AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2721000829
Éditeur : Editions des Femmes (05/04/1977)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
« Derrière nous s'étend le système patriarcal avec sa nullité, son amoralité, son hypocrisie, sa servilité. Devant nous s'étendent la vie publique, le système professionnel, avec leur passivité, leur jalousie, leur agressivité, leur cupidité. L'un se referme sur nous comme sur les esclaves d'un harem, l'autre nous oblige à tourner en rond… tourner tout autour de l'arbre sacré de la propriété. Un choix entre deux maux… »

Plutôt que de le reconstruire, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
AnnaDelRio
  04 décembre 2019
"Vous pensez connaître Virginia Woolf, pensez de nouveau." [citation quelque peu détournée d'une vieille publicité Hyundai - mes remerciements au matraquage publicitaire !]
Ayant lu tout Virginia Woolf, ou presque, jusqu'à la lie, je ressors d'autant plus abasourdie et impressionnée par les multiples facettes de son talent et de sa finesse d'esprit.
Publié pour la première fois en 1938, Trois guinées prend la forme d'une lettre ouverte qui, tout en dénonçant les dommages vains que la seconde guerre mondiale s'apprête à causer, questionne la condition des « filles d'hommes cultivés » au sein de la société anglaise de son époque.
L'argumentation, habilement maîtrisée et teintée d'ironie, force le respect, tant sa clairvoyance se fait l'avant-garde de certains enjeux sociétaux contemporains dans ses démarches féministe et pacifiste – comme dans son invitation à la désobéissance civile.
Un essai précis et précieux, injustement ignoré, qui mériterait une nouvelle publication en poche afin d'être à la portée du plus grand nombre de mains.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
andreepierrette
  28 juin 2014
extrait 4 'ème couverture :..Virginia Woolf examine les circonstances , dénonce et analyse les conséquences des drames vécus par les femmes comme on l'a rarement fait en Angleterre.............dans les années passées..
Commenter  J’apprécie          21
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
AnnaDelRioAnnaDelRio   04 décembre 2019
Mais quelle que soit la valeur exacte de l'interprétation des éléments sur lesquels se fondent les théories du "complexe d'Oedipe", du "complexe de castration", il est clair que l'acceptation générale de la dominance mâle et plus encore de l'infériorité féminine, reposant sur une image subconsciente de la femme "homme manqué", a ses racines dans des conceptions infantiles du genre. Il est courant et même habituel que ces images survivent chez l'adulte, en dépit de leur irrationalité, et qu'elles trahissent leur présence, au-dessous du niveau de la pensée consciente, par la puissance des émotions qu'elle déclenchent. C'est en grande partie pour soutenir ce point de vue que l'admission des femmes dans le clergé est jugée si généralement comme une chose honteuse. Ce sentiment de honte ne peut être considéré autrement que comme un tabou sexuel irrationnel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
andreepierretteandreepierrette   28 juin 2014
Dans trois "guinées" surgissent, surprenantes, une fois encore, atterrantes, la société, l'Histoire; le sort inique, extravagant des femmes; la futilité sinistre des hommes; une image de l'humanité aberrante au point d'en être comique.
Commenter  J’apprécie          10
AnnaDelRioAnnaDelRio   27 novembre 2019
Josephine Butler : "L'absence totale chez elles de tout désir d'être remarquées, de tout vestige d'égoïsme sous quelque forme que ce soit, mérite d'être reconnu. Elles étincellent, limpides comme du cristal, si pures dans leurs motivations." Voilà bien l'une des qualités vantées et pratiquées par les femmes de l'époque victorienne ; une qualité négative, il est vrai. Ne pas être remarquée. Ne pas être égoïste. Faire son travail pour le plaisir de travailler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AnnaDelRioAnnaDelRio   03 décembre 2019
"Notre revendication ne se limitait pas aux droits des femmes", c'est Joséphine Butler qui parle, "cela allait plus loin et plus profond ; nous revendiquions le droit pour tous - pour tous les hommes et toutes les femmes - au respect de leur personne, et au respect, en leur propre personne, de la Justice, de l’Égalité et de la Liberté." Ces paroles ne diffèrent pas des nôtres. La revendication est la même que la vôtre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AnnaDelRioAnnaDelRio   27 novembre 2019
Si l'extrême richesse est indésirable comme l'extrême pauvreté, comment ne pas imaginer qu'il existe un moyen terme entre les deux, et désirable celui-ci. Quel est ce moyen terme - combien faut-il d'argent pour vivre en Angleterre de nos jours ? Comment cet argent devrait-il être dépensé ? Quelle sorte de vie, quelle sorte d'être humain, vous proposez-vous d'obtenir si vous obtenez cette guinée ?
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Virginia Woolf (38) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Virginia Woolf
Marie Darrieussecq est une romancière fêtée. Vingt-trois ans après la parution tonitruante de l'inaugural Truismes, elle affiche une ample et belle bibliographie (Bref séjour chez les vivants, le Pays, Il faut beaucoup aimer les hommes...) dont La Mer à l'envers, le dernier jalon en date, paru mi-août aux éditions P.O.L, s'impose comme le roman-phare de cette rentrée littéraire 2019. « Comment peut-on écrire aujourd'hui sur un autre sujet que les migrations ? », s'interrogeait-elle lorsqu'on l'a rencontrée au début de l'été, à Paris, pour évoquer avec elle cette fiction à la fois grave et légère qui met en scène une jeune femme dont l'existence ordinaire est soudain bouleversée par sa rencontre avec un jeune réfugié nigérien. Marie Darrieussecq est aussi traductrice (notamment de Virginia Woolf et de James Baldwin), elle préside depuis l'an dernier la Commission d'avance sur recettes au Centre national du cinéma (Cnc) et s'apprête à prendre en charge la chaire d'écrivain en résidence récemment créée à Science Po. Où trouve-t-elle le temps et l'énergie ? Quel est son moteur : la curiosité, la passion, ou la peur de l'ennui ?
+ Lire la suite
autres livres classés : histoire et sociétéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Virginia Woolf

Virginia Woolf a grandi dans une famille que nous qualifierions de :

classique
monoparentale
recomposée

10 questions
158 lecteurs ont répondu
Thème : Virginia WoolfCréer un quiz sur ce livre