AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Tsubasa Yamaguchi (Autre)
EAN : 9782811660987
192 pages
Éditeur : Pika Edition (15/07/2021)
4.15/5   13 notes
Résumé :
À un mois de l’examen d’admission de Geidai, Mme Ooba, la professeure à la prépa d’Art, pointe du doigt les faiblesses de Yatora. Un coup dur pour le jeune garçon qui se donne corps et âme pour réussir. À quelques semaines d’affronter la première épreuve du concours tant redouté, il perd complètement pied. La douleur et la peur le paralysent. Mais il est encore temps de tirer les enseignements de ce passage à vide et de résister au renoncement...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Tachan
  18 juillet 2021
Malgré un petit décalage dans les couvertures, où la mise en avant des personnages ne correspond pas forcément à celle vécu à la lecture du tome, je trouve cette série sur le monde des écoles d'art toujours aussi percutante à lire.
Tome centré sur le concours qui est se rapproche, se rapproche, jusqu'à être imminent, celui-ci est vraiment un élément perturbateur de haut vol. Notre héros, Yatora, sous ses airs de fier à bras est en fait un grand stressé et nous allons le découvrir dans ce tome, aux côtés de Maki Kuwana, première de la classe, qui elle aussi subit la pression du concours.
Un concours n'est jamais une mince affaire, encore plus dans un pays comme le Japon, où il est vraiment le sésame de tout et où on est considéré comme des moins que rien quand on le rate. La pression est donc très forte. L'auteur nous le montre avec deux personnages qui ont un rapport très différent à ce qu'ils sont en train de faire mais qui se rejoignent sur ce point.
Maki est issue d'une famille où ils sont tous passés par Geidai, mais en plus sa soeur aînée fut classée première au concours d'entrée et pour Maki qui s'est toujours comparée à elle, c'est une pression supplémentaire. J'ai beaucoup aimé la façon nonchalante mais profonde dont est montré ce personnage, qu'on pourrait croire ayant la vie facile, mais pour qui ce n'est pas le cas. Cette comparaison qu'elle s'impose avec sa soeur est triste et difficile à vivre. Ce sera sa plus grande faiblesse, celle qu'elle devra vaincre. Et malgré tout, elle pense aux autres l'air de rien, ce qui en fait vraiment une belle personne.
Avec Yatora, c'est un peu plus brouillon, je dois dire. L'auteur part un peu dans tous les sens, comme son héros chien fou. Il s'enflamme pour plein de sujets, de thème autour de ce personnage, ce qui rend parfois le propos peu clair. Mais ici, en se rencentrant sur le concours, ça aide le lecteur à mieux suivre. La prof de Yatora lui signifie sa plus grande faille et ça le perturbe totalement. Nous allons donc suivre un héros qui va lutter avec difficulté pour sortir du nouveau carcan qu'il s'est imposé après s'être libéré du premier. Cela n'a rien de facile, ni de plaisant. Cela donne un héros dans le doute, qui se voile la face, qui est même assez pénible à voir parfois, mais quand on le voit percer c'est d'autant plus jouissif, surtout quand il découvre l'origine de ses problèmes grâce à un ami de toujours.
L'auteur n'oublie donc pas ses fondamentaux : l'amitié, l'entraide, la passion pour l'art. Heureusement, parce que nous entrons dans une nouvelle phase avec le concours qui se tient enfin. Nous assistons à la première épreuve, passionnante sur le papier quand on écoute le narrateur, un peu moins (personnellement) quand on voit le résultat avec le tableau de Yatora. L'intension est une nouvelle fois louable, le cheminement sur la création entre technique, perception personnelle et émotion pertinent, mais la réalisation ne me séduit toujours pas. J'ai vraiment du mal à ne pas m'emballer pour le dessin d'un titre sur l'art... Ici, le sujet était parfaitement calibré pour la série, pour percuter le lecteur, le pousser à réfléchir sur le héros et rentrer dans son cheminement, on le fait, mas uniquement grâce à la narration et c'est un peu dommage, ça aurait mérité mieux.
Ainsi, les tomes passent et je ne parviens pas à m'immerger complètement dans cette série, pourtant de qualité, car le dessin reste trop lisse et n'est pas percutant. C'est dommage parce que l'histoire sur la découverte d'une passion pour l'art et le cheminement du héros dans ce monde est très intéressant. J'aime ses réflexions, ses recherches, ses pensées intérieures, ses rencontres et ses échanges. Tout cela est passionnant, il n'y a que le dessin qui est et reste à la traîne...
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
enairolf
  17 septembre 2021
Ce manga est, je crois, une de mes meilleures découvertes de ces derniers temps. Clairement je ne pensais pas que j'aurais autant apprécié cette histoire qui parle d'art et pourtant. Ce n'est pas un thème que je maitrise ni qui me passionne. Et pourtant ce manga est incroyable et j'aime en apprendre plus sur les différentes techniques pour dessiner etc. Je dirais même que c'est ce côté pédagogie qui me plaît dans ce manga. Quand on est complètement novice dans ce milieu, découvrir les différentes techniques etc, c'est vraiment hyper intéressant je trouve! Et c'est une des choses que je préfère dans ce manga.
Dans ce quatrième tome, on retrouve Yaguchi à un mois de l'examen d'admission de Geidei! Mme Ooba, la professeur d'art pointe toutes les faiblesse de Yaguchi. Un vrai coup dur pour lui qui se donne corps et âme dans sa préparation. Elle a fait ça pour qu'il puisse justement s'améliorer avant l'examen. Mais le problème c'est que Yaguchi perd totalement pied. A quelques semaines d'avoir sa première épreuve il est complètement submergé par la panique et son corps lui fait ressentir. Mais pas questions pour lui de renoncer !
Yaguchi est vraiment un personnage que je trouve inspirant. Il s'est lancé dans un vrai challenge. Lui qui est totalement inconnu à ce milieu finit par travailler pour réussir le concours de la plus prestigieuse école d'art. Il est vraiment ambitieux et ne lâche rien. Même quand mentalement et physiquement ça ne va pas trop, il ne lâche rien du tout et se donne vraiment les moyens de réussir ses objectifs coûte que coûte! Et pour ça je le trouve tellement inspirant. Malgré la panique qui l'envahit il réussit à finir sa première épreuve alors qu'elle était très mal parti au début. J'espère tellement qu'il va réussir ce qu'il entreprend.
Ce quatrième tome est marqué par la tension, l'angoisse à l'arrivée de la première épreuve. Et on ressent tout le stress que les élèves ressentent. Et plus particulièrement Yaguchi. Ce que j'aime le plus dans ce manga c'est le fait que les émotions sont si bien retranscrites que nous lecteurs nous les ressentons. L'angoisse de la première épreuve est si présent que j'avais presque l'impression que c'était moi qui allait la passer. En tout cas j'ai hâte de découvrir la suite de ce manga et voir quelles épreuves attendent Yaguchi!
Lien : https://enairolf.home.blog/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
MangaNews   12 août 2021
Blue Period est une œuvre hors norme qui plonge littéralement le lecteur dans le monde de l’art, ses techniques, son histoire et ses pratiques. On y suit le passionnant destin d’un lycéen sans talent apparent qui décide de se lancer corps et âme à la conquête de la seule et unique école supérieure d’art publique au Japon, la Geidai de Tokyo. La série, dont le titre est une référence à l’œuvre de Pablo Picasso, est menée d’une main de maître par la jeune mangaka Tsubasa Yamaguchi.
Lire la critique sur le site : MangaNews
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
LesvoyagesdelyLesvoyagesdely   23 juillet 2021
Je sais pertinemment que dans notre société, ceux qui sont sûrs d’eux et profitent de la vie ont l’air beaucoup plus attirant que les autres. C’est pour ça que j’ai toujours fait croire que j’avais confiance en moi. Mais ce qui m’effraie dans l’art c’est qu’on ne peut pas faire semblant.
Commenter  J’apprécie          00
LeDesastreLeDesastre   21 juillet 2021
Tu ne dois pas chercher à créer la meilleure oeuvre... mais à dessiner ton chef-d'oeuvre à toi.
Commenter  J’apprécie          20
LesvoyagesdelyLesvoyagesdely   23 juillet 2021
Dire ou faire ce qu’on attend de toi c’est une de tes spécialités, Yatora. Ce n’est pas une mauvaise chose en soi mais disons que c’est une habitude qu’il faudrait songer à perdre. Au lieu d’adaptabilité, j’ai pensé à un terme plus approprié.
Commenter  J’apprécie          00
LesvoyagesdelyLesvoyagesdely   23 juillet 2021
Je ferai tout ce qu’il faut. La base pour être efficace, c’est de dompter ses faiblesses.
Commenter  J’apprécie          10
LesvoyagesdelyLesvoyagesdely   23 juillet 2021
Mais oui on n’est que des lycéens, après tout. C’est normal qu’on ne sache pas tout faire. Et c’est normal si on est complètement perdus quand on est face à un problème.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Video de Tsubasa Yamaguchi (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tsubasa Yamaguchi
Venez découvrir le trailer du manga Blue Period !
Ce nouveau seinen de Tsubasa Yamaguchi invite à vous éveiller à l'art à travers les yeux de héros. Une aventure hors norme vous ouvre les bras en compagnie de Yatora, un lycéen plutôt banal que la muse des Arts va toucher de son doigt !
Yatora est un lycéen banal qui n'a pas vraiment d'ambition. Un jour, il aperçoit par hasard le tableau peint par une camarade de classe en cours d'arts plastiques : un évènement qui va bouleverser sa vie et le projeter dans des sphères où il n'aurait jamais pensé entrer !
Entre travail acharné et envie de reconnaissance, Yatora découvrira un nouveau monde mais saura-t-il y trouver sa place? Vous le découvrirez dans le tome 1 de Blue Period.
Alors ? Qu'attendez-vous pour découvrir notre coup de coeur seinen de l'année? Vous n'avez pas encore lu le chapitre 1 gratuit sur notre site? Rendez-vous dans notre section "Extraits" pour lire tous les chapitres 1 disponibles ! Blue Period tome 1, en librairie le 20 janvier. Pika Seinen.
https://www.pika.fr/actualites/blue-period-dans-la-collection-pika-seinen-0
#pika #pikaedition #seinen #pikaseinen #trailer #manga #mangainsta #blueperiod #art
+ Lire la suite
autres livres classés : mangaVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1026 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre