AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de roi_juju


roi_juju
  22 juillet 2019
Décidément les White Scars sont vraiment à l'honneur dans l'hérésie d'Horus contrairement au Salamanders. Dans ce livre, Wraight fait beaucoup, il révèle des détails sur la nature de cette guerre et les secrets de l'Empereur, mais développe également non pas une, mais trois légions. Quatre ans après les événements de White Scars , la V Légion mène une guerre désespérée et coûteuse contre la majeure partie des légions traîtres. Avec trois légions estropiées, trois autres piégées à Macragge et les Imperial Fists refusant de quitter Terra, ils sont les seuls à faire obstacle aux ambitions d'Horus. Ils se sont bien battus, mais pour chaque seconde ou ils résistent, les traîtres ont été retardés dans leur assaut final. Maintenant, ensanglantés et épuisés par la guerre constante, ils se battent pour remplir le serment du Khan d'être à Terra lorsque la bataille finale sera menée devant les portes de l'empereur ...

Ce roman est la pour mettre la légion à jour avec le reste de l'univers, ça a complètement changé, allant de la fin victorieuse et étonnamment optimiste de White Scars droit dans une guerre déprimante et bouleversante. de nombreux personnages ont vu des changements soudains au cours de cette période, d'autres sont passés à la logique du 41eme millénaires et certains sont même morts d'emblée. Cependant, Wraight gère cela magnifiquement en commençant par l'ennemi. En montrant d'abord la légion et les événements de la guerre des yeux des Emperor's Children nous apprenons progressivement les victoires des White Scars, comment elles ont tenu la ligne face à quatre légions majeures et le bilan que ces actions ont eu.

L'ouverture explosive remplit plusieurs fonctions en plus d'offrir au lecteur plusieurs conflits majeurs dès le départ. Alors que nous assistons à des embarquements sur une flotte, à des duels de champions et à une invasion orbitale massive rivalisant avec les meilleurs moments de Félon, cela nous donne une vision claire et présente de chaque personnage principal et de la façon dont l'auteur les aborde. de nombreuses légions ont tendance à changer selon les personnes qui les écrivent de manière subtile ou majeure, et Wraight n'est pas différent à cet égard, en particulier en ce qui concerne les Emperor's Children. le travail de Wraight ici adopte une approche très différente, mais il ne s'avère pas moins engageant que les auteurs précédents. Il les dépeint embrasse leur corruption, tout à fait conscient de cela et de la bénédiction du Chaos, même en se perdant, tout en conservant un étrange professionnalisme fataliste qui se concentre sur les meilleurs aspects de leur recherche du gloire, perfectionniste. C'est un changement de rythme bienvenu et cela permet même à Eidolon de développer son personnage si nécessaire. La même chose vaut pour Mortarion, qui obtient plus de développement dans un seul livre que ce que nous avons vu à travers presque toute l'hérésie.

Comme pour d'autres personnages, nous avons une vue imprenable sur la psyché et la vie de Navis Nobillite. Chris Wraight a accompli un travail magistral en décrivant ce que signifie être un navigateur et à quel point sa vie est dure et dangereuse. Et dans l'hérésie d'Horus, les navigateurs jouent (par nécessité) les deux côtés à la fois. Ils sont indispensables, aussi précieux que les diamants, même après avoir combattu pour vos ennemis. Ainsi, la vie du navigateur au 31e millénaire n'est pas une promenade près de l'étang.

Pourtant, le livre n'est pas tout à fait parfait et il y a quelques points de blocage irritants qui ressortent du récit. le plus important d'entre eux est que, comme beaucoup de livres de Wraight, l'attente est longue pendant le deuxième acte, il y a une ouverture énorme et palpitante au début, mais un milieu très calme ou même lent. Jaghatai Khan lui-même est également un problème ici. très distant que, nous ne le voyons pas beaucoup dans ce livre, et une grande partie de ce que nous savons ne se dit que par des informations de seconde main. Nous en apprenons vraiment très peu sur lui ici. Il semble être touché par le même épuisement que le reste de sa légion, mais au-delà de cette inquiétude, nous ne pouvons guère nous étendre sur son rôle.

Mais à part sa, c'est un très bon livre de l Hérésie d Horus.
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (3)voir plus