AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2351785436
Éditeur : Gallmeister (30/11/-1)

Note moyenne : 4.28/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Se sentir irréprochable, inébranlable, mais regarder son collègue, sa voisine, son épouse du coin de l'oeil et tenter de discerner ce qui se cache sous l'eau qui dort. Faire remonter à la surface le vrai visage d'une nature humaine aseptisée et dissimulée derrière le masque du quotidien. Parmi les douze histoires ici recueillies se trouvent un adolescent qui invente de morbides mensonges sur sa famille, un couple célébrant ses noces d'or sur un bateau de croisière, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Eleusis
  26 août 2015
Les nouvelles de ce recueil ne sacrifient pas toujours à la définition canonique de la nouvelle : une fois sur deux, elles omettent, bien volontairement je crois, la chute. Ça les rend peut-être un peu difficiles d'accès, surtout vu ce qu'elles s'attachent à décrire : elles suivent, bien souvent, le quotidien morne d'un Monsieur ou d'une Madame tout le monde. Pourtant, je peux difficilement dire que ce n'est pas réussi. Ce qu'il y a de particulier dans ce recueil, c'est l'aspect véritablement troublant de ses situations et de ses personnages. Point de fantastique ou de grandes aventures, pourtant : Wolff fait simplement ressortir, par flash, la sauvagerie, la violence muette, l'énergie aussi, qui se terrent derrière les masques sociaux. Cela nous donne des personnages absolument pas irréprochables mais irrémédiablement humains.
Je garde un souvenir tout particulier de Fumeurs, qui conte le parcours d'un jeune boursier dans une école fort cotée, loin de chez lui. Il espère s'y faire des relations avec de jeunes gens riches, être invité chez eux pendant les vacances, mais il rencontre surtout Eugene, boursier comme lui, jeune homme un peu balourd et ridicule. Il garde ses distances, soucieux de son image, mais contre toute attente, c'est Eugene et son naturel qui se lient avec un héritier… Notre héros se voit alors contraint de changer de stratégie, dans le but d'atteindre son but. Jusqu'où trahira-t-il sa conscience pour cela ? Chasseurs dans la neige nous donne à voir une partie de chasse entre amis qui n'est ps loin de tourner au cauchemar – et ce qui rend la nouvelle presque insoutenable, c'est que les protagonistes semblent difficilement s'en rendre compte ; tandis que Braconnage offre un pendant positif, avec une errance dans la forêt aboutissant, cette fois-ci, à un espoir. Dans le jardin des martyrs américains traite de ce qu'on est amenés à accepter, des aliénations subies pendant notre vie, notre carrière, de ce qu'on est prêt à abandonner pour cela… et des petites révoltes, dérisoires mais pourtant si fortes qui en découlent.
Si je devais émettre un regret, c'est que les nouvelles du recueil vont peut-être un peu toutes dans le même sens – encore que non, mais elles sont réunies pour avoir été écrite sous un même angle. C'est un angle très intéressant, fin et grinçant, mais j'aurais peut-être apprécié des variations de ton plus fortes d'une nouvelle à l'autre. Cela reste néanmoins un ouvrage intéressant et plaisant à lire, qui nous bouscule même un peu lorsqu'on n'y prend pas garde, pour peu qu'on accepte de s'imaginer moins pur et moins irréprochable qu'on ne le voudrait.
Lien : https://gnossiennes.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Stemilou
  25 septembre 2014
Voilà bien longtemps que je ne m'étais plongée dans des nouvelles et c'est toujours un plaisir. Il y a dans ce genre de lecture un certain détachement qui la rend plus légère.
De multiples personnages, des environnements différents et des situations quelquefois burlesques c'est l'avantage à lire un recueil de nouvelles, j'aime ce mot recueil qui va si bien à ce livre de part sa taille, car la collection Totem des Editions Gallmeister nous propose une nouvelle traduction de ce livre paru tout d'abord sous le titre Chasseurs dans la neige en 1987 ; référence à l'une des douze nouvelles dans laquelle trois amis en route pour une partie de chasse et ne trouvant guère de cerf, finissent par se lancer des piques jusqu'à ce que l'un d'eux reçoive un coup de fusil et que cette journée se termine en véritable mésaventure comique à la recherche d'un hôpital, un mélange de violence, d'absurdité et de pitié pour ce pauvre hère allongé à l'arrière du pick-up le corps criblé à attendre que ces potes finissent leur bière.
Ma préférence revient à cette jeune femme effacée, universitaire, qui ose enfin s'affirmé devant un assistance d'étudiants et d'autres universitaires alors qu'elle sait qu'elle n'aura pas le poste convoité, et déclame un discours dans lequel elle dit « Oubliez la puissance et tournez vous vers l'amour ». (Dans le jardin des martyrs nord-américains)
C'est de l'âme humaine dont il est question dans ce recueil, de ses valeurs et ses travers. Tobias Wolff y parle de mensonge et d'innocence, de vie voire de survie, d'ambition, d'amour et d'infidélité … mais l'auteur nous tend la perche de l'indulgence, voyons donc la tendresse qui s'échappe de ses personnages.
Pour les fans de nouvelles, celles-ci pourraient vous apporter un bon moment de lecture.
Lien : http://stemilou.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Sharon
  17 octobre 2014
J'ai eu beaucoup de mal à lire ses nouvelles, très différentes de ce que j'ai pu lire dans ce genre littéraire. Ce ne sont pas des nouvelles à chute, ni des nouvelles policières. Non, ce sont plutôt des chroniques réalistes. En effet, elles mettent en scène des personnages moyens, banals, ordinaire, l'américain et sa vie quotidienne, son puritanisme, sa violence aussi. Il n'y a pas de place pour le « rêve américain » dans ce recueil, aucun personnage ne parvient vraiment à se sortir de sa petite vie, même s'il semble avoir réussi sa carrière et son mariage, tel le héros d' »Un épisode dans la vie du professeur Brooke » ou le couple modèle de « Croisière inaugurale ».
Pas de place non plus pour ceux qui sont « différents ». La « différence » en elle-même, Mary, l'héroïne de la nouvelle éponyme, a passé toute sa vie à tenter de la gommer, pour ne surtout pas risquer de perdre le peu qu'elle avait – et au final, elle s'est perdue elle-même, avant de se retrouver. Elle est l'une des rares à avoir ce courage, et j'en suis presque à me dire qu'il vaut mieux s'inventer une vie, comme le héros de « le menteur ». L'adolescent est bien plus sympathique que sa bigote de mère, bien qu'elle ne manque pas de lucidité elle non-plus : « Ce n'est pas la peine d'inventer toutes ses choses, James. Elles arriveront de toute façon ».
Dans le jardin des martyrs nord-américain est un recueil en demi-teinte, pour découvrir un autre visage des États-Unis.
Lien : http://deslivresetsharon.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
bibliothequeamericaine
  14 avril 2016
Au travers de la lacheté, de l'égoïsme, de l'angoisse et de la cruauté de ses personnages, Tobias Wolff nous donne à réfléchir sur nos propres comportements et jugements. Des nouvelles brillantes et puissantes !
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
StemilouStemilou   25 septembre 2014
D’une main il s’appuie sur la barrière et de l’autre il se soulage sur les fleurs. Il n’en manque pas une seule, marchant comme ça sur toute l’étendue de la clôture. Quand il a fini, il secoue sa Floride, remonte sa fermeture Éclair et regagne son allée. Il manque de tomber en glissant sur le gravier, mais il se rattrape en poussant un juron, puis il rentre à l’intérieur, claquant la porte à nouveau.
Quand je me retourne, ma femme me regarde attentivement, penchée en avant. Elle hausse les sourcils.
— Il n’a pas recommencé, dit-elle.
Je réponds d’un hochement de tête.
— La petite ou la grosse commission ?
— La petite.
— Encore heureux, dit-elle en se recouchant. Entre le chien et lui, c’est un miracle que tu arrives à faire pousser quoi que ce soit là dehors.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
fannyvincentfannyvincent   13 juin 2014
Moi non plus, je n’ai pas de pitié pour elle, mais je n’en ai jamais eu. Elle s’adresse à son bébé en braillant, et je m’excuse, mais je ne vais quand même pas m’en faire pour quelqu’un qui traite un enfant comme ça. Elle lui hurle des choses du genre : “Je croyais t’avoir dit de rester dans ta chambre !” À un enfant qui ne sait même pas encore parler.

Commenter  J’apprécie          20
Video de Tobias Wolff (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tobias Wolff
Blessures secrètes, un film américain de Michael Caton-Jones avec Robert De Niro, Leonardo DiCaprio, Ellen Barkin. Trailer.
autres livres classés : indulgenceVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

la rivière a l'envers

Quel âge a Tomek ?

12 ans
14 ans
13 ans
15 ans

8 questions
370 lecteurs ont répondu
Thème : La Rivière à l'envers, tome 1 : Tomek de Jean-Claude MourlevatCréer un quiz sur ce livre