AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9781091896420
Éditeur : Editions Sillage (30/11/2015)
3.62/5   16 notes
Résumé :
Des notes dans un cahier, prises pendant sa maladie par un ami narrateur. Petit à petit, le monde révèle son vrai visage. La terre entière n'est peuplée que de "mangeurs d'hommes". Celui qui écrit est le dernier homme véritable. N'y a-t-il aucun espoir?
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
mh17
  02 avril 2021
Lu Xun (1881-1936) est considéré comme le père de la littérature chinoise moderne en Chine mais il demeure assez méconnu en France. Pour ma part, c'est en lisant le mois dernier un roman policier de Qiu Xiaolong que j'en ai pour la première fois entendu parler ! J'ai découvert un immense écrivain engagé, lucide, révolté, sensible, formidable.
L'édition Sillage contient six nouvelles dans une traduction anonyme. Elles sont suivies de la préface au recueil original le Cri ( 1923) que j'estime indispensable de lire avant les nouvelles. Lu Xun y expose ce qui l'a conduit à écrire et éclaire le sens de plusieurs récits.
1) le Journal d'un fou (1918)
C'est le premier ouvrage de la littérature chinoise moderne écrit en chinois vernaculaire ( langue courante ). L'action se déroule à la campagne. le diariste est un jeune homme persuadé que les autres villageois dont son frère souhaitent sa mort pour pouvoir le manger. le cannibalisme est la métaphore du comportement des hommes entre eux. le fou est le plus lucide mais il est seul et persécuté. La nouvelle est percutante, iconoclaste, moderne.
2) Kong Yiji ( 1919)
C'est l'histoire d'un lettré qui n'a pas réussi ses examens d'entrée dans la fonction publique. Il n'a aucune compétence concrète et son orgueil l'empêche de travailler de ses mains. Les habitués de la taverne qu'il fréquente se moquent de lui...
Cette nouvelle moins connue que la précédente est marquante, féroce, terrible : inadaptation du lettré à la modernité et cruauté des ignorants.
3)Le Remède ( 1919)
Vieux Shuan se rend dans un endroit improbable pour se procurer un remède onéreux d'un genre vraiment spécial qui permettra de soigner Petit Shuan...
Une nouvelle bouleversante qui fustige les charlatans qui sévissaient en Chine.
4) Demain (1919)
Quatrième belle soeur Shan se rend chez le docteur Hi pour soigner son petit. le docteur pose deux doigts aux ongles longs de quatre pouces sur le poignet de l'enfant, ce qui rassure un peu la mère. le docteur prétend que le bébé souffre d' embarras gastriques et prescrit une ordonnance...La voilà partie avec son petit à la pharmacie "philanthropique"...
La nouvelle est terrible, lu Xun prend le parti de la femme ignorante, victime de la cupidité de la caste privilégiée mais aussi bien seule.
5) Mon village (1921)
Le narrateur retourne dans le village de ses ancêtres, qu'il a quitté vingt ans auparavant, à l'occasion de la vente de la maison familiale. Il retrouve ses souvenirs d'enfance, son ancien camarade de jeu.
La nouvelle est belle, douce et mélancolique.
6) le Théâtre des dieux (1922)
Le narrateur raconte avec beaucoup d'humour ses deux visites à l'opéra de Pékin. Les deux fois il en est reparti sans avoir rien compris. Puis Il se souvient qu'il a vu en revanche un très bon opéra à la campagne, il devait avoir onze ou douze ans...
Une très belle évocation de l'enfance au goût de fève bien mûre.
Je lirai avec plaisir d'autres nouvelles de Lu Xun
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          344

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
mh17mh17   02 avril 2021
Je me dis : l'espoir existe et il n'existe pas. Il en est ainsi des routes. La terre n'avait pas de routes à l'origine, mais quand les hommes passent en grand nombre par un même endroit, une route finit par y être tracée. (Préface janvier 1921)
Commenter  J’apprécie          170
DandylionDandylion   24 octobre 2019
— Imagine une maison de fer, sans fenêtres, absolument indestructible, avec dedans beaucoup de gens profondément endormis qui ne tarderont pas à mourir d'asphyxie. Puisqu'ils mourront dans leur sommeil, ils ne ressentiront aucune des affres de la mort. Crois-tu que tu leur rendras service en te mettant à crier très fort et en en éveillant quelques-uns, au sommeil plus léger, qui auront ainsi à subir l'agonie d'une mort inéluctable ?
— Mais peux-tu affirmer qu'il n'y a aucun espoir de détruire la maison de fer s'il y en a quelques-uns d'éveillés ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
PartempsPartemps   07 juillet 2021
J'aurais souhaité avoir écrit sur une période du passé, comme disent les gens, mais ce que j'ai vu, je le crains, n'est pas ce qui a engendré le présent mais l'avenir — jusqu'à vingt ou trente ans d'ici. […] J'ai cru à un moment que j'avais exagéré et je ne le crois plus. Si je me mettais à décrire tels quels des événements qui se produisent aujourd'hui en Chine, ils apparaîtraient grotesques aux gens des autres pays ou à ceux d'une Chine à venir, meilleure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
PartempsPartemps   09 octobre 2020
Je viens seulement de comprendre que j’ai vécu toutes ces années en un lieu où l’on se repaît de chair humaine depuis quatre mille ans. Mon frère venait de prendre la maison en charge lorsque notre petite sœur est morte ; qui sait s’il n’a pas mélangé sa chair à nos aliments, pour nous en faire manger à notre insu. Il se peut que, sans le savoir, j’aie mangé quelques bouchées de ma sœur, et voilà mon tour venu…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DandylionDandylion   24 octobre 2019
La première chose à faire était de changer les mentalités et comme j'estimais que la littérature était le meilleur moyen pour y parvenir, je décidai de créer un mouvement littéraire.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Lu Xun (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lu Xun
Interview with Zhou Lingfei, Lu Xun's grandson
autres livres classés : littérature chinoiseVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Classiques en Chine

Hymne aux femmes de toute condition dans une société féodale, ce chef d'oeuvre de la littérature classique chinoise fait évoluer plus de 400 personnages. De quel roman s'agit-il ?

L'histoire des trois Royaumes
La Cité des femmes
Epouses et Concubines
Le rêve dans le pavillon rouge

10 questions
81 lecteurs ont répondu
Thèmes : chine , littérature chinoise , culture chinoiseCréer un quiz sur ce livre