Shepard, Grissom, Glenn...) et comment les 7 premiers astronautes de Mercury ont été un temps les grands héros de l'Amérique dans les premiers pas de la conquête spatiale américaine.


Tenant du documentaire, et Tom Wolfe s'est visiblement très documenté sur le sujet, l'Etoffe des héros se lit pourtant comme un roman. On reste scotché par les descriptions extrêmement vivante des différents vols, les vivants de l'intérieur. On s'amuse des tests de sélections des fameux 7 Elus et des facéties de certains. On est aussi ému par la vie des ses hommes et de leurs familles qui démontrèrent au monde entier qu'ils l'avaient bien cette étoffe dont on ne dit pas le nom dans la grande ziggourat des pilotes d'essais.


Un ouvrage passionnant dont les 524 pages se lisent toutes seules.


Commenter  J’apprécie          120
L'Etoffe
Bien des années après avoir vu et revu un nombre incalculable de fois The Right Stuff, le film de Philip Kauffman, quelques semaines après avoir regardé les épisodes de la première saison de la série National Geographic (assez décevante), je me suis enfin lancé dans le livre de Tom Wolfe, L'Etoffe des héros. Il était temps me direz-vous.

L'Etoffe des héros raconte de manière journalistique et historique, les débuts de la conquête spatiale américaine, des X-1 jusqu'au programme Mercury alors que les Russes, en pleine Guerre Froide, battaient à plat de couture l'Oncle Sam en satellisant Spoutnik puis Youri Gagarine autour de la Terre.

Mais ce que raconte surtout le roman de Tom Wolfe, c'est la course à la gloire des pilotes d'essais américains, repoussant sans cesse les limites du possible sur des engins dangereux, cherchant la première place, le plus rapide, le plus haut, le plus brave. le roman raconte l'étoffe dont était faite ces pionniers du vol spatial.

Le livre est également une galerie de portraits hauts en couleurs, commençant et terminant par Yeager, le pilote qui franchit le mur du son, Shepard, le premier américain en vol suborbital, Glenn le premier astronaute à tourner autour de le Terre, Grimson qui « déconna » ou Slayton qui resta cloué au sol.

Le style de Tom Wolfe est laborieux au début du roman, abusant de répétitions et d'un vocabulaire peu soigné. Jai peiné sur les premières pages, sortant d'un livre nettement mieux écrit. Pour compliquer les choses l'édition Folio présente quelques coquilles comme les orbites lunaires de Scott alors qu'il tourne autour de la terre et ces nombreux mots coupés d'un trait d'union en milieu de ligne. Mais là je pense que l'auteur n'y est pour rien.

Il est intéressant de regarder après coup les divergences entre le roman, le film et la série, les petits arrangements de chacun avec l'histoire pour la rendre plus crédible aux yeux du public. le caractère et les rivalités des pilotes ainsi que leurs épouses divergent beaucoup d'une version à l'autre. Je n'ai pas été jusqu'à creuser plus loin pour connaître la version la plus probable, mais chacune d'entre elles souligne bien les tensions qui existèrent lors du programme Mercury et la manière dont furent perçu par les pilotes d'essais, ces singes astronautes, perception qui évolua au fil du temps.

Le roman met en valeur une autre course à l'espace, américaine celle-ci, celle qui s'est jouée entre la solution militaire pilotée, le X-15 et le X-20 et la solution civile NASA, imposée dans la précipitation en réaction aux succès russes, où l'astronaute n'est qu'un singe, allongé dans une capsule, sur des tonnes de carburant hautement explosif, n'ayant d'autre fonction que de servir de cobaye humain dans cette course aux étoiles.

Un excellent roman pour tous les passionnés de l'espace.
Commenter  J’apprécie          32
Avoir ou non l'Étoffe, telle est la question. Tom Wolfe l'a sans hésitation.
L'étoffe des grands écrivains réalistes, capables de disséquer le monde et d'en restituer la substantifique moelle. Car ce livre s'impose comme une oeuvre journalistique précise et parfaitement documentée sur le programme Mercury et les vols expérimentaux de la base d'Edwards. Une plongée fascinante dans l'univers hyper égocentrique des pilotes d'élite des années soixante, avec en toile de fond une réflexion sans concession sur le rôle des médias mainstream quant à la perception collective des faits.
Si vous êtes passionné d'aviation, foncez ! Et si vous ne l'êtes pas, alors vous risquez de le devenir après la lecture de ces 500 pages vite avalées.
Commenter  J’apprécie          91
Imaginez Emile Zola au temps de la conquête spatiale sur fond de guerre froide, bon ok ce n'est pas possible, par contre notre American Zola, Sir Wolfe, s'y colle magistralement et avec la manière ô combien moins cul cul fleur bleue que Calogero nous envoie en apesanteur, la vraie, celle qui se mérite, qui se paye, sur fond de réalité et de rivalité historiques entre les hommes de deux nations.

Commenter  J’apprécie          82
Ce pavé de 524 pages retrace l'aventure dite de “Mercury”, premier d'une longue série de programmes destinés à assurer la suprématie des USA dans l'espace. A cette époque, l'URSS avait commencé la course en tête avec les lancements des divers Vostocks (Youri Gagarine, Valentina Terechkowa etc…). Les russes disposaient de fusées plus puissantes, maintenaient leurs cosmonautes plus longtemps dans l'espace et réussissaient des retours impeccables sur terre. John F. Kennedy voulut relever le défi et tenter de reprendre l'avantage. Sept pilotes d'essais choisis parmi les plus prestigieux, les plus courageux et les plus talentueux sont sélectionnés pour être placés dans une capsule installée en haut d'une fusée et lancés dans l'espace. Ils se nommaient Shirra, Cooper, Grissom, Shepard, Slayton, Carpenter et Glenn lequel deviendra très vite le plus célèbre car il sera le premier américain à réussir un véritable vol orbital.
L'intérêt de ce livre est celui d'une enquête journalistique et sur ce plan Tom Wolfe, à son habitude, se montre magistral. Toute cette histoire, cette épopée est racontée par le menu avec un grand luxe de détails et d'anecdotes véridiques. On déplore cependant, une certaine lourdeur, une absence d'humour et surtout un très long appesantissement sur le problématique du « héros ». Qui en a l'étoffe ? Qui ne l'a pas ? Ces hommes se sont montrés courageux et parfois même héroïques (certains passages font froid dans le dos), mais était-il nécessaire d'en tartiner des pages et des pages pour finalement conclure qu'ils n'étaient que des hommes ? Un Tom Wolfe un peu moins génial que les autres, mais intéressant tout de même…
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Un matin en entrant, dans le Bureau des Astronautes, ils virent, au tableau, une grosse inscription :
LA VOITURE DE SPORT EST UN SYMPTOME DE L'ANDROPAUSE.
Commenter  J’apprécie          80
C'était comme si la presse américaine, malgré ses prétentions à l'indépendance, n'était qu'un grand animal satellite, un animal fait d'innombrables organismes agrégés dépendant d'un système nerveux central.
Commenter  J’apprécie          30
They did not even include combat deaths since the military did not classify death in combat as accidental
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Tom Wolfe (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tom Wolfe
Retrouvez les derniers épisodes de la cinquième saison de la P'tite Librairie sur la plateforme france.tv : https://www.france.tv/france-5/la-p-tite-librairie/
N'oubliez pas de vous abonner et d'activer les notifications pour ne rater aucune des vidéos de la P'tite Librairie.
Quel roman raconte la chute d'un trader qui se prenait pour le maître de l'univers et découvre que la justice vous broie inextricablement ? Par le grand maître de ce qu'on a appelé le nouveau journalisme ?
« le bûcher des vanités », de Tom Wolfe, c'est à lire au Livre de Poche.
autres livres classés : conquête spatialeVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (318) Voir plus



Quiz Voir plus

Le Bûcher des vanités

Tout au début du roman, la scène d'ouverture :

Maria fait du shopping
Sherman sort promener son chien
Sherman et Maria rentrent de l'aéroport en voiture

15 questions
30 lecteurs ont répondu
Thème : Tom WolfeCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..