AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anthony Prezman (Traducteur)Satako Fukimoto (Traducteur)
EAN : 9782723457545
192 pages
Éditeur : Glénat (21/02/2007)

Note moyenne : 4.02/5 (sur 45 notes)
Résumé :
Dans la ville sainte de Ravona se cache un démon qui dévore les membres de la grande cathédrale. Claire est appelée pour s'infiltrer en ville dans le plus grand secret afin de démasquer le monstre. Mais malgré ses pouvoirs démoniaques, elle est incapable de déceler le moindre indice. Où se cache donc le démon ?...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  08 mai 2016
Dans ce tome 2, intitulé "Les Ténèbres de la terre sainte", le prêtre Vincent (Van Gogh bien sûr ^^) va à l'encontre des principes de sa religion chrétienne en contactant les sorcières aux yeux d'argent car un démon rôde dans la ville sainte de Ravona. le couvre-feu n'a pas permis de mettre fin à ses agissements, pas plus que la mise en place de la quarantaine et de l'Etat d'urgence…
Nous avons là un très bon tome, mais peu représentatif de l'ensemble de la série qui va plus tard s'engager dans la voie du shonen nekketsu… Mais ici nous avons surtout un mélange très plaisant entre "Beowulf", la bête venant prendre son dû chaque nuit, et du "Nom de la Rose" puisque nous suivons une enquête au sein d'une communauté religieuse victime de diableries… La série exploite ici très bien le côté doppelgänger des démons, ce qui nous offre un mélange polar/ thriller / horreur plaisant qui fait la part belle à la paranoïa (remember la série "Les Envahisseurs" ^^) : sous quel apparence se cache le monstre, celui d'un saint homme ou celui d'un chien de guerre ?
Pour compliquer les choses, Claire doit agir de manière underground puisque les Claymores sont persona non grata dans la cité sainte : elle doit prendre des drogues pour passer pour humaine, ce qui amoindrit ses pouvoirs donc ses chances de retrouver le monstre et de le vaincre. Raki est ici bien utile pour servir d'alibi, et mine de rien on nous bien la place des Claymores dans la société, à la fois craintes et respectées…
Claire a donc fort à faire pour accomplir sa mission tout en échappant à la vigilance des gardes Sid, petit, bavard et expert au couteau, et Gark, grand, laconique et expert à l'épée. Oui, on pourra glousser à la vision des scènes où sur les toits ils jouent aux ninjas en armures de plates, d'autant plus que les connaisseurs reconnaîtront les décalques de personnages de "Berserk"… Mais ces personnages sont intéressants et attachants : très croyants et intolérants, voire mixophobes, ils vont être touchés puis contaminés par l'altruisme et l'abnégation de Claire au point changer leur vision des Claymores, avant de virer de bord et de rejoindre son combat, quittes à se sacrifier pour elle ! (des personnages sympas, qu'on reverra avec plaisir par la suite lors de la Bataille de Ravona ! blink)
Au final, bon sang ne saurait mentir, on a droit à une bonne vieille confrontation des familles entre les suspects et l'enquêtrice chasseuse de démons : cela ressemble fort à celle du super film d'horreur "The Thing" réalisé par l'inusable John Carpenter et le résultat est inattendu ! to be continued !!!
Graphiquement, le charadesign reste encore perfectible mais il faut être aveugle pour ne pas voir que l'auteur a beaucoup travaillé sur les décors : je serais curieux de savoir quels ont été ses modèles pour la cathédrale de Ravona…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          374
Bouvy
  19 mars 2017
Claire, toujours suivi par Raki, l'orphelin qui l'accompagne depuis le premier épisode, doit se rendre dans la ville sainte de Ranova. Elle doit y entrée, malgré l'invitation d'un prêtre, incognito car les Claymores sont considérées comme des créatures démoniaques et sont intertitres dans la cité. de plus, un couvre feu empêche toute sortie nocturne. Claire, pour camoufler ses yeux d'argent, signe distinctif propre aux justicières, doit prendre une drogue qui inhibe ses pouvoirs. Repérée par les chevaliers qui gardent la ville, elle doit se battre à la fois contre eux et pourchasser le démon, un démon doté d'un féroce appétit…
J'avais décidé de mettre de côté cette série quand un ami de Babelio, passionné par ce manga, m'a donné le goût de le poursuivre. Enfin, je me suis promis de lire le deuxième tome et d'attendre. C'était sans compter que ce tome ne s'achève pas vraiment et que, pour en connaître l'épilogue, il faut lire le troisième opus. Ce deuxième tome est encore plus religieux que le premier. Ici, nous sommes dans une ville sainte et on ressent le pouvoir absolu des hommes d'églises. Les dessins sont toujours fidèles à la ligne claire. Comme pour le premier tome, je trouve que l'auteur fait beaucoup d'effort pour que son héroïne soit pleine de charme au détriment des personnages masculins, qui, s'il est vrai, n'ont que des rôles secondaires, ne sont pas très beau. En revanche, pour ce deuxième épisode, il y a un gros effort graphiste pour les paysages et les décors. La base du scénario s'appuie toujours sur la confrontation du bien et du mal mais c'est un peu plus flou. le mal est aussi dans l'intégrisme et l'intolérance des chevaliers de la ville, qui, en passant, sont plutôt phallocrates et l'étroitesse d'esprit des hommes qui se définissent être des saints. Dans l'ensemble, les scènes de combat, avec leur flou de mouvement sont intenses, le graphisme d'un bon niveau et l'histoire est assez prenante. Je vais donc, pour achever ce deuxième épisode, lire le troisième et je pense que de temps en temps, j'inclurai la suite entre d'autres lectures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
Bouvy
  19 mars 2017
Claire, toujours suivi par Raki, l'orphelin qui l'accompagne depuis le premier épisode, doit se rendre dans la ville sainte de Ranova. Elle doit y entrée, malgré l'invitation d'un prêtre, incognito car les Claymores sont considérées comme des créatures démoniaques et sont intertitres dans la cité. de plus, un couvre feu empêche toute sortie nocturne. Claire, pour camoufler ses yeux d'argent, signe distinctif propre aux justicières, doit prendre une drogue qui inhibe ses pouvoirs. Repérée par les chevaliers qui gardent la ville, elle doit se battre à la fois contre eux et pourchasser le démon, un démon doté d'un féroce appétit…
J'avais décidé de mettre de côté cette série quand un ami de Babelio, passionné par ce manga, m'a donné le goût de le poursuivre. Enfin, je me suis promis de lire le deuxième tome et d'attendre. C'était sans compter que ce tome ne s'achève pas vraiment et que, pour en connaître l'épilogue, il faut lire le troisième opus. Ce deuxième tome est encore plus religieux que le premier. Ici, nous sommes dans une ville sainte et on ressent le pouvoir absolu des hommes d'églises. Les dessins sont toujours fidèles à la ligne claire. Comme pour le premier tome, je trouve que l'auteur fait beaucoup d'effort pour que son héroïne soit pleine de charme au détriment des personnages masculins, qui, s'il est vrai, n'ont que des rôles secondaires, ne sont pas très beau. En revanche, pour ce deuxième épisode, il y a un gros effort graphiste pour les paysages et les décors. La base du scénario s'appuie toujours sur la confrontation du bien et du mal mais c'est un peu plus flou. le mal est aussi dans l'intégrisme et l'intolérance des chevaliers de la ville, qui, en passant, sont plutôt phallocrates et l'étroitesse d'esprit des hommes qui se définissent être des saints. Dans l'ensemble, les scènes de combat, avec leur flou de mouvement sont intenses, le graphisme d'un bon niveau et l'histoire est assez prenante. Je vais donc, pour achever ce deuxième épisode, lire le troisième et je pense que de temps en temps, j'inclurai la suite entre d'autres lectures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
AnGeeErsatz
  14 août 2017
Et bien, qu'est-ce que j'étais impatiente de me replonger dans Claymore! le premier tome avait réussi à me séduire et j'étais curieuse de découvrir la suite des aventures de Clare, en espérant être toujours aussi emballée. Surtout que dernièrement, j'avais bien du mal à lire des manga sans être vite lassée. Et heureusement, il semble que ce ne sera pas encore tout de suite que je lâcherai Claymore.
Tout d'abord, j'ai beaucoup, beaucoup l'intrigue de ce second tome. Au lieu de plusieurs petites aventures comme dans le premier, Norihiro Yagi établit cette fois une intrigue un peu plus longue et que j'ai trouvée assez prenante. Il y a de l'action, on ne s'ennuie pas, du suspens tout le long et encore plus à la fin grâce à un cliffhanger assez bien réussi. Un bon point, donc.

Ensuite, j'ai aimé voir Clare davantage en action. Elle reste encore un personnage très énigmatique et effacée, mais on apprend un peu plus de choses à son sujet. Elle me plait beaucoup et sa détermination est sans aucun doute ce qui me plait le plus chez elle. J'espère en apprendre encore plus sur elle dans les tomes à venir.
Ce tome est aussi l'occasion de développer un peu le background autour des Claymores: comment elles sont considérées, leur statut, les villes saintes... C'est vraiment intéressant. Je fais partie de ces gens qui apprécient quand il y a un fort background dans les histoires, et pour l'instant ce que j'aperçois de l'univers de Claymore me plait beaucoup.
Pour en revenir aux personnages, je dois dire que j'aime plutôt bien Raki. J'ai du genre à être vite agacée par les side-kicks, mais ce garçon est plutôt touchant, surtout dans sa façon de considérer Clare. Sa fascination pour elle fait écho à la mienne. Je me demande s'il jouera un rôle un peu plus actif dans les tomes à venir, ou si au contraire il gardera un peu ce statut de spectateur.
J'avais mentionné lors de ma précédente chronique le fait que je n'avais pas grand chose à dire sur le style de Norihiro Yagi, car sa façon de dessiner me plaisait, mais sans plus. Ici, j'ai du bon et du moins bon à relever: je trouve que les personnages principaux sont beaucoup plus expressifs, il insiste beaucoup sur les visages de Clare et de Raki. Un peu plus de détails, c'est appréciable. En revanche, les personnages secondaires, comme les gardes ou les religieux, ont un peu tous tendance à avoir la même tête... On se demande parfois qui est qui!
Mais à l'exception de ce petit point négatif, je suis toujours très emballée par ma lecture de Claymore. Je compte toujours poursuivre en espérant ne pas être déçue!
Lien : http://livroscope.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Thorgal
  09 septembre 2016
Claire, désormais accompagné de Raki sont tout deux envoyés en mission dans la ville de Ravona, la ville sainte, ou nulle créature avec du sang démoniaque n'est autorisé a entrer. Claire se lance donc dans ce qu'elle appelle elle même une mission d'infiltration
Un deuxieme volume pas trop mal ,qui nous montre pour la première fois, la Claymore en difficulté contre un démon, et avec l'apparition de deux perso que l'on reverra par la suite, Sid et Gark. On découvre que Raki est très attachés a Claire, au point de sortir de ses gonds quand lors d'une descente de police, Sid se met a la coller la jeune fille d'un peu trop prés, ce qui lui vaudra de se prendre une jolie droite.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   09 mai 2016
- Nous sommes des serviteurs de Dieu. Mais nous ne pouvons rien face au démon et nous attendons bêtement de nous faire massacrer… Comment cela est-il possible ?
- Les démons sont impartiaux.
-Ah ?
- Les riches, les pauvres, les religieux, les athées, quels que soient leur statut social, le sexe, l’âge… Tous ces critères ne les intéressent guère. Il suffit qu’il y ait des entrailles dedans. Tout le monde est pareil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
BouvyBouvy   19 mars 2017
Les démons sont impartiaux. Les riches, les pauvres, les religieux, les athées, quelque soient leur statut social… le sexe, l’âge… tous ces critères ne les intéressent guère. Il suffit qu’il y ait des entrailles dedans. Tout le monde est pareil.
Commenter  J’apprécie          40
AlfaricAlfaric   30 novembre 2017
[Raki] Je pense vraiment que tu es gentille et pure d’esprit.
[Claire] Je te déconseille de chercher la gentillesse chez moi. Tu seras trahi un jour et tu en seras blessé.
Commenter  J’apprécie          10
AlfaricAlfaric   07 mai 2016
La conviction devient force.
Commenter  J’apprécie          110

Lire un extrait
Videos de Norihiro Yagi (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Norihiro Yagi
ARIADNE - LECTURE DU CHEF
autres livres classés : démonsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (116) Voir plus




Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
900 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre