AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Denyse Beaulieu (Traducteur)
ISBN : 2709633205
Éditeur : J.-C. Lattès (03/06/2009)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 293 notes)
Résumé :
Phoebe s'est enfin lancée! La voilà heureuse propriétaire d'une boutique de vêtements vintage. Et pas n'importe lesquels: des sacs dont les poches renferment des secrets, des accessoires de stars, des robes acidulées qui feraient sourire n'importe qui! Car Phoebe en a bien besoin: elle vient de perdre sa meilleure amie et de rompre ses fiançailles. Entre l'immense joie d'avoir réussi son projet et ses déboires personnels, son coeur balance.
Jusqu'à sa rencont... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (58) Voir plus Ajouter une critique
darko
  02 avril 2014
Enorme coup de coeur, un roman plein d'émotions que j'ai refermé le coeur palpitant et la larme à l'oeil.
Un roman qui m'a surpris par son thème, je m'attendais à un roman girly un peu gnangnan et pas du tout.
Un roman qui traite avant tout de l'amitié, de la culpabilité et de l'espoir. Les personnages de Thérèse et de Phoebe sont poignants. Et les personnages secondaires ne sont pas superflus.
Un roman qui m'a touché au coeur.
Commenter  J’apprécie          403
BettieRose
  26 septembre 2014
Attention coup de coeur
Captivant. Voilà ce que je me suis dit en refermant ce livre. Les bons livres ne sont ils pas ceux que l'on regrette d'avoir fermé ? Ici, c'est le cas, je me voyais bien poursuivre la lecture des aventures de Phoebe.
Pour moi, c'est bien plus profond que la chick lit habituelle. Ici il n'est pas question que de vêtements vintage et de prince charmant, shopping, dîner entre copines et compagnie.
Non seulement c'est bien documenté sur l'univers des vêtements vintage et de la mode au fil des décennies, mais en plus l'auteur nous emmène sur des terrains plus glissants, émouvants, historiques.
Les personnages sont attachants, je me suis vraiment prise d'affection pour Mme Bell et fut captivée, touchée par l'histoire du manteau bleu, mais aussi pour Dan, et bien sûr pour notre héroïne Phoebe rongée par un événement qu'elle ne se pardonne pas.
Phoebe devra avancer, aider, continuer. C'est réellement une histoire de pardon, de culpabilité, d'amitié, d'amour. Magnifique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          242
AnaisValente
  10 avril 2012
"le dimanche, on lit au lit"...
Isabel Wolff et moi, c'est une grande giga méga histoire d'amour. "le dimanche, on lit au lit"...
Isabel Wolff et moi, c'est une grande giga méga histoire d'amour. Vu que j'ai lu tous ses livres. Et aimé tous ses livres. Auteure de chick lit, elle m'a fait rire aux éclats et rêver de l'amour, le vrai, le grand.
Même si la couverture de son petit dernier, « Un amour vintage », ornée d'une roble glamour rose, laisse présager une nouvelle (més)aventure à la chick lit, ce livre est, d'après moi, bien plus que ça. Comme une nouvelle étape dans les écrits d'Isabel Wolff (mais ça n'engage que moi).
Ça commence avec Phoebe (imprononçable, sauf à avoir maté Friends durant X saisons, ce qui n'est pas mon cas), qui ouvre sa boutique de fringues vintage. du beau. du luxe. de l'ancien. Des « prom dress », ces robes américaines que les étudiantes revêtent lors des bals de promo. Des robes « cupcake », aux couleurs de ces petits gâteaux en passe de détrôner les macarons. Bref du glamour.
Ça continue avec une suspicion de drame : pourquoi et comment la meilleure amie de Phoebe, Emma, est-elle récemment décédée ? Et pourquoi ce décès a-t-il induit une rupture entre Phoebe et son amoureux ?
Ça se poursuit avec du rêve : succès pour la boutique, amour à l'horizon, achats et ventes de jolies fringues, voyage en France et ... un peu de sexe.
Ça continue avec des angoisses : quel est le secret de cette vieille dame, Thérèse, que Phoebe rencontre régulièrement dans le cadre de ses achats de vêtements anciens ? Pourquoi conserve-t-elle un petit manteau d'enfant, elle qui n'en a jamais eu ? Pourquoi Phoebe et Thérèse se sentent-elle si proches, sans même se connaître ?
Et ça se termine... nan nan nan, vous ne saurez rien. Mais ça se termine dans l'émotion, beaucoup d'émotion, et de jolies choses, et puis de moins jolies. Bref un condensé de vie. C'est d'ailleurs la sensation que j'ai eue lorsque, les yeux pleins de larmes, j'ai refermé ce livre, assise sur mon transat, alors que le soleil venait de se coucher (et que mes pieds étaient congelés passque j'avais voulu terminer le livre malgré le froid qui envahissait ma carcasse, mais c'est une autre histoire) : une sensation de gros gâchis pour Phoebe, mais également une sensation que le meilleur reste à venir pour elle... finalement si j'ai été aussi émue, c'est peut-être car ça me rappelait ma propre vie.
A découvrir sans tarder, croyez-moi, ce livre, c'est vraiment bien plus que de la simple chick lit, bien plus qu'un simple roman. C'est du bonheur et de l'émotion à gogo.
Lien : http://www.le-celibat-ne-pas..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
MlleJuin
  26 octobre 2015
La couverture à elle seule aurait dû me faire fuir, tout comme le fait qu'il s'agisse de « chick lit », mais il m'en faut heureusement plus pour passer mon chemin. Et après avoir lu ce roman je peux maintenant dire que j'ai bien fait de le mettre dans mon caddy.
Isabel Wolff a une écriture très agréable, à la fois légère et moderne, et a le mérite de ne jamais verser dans la mièvrerie et d'éviter assez habilement les clichés habituels du genre.
Elle nous conte ici l'histoire de Phoebe, jeune trentenaire fan de mode vintage, qui, après avoir bossé une dizaine d'années pour la célébrissime salle de vente Sotheby's, s'est enfin décidée à voler de ses propres ailes et à ouvrir sa boutique de mode.
Ce nouveau départ dans sa vie intervient quelques mois après un triste évènement dont elle ne s'est toujours pas remise: Emma, sa meilleure amie depuis l'enfance – et modiste talentueuse, est décédée seule dans son appartement et, bien qu'elle n'y soit objectivement pour rien, elle ne peut s'empêcher de se sentir coupable et traîne désormais cet horrible sentiment avec elle.
Dans sa quête de rédemption et de renouveau, elle fait la connaissance d'Annie, une apprentie actrice qui court après les castings et qui deviendra son alliée au sein de sa boutique, de Dan, un journaliste débutant et maladroit au grand coeur, de Miles, un homme d'affaire charmant, veuf et entièrement dédié à sa capricieuse de fille, et de Thérèse, une française installée en Angleterre depuis les années 40 pour qui la culpabilité n'a plus aucun secret. Elle partage aussi l'histoire de ses clients le temps de leur passage à « Vintage Village », auxquels elle vend parfois bien plus qu'un simple vêtement, et se retrouve au milieu de la difficile rupture de ses parents ( qui a fragilisé sa mère et catapulté son père dans l'inconnu ).
Tous vont jouer un rôle dans sa nouvelle vie, chacun à leur façon, et vont peu à peu lui permettre d'en finir avec le passé et de panser ses blessures.
Sous couvert d'une légèreté annoncée et assumée, Isabel Wolff traite dans ce roman de sujets sérieux: l'amitié bien sûr, l'amour, la rupture, la vieillesse, la culpabilité, le poids du passé, l'importance de dire les choses, le pardon…
Elle nous embarque dans son histoire dés les premières pages en éveillant notre curiosité quant au passé du personnage principal ( elle en dit juste assez pour qu'on ait envie d'en savoir plus ) et on dévore les paragraphes sans même s'en rendre compte.
Sa très bonne idée est d'avoir inséré un second récit dans le récit principal. Elle met en effet en abyme l'histoire de Phoebe et celle de Thérèse, qui partagent toutes les deux les mêmes regrets et les mêmes blessures. L'une renforce l'autre, donnant plus de poids au texte, plus de profondeur aussi. C'est clairement la grande réussite de ce roman, d'autant plus qu'elle permet d'évoquer d'un façon intelligente et émouvante une période sombre de l'Histoire: la seconde guerre mondiale.On s'attache de ce fait facilement à Phoebe, pour laquelle on éprouve une certaine compassion, et on suit avec plaisir son cheminement dans sa nouvelle vie. On est heureux qu'elle vive une histoire d'amour, même si je n'ai ressentie aucune tendresse pour l'homme sur lequel elle jette son dévolu – Miles, et on se réjouit du succès que rencontre sa boutique, notamment grâce à l'article publié par Dan dans son journal.
Les ( courtes ) descriptions de vêtements vintage et les noms de créateurs se succèdent au fil des pages, pour le plaisir des amateurs du genre ( ce n'est pas mon cas mais ça ne m'a pas gênée pour autant ), de même que les rencontres avec les clients de la boutique. Hommes ou femmes, ils entrent en quête d'un habit, souvent pour une occasion précise, et se délestent d'un peu d'eux-même durant leurs essayages. Qui cherche une robe qui puisse lui redonner le moral après son énième échec dans sa course à la procréation, qui veut faire un cadeau à sa femme pour raviver la flamme, qui encore a besoin d'une robe pour le bal qui va marquer son adolescence… Chacun apporte sa petite part d'humanité au récit et, personnellement, cet aspect du livre m'a beaucoup plu ( je l'imagine d'ailleurs très bien adapté en série ).
Mon seul regret concerne la fin du roman, que j'ai trouvé trop courte ( à peine quelques pages ), limite bâclée. Elle arrive un peu comme un cheveu sur la soupe, on s'y perd d'ailleurs dans les repères chronologiques, et ne correspond pas vraiment au reste du récit.
Je regrette aussi que le personnage de Dan n'ait pas été plus et mieux exploité. Il est attachant mais sa présence dans l'histoire est plus anecdotique qu'autre chose et c'est dommage. Il y avait, à mon avis, matière à creuser.
« Un amour vintage » a donc été une bonne surprise et m'a, en partie, réconciliée avec la littérature féminine ( bien que je ne crois absolument pas à ce concept – que je trouve on ne peut plus insultant d'ailleurs ).
Si vous avez envie passer un bon moment, léger mais avec tout de même une certaine profondeur, en compagnie de personnages attachants: tentez le coup!
Lien : https://mllejuin.wordpress.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
fee-tish
  13 septembre 2011
Un gros coup de coeur ce livre ! Etonnant pour un roman chick-lit pour moi, mais quel roman ! J'ai beaucoup aimé les émotions véhiculées, notamment le rapport de transmission entre l'héritage (les anciens) et les nouvelles générations. Cela est visible au travers de la rencontre entre Phoebe, la gérante de la boutique Village Vintage, et Mme Bell ; Thérèse ; cette vieille dame en fin de vie.
Et puis évidemment, il y a les vêtements et la mode vintage ! Et là, wahou ! Moi qui suis inconditionnelle de ces pièces, j'ai été sincèrement touchée. Je suis comme Phoebe : j'aime savoir que le vêtement que je porte a eu une histoire avant moi. J'aime imaginer la femme qui a porté cette robe. J'aime voir le sourire d'une vieille dame à qui j'achète une robe dans un vide-grenier. Isabel Wolff a parfaitement mis en lumière le vêtement ou l'accessoire comme remède voire comme obsession ! le mot "heureux" apparaît très souvent et dans la boutique, beaucoup de joie ou de tristesse. Une femme qui n'arrive pas à avoir d'enfants et qui veut se consoler, une demoiselle dont le fiancé refuse de lui acheter une robe, une étudiante malheureuse qui va se mettre en quatre pour tenter de se payer la robe de ses rêves...
C'est un roman vraiment touchant et tellement plein de passion vintage que je n'ai pu qu'adorer ! L'envie de d'ouvrir une boutique vintage me titille et là, ça n'a pas arrangé les choses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
dbarbieuxdbarbieux   05 juin 2012
Maman éclata de rire, et fut soudain d'une beauté lumineuse. Voilà le seul lifting dont elle avait besoin, un sourire !
Commenter  J’apprécie          130
TitipanzaniTitipanzani   02 novembre 2014
Parce qu’en achetant un vêtement vintage, on n’achète pas seulement du tissu et du fil – on achète un morceau du passé d’un être.
Commenter  J’apprécie          100
EquilivristeEquilivriste   20 janvier 2019
Excellente surprise !! Reçu en cadeau pour l'achat de 2 livres ... Je n'étais pas convaincue !
J'ai aimé découvrir l'envers du décor de cette boutique vintage, l'enthousiasme de l'héroïne pour ces vêtements d'une autre époque et leurs histoires éventuelles ... Je me suis glissée avec plaisir dans ce petit roman qui se lit très facilement !
Commenter  J’apprécie          20
sld09sld09   18 novembre 2017
Le mois de septembre est le meilleur moment de l'année pour un nouveau départ, me dis-je en sortant de chez moi, tôt ce matin-là. La rentrée m'a toujours inspiré un plus grand sentiment de renouveau que le Nouvel An. Peut-être parce que septembre me paraît frais et net après la moiteur d'août, constatai-je en traversant Tranquil Vale. Ou parce que c'est le début de l'année scolaire, songeai-je en passant devant Blackheath Books, dont les vitrines affichaient les promotions de rentrée des classes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
joseanejoseane   27 septembre 2013
Elle vous a légué un taille crayon , (il acquiesça.) C'est tout ,
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Isabel Wolff (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Isabel Wolff
Va chercher bonheur plus bas :D - La vidéo en HD c'est encore mieux.
----------------------------------------­­-------------------
Formulaire pour voter pour un livre de ma PAL d'hiver (fin des votes, le 31/03/16)
----------------------------------------­­-------------------
Les livres cités : Les 5 romans adultes : ? Les tribulations de Tiffany Trott d'Isabel Wolff ? L'impératrice des roses de Bernadette Pecassou-Camebrac ? Une enquête de Stéphanie Plum, tome 1 : La prime de Janet Evanovitch ? Les fantômes de Maiden Lane, tome 2 : Troubles plaisirs d'Elizabeth Hoyt ? Highland Pleasures, tome 3 : Les péchés de Lord Cameron de Jennifer Ashley
Les 5 romans YA : ? Blood Magic, tome 1 de Tessa Gratton ? Les voleurs d'âmes, tome 1 : de toute mon âme de Rachel Vincent ? Rebelle, tome 2 : Rumeurs d'Anna Godbersen ? Blood Ninja, tome 1 : le destin de Taro de Nick Lake ? Immortels, tome 2 de Cate Tiernan
----------------------------------------­­-------------------
Mon blog : http://bloggalleane.blogspot.fr/ Ma page FB : https://www.facebook.com/pages/Le-blo... Twitter : https://twitter.com/GalleaneL Instagram : http://instagram.com/galleane
----------------------------------------­­-------------------
Ma wish-list (aucune adresse n'y est associée) : http://www.amazon.fr/registry/wishlis... Ma wish list sur LA : http://www.livraddict.com/profil/gall...
----------------------------------------­­-------------------
Musique d'introduction : Reflection (Mulan)
+ Lire la suite
autres livres classés : chick litVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3356 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..