AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2878582640
Éditeur : Viviane Hamy (16/01/2008)

Note moyenne : 3.87/5 (sur 19 notes)
Résumé :
A quatorze ans, Madelaine quitte l'orphelinat avec un métier : couturière.
Éblouie par la fluidité des matières et l'explosion des couleurs, déjà experte dans l'art de la coupe, elle crée ses premières robes. Puis, à Paris, les clientes repèrent ses créations. Ses modèles ont un succès fou, l'atelier déborde de commandes. Désormais, la maison portera son nom : " Madelaine Delisle ". Le siècle défile, inventions, restrictions, destructions. L'après-guerre offr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
saphoo
  10 avril 2016
Je m'étonne aussi du peu de lecteurs pour ce livre qui se dévore en un rien de temps. Aucun ennui, beaucoup de sujets abordés, plusieurs époques également côtoyées. L'histoire d'une vie en somme, débute l'enfance peu brillante de Madelaine Delisle, qui se retrouve à l'orphelinat. C'est là- bas qu'elle se découvre une passion pour le vêtement. Une soeur lui enseigne la couture, elle s'avère douée et acharnée. Quand l'âge de l'apprentissage sonne, Madelaine est placée dans une boutique tenue par une veuve aigrie. Mais heureusement la cuisinière de la maison la prend sous son aile et lui enseigne une certaine philosophie de la vie. Elle est un peu la mère qu'elle a perdue.
Madelaine est très douée, et audacieuse, elle crée sa propre robe qu'une actrice veut la même. Et c'est le début d'un long cheminement, comme on dit de fil en aiguille, Madelaine finit par suivre l'actrice qui la place dans une maison bien plus chaleureuse à Paris. Elle apprend encore et encore , crée toujours sa propre mode. le succès finira par arriver. le travail et la persévérance paient enfin, son talent est reconnu.
Je ne vais pas tout raconter, mais combien est on pris par ce tourbillon d'une destinée. Quel courage, et ténacité a eu cette jeune orpheline qui a connu des malheurs qui l'ont sans doute rendue encore plus forte pour se battre dans ce monde masculin.
Avec l'histoire de Madelaine on brosse tout une génération de grands couturiers d'hier à nos jours. On traverse l'après-guerre puis on vit la seconde guerre mondiale pour flirter avec le 21ème siècle.
je constate malgré tout, qu'on ne parle pas tant que ça chiffons, on n'est pas constamment entre aiguilles et bobines, ciseaux et patrons. Loin de là, tout est bien équilibré entre ce métier, L Histoire, l'ascension de la libération de la femme, le livre se trouve riche et dynamique.
un petit régal à lire et je compte bien lire les autres livres de cette auteure.
ps : le prénom Madelaine dans le livre s'écrit bien avec "aine" et non "eine" comme nous avons coutume de l'écrire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
myloubook
  01 octobre 2008
"Le Temps dune Chute" est l'histoire Madeleine Delisle, qui voit défiler sa vie à la suite d'une chute du haut de son immeuble. Issue d'une famille modeste, Madeleine finit par créer une maison de couture reconnue. Ses modèles se vendent immédiatement, les défilés soulèvent l'enthousiasme des clientes et de la critique ; les fidèles sont nombreux, la maison se développe, les collections prennent le plus clair du temps de Madeleine.
Le style est un peu froid mais cette écriture m'a séduite, correspondant à mon sens très bien au personnage de Madeleine, finalement assez distante et détachée.
Beaucoup de thèmes sont évoqués et empêchent le lecteur de se lasser trop vite de l'aller-retour entre l'atelier et les défilés. Parmi eux : les fantômes laissés par la première guerre mondiale ; les camps nazis et les privations de la seconde guerre mondiale, assortis de toutes les réactions animales qu'ils suscitent ; la mode associée au féminisme, conçue par Madeleine comme un outil de sublimation mais aussi de libération de la femme, qui doit pouvoir vivre dans ses vêtements et affirmer sa personnalité à travers eux ; la solitude, la recherche de l'autre, parfois douloureuse et compliquée ; les liens entre parents et enfants, dont la spontanéité, la "naturalité" est questionnée ; la quête de soi ; le rapport au travail et l'arbitrage entre idéaux et pragmatisme. Cependant ils ne sont parfois qu'effleurés, toujours filtrés par le regard de Madeleine.
Au final, j'ai aimé me laisser emporter par l'histoire, au rythme des coupes et des chutes de tissus. le personnage de Madeleine, peu sympathique dans le prologue, devient d'une certaine manière attachant. le cadre riche bien qu'évanescent, le contexte particulier ont ajouté à la saveur de cette histoire. Bien qu'inégalement réparti entre les différentes périodes de la vie de Madeleine (suggérant aussi la chute du corps de plus en plus rapide), le défilé des années a également contribué à faire de cette lecture un voyage bien plaisant. Pour ma part j'ai savouré avec délice les innombrables séquences de la vie de Madeleine, séduite par leur charme désuet plein de grâce.
Lien : http://www.myloubook.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Fortyniner
  04 novembre 2013
Beaucoup aimé ce livre. Je me suis complètement laissée portée par ce portrait de femme, qui chute mais se relève, qui tombe à nouveau, doute, perd les siens, se perd elle-même, mais qui toujours s'accroche à ce que Léonarde, la cuisinière qui l'a prise sous son aile, lui avait dit : "Faut apprendre". Ça tombe sur la couture, parce que ça rend les autres femme heureuses. Et ça nous permet de remonter tout le XXeme siècle de la haute couture, jamais de façon didactique.
Commenter  J’apprécie          20
sandrine1616
  07 avril 2016
Comme j'aime ce livre! L'histoire est douce, l'écriture est belle. le contraire est vrai également. C'est un bouquin par trop méconnu et cela est vraiment dommage. Un coup de coeur total et absolu
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
fbalestasfbalestas   29 avril 2018
- Compliqués, les histoires de morts. Parfois ils apparaissent, parfois ils parent aussi. Mais ce qui est sûr, c'est qu'ils sont morts, faut pas les retenir. Chacun son chemin, et le tien, il est ici, avec les vivants. On peut devenir fou à rester avec eux. Elle va pas déteindre sur toi, la patronne, hein ?
Commenter  J’apprécie          30
FortyninerFortyniner   04 novembre 2013
C'est pas facile de vivre avec une demi-morte et toi, t'es bien vivante alors il faut que tu l'ignores. Tu fais comme si elle n'existait pas. Tu penses à quelque chose qui te donne du chaud au cœur et dès que tu t'aperçois que tu y penses plus, pof, tu y penses.
Commenter  J’apprécie          20
Video de Claire Wolniewicz (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claire Wolniewicz
Dédicaces avec Claire Wolniewicz
autres livres classés : coutureVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
981 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre