AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Marie-Anne de Béru (Traducteur)
EAN : 9782211234481
350 pages
L'Ecole des loisirs (02/01/2019)
3.97/5   85 notes
Résumé :
Les douze années de son existence, Corneille les a passées sur l'une des minuscules îles qui composent l'archipel Elizabeth, dans le Massachusetts. Abandonnée à sa naissance sur un bateau laissé à la dérive, Corneille n'a jamais connu personne d'autre que Osh, l'homme qui l'a recueillie puis élevée, et Miss Maggie, leur voisine. Corneille a toujours été curieuse de tout. Lorsqu'une nuit, elle aperçoit la lueur d'un feu de camp par-delà les flots, la jeune fille se m... >Voir plus
Que lire après Longtemps, j'ai rêvé de mon îleVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
3,97

sur 85 notes
5
12 avis
4
11 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
1 avis
Un bébé a été déposé dans un vieux rafiot et poussé en haute mer ; le rafiot a échoué sur une toute petite île, où un homme solitaire qui vivait là dans un cabanon, a adopté ce petit être.

Ce tout petit enfant qui était une fille a été baptisée Corneille par son papa d'adoption Osh.

Belle petite histoire qui se passe sur ce petit bout de terre loin de tout, mais où ces deux êtres et leur amie Maggie qui vit sur l'île d'à côté se suffisent à eux mêmes et mènent une vie paisible en communion avec la nature et l'océan.

Le temps passe et Corneille cherche à savoir qui sont ses vrais parents, d'où elle vient et surtout pourquoi on évite de la toucher comme si elle était une pestiférée.

Un petit roman jeunesse fait d'aventures, une histoire de trésor et surtout de très beaux sentiments qui soudent les trois personnages principaux.
Commenter  J’apprécie          150
Lauren Wolk est poétesse, artiste, romancière et directrice associée du centre culturel de Cape Cod, le lieu de villégiature très chic des habitants de New-York et de Boston.

Lauren Wolk est l'auteure de la combe aux loups, un des coups de coeur de l'année 2018 unanimement célébré par la critique. La Combe aux loups a reçu des dizaines de prix dont celui du New York Times, du Newbery Honor Book, du Jane Addams Children's Book Award Honor Book, du New England Book Award, de l'ALA Notable Children's Book, du NPR Best Book of the Year, de la Booklist Best Book of the Year, Short listed for the Waterstones Award and the Carnegie Award, Entertainment Weekly Best Middle Grade Book of the Year, Kirkus Reviews Best Book of the Year, Shelf Awareness Best Book of the Year, School Library Journal Best Book of the Year et du Wall Street Journal Best Children's Book of the Year.

Longtemps, j'ai rêvé de mon île est primé comme gagnant du 2018 Scott O'Dell Book Award for Historical Fiction, du 2018 Massachusetts Book Award, finaliste du 2018 Carnegie Award, du New England Book Award, il a été nommé NPR Best Book of the Year, Parents' Magazine Best Book of the Year, BookPage Best Book of the Year, il est dans la Horn Book Fanfare Selection, il a aussi à nouveau obtenu le Kirkus Best Book of the Year, le School Library Journal Best Book of the Year, le Charlotte Observer Best Book of the Year, le Southern Living Best Book of the Year, le prestigieux New York Public Library Best Book of the Year, l'Amazon Best Book of the Year et enfin est devenu le Goodreads Best Book of the Year Finalist.

En 1925, à Elizabeth Island, au large de la côte de Woods Home, Massachusetts, Corneille a été recueillie alors qu'elle n'était qu'un bébé abandonné sur un rafiot par un homme solitaire et sauvage, Osh sur l'ile de Cuttykunk, une des îles Elizabeth. Elle est ainsi sauvée d'une mort certaine et sa voisine Miss Maggie s'occupe aussi beaucoup d'elle.

Celle-ci lui révèle qu'elle vient probablement de Penikese, une île sur laquelle sont envoyées les personnes malades, atteintes de la lèpre. Corneille ne se satisfait pas des mystères entourant sa naissance et elle veut se renseigner. Elle persuade Osh et Miss Maggie d'aller sur l'ile de Penikese désormais abandonnée. Ils y libèrent le gardien de la réserve naturelle sur l'île de Penikese, M. Sloan qui a été emprisonné par un chercheur de trésor. Corneille se renseigne aussi auprès des anciens soignants de la léproserie. L'ancien médecin, le docteur Eastman lui confirme qu'un couple, Susanna et Elvan Dias, a donné naissance à un bébé, Jason, qui a été envoyé dans un orphelinat à New Bedford. Susanna a eu un second enfant Morgan qu'elle a déclaré mort à la naissance. Corneille est persuadée qu'elle est ce bébé déclaré mort et elle va tenter de retrouver son frère mais surtout démarrer une chasse au trésor que lui aurait légué sa mère.

Retrouver Lauren Wolk, c'est retrouver tout un univers de la littérature enfantine avec ses codes, il s'agit ici encore une fois d'une petite fille intrépide, indépendante et courageuse, évidemment orpheline qui se met en quête d'une aventure exceptionnelle, trouver le trésor de pierres précieuses et d'or que sa mère lui a légué mais aussi le trésor autrement plus précieux du mystère de ses origines.

A nouveau aussi, Lauren Wolk dresse le portrait attachant du référent adulte de l'héroïne, dans La combe aux loups, c'était un vétéran traumatisé par les batailles de la première guerre mondiale, ici, c'est un ancien voleur vivant de façon sauvage sur une île et passionné par la peinture.

Au delà des codes du roman d'orphelin, du roman d'apprentissage et du roman d'aventures, les romans de Lauren Wolk se distinguent par l'infinie poésie des mondes qu'elle recrée - toujours à partir de sources historiques - crée et invente. C'est un délice de lecture.

Coup de coeur.
Commenter  J’apprécie          20
𝐵𝑒𝑎𝑢𝑐𝑜𝑢𝑝 𝑑𝑒 𝑑𝑜𝑢𝑐𝑒𝑢𝑟 𝑒𝑡 𝑑𝑒 𝑙𝑢𝑚𝑖è𝑟𝑒 𝑡𝑟𝑎𝑛𝑠𝑝𝑎𝑟𝑎𝑖𝑠𝑠𝑒𝑛𝑡 𝑑𝑒 𝑐𝑒 𝑟𝑜𝑚𝑎𝑛 𝑑𝑒 𝐿𝑎𝑢𝑟𝑒𝑛 𝑊𝑜𝑙𝑘. 𝐿𝑎 𝑟𝑒𝑙𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛 « 𝑝è𝑟𝑒-𝑓𝑖𝑙𝑙𝑒 », 𝑑𝑒𝑢𝑥 𝑟𝑒𝑠𝑐𝑎𝑝é𝑠, 𝑜𝑐𝑐𝑢𝑝𝑒 𝑢𝑛𝑒 𝑝𝑙𝑎𝑐𝑒 𝑖𝑚𝑝𝑜𝑟𝑡𝑎𝑛𝑡𝑒 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑙𝑒 𝑟é𝑐𝑖𝑡. 𝐴𝑢𝑡𝑎𝑛𝑡 𝐶𝑜𝑟𝑛𝑒𝑖𝑙𝑙𝑒 𝑑é𝑠𝑖𝑟𝑒 𝑝𝑙𝑢𝑠 𝑞𝑢𝑒 𝑡𝑜𝑢𝑡 𝑒𝑛 𝑐𝑜𝑛𝑛𝑎𝑖𝑡𝑟𝑒 𝑑𝑎𝑣𝑎𝑛𝑡𝑎𝑔𝑒 𝑎𝑢 𝑠𝑢𝑗𝑒𝑡 𝑑𝑒 𝑠𝑒𝑠 𝑜𝑟𝑖𝑔𝑖𝑛𝑒𝑠, 𝑎𝑢𝑡𝑎𝑛𝑡 𝑂𝑠ℎ 𝑐𝑟𝑎𝑖𝑛𝑡 𝑞𝑢𝑒 𝑐𝑒𝑡𝑡𝑒 𝑑𝑒𝑟𝑛𝑖è𝑟𝑒 𝑠'é𝑙𝑜𝑖𝑔𝑛𝑒 𝑑𝑒 𝑙𝑢𝑖. 𝐿𝑒𝑢𝑟 𝑣𝑖𝑒 𝑒𝑠𝑡 𝑠𝑖𝑚𝑝𝑙𝑒 : 𝑢𝑛𝑒 𝑐𝑎𝑏𝑎𝑛𝑒, 𝑢𝑛 𝑝𝑜𝑡𝑎𝑔𝑒𝑟, 𝑑𝑒𝑠 𝑐𝑎𝑠𝑖𝑒𝑟𝑠 à ℎ𝑜𝑚𝑎𝑟𝑑. 𝐿𝑎 𝑝𝑟é𝑠𝑒𝑛𝑐𝑒 𝑑𝑒 𝑚𝑖𝑠𝑠 𝑀𝑎𝑔𝑔𝑖𝑒, 𝑡𝑜𝑢𝑡 𝑝𝑟è𝑠, 𝑙𝑒𝑠 𝑟𝑎𝑠𝑠𝑢𝑟𝑒. 𝐸𝑙𝑙𝑒 𝑎𝑝𝑝𝑜𝑟𝑡𝑒 𝑑𝑒𝑠 𝑙𝑖𝑣𝑟𝑒𝑠 à 𝑙'𝑎𝑑𝑜𝑙𝑒𝑠𝑐𝑒𝑛𝑡𝑒 𝑒𝑡 𝑣𝑒𝑖𝑙𝑙𝑒 à 𝑑𝑒 𝑠𝑜𝑛 é𝑑𝑢𝑐𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛. 𝐼𝑙 𝑒𝑠𝑡 𝑎𝑢𝑠𝑠𝑖 𝑖𝑛𝑡é𝑟𝑒𝑠𝑠𝑎𝑛𝑡 𝑑𝑒 𝑣𝑜𝑖𝑟 𝑑𝑒 𝑞𝑢𝑒𝑙𝑙𝑒 𝑓𝑎ç𝑜𝑛 𝑙'𝑎𝑢𝑡𝑟𝑖𝑐𝑒 𝑎𝑏𝑜𝑟𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑚𝑎𝑙𝑎𝑑𝑖𝑒, 𝑠𝑒𝑢𝑙 𝑖𝑛𝑑𝑖𝑐𝑒 𝑞𝑢𝑖 𝑝𝑒𝑟𝑚𝑒𝑡 𝑑𝑒 𝑠𝑖𝑡𝑢𝑒𝑟 𝑙'ℎ𝑖𝑠𝑡𝑜𝑖𝑟𝑒 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑙𝑒 𝑡𝑒𝑚𝑝𝑠, 𝑐'𝑒𝑠𝑡-à-𝑑𝑖𝑟𝑒 à 𝑙'é𝑝𝑜𝑞𝑢𝑒 𝑜ù 𝑙𝑒𝑠 𝑚𝑎𝑙𝑎𝑑𝑒𝑠 é𝑡𝑎𝑖𝑒𝑛𝑡 𝑖𝑠𝑜𝑙é𝑠 𝑒𝑡 𝑚𝑜𝑛𝑡𝑟é𝑠 𝑑𝑢 𝑑𝑜𝑖𝑔𝑡. 𝐿'𝑒𝑛𝑞𝑢ê𝑡𝑒 𝑞𝑢𝑒 𝑚è𝑛𝑒 𝐶𝑜𝑟𝑛𝑒𝑖𝑙𝑙𝑒 𝑒𝑡 𝑙'𝑎𝑟𝑟𝑖𝑣é𝑒 𝑑𝑢 𝑐ℎ𝑎𝑠𝑠𝑒𝑢𝑟 𝑑𝑒 𝑡𝑟é𝑠𝑜𝑟 𝑐𝑜𝑛𝑡𝑟𝑖𝑏𝑢𝑒𝑛𝑡 𝑒𝑓𝑓𝑖𝑐𝑎𝑐𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 à 𝑙'𝑖𝑛𝑡𝑟𝑖𝑔𝑢𝑒. 𝐵𝑟𝑒𝑓, 𝐿𝑜𝑛𝑔𝑡𝑒𝑚𝑝𝑠, 𝑗'𝑎𝑖 𝑟ê𝑣é 𝑑𝑒 𝑚𝑜𝑛 𝑖𝑙𝑒 𝑒𝑠𝑡 𝑢𝑛𝑒 𝑙𝑒𝑐𝑡𝑢𝑟𝑒 𝑟é𝑐𝑜𝑛𝑓𝑜𝑟𝑡𝑎𝑛𝑡𝑒 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑙'â𝑚𝑒!
Lien : https://www.instagram.com/p/..
Commenter  J’apprécie          00
L'avis de F., 12 ans

Quel coup de coeur ! J'ai absolument dévoré ce livre, totalement captivée par l'histoire de Corneille qui a le même âge que moi. Je l'ai trouvé si courageuse et volontaire.

L'histoire est passionnante et il est vraiment très difficile de poser ce livre. J'avais envie de savoir qui étaient les parents de Corneille et c'est avec émotion que j'ai suivi cette héroïne chercher ses origines. le récit est mystérieux.

Les personnages sont très attachants. J'ai adoré Osh et miss Maggie. Et même si l'histoire se déroule dans les années 20, le texte est moderne et on s'identifie vite aux personnages. L'amour est important.

J'ai aussi appris beaucoup de choses notamment sur la Lèpre et les léproseries. C'était très intéressant surtout lorsqu'on sait que ce sont des faits réels.

Je suis donc encore le coeur battant après avoir refermé ce livre dont je me souviendrai longtemps. C'est un énorme coup de coeur.
Un roman comme je les aime.


Lien : http://aufildeslivresblogetc..
Commenter  J’apprécie          130
Corneille a débarqué un jour sur l'île dans son petit canot. Osh la recueille, lui qui est aussi arrivé un jour sur l'île sur un petit bateau. Ils se sont adoptés, et ne sont jamais repartis. Miss Maggie, la voisine autochtone, complète cette petite famille atypique.
C'est avec grand intérêt que j'ai suivi Corneille dans la recherche de son histoire, celle de la léproserie également. Osh est un personnage particulièrement attachant aussi. Il reste mystérieux, avec ses failles et toute l'affection qu'il contient.
C'est une écriture précise, loin d'être enfantine, peut-être un peu froide, mais avec des personnages si vivants que la magie opère. Il y a juste le méchant que je trouve un peu trop caricatural, mais finalement ce n'est qu'un détail.
J'ai été embarqué dans cette histoire. Et si tout ne trouve pas réponse, c'est justement ce qui me plaît.
Commenter  J’apprécie          70


critiques presse (1)
Ricochet
21 mai 2019
Une puissance lyrique parcourt aussi paradoxalement ce livre, à l’écriture directe et presque froide par moments. C’est tout le talent de Lauren Wolk...
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
Je voulais savoir pourquoi on trouve des perles dans certaines huîtres de Cuttyhunk et pas dans d’autres. Je voulais savoir comment la lune, si lointaine, peut attirer ou repousser la mer, alors qu’elle ne pouvait pas agiter le lait dans la tasse de thé de Miss Maggie. Mais ce que j’avais vraiment besoin de savoir, parmi tout le reste, c’était pourquoi autant d’habitants de Cuttyhunk m’évitaient, comme s’ils avaient peur, alors que j’étais plus petite qu’eux..
Commenter  J’apprécie          40
-Comment vais-je faire pour retrouver Jason, maintenant ? [...]
-Tu n'as pas compris, Corneille ? a t’il demandé d'une voix si triste, si tendre et calme que j'en ai eu le souffle coupé. C'est toi qui mérites d'être trouvée.
Commenter  J’apprécie          50
Début du chapitre 5 page 45. Miss Maggie et la narratrice reviennent de l'école sans que Corneille ait le droit d'assister au cours du maître qui a désinfecté la poignée de porte après son départ. Voici le discours d'Osh :
- Tu n'as pas besoin d'aller à l'école, m'a dit Osh. Miss Maggie t'a déjà appris à lire et à compter, et si tu as suffisamment faim, tu apprendras à pêcher et à cultiver la terre. Le reste, c'est du sel et du poivre.
Mais j'aimais le sel et le poivre, et je voulais toujours en savoir davantage.
Commenter  J’apprécie          10
Mais croire quelque chose, cela ne veut pas toujours dire que c'est ce qui va se passer.
Commenter  J’apprécie          70
Ici, dans ce lieu de pureté et de beauté, parmi les gens que j’avais toujours connus, je ne savais pas quelle était ma place. C’était cela, ai-je compris, qui était triste...
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Lauren Wolk (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lauren Wolk
A l'occasion du salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil, rencontre avec Lauren Wolk vous présente son ouvrage "Longtemps, j'ai rêvé de mon île" aux éditions de l'Ecole des loisirs.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2286903/lauren-wolk-longtemps-j-ai-reve-de-mon-ile
Notes de musique : Youtube Audio Library
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : îlesVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (192) Voir plus



Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1544 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..