AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782368526736
Kurokawa (10/01/2019)
3.9/5   120 notes
Résumé :
Je ne suis qu'un pauvre type qui aimerait pouvoir se dégonfler au point de disparaître...
Tetsuo est un modeste père de famille qui se passionne pour les romans policiers. Il découvre un jour des traces de coups sur le visage de sa fille qui vient à peine de quitter le foyer familial pour vivre seule. Tetsuo retrouve rapidement le coupable et le suit. Sans savoir que cela le mènera à commettre un crime qui changera pour toujours la destinée de sa famille. Mai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (49) Voir plus Ajouter une critique
3,9

sur 120 notes

OverTheMoonWithBooks
  07 janvier 2020
Un passionné de romans policiers (au point d'en écrire sur la toile) se retrouve, par une suite de bien malheureuses circonstances, à devoir assassiné quelqu'un. La situation est déjà difficile à vivre quand on a passé 47 ans sans histoire et sans ennui avec la justice, mais quand il se trouve en plus que ce type avait des liens avec une bande de yakuzas, les complications montent encore d'un cran !
Que ne ferait-on pas pour protéger sa famille... mais tout le monde vient d'une famille... même des membres de gangs !
C'est un premier tome réussi où le mangaka nous balade entre tension et humour, ce décalage est aussi visible dans le graphisme, ce qui permet un équilibre avec le découpage ultra classique choisi.
Tout cela fait suffisamment d'éléments pour que le lecteur -même si ce n'est pas un grand amateur du genre policier - soit curieux de découvrir la suite.
Commenter  J’apprécie          203
MassLunar
  07 avril 2019
Alors là c'est un grand oui !!!
À la barre, le scénariste Naoki Yamakawa et le dessinateur Masashi Asaki comparaissent pour un génialissime tour de force dans le domaine du thriller -manga.
My home hero est l'une des meilleures réussites de ce début d'année 2019 . Avec Jagaan chez Kaze et plus récemment l'envoûtant Magus of the library chez Ki-oon, Kurokawa publie à son tour un titre d'exception avec ce thriller décalé armé d'un solide suspense.
Le pitch est pourtant très simple : un père de famille défend sa progéniture.
Mais, autant le dire, Liam Neeson peut allez se rhabiller. Ici, notre héros n'est autre qu'un salaryman sans histoire, un commercial bon mari bon père de famille, plutôt banal, qui se démarque par une passion rêveuse pour tous ce qui relève du roman policier. Auteur à son propre compte, Tetsuo publie ses propres romans, des livres pas franchement originaux et plutôt copiés sur les succès policiers du moment.
Sans être un être pathétique, notre Tetsuo est un personnage pas franchement bad-ass du tout. Il a par contre une certaine qualité , c'est un papa-gâteau qui vient régulièrement rendre visite à sa fille chéri, alors étudiante dans une autre ville.
Sa fibre paternelle l'amènera à découvrir une triste réalité : sa fille a un copain qui la bat mais ceci n'est que la première couche car son copain se révèle être un dangereux et impulsif petit gangster yakuza. Sans spoil éhonté, Tetsuo se retrouvera à protéger rapidement sa fille contre ces dangereux gangsters suite à un acte fatal.
La mécanique est lancée et ce premier volume de My home hero est un excellent démarrage vers une série qui va jouer sur deux qualités. D'abord, il y a la mécanique d'un suspense bien huilé dont le rythme, le découpage des cases et le choix intelligent des plans de caméras peut rappeler certaines bonnes séries américaines ! Du moins, My home hero semble être construit comme tel.
La deuxième qualité est son sens du décalage ironique. Outre le suspense, My Home Hero est un petit concentré d'humour noir. Certains mangakas savent manier un humour décalé à travers des antis-héros dont les réactions face à certaines situations critiques sont aux antipodes de ce que le lecteur peut s'attendre.
Je vois que certaines critiques ont été plutôt étonnés par le comportement du père dont l'attitude rêveur, presque apathique a de quoi étonner , sans compter le comportement de son épouse. Je n'en dirais pas plus mais je trouve que ces personnages n'ont rien d'apathiques et que c'est justement cette attitude qui fait la force de ce titre. Ils sont juste énormes. Leurs réactions face au crime sans surenchère dramatique provoque un effet d'humour noir qui peut rappeler notamment celui de Fargo. Je ne serais d'ailleurs pas étonné que l'auteur s'en inspire ! Un conseil, faites bien attention à la première de couverture désespérée de ce premier tome. Je trouve qu'elle provoque le même effet que le fameux message d'avertissement de Fargo sur " l'inspiration des faits réels" . Les passionnés de cette série devraient comprendre ce que je veux dire.
Bien qu'un bel humour noir soit présent tout au long de l'intrigue, l'auteur ne manque cependant pas d'étoffer une certaine tension dramatique à travers le personnage de Tetsuo. C'est un remarquable anti-héros dans le sens où sa banalité et sa détermination maladroite font preuve de force. Ce type lutte jusqu'à l'épuisement pour protéger sa fille, d'une certaine manière, il recèle beaucoup plus de bravoure , une bravoure pour laquelle nous nous identifions davantage, que pour celle des héros expérimentés style ancien tueur à gage ou agent du FBI comme pas mal de films d'actions. L'auteur n'éclipse pas certaines cases plus sombres dans lesquelles Tetsuo nous dévoile sa détermination. Au final, il n'apparaît pas comme un pauvre bougre pris au piège dans un engrenage fatal mais bien comme cet Home Hero.
Enfin, un dernier bon point, une dernière qualité, My Home Hero évite le gore ou , du moins, la surenchère de violence. Pour l'instant, je n'ai lu que le premier tome, attendons de voir comment l'histoire évoluera mais je trouve le scénariste plutôt subtil dans sa monstration de la violence.
En comparaison à des gros vigilante movies bouillonnant de rage ou à un seinen ultra-violent style Battle Royale, My home hero possède le mérite d'éviter les plans racoleurs ou une violence lourde et pesante. Ce n'est pas le ton de ce manga et, en même temps, cela le rend plus accessible.
Certes les yakuzas sont menaçants, le danger est très bien retranscrit mais le scénariste a préférer éviter de prouver cette menace par le biais de violence gratuite.
La scène du cadavre en est la preuve. Tout nous est pas montré (et heureusement) . Le ton décalé vient s'harmoniser avec une violence qui, d'une certaine manière, demeure beaucoup plus suggestive que démonstrative.

My home hero est un excellent thriller qui se démarque par son humour noir, par son décalage un peu absurde au niveau des réactions de ses personnages. Mais My Home Hero est aussi un thriller dont le suspense et les instances de bravoures sont justes magistraux.
En jouant sur cette équilibre fragile entre le premier et le second degrès, le duo Yamakawa / Asaki vient peut-être de réaliser l'un des plus remarquables thrillers-manga de ces dernières années. Osons le dire !
Voyons si le tome 2 continue à le confirmer !!!

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
belette2911
  24 février 2021
Un manga seinen qui parle de yakuzas, de mafia, de gans, de meurtres, de découpage de cadavre et qui arrive à me faire rire… Étonnant, non ? Et pourtant, comme le disait une actrice connue "Je ne suis pas folle, vous savez".
Tetsuo est un modeste père de famille, le genre de papa gâteau qui fait tout pour sa fille, qui la couve, que cherche à la voir, à passer des moments avec elle.
À ses heures perdues, il écrit des polars. Rien de prétentieux, il s'inspire beaucoup de ce qu'ont déjà écrit les autres.
Et alors que tout semblait bien aller dans sa ville monotone et tranquille, le voilà avec un cadavre sur les bras, à se demander comment faire pour s'en sortir et s'en débarrasser.
Bourré de situations cocasses et d'humour noir, ce manga m'a fait découvrir des choses intéressantes, notamment comment se débarrasser le plus facilement possible d'un corps. Par certains aspects, j'ai pensé à un épisode de la série Breaking Bad où Walter White doit lui aussi réduire un cadavre à l'état le plus liquide possible.
En prenant ce manga au second degré, il me fut plus facile d'accepter que notre pauvre homme de 47 ans, le genre d'homme tranquille qui ne sera jamais le meneur d'un groupe, ait su trouver toutes les astuces pour liquéfier le corps dans la baignoire et rapporter ensuite les restes dans une sorte de doggy bag valise.
Notre Tetsuo n'a rien d'un super héros, ni d'un mec couillu, il est monsieur-tout-le-monde, mais je me demande combien réussirait cette mission sans craquer, sans foirer le truc, sans rien oublier… Tetsuo est à deux doigts de craquer, il a la trouille de sa vie, mais il y arrive, lui !
Le tout sous la compréhension absolue de son épouse qui va l'aider et sous le regard un peu absent de sa fille qui ne se rend pas compte de ce que ses parents sont en train de faire pour elle et qui me semble fort apathique. Limite à baffer, la fille !
En tout cas, dans ce manga, on ne voit pas le temps passer, le rythme est assez élevé, sans pour autant aller trop vite et le mangaka nous évite les scènes les plus gores. L'humour noir est présent, les situations cocasses font sourire, il y a du suspense et on se demande bien comment cette petite famille va s'en sortir avec les yakuzas.
J'ai bien envie de poursuivre avec le tome suivant, lorsque je l'aurai acheté, pour voir comment ce manga va évoluer.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Lysette
  05 août 2019
Une découverte glaçante...
J'ai choisis ce manga par hasard, parce que la couverture me plaisait... Et je ne le regrette pas.
My home hero, c'est une bonne dose de macabre, une cuillère d"humour et une pincée de raté...
Raté, comme notre personnage central, une homme moyen, à la vie banale, qui va devenir un meurtrier, presque par hasard.
Humour, il y en a, de l'humour déplacé, de l'humour cynique, de l'humour comme j'aime.
Et le macabre? Je n'étais clairement pas prête, mais j'ai adoré !
A cela s'ajoute des graphismes travaillés, une intrigue fascinante, et des personnages classiques plongés dans une histoire de folie !
En bref, une belle découverte.
Belle lecture à tous !
Commenter  J’apprécie          110
__Troubles__
  25 novembre 2019
Cela faisait un petit moment que je n'avais pas lu de Seinen et lorsque celui-ci est sorti, je me suis laissée tenter par le bandeau sur lequel Maxime Chattam était dithyrambique. Au premier abord l'histoire parait simple et on pense que le tout sera rondement menée en peu de volumes mais dans un second temps apparait la dimension psychologique et culturelle de ce père de famille qui a commis l'irréparable pour sa fille.
S'agissant d'un premier volume, il est compréhensible que le rythme soit un peu lent mais l'essentiel y est. Une histoire à laquelle on peu s'identifier, ou se projetter selon les cas, des personnages profonds (principalement le père et la mère) et du suspense.
Qui ne s'est pas posé la question "Qu'aurais-je fait à sa place ?" Contextuellement cette histoire tombe à pic, cette année les féminicides et les violences faites aux femmes sont à la une des médias et des enjeux politiques, au Japon la famille reste une valeur très importante et le père commettant un tel acte pour la sécurité de sa fille n'est pas un "criminel" à proprement parler, d'où le titre du manga.
Le manga est encore en cours de parution au Japon où il compte actuellement 9 volumes. Pour ne rien vous cacher, je lis beaucoup moins de mangas aujourd'hui qu'il y a dix ans, mais ce qui est sûr c'est que je vais continuer cette série car le sujet est profond et sombre. Il s'agit d'un manga dont le ton est résolument adulte.
J'aimerai savoir où les remords du père vont le mener et si sa fille va prendre conscience de cet acte d'amour inconditionnel... Comment vont réagir les yakuzas ? Vont-ils découvrir le pot-aux-roses ?
6 volules sont déjà parus en France chez Kurokawa donc n'hésitez pas si le sujet vous intéresse !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (4)
LeParisienPresse   15 février 2022
Le suspense est finement travaillé et le jeu du chat et de la souris n'en finit plus de se complexifier.
Lire la critique sur le site : LeParisienPresse
Actualitte   23 août 2019
Un thriller sous tension, une intrigue haletante, un scénario où s’enchaînent ruses, tromperies et dissimulations entre une famille des plus banales et un gang plus que dangereux de yakuzas.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Sceneario   25 avril 2019
Il est résulte un thriller assez efficace, au scénario bien fourni, qui rend hommage à la littérature policière en traçant sa propre voie. Reste que le livre ne s’adresse pas à tous les publics.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Bedeo   06 février 2019
My home Hero est déjà en soi une bonne nouvelle. Écrit par Naoki Yamakawa et Masashi Asaki, deux auteurs peu connus en France, ce premier tome place la barre plutôt haute en termes de qualité. Voir un personnage banal se transformer en criminel pour protéger sa famille n’est pas sans rappeler Breaking Bad (une des scènes du manga semble d’ailleurs s’en être fortement inspirée).
Lire la critique sur le site : Bedeo
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
StockardStockard   22 avril 2019
Je vous l'assure ! Je regrette sincèrement ce que j'ai fait ! A ce moment-là, j'étais bourré et je n'ai pas mesuré la puissance de mes coups... Mais franchement, vous ne trouvez pas aussi la fille un peu fautive de mourir pour si peu ? Ah bon, vous ne trouvez pas ?
Commenter  J’apprécie          123
MassLunarMassLunar   07 avril 2019
- Je me demande comment les meurtriers de mes cinquante romans policiers peuvent psychologiquement vivre les crimes qu'ils ont commis.
Je ne m'étais jamais posé la question jusqu'à présent....


- Dis-moi Kubo.. À quoi on pense quand on tue quelqu'un ?
Commenter  J’apprécie          40
LilizLiliz   03 juillet 2020
Mais aujourd'hui, c'est pire... Car, en devenant un meurtrier, je me suis peut-être condamné à vivre le restant de mes jours dans l'inquiétude.
Commenter  J’apprécie          50
PrisPris   15 mai 2021
Je me demande comment les meurtriers de mes cinquante romans policiers peuvent psychologiquement vivre les crimes qu'ils ont commis
Commenter  J’apprécie          40
TelKinesTelKines   16 janvier 2019
- Menu le plus cher du resto ou non... J'aurais peut-être pas dû me forcer à le finir... Regarde chérie, je suis enceinte. Je t'ai trompée avec un steak.
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Video de Naoki Yamakawa (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Naoki Yamakawa
Bande annonce My home hero
autres livres classés : yakuzasVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2420 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre