AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782246471417
225 pages
Grasset (03/02/1993)
3.52/5   25 notes
Résumé :
Menue, enfantine et presque muette, Jeanne Pottier assiste en absente à son propre procès. Elle a assassiné son mari, Claude, pour tenir une promesse: il lui a jadis demandé de le tuer s'il ne l'aimait plus.
Pendant quatre jours d'audience, témoins et avocats vont raconter un amour qui ressemble à bien d'autre : serments et trahisons, fidélités et petites tromperies... L'acquittement final ne détournera pas Jeanne de donner elle-même une conclusion au drame.... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
3,52

sur 25 notes
5
1 avis
4
5 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

Chocolatiine
  16 mai 2016
Depuis trois ans, Jeanne Pottier attend d'être jugée pour le meurtre de son mari, Claude. Enfin, le procès a lieu. Que s'est-il passé dans la tête de cette petite femme frêle, orpheline, "née de rien" comme se plait à dire son antipathique belle-mère?
Elle affirme que son mari lui avait fait jurer de le tuer s'il venait à "la désaimer" un jour. Et elle, folle d'amour, n'a fait somme toute que tenir sa promesse en le criblant de balles après un fatidique repas au restaurant.
Comme l'an dernier, j'ai choisi Françoise Xenakis pour la lettre X du Challenge ABC. Bien m'en a pris car j'ai adoré ce petit roman !
Qu'est-ce que l'amour? La jalousie? Qui est, au fond, Jeanne? L'aurions-nous acquittée ou condamnée? Mine de rien, ce livre invite à un certain nombre de réflexions...
Challenge ABC 2015/2016
Challenge Petits plaisirs 2016
Commenter  J’apprécie          200
bdelhausse
  12 février 2015
[Notes de lecture en cours] Je connais l'auteure de nom. de renom... Elle est sympathique, ne glose pas en interview, et parle un langage vrai (à mon avis). Elle parle bien des romans, de la lilttérature. Ce sont aussi des choses qui importent à mon goût.
Osons dire les choses également: je n'aurais jamais lu Françoise Xenakis si je n'avais entamé un Challenge ABC... et si ma bibliothèque n'avait qu'elle comme auteur en X...
J'ai eu beaucoup de mal à avaler les 41 premières pages... de prologue. D'ailleurs, je m'interroge toujours. Quel est le but de ce prologue? Il nous dit tout... Il détaille les faits, du moins j'en ai eu le sentiment. Dès lors, les 4 jours de procès, le lecteur les vit un peu en observateur, détaché.
N'aurait-il pas été plus judicieux de nous plonger directement dans le procès et de nous transformer, nous lecteurs, en juré...?
Le procès proprement dit voit une mise en perspective des déclarations et des sentiments des gens. L'auteure donne bien à voir comment chacun va absorber les éléments du procès en fonction de son vécu (passé et présent, comme la greffière qui se reconnaît en l'accusée). le récit abonde en digressions qui, loin de nous casser le cours du récit, nous plongent encore davantage au coeur de l'action. Les digressions sont des formules de style avec lesquelles je suis familier. Cela renforce le propos, tonifie le récit. Je trouve cela très fort.
Le premier jour du procès permet à l'auteure de développer les psychologies des seconds rôles, comme la juge, la mère du défunt, etc. L'épisode de la greffière est bluffant. On a un mélange d'ironie, d'humour et de réalité tout à fait frappant. Et c'est vraiment ça le point fort de Françoise Xenakis, cet humour à froid, teinté d'émotion, de sensibilité, d'humanité.
Les second et troisième jours sont plus brièvement décrit. On passe. C'est la révélation du profil de l'accusée. Elle explose littéralement. Personnellement, j'ai moins accroché à ce que Françoise Xenakis donne à voir du personnage central. Mais il y a des passages très forts. Cette auto-flagellation, cet amour jusqu'au-boutiste...
Le quatrième jour du procès est tout à fait conforme aux attentes du lecteur. le récit se termine sur une chute, mais le lecteur n'est pas vraiment surpris. Chapeau à l'auteure pour accepter d'aller au bout de sa logique. Cela dit, et même si j'admire les auteurs qui osent aller au bout des choses, j'ai quand même eu le sentiment d'un peu de pathos et du "les choses auraient pu être différentes si...", qui ne me semble pas cadrer avec l'ensemble du livre.
Une belle découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
badpx
  19 août 2017
Sans le challenge ABC je n'aurais jamais lu un roman de Françoise Xenakis. Ce n'est pas que je n'en avais pas envie, mais juste que je n'avais jamais entendu le nom de cette auteure.
Et encore une fois, un challenge a été l'occasion d'une formidable découverte.
Ce court roman est particulièrement intense. Au travers, du procès de Jeanne Pottier, et des réflexions des intervenants successifs à ce procès, on est amené à s'interroger sur l'amour, la trahison, la passion, la vengeance... Et qu'aurions nous fait à sa place ? et qu'aurions nous décidé à la place du Jury ? Condamnation ou acquittement ?
Je pense que je n'ai pas fini de penser à cette lecture. C'est très fort.
Commenter  J’apprécie          91
Rhodopsine
  02 février 2022
Défi ABC 2021-2022
Chaque année, je me mets en quête d'un X, d'un Q et, allez savoir pourquoi, d'un E. Habituellement, ma libraire préférée m'en prépare, au gré de ses trouvailles. Las, Soizic a été remerciée et ma librairie a perdu son âme: me voici donc à errer dans un espace (c'est ce qui figure sur la banderole) livres d'une grande surface dite culturelle, à chercher l'étagère des X: rien. Retour bredouille (quoi de plus frustrant que de rentrer sans livre en sortant d'une librairie), et un oeil distrait sur une boîte à lire: un X mes amis, un X bien sous tous rapports, un X sans sous-entendus grivois, un bel et bon X, édité, selon la quatrième de couverture, au siècle passé. Allégresse et plongée immédiate: mais quelle bonne surprise! Xenakis, je connaissais vaguement Iannis et une,pièce de percussions, Françoise et des lunettes rouges. Et tout de suite, dès le prologue de ce court roman , une passion mortelle, une femme amoureuse, un meurtre , un procès. Un roman qui prend tout de suite, des personnages bien campés, une histoire qui évite la mièvrerie et la caricature, un vrai plaisir de lecture: attendrai-je le prochain défi ABC pour m'offrir un autre roman de Françoise Xenakis?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          64
CSBlitaussi
  25 août 2021
Jeanne Pottier attend depuis 3 ans d'être jugée pour le meurtre de son mari, Claude.
Dans ce court roman nous allons suivre pendant 4 jours le procès. Mais qu'est-il passé ? Pourquoi Jeanne, cette femme-enfant, un peu simple d'esprit, a-t-elle tué son mari qu'elle aimait tant ?
Elle n'a que tenu sa promesse! Au début de leur amour Jeanne a promis à Claude qu'elle le tuerait s'il venait à la désaimer un jour. Puis un jour Jeanne s'est rendu compte que Claude aimait une autre...
J'ai bien aimé ce petit roman où on est amené à réfléchir si oui ou non on peut condamner une personne comme Jeanne et pourquoi.
J'ai également aimé le style fluide avec lequel cette histoire a été écrite.
Challenge ABC
Challenge Plumes Féminines
Challenge Multi-défis
Challenge XXème siècle : les couleurs du temps
Commenter  J’apprécie          82

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
araucariaaraucaria   15 mai 2018
(...) Nos corps se sont brûlés l'un contre l'autre, ça n'a rien de tragique. Ne transforme pas notre amour en drame. Ris. Essaie toi aussi, j'ai plein de copains : la femme d'un ami c'est un lien de plus, et après tu m'en aimeras que davantage! Comprends-moi, moumoune, - il en rajoutait et s'en voulait et lui donnait alors un de ses plus beaux sourires -, tu vois, ça m'a flatté d'être ton seul homme et maintenant ça m'emmerde. Comment savoir que tu m'aimes plus qu'un autre puisque tu n'as jamais voulu aimer que moi? Je serais bien plus fidèle si tu me trompais, mais ta rigidité de couventine t'en empêche... et nous loupons quelque chose tous les deux. Crois-moi.

Elle avait fini par accepter ses aventures puisqu'il était toujours son ami, son tendre ami et c'était doux de s'endormir parfois, l'un contre l'autre ni affamés, ni assoiffés de l'autre, après qu'il fut revenu, apaisé, d'une de ses aventures qui, il est vrai, semblait ne lui laisser aucune trace.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
araucariaaraucaria   16 mai 2018
Lorsqu'elle entendit la gardienne tourner le clé de la porte de sa cellule, elle se sentit envahie, immergée dans un immense et profond calme, et s'entendit dire : "Je suis rentrée à la maison." Et c'est avec plaisir, oui plaisir qu'elle retrouva cette atroce odeur de prison. Au couvent, déjà, l'odeur était la même... l'enfermement le même. Le couvent et la prison : deux intérieurs de ventre immondes. Elle s'y sentait chez elle... Là, il ne pouvait plus rien lui arriver.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
saphoosaphoo   20 décembre 2009
“Bonheur total. Bonheur pur … C’était quand ? Tu me demandais, je le vois dans tes yeux : que fais-tu de tes jours… tu t’agaçais de mes journées que j’usais, disais-tu, à rien.Je t’aimais et ça me mangeait tout mon temps. Je t’aimais et ça mobilisait tout en moi, même si tu ne le savais pas, même si ça ne te donnait rien dans l’immédiat, même si j’avais l’air absente, je t’aimais durant tous ces jours que je jetais, je t’aimais pour moi, en femme, tandis que toi tu m’aimais pour moi…”

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
CSBlitaussiCSBlitaussi   25 août 2021
C'est pas des manières de sauvage ça ? Je l'ai vue offrir à ses invités, en guise de poisson, de la roussette, du poisson pour chat !
Sous prétexte que mon fils aimait cela et qu'il n'y avait pas d'arêtes. Vous croyez que ses invités ne savaient pas le prix de la roussette!...
"Et voilà pourquoi, pense la présidente, je me tape de la sole qui se mord la queue, noyée sous une sauce blanche grumelée, partout où je dîne dans le département : parce que la sole c'est cher ! Les poissonniers sont des imbéciles, ils devraient augmenter la roussette."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ChocolatiineChocolatiine   16 mai 2016
La vie n'est-elle pas une vallée de larmes qu'il faut boire goutte à goutte?
Commenter  J’apprécie          170

Videos de Françoise Xenakis (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Françoise Xenakis
Françoise Xenakis par AvenirLF
autres livres classés : procèsVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2449 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre