AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Les Seigneurs des Runes tome 6 sur 8
EAN : 9782266221948
480 pages
Pocket (10/05/2012)
3.81/5   21 notes
Résumé :
Fallion et Jaz, les fils du grand Roi de la Terre, Gaborn, sont désormais des fugitifs dans leur propre royaume. Ce dernier a été envahi par les pires créatures maléfiques qui soient. Fallion doit réunir les deux mondes dissociés mais cette union va provoquer de terribles dégâts et produire des êtres hybrides et sanguinaires.

Avec leurs compagnons Rhianna et Talon, Fallion et Jaz doivent guérir leur royaume et se débarrasser du Mal avant que les huma... >Voir plus
Que lire après Les seigneurs des runes, Tome 6 : Les mondes liés Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Avec « Les mondes liés », David Farland poursuit la seconde partie de sa saga « Les Seigneurs des runes » consacrée cette fois non plus au Roi de la Terre Gaborn mais à ses deux jeunes héritiers dont on a pu faire la connaissance dans le tome précédent. On retrouve donc ici cette nouvelle génération de protagonistes constituée des descendants des héros que l'on avait jusque là l'habitude de suivre, et si on pourrait regretter l'absence de certains (Borenson et Myrrima en tête), il faut bien avouer que l'auteur parvient malgré tout à nous accrocher. Après une victoire en demi-teinte sur les redoutables ennemis qui les avaient pris pour cibles dans le tome précédent, Fallion, Jaz et les autres sont cependant loin d'être sortis d'affaire puisque voilà que leur monde en vient à fusionner avec un autre, fusion qui ne se fait évidemment pas sans quelques dommages collatéraux... Loin de s'essouffler, l'intrigue repart donc de plus belle et relance sans mal l'intérêt du lecteur qui ne peut qu'être ravi d'arpenter à nouveau le monde élaboré par David Farland.

Ce sixième tome est l'occasion de découvrir une nouvelle facette de l'univers de l'auteur, toujours aussi immergeant et bourré d'idées originales au nombre desquelles figurent, entre autre, les « wyrmlings », nouveaux adversaires redoutables auxquels se retrouvent confrontés nos protagonistes et qui n'ont rien à envier à leurs prédécesseurs. de nouveaux personnages font évidemment également leur apparition, tous très bien construits et, pour la plupart, rapidement attachants, tandis que de vieilles connaissances que l'on avait presque oublié refont surface, comme c'est le cas du magicien Binnesman ou encore du grand-père de Fallion. On peut également saluer le talent de l'auteur pour tout ce qui touche aux scènes de batailles, David Farland disposant d'un sens de l'épique indiscutable dont il nous avait déjà fait profiter dans les tomes précédents et dont il use à nouveau ici afin de nous offrir de magnifiques moments de bravoure et de combat qui ne laissent pas indifférents.

Sans surprise ce sixième volume des « Seigneurs des runes » se révèle donc aussi réussi que les précédents, tant par la qualité de l'univers créé par l'auteur que par l'attachement que l'on ressent pour les personnages ou l'intérêt que l'on porte à l'intrigue. Il ne reste plus désormais qu'à se montrer patient en attendant la parution du tome suivant.
Commenter  J’apprécie          220
Un tome placé sous le signe de la guerre, l'auteur nous livrant quelques épisodes épiques. Ses descriptions nous permettent de nous immerger complètement dans l'action et de vivre pratiquement les évènements à la place des personnages.
Un tome dans lequel j'ai eu du mal a comprendre ce qui se déroulait. Je n'ai pas compris toute de suite cette histoire de fusion des mondes, concernant également les personnages. Il m'a fallu un certain temps avant de comprendre que certains étaient en fait des personnages déjà connus .
Le nombre conséquent de nouveaux personnages pourra perdre le lecteur et c'est exactement ce qui s'est produit avec moi, d'où mon incompréhension de départ.
La nouvelle intrigue relance bien la saga, et plaira à coup sur aux fans du genre et de l'auteur, surtout que celui ci brille toujours par la magie de sa plume.
J'ai le sentiment que ce nouveau cycle commence réellement avec ce tome, plaçant le tome précédent comme une sorte de grande introduction, et ayant pour rôle de faire le lien avec le cycle précédent. On pourrait presque penser à une hésitation de la part de l'auteur, une sorte d'entre deux dans lequel l'intrigue n'est pas encore tout a fait définie.
Bref ce tome n'apporte pas vraiment grand chose au cycle, il s'inscrit dans un rythme un peu "pépère" de croisière, un tome qui se laisse lire mais qui appelle l'espoir d'événements plus importants.
Commenter  J’apprécie          50
Sixième volume de la saga « Les Seigneurs des runes » . Toujours plus ! Deux planètes fusionnent (on est dans la magie pas la physique) d'où réapparition de personnages sous d'autres formes (Raj Aten ) , avec un nouveau corps et un nouveau nom (Binnesman devient Sisel par exemple) ,apparition de nouveaux monstres , de nouveaux méchants . La surenchère dans l'imagination est de règle dans cette saga qui , par ailleurs n'est pas avare ,ni en péripéties , ni en combats à grand spectacle . En fait , j'ai plus l'impression d'un (superbe) jeu vidéo que d'un roman , les personnages restant assez schématiques . Je ne pense pas poursuivre la lecture des 2 tomes suivants.
Commenter  J’apprécie          60
L'histoire de Fallion, héritier de Gaborn roi de la terre, prend un nouveau départ avec le rapprochement et la fusion du monde de Fallion avec un des mondes issus de l'éclatement du monde unique.

Nous découvrons un nouveau peuple d'humains, image du peuple de Fallion ainsi que de nouveaux ennemis, encore plus cruels et monstrueux que les maraudeurs. Les wyrmlings ont fait de la mort et de la cruauté une religion. Ils aspirent à accueillir un locus en eux. Ce peuple vénère Dame Désespoir, qui n'est autre que la reine des locus, la plus puissante d'entre eux.

Nous découvrons ce nouveau monde en plein milieu d'un drame qui va mener à une guerre sans merci entre les humains et les wyrmlings. le rythme est très rapide et les nouveaux personnages sont décrits avec précision. Beaucoup de noirceur dans ce tome, beaucoup de désespoir. le mal s'insinue partout et le lecteur est vraiment pris au piège. Aventure à poursuivre avec le tome 7 avec grand plaisir!
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
Elbakin.net
31 mai 2012
Les mondes liés constitue le véritable point de départ de la deuxième partie des Seigneurs des Runes […]. Et s’il ne change en rien les fondamentaux du cycle et ne bouleversera pas le paysage de la fantasy, c’est un ajout solide qui devrait largement contenter les fans déjà acquis à la cause.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
La vie est un éveil sans fin. Enfants, nous nous éveillons aux merveilles et aux horreurs de l'univers. Adolescents, nous nous éveillons à nos propres pouvoirs grandissants tandis que l'amour nous réduit en esclavage. Adultes, nous nous éveillons à la responsabilité, à l'inquiétude et au soin que nous devons prendre d'autrui. Et finalement, nous nous éveillons à la mort.
Commenter  J’apprécie          120
Braves guerriers ! A compter de cet instant, que tous nous appellent frères ! Car en cette heure sombre, nos exploits sur le champ de bataille tisseront entre nous des liens plus indéfectibles que celui du sang partagé : celui du sang versé. Le crépuscule tombe sur notre race. Si cette heure doit être la dernière pour nous, qu'elle soit aussi la plus glorieuse !
Commenter  J’apprécie          120
Les gens apprennent que le seul but de la vie est d'enseigner l'amour, et que le summum de l'amour est d'aimer leurs ennemis, de vouloir du bien à ceux qui les haïssent, de servir ceux qui cherchent à leur nuire. Car c'est seulement à travers cet amour qu'ils peuvent changer leurs ennemis en alliés, puis en amis.
Commenter  J’apprécie          20
Le héros n'est pas nécessairement fort et courageux. Souvent, c'est un homme ordinaire qui trouve la force et le courage de faire ce qui doit être fait, alors que les autres n'y parviennent pas.
Commenter  J’apprécie          20
Fallion leva les yeux vers l'orbe qui grossissait. Il vit des étendues bleues - de vastes océans - et au dessus, le blanc cotonneux des nuages que le soleil levant teintait de rose et d'or à l'horizon. Il aperçut un continent qui abritait un immense désert rouget des pics couronnés de neige. Il distingua les veines argentées des rivières, le vert émeraude des forêts, un lac en forme de rein.
Autour de lui s'élevèrent des cris de stupéfaction et de terreur. certains manants levèrent les mains comme pour se protéger contre l'impact.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Dave Wolverton (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dave Wolverton
Fantasy au Petit-Déjeuner épisode 9 consacré au cycle "Les Seigneurs des runes" de David Farland / Dave Wolverton.
autres livres classés : fantasyVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus


Lecteurs (84) Voir plus



Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
2560 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre

{* *}