AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791091328463
Éditeur : Gope éditions (02/08/2017)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 3 notes)
Résumé :
À Bangkok, un tueur en série enlève des jeunes filles et se livre à un abominable rituel sadique. Les autorités n’ont aucun indice.

Carl Engel est une énigme, même pour ses proches. Pendant trente ans, ce Londonien au caractère entier a réussi à se forger une carrière de détective privé malgré les soubresauts de la vie politique thaïlandaise. Luttant contre le vieillissement, l’alcoolisme et une charge de travail décroissante, il est contacté par un A... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Eric76
  27 octobre 2017
Il n'y a que dans une ville tentaculaire comme Bangkok, cité de tous les possibles, ville misérable et flamboyante, où l'on peut faire fortune ou disparaître à tout jamais, qu'un tueur en série se livrant à des actes sadiques d'une violence abominable peut sévir des décennies entières sans être inquiété. Bangkok est un personnage entier de ce roman. Bangkok la ville sacrée, la mystérieuse, la dépravé, la noceuse ; Bangkok la vénale ou chaque jour des touristes en short, l'air égrillard et un verre de bière à la main, viennent s'acoquiner avec de jeunes prostituées asiatiques... Quelques milliers d'expatriés sont venus s'échouer à tout jamais sur ses rives tendres et câlines. Des drôles de types, des solitaires au passé trouble, au présent peu reluisant… Des anciens de la CIA, des vétérans de la guerre du Vietnam, des petits magouilleurs spécialisés dans l'import- export… Carl, détective privé de son état est de ceux-là ! J'ai bien aimé Carl. C'est un alcoolique invétéré, un vrai drôle, un séducteur, un marginal cynique cabossé de partout. Evidemment, je me suis demandé en lisant ses tribulations comment il pouvait boire à ce point comme un trou et être encore capable de retrouver son chemin et d'avancer deux pensées à peu près cohérentes. Nous ne sommes manifestement pas faits du même bois. Carl rencontrera sur sa route le tueur en série. A partir de ce moment, inutile de préciser que l'un des deux sera de trop sur cette basse terre.
Un premier roman pour Harlan Wolff qui se lit avec plaisir. Un regret cependant : j'aurais aimé qu'il parle davantage de Bangkok, de ses secrets, de ses vieilles rues, de ses couleurs, de ses odeurs…
Mille mercis à Babélio et aux Editions Gope pour m'avoir offert ce livre. Les Editons Gope, dont je n'avais jamais entendu parler, publient des ouvrages ayant pour thème ou cadre l'Asie du sud-est. A l'occasion, allez jeter un oeil sur son site internet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          734
ChrisAlly
  08 novembre 2017
Je découvre avec ce roman les éditions Gope, spécialiste de la littérature de l'Asie du Sud-est.
Le cadre de l'Asie ! C'est justement ce qui m'a attiré dans ce livre dont l'intrigue se déroule en Thaïlande. J'ai également craqué sur la couverture, sobre et mystérieuse qui m'a tout de suite plu.
J'ai donc été particulièrement ravie d'être sélectionnée dans le cadre de la dernière masse critique pour chroniquer ce livre.
L'intrigue démarre à Bangkok, capitale de la Thaïlande. le héros, Carl est détective privé, implanté dans la ville depuis longtemps, il en connaît les codes, y a ses marques, mais il reste un étranger malgré tout ! Par son biais, on découvre Bangkok et la vie en Thaïlande, et surtout ses bas-fonds qui en font une ville sombre, où se mêlent corruption, prostitution...parfaite pour disparaître ou pour devenir le terrain de jeu d'un serial killer ! Un cadre donc très intéressant pour un roman policier.
Carl vieillissant et alcoolique, vient d'être engagé par un homme pour retrouver son frère soupçonné d'avoir volontairement disparu du côté de la Thaïlande. L'affaire est à priori simple… mais ça ne va pas le rester. Sa route va croiser celle d'un meurtrier particulièrement prolifique, qui prend plaisir à mutiler ses victimes.
Au début du récit, Carl a tout du stéréotype du héros qui traîne son mal-être derrière lui, mais finalement, il s'est révélé être beaucoup plus intéressant que prévu. Car Carl est un homme qui a de la ressource et qui ne va pas hésiter à contre-attaquer avec les moyens et armes à sa disposition quand il va croiser la route de notre tueur et devenir une cible. Il n'a rien d'un surhomme, mais a malgré tout beaucoup de ressources, ce côté m'a beaucoup plus.
L'auteur déroule parfaitement son intrigue, il sait vers où il se dirige, et il y va s'en prendre de détour, ce qui rend le roman efficace, on va droit à l'essentiel. Peut-être un peu trop d'ailleurs, car pour deux ou trois chapitres du récit, il a réussi à me perdre, et il a fallu que je reparte un petit peu en arrière pour bien comprendre où l'auteur voulait en venir, et qui était qui. J'ai eu l'impression qu'il manquait une ou deux petites informations pour que le récit soit complètement fluide.
J'ai regretté un peu le manque de descriptions, notamment sur Bangkok que semble bien connaître l'auteur ce qui aurait pu contribuer à approfondir l'atmosphère. de plus, fait étrange, j'avais plus l'impression que l'intrigue prenait place dans un petit bled que dans une grande ville.
Ce fut au final une bonne lecture, un bon premier roman qui si suite y a, pourrait être le préquel d'une très bonne série, en tout cas il y a tout ce qu'il faut pour ça.
Merci à Babélio et aux éditions Gope pour cette découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Eds_GOPE
  13 septembre 2017
AVIS DE LECTEURS DE LA VERSION ORIGINALE ANGLAISE
« Harlan Wolff a écrit un roman à suspense moderne qui utilise efficacement le caractère unique de la ville et son charisme indubitable. Bel accomplissement de la part d'un intéressant nouveau venu. »
Colin Hastings, The Big Chilli Magazine.

« […] Je ne connais pas encore de meilleur thriller se déroulant à Bangkok que celui-ci. »
Stephen Leather, auteur de thrillers classé l'une des 100 personnes les plus influentes dans le monde de l'édition britannique par le magazine The Bookseller.

« Étonnamment excellent.
J'aime les romans policiers et celui-ci est étonnamment bien écrit. J'adore quand je ne peux pas deviner la fin à l'avance. »
Michele

« Je n'en reviens pas !
[…] J'ai été agréablement surpris, impressionné et diverti par ce roman. M. Wolff écrit avec un style plaisant et ne nous abreuve pas de longues descriptions des lieux ni de longues scènes d'exposition. Il donne au lecteur juste ce qu'il faut d'information pour faire sentir Bangkok, ce qui facilite la lecture. Les personnages sont vivants, originaux, inoubliables et crédibles. Les dialogues sont réalistes, empreints de naturel et font avancer l'histoire. L'intrigue était captivante et originale. […] »
Alex Shaw

« Étonnant.
M. Wolff connaît la Thaïlande, on le sent dès la première page.
Je craignais l'une de ses horribles fins du genre “et par un tour de passe-passe, il s'en sortit”, mais l'auteur nous offre un dénouement original et ingénieux. […] »
Matt Carrell

« J'ai vraiment aimé.
Harlan Wolff, avec ce premier roman écrit comme un auteur qui en a déjà publié 30. C'est un bel accomplissement pour un primo-romancier, et ce qui est plus étonnant encore c'est qu'il a écrit une oeuvre originale et rafraîchissante sur un marché que l'on peut considérer comme saturé. J'ai lu ce livre de bout en bout en quelques heures. C'est plus un thriller qu'un roman policier […] »
James Newman

« Un aperçu du vrai Bangkok.
Je vis à Bangkok depuis plus de 15 ans et j'ai vraiment apprécié Bangkok Rules/La cité de l'Ange Noir. C'est le premier roman dont l'action se déroule ici et écrit par un étranger qui propose un aperçu réaliste et cru de la vie de certains expatriés.
J'avais essayé de lire d'autres fictions ayant pour cadre Bangkok, mais, en toute franchise, je n'ai jamais pu supporter tous les stéréotypes liés au monde de la nuit et à ses acteurs.
Bangkok Rules/La cité de l'Ange Noir n'évite pas d'évoquer les quartiers chauds, mais ce n'est pas le sujet principal.
J'ai bien aimé les différents personnages. […] »
MarcusBurtBKK
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
pandaroux
  24 novembre 2017
Tout d'abord merci à babelio et à l'opération masse critique de m'avoir permis de lire ce livre. Je l'avoue, je ne l'aurai jamais lu si je n'avais pas été sélectionné.
Carl est un détective résidant à Bangkok, il aime cette ville, elle est pleine d'odeur, de vie et de liberté. Après été londonien, il préfère être Thailandais.
Cette ville qu'il adore se voit être le théâtre d'un tueur en série, il tue de jeunes filles dans d'atroces souffrance. Carl va être confronté indirectement à ce meurtrier.
Le cadre est magnifique, on a l'impression d'être en Thailande, de sentir les odeurs, la foule qui grouille de partout. On est cerné par la mafia, la corruption, la prostitution. L'auteur nous décrit un pays qui non semble plus vrai que vrai. Pour cela chapeau bas, le réalisme est flagrant.
Pourtant je ne me suis pas laissé entraîné par l'histoire. L'intrigue m'a paru fouilli extrêmement légère car on s'attend à tout. Je n'ai pas eu d'effet de surprise mais encore de phénomène de "je ne peux plus m'arrêter de lire".
Mais le livre mérite d'être connu et d'être lu car il nous fait découvrir un pays et rien que pour ca je suis contente de l'avoir lu et découvert.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Eric76Eric76   22 octobre 2017
Il avait le visage clairement marqué par le temps, mais il avait conservé dans son regard bleu pâle l'étincelle d'un homme invaincu.
Commenter  J’apprécie          440
Eric76Eric76   25 octobre 2017
Carl entra et s'assit au bar. Il commanda un Bloody Mary. Il faisait un temps à boire des Bloody Mary.
Commenter  J’apprécie          333
pandarouxpandaroux   24 novembre 2017
Dans la mesure où Carl n'oubliait pas de lui filer de l'argent de la main à la main tous les jours, celui-ci aurait pu baiser avec une troupe entière de cirque, animaux compris, ou encore tenir une fumerie d'opium : l'employé s'en fichait éperdument.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : thailandeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1214 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre