AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Mariecaki


Mariecaki
  20 février 2019
Lorsque j'ai jeté mon dévolu sur cette saga, la première chose qui m'a attiré a été les couvertures que je trouves belles et pleines de mystères, ce n'est qu'ensuite que j'ai réalisé que l'auteur était Suzanne Wright l'auteure de la Meute du Phénix.

Nous allons suivre Harper qui a grandi dans le clan des Elfes, des démons malins, voleurs avec pleins d'autres défauts, un soir après quelques aléas elle se retrouve dans le bureau de Knox un des démons les plus puissants qui cherche à savoir qui elle est. La vie est parfois pleine de surprise et Harper et Knox vont se trouver liés à jamais.

L'intrigue en elle même est intéressante, puisqu'une menace pèse sur Harper et plusieurs actions vont être menées autour de ça. Côté personnages, Harper se dévoile être une démone dotée d'un fort pouvoir avec un passé rempli de secret. Elle est co-gérante d'un salon de tatouage, malheureusement l'auteure ne développe pas du tout ce côté là et je trouve ça dommage. Knox quand à lui est très puissant avec un côté gentil et pourtant on ne cesse de nous rabattre les oreilles sur son côté impitoyable et vilain....je m'interroge car même si le démon en lui est impitoyable, il le contrôle parfaitement.

La romance est à mon goût mi-figue, mi-raisin, certes ce sont des démons mais je trouve que le côté dominateur de Knox est limite et ça rabaisse Harper alors qu'à la base elle est forte.

J'ai bien aimé ma lecture, même si elle ne va pas me laisser un souvenir immense, cependant je vais lire la suite car je suis curieuse de voir où va nous mener Suzanne Wright.

Si vous êtes fan des héroïnes de Bit-lit, n'hésitez pas car le pouvoir d'Harper change un peu de l'ordinaire.
Lien : http://ligneapresligne.over-..
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus