AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2849657794
Éditeur : Asuka (25/03/2010)

Note moyenne : 4.02/5 (sur 33 notes)
Résumé :
Takaba Akihito, jeune photographe qui cherche des scoops en prenant des photos de transactions louches s'est fait repérer par les yakuzas. Asami, l'un des chefs de la mafia, montre beaucoup d'intérêt pour le jeune homme intrépide. Il finit par le capturer, et... Entre eux naît une relation plus eu moins indéfinie. Sont-ils liés par l'amour ?ou la haine...
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Lilylelfe
  28 avril 2017
​Je vais vous parler aujourd'hui d'un manga qui est, je peux le dire, mon petit chouchou. Viewfinder est pour moi un véritable coup de coeur, et c'est clairement un phénomène dans l'univers du yaoi. D'abord, peut-être parce que les dessins sont exceptionnels, d'une qualité incroyable, d'un réalisme très parlant (qui rend, ma foi, les scènes de sexe vraiment très hot et intenses, mais je l'avoue, elles n'en sont que plus passionnantes !).
Les traits des personnages sont superbement réalisés, les rendant attirants, fascinants et attachants (même si je ne suis pas fan de la couverture du tome 1, qui ne rend pas hommage à la beauté des dessins, je trouve). Particulièrement, Asami Ryuichi est mon personnage favori, tous mangas confondus, un incontournable, tellement séduisant que, ma foi, il arrive à faire fondre à peu près toutes les lectrices (enfin, je suppose ! il a tout pour : un corps de rêve, un visage effilé à se damner, des yeux pénétrants et une personnalité mystérieuse à souhait). Je me suis rarement attachée à ce point à un personnage, mais je dois bien avouer qu'Asami est tout à fait à part, il est à mes yeux le fantasme personnifié ! :-)
L'un des grands atouts de ce manga est la complexité de son histoire, qui ne cesse de nous surprendre et, loin de perdre au fil des tomes, gagne en qualité, nettement. le scénario s'affine au fur et à mesure qu'on sombre peu à peu avec le héros, Akihito Takaba, dans l'univers d'Asami, un univers teinté de nuances, de secrets indicibles, et peuplé de personnages mystérieux dont les intentions ne sont pas toujours bonnes, mais qui, tous, sont fascinés par une seule et même personne : vous l'avez compris, Asami, bien sûr.
Asami qui, ma foi, est un bourreau des coeurs. Il ne se contente pas de vous faire tomber sous son charme, ni de séduire Akihito, ou bien Fei Long, autre personnage dont je vais vous reparler, mais il semble que tous ceux qui gravitent autour de lui cherchent à posséder, sinon son amour, au moins son admiration ou son approbation. Alors évidemment, le petit photographe du nom d'Akihito Takaba, figure inconnue dans les milieux undergrounds bourrés de fric dans lesquels Asami évolue, soulève bien des interrogations, bien des engouements et bien sûr… bien des jalousies. C'est un univers sombre, que nous dépeint notre talentueuse mangaka, mais pourtant, ce manga est plein de joie de vivre et d'émotions. Surtout grâce à l'enthousiasme débordant et l'énergie incroyable d'Akihito, qui ne renonce devant aucun obstacle, toujours plus têtu et obstiné, quelles que soient les épreuves qu'il traverse. Ce personnage est en quelque sorte l'opposé total du froid et pondéré Asami : joyeux, émotif, refusant toute forme de limite ou de contrainte, Akihito est comme un ange tombé du ciel tout droit dans les abysses du monde de celui qui est au départ son tortionnaire, mais deviendra très vite son amant…
C'est une belle histoire d'amour, que nous découvrons dans ce manga. Certes, le démarrage est très brutal, violent, choquant, même, on découvre d'emblée les plus noires facettes d'Asami. Celui-ci, pour « donner une leçon » à ce photographe à la curiosité bien mal placée, qui fait des remous dans un milieu qu'il devrait éviter à tout prix, s'en prend à son « innocence », si je puis dire, en le violant d'une manière qui ne peut pas laisser de marbre. Il faut donc être prévenu que ce yaoi démarre sur les chapeaux de roues, avec sans doute la scène la plus « trash » de tout le manga. Mais qu'à cela ne tienne, Akihito est un jeune homme qui retombe toujours sur ses pieds et refuse de se complaire dans les épreuves, aussi sort-il haut la main de l'épreuve, qui, pourtant, laissera des marques indélébiles sur son jeune corps qui vient de s'éveiller à de bien étranges plaisirs… Les désirs naissants d'Akihito vont le pousser à nouveau vers Asami, qui joue clairement le rôle dominant, mais ce qui est intéressant, c'est qu'en fait, la relation entre ces deux personnages ne fonctionne pas à sens unique, bien au contraire. En fait, plus Asami côtoie Akihito, et plus il est fasciné par lui. Lui qui a l'habitude qu'on lui obéisse et qu'on le place sur un piédestal ne reste pas indifférent face à l'acharnement du jeune photographe, ni face à ses batailles perdues d'avance mais auxquelles il ne renonce pas.
Akihito est l'exemple même d'une volonté de fer que rien ne peut arrêter, de l'espoir, du refus de laisser le monde sombrer, y compris le sien propre. Il croit en la justice, et il ne cesse de se débattre contre un monde en ruines, sous les yeux captivés et –disons-le !- attendris d'Asami. Il n'y a pas une seule véritable parole d'amour, dans les 8 tomes déjà parus (ou à paraitre pour le tome 8) de cette série, mais les mots sont peu de choses en comparaison des actes et comportements des deux héros, et particulièrement d'Asami qui est, d'après Mikhail Arbatov (un chef de la mafia de Macao, secondaire mais relativement important pour l'histoire), « the man who's trying to throw everything away for love » (je l'ai lu en anglais, donc je n'ai pas la traduction française, mais cela donne : « l'homme qui tente de tout foutre en l'air par amour »). Asami, qui est prêt à n'importe quelle extrémité pour protéger Akihito et le garder près de lui.
Asami, l'homme froid qui possède son propre agenda, et pardonne difficilement à ceux qui se mettent sur son chemin, et laisse pourtant Akihito agir à sa guise, même si ce faisant, il lui donne énormément de fil à retordre… Asami, l'homme qui exige, mais qui, au fond, est désespérément amoureux. A ses côtés, Akihito se débat pour conserver ses droits et sa liberté, confrontant constamment Asami (l'insultant plus souvent que nécessaire, même ^^), quand son coeur et son esprit deviennent de plus en plus incapables de penser à autre chose qu'à son amant…
Akihito est un personnage très riche, notamment parce qu'il est très émotif. Il apporte une véritable fraicheur à la série, mais aussi une énergie monstre, et une touche d'innocence dans un monde très sombre et très pervers. Face aux yakuzas, Akihito ne semble pas faire le poids, mais comme il ne renonce jamais et se bat envers et contre tous (ou plutôt, se débat), peu à peu les « grands seigneurs » des différentes mafias apprennent à découvrir à quel point il est intéressant et captivant. Après tout, il est légitime de se demander pourquoi le grand Asami semble obsédé par ce petit journaliste insignifiant… Pour le lecteur, Akihito, c'est le jeune homme joyeux et insouciant mais persévérant auquel on peut s'identifier, et c'est de loin le personnage le plus attachant de la série.
Je crois que je pourrais parler pendant des heures au sujet de ce manga, dont la richesse me surprend à chaque relecture. Ce qui est fort, dans cette série, c'est la foule d'émotions qui est transmise à travers les dessins acérés d'Ayano Yamane, les échanges de regards, insoutenables, l'expressivité des personnages, ou ce manque d'expressivité totale qui caractérise certains des antagonistes (à commencer, on l'a dit, par Asami) mais dont on perçoit peu à peu toute la richesse du monde intérieur au fur et à mesure qu'on se perd dans l'obscurité de cet univers corrompu des mafias japonaises, de Hong Kong et Macao.
Mon immense coup de coeur pour le couple Asami/Akihito fait que je n'ai pas encore évoqué le personnage de Fei Long, qui pourtant est également un incontournable de ce manga. Fei Long, chef des Baishee, de la mafia de Hong Kong, a une histoire extrêmement torturée, et une ancienne rancune envers Asami, dont on découvre les causes dès le tome 2.
Entre haine et amour, Fei Long est un personnage complexe, dont la vengeance cruelle va impliquer intimement Akihito. Un autre homme qui semble insensible et distant au premier abord, mais qui est foncièrement différent d'Asami, dont il ne possède pas le sang-froid. Fei Long, c'est un océan d'émotions dissimulé derrière un masque de cruauté et d'indifférence. Mais au contact d'Akihito, il n'y a pas qu'Asami qui va changer petit à petit et découvrir la vraie valeur de l'amour et de l'amitié… C'est aussi un homme magnifique, dont les longs cheveux et le visage très androgyne sont absolument éblouissants. Et ses tenues chinoises arrivent à l'embellir encore…


Pour terminer, je ne peux que conseiller ce manga à toutes les âmes pas trop sensibles, qui apprécient les scènes de sexe débridées et ultra chaudes (ou que ça ne dérange pas, pour le moins). Ce manga est vraiment plein de scènes érotiques, il y en a à presque tous les chapitres, et franchement, cela ajoute un grand plus à la série, en partie parce qu'Ayano Yamane est une maitresse dans l'art de dessiner des scènes réalistes et très très intenses. C'est une véritable plongée dans les profondeurs abyssales d'un univers très dur et violent (quoi que les scènes de combats soient assez soft, contrairement aux scènes de sexe), d'une esthétique parfaite, qui saura vous charmer. Et avec ses huit tomes parus ou à paraitre (le tome 8 parait début 2017), une histoire qui est loin d'être achevée et qui vous donnera quelques heures de pur bonheur !
Aurélie, pour le blog d'Amabooksaddict
Lien : http://amabooksaddict.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Vidia
  10 février 2018
Je connaissais la série Crimson Spell de Ayano Yamane mais je n'avais pas encore lu Viewfinder. Je me suis donc lancée après avoir chercher tous les tomes ( le 4 étant quasiment introuvable j'ai eu de la chance de ne pas le payer trop cher ).
On fait la rencontre de Takaba Akihito, jeune photographe qui travaille avec un officier de police. Celui-ci l'envoie sur des pistes, permettant à Takaba de décrocher des photos scoops ! Il va donc enquêter sur Asami, l'un des chefs de la mafia ! Mais a trop creuser, Takaba va finir par attiser Asami qui le voit comme un jeune intrépide. Une certaine fascination va s'éveiller chez Asami qui a l'ordre de s'occuper du jeune rebelle bien trop curieux.
Takaba va donc se faire kinapper par Asami et ainsi entrer véritablement dans sa vie. Je dois avouer que la première scène de sexe très explicite m'a un brin interloquée de par sa violence et l'audace de la mangaka ! Elle a été loin sans entrer non plus dans la répulsion. Un très beau coup de maître pour cette femme qui maîtrise vraiment le sujet et ses personnages.
Ayano Yamane a un coup de crayon incomparable. Les dessins sont d'une beauté absolument aveuglante ! Ses personnages sont d'un réalisme hallucinant, les décors sont parfait et les émotions sont retranscrites à tel point qu'on dirait quasiment un film qui se joue devant nos yeux.
Dans la chapitre deux de l'histoire, Ayano creuse un peu l'histoire encore Tabaka et Asami. En effet le jeune photographe se retrouve avec une disquette, laissé par un homme agressé et blessé devant ses yeux. Une disquette convoité qui va l'entrainer chez l'ennemi d'Asami... Et cet ennemi ne va pas se gêner pour souiller le jeune rebelle. Fort heureusement Asami va venir le secourir...
Une étrange relation se construit doucement entre les deux, une relation qui grimpera en intensité au fil des tomes j'en suis persuadée. Asami sous ses airs de dur semble cacher un coté bien plus attachant et humain qu'il ne laisse croire. Quand à Takaba il est intrépide, déterminé, rebelle toutes les qualités d'un jeune homme qui va devenir un véritable Homme au fil du temps...
Dans ce tome on découvre aussi d'autres petites histoires, toutes aussi charmantes. On reconnait vraiment le coup de crayon de la mangaka puisque tous ses personnages ont quasiment les mêmes similitudes physiques.
Je crois que ce yaoi va devenir une petite pépite que je vais dévorer en espérant un jour avoir la fin... La mangaka mettant un temps fou à sortir ses chapitres ... malheureusement...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
bountyfrei
  09 septembre 2013
Viewfinder est LE yaoi incontournable de la collection Asuka Boy's Love ! Paru dans le magazine de prépublication BexBoy, il à su me tapé dans l'oeil et j'ai profité de la Japan Expo de cette année pour pouvoir me le procuré...
Le yaoi, c'est quoi ? le mot yaoi est un terme employé pour caractériser une histoire lorsque celle-ci fait référence à des relations homosexuelles entre deux hommes. Généralement il y a un Seme (dominant) et un Uke (soumis) dans les relations présentées dans les Boy's Love, que ce soit des relations amoureuses ou des viols (parce que, de ce que j'ai pu remarqué, pas mal de yaoi commencent par un viol... ne me demandez pas pourquoi, je ne sais pas ^^' )
Bref, Viewfinder c'est l'histoire de Takaba, un jeune photographe cherchant des scoops grâce à une source policière, qui se retrouve à poursuivre Asami, un yakuza plutôt connu pour ses trafics de drogue. Sachant que Takaba essaye à tout prix de prendre un cliché de lui dans une situation compromettante, il l'enlèvera et lui fera subir toute sorte de sévices sexuels particulièrement hard (ici le ''public averti'' en couverture prend tout son sens) qui finiront au final par plaire au photographe, qui apparemment n'a pas l'air d'être traumatisé de ce faire violé à chaque chapitre... Mais le dernier chapitre nous laisses entrevoir que cette relation évoluera sûrement par de l'amour, ce que nous espérons pour Takaba ! Mais ce premier tome est composé de trois autres histoires, Love Lesson, D.N.A of Love, et Risky Society : God Bless my Justice.
Love Lesson : Histoire plutôt simpliste mettant en scène Yûsuke, un jeune élève de seconde qui se fait ''toucher'' par un pervers dans le bus le conduisant à son école. Heureusement, Ichijô, un élève de terminal qui prenait le même bus, le défend et lui permet de se tiré de cette situation quelque peu honteuse. Mais Ichijô n'est pas celui qu'il laisse prétendre, et cherchant Yûsuke, trouve le moyen de couché avec et de remettre ça à plus tard en lui piquant son paquet de cigarettes. Ce n'est pas mon histoire favorite en tout cas.
D.N.A of Love : Cette fois-ci l'auteur met en scène Hiyama qui à surprit son père et celui de son ami Mizuno à l'hôtel où il livrait du vin, qui se tiennent la main et qui on l'air plus que proche. Persuadé qu'il se passe quelque chose entre eux deux, il prévient Mizuno qui décide de se rendre là-bas pour en avoir le coeur net. Ils tombent sur leurs pères main dans la main, et prennent la décision de prendre la chambre voisine à celle de leurs pères, mais une fois sur place, Hiyama succombe à l'envie de faire la même chose à Mizuno, qui malgré quelques réticences, finira par se laissé faire...
Risky Society – God Bless my Justice : Risky Society est une organisation gouvernementale qui forme des personnes ayant des capacités spéciales, comme la télékinésie, le télépathie, la force surhumaine, ect. Ici nous suivons Tôdô Akira, Yûto Myashita et Rei Yukimura, trois agents de la RS en plein travail. Nous remontons sur l'arrivée d'Akira à l'agence 3 mois plutôt, pour finir au final sur une affaire qui tourne mal et qui finit, on ne le sait comment, dans le lit de Rei, qui couche avec Akira. Cette histoire est très brouillon, et aurait méritée d'être un peu plus travaillée.
Au niveau du dessin, les personnages sont très expressifs et nous emmènent dans un univers à par entière, cohérent. Les dessins sont détaillés, assez mature. Chaque personnage à son caractère propre mis en relief par une diversité visuelle intéressante. En bref, un plaisir pour les yeux !

Lien : http://onceuponatime.ek.la/v..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Koneko-Chan
  13 juillet 2013
J'en ai lu des yaoi, mais je dois dire que celui-ci est assez différent de tout ce que j'ai lu jusque là. le premier tome surtout ! J'étais un peu dégoûtée, il est un peu trop trash à mon goût... La mention "pour public averti" prend vraiment tout son sens ! Enfin, surtout au premier chapitre en fait...
Malgré ça, j'ai continué à le lire. J'avais lu beaucoup de critiques positives sur ce manga, j'étais comme qui dirait assez curieuse. Et puis, j'adore les histoires de Yakuza. Je m'attendais un peu à une sorte de Totally Captivated (mon yaoi préféré), mais pas vraiment. Cependant, on a un scénario vraiment bien construit, on ne se limite pas seulement au fan service dans ce yaoi. Et ce qui change un peu par rapport aux autres, c'est qu'il n'y a pas vraiment de sentiments (alors que c'est ce que je préfère :/ ). Enfin, si, mais ils ne transparaissent pas, c'est surtout de la déduction et de l'observation, avec une once d'imagination, qui vont donner un aspect romance. Dans le premier tome, la trame n'est pas encore bien mise en place, on présente surtout les personnages et leurs relations.
Par la suite, on a une bonne histoire de yakuza ! Et puis, chose que l'on retrouve souvent dans n'importe quel livre, on a une sorte de triangle amoureux un peu bizarre.
Les personnages sont tous assez chelou dans leur genre d'ailleurs... Surtout le personnage principal ! Il passe pour une victime et tout, il se fait violer je ne sais combien de fois, et le pire, c'est qu'il ne dit rien, il l'accepte et en redemande... Un peu taré si vous voulez mon avis...
J'ai bien aimé ce manga, mais pas de là à dire qu'il fait parti de mes favoris, comme j'ai pu le voir souvent chez d'autres personnes. J'ai noté quelques points négatifs qui font qu'il n'est pas un de mes favoris : les personnages sont assez creux (surtout Asami...), et leur relation pas assez poussée (c'est surtout très physique). J'ai limite préféré les petites histoires bonus, j'ai l'impression que les personnages se dévoilent plus.
En fait, 6 tomes, c'est assez court finalement, je pense que l'auteur aurait pu en faire un peu plus. Pas pour l'allonger l'histoire, mais pour la détailler. le scénario est vraiment intéressant, mais 6 tomes, c'est court...
PAR CONTRE ! C'est un yaoi que je ne conseille pas du touuuut à ceux qui n'en lisent pas souvent, parce que voilà, le début est vraiment hard (manque plus que les tentacules et je vomis...).
Lien : http://miyu-neko.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
eiszeit
  05 octobre 2017
L'histoire est très bien construite, on se plonge dans l'univers des Yakuza, des gangs, de la police corrompue et finalement les pages défiles à une très grande vitesse.
La plume de l'auteur est très fluide et légère !
Il y a plusieurs petites histoires en parallèle à la principale qui sont sympas, un peu dépaysant au début, mais pas mauvaise pour autant !
Quant aux dessins, perso, j'ai adoré ! Il est trash, très trash et il y a beaucoup de détails, mais c'est très bien fait, il n'y a rien de vulgaire !
Par contre j'ai adoré les notes de l'auteur au milieu et à la fin du tome ! J'ai trouvé sa chouette d'avoir l'impression de l'artiste sur ses propres dessins, ces attentes et c'est ambition pour l'évolution de ses persos... Ainsi que ses doutes !
Petits bémols : les personnages sont très sympas, mais parfois, on en confond certains.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ElanaElana   31 mai 2013
- Un jour, je te coincerai et on verra ta gueule dans tous les journaux!
- Je m'en réjouis d'avance! Ça pourrait me plaire d'être observé à travers ton objectif.
Commenter  J’apprécie          40
YesAgainOneMorePageYesAgainOneMorePage   06 juin 2018
"Ce n'est pas en me laissant intimider que j'arriverai à faire un scoop. Si je fais comme tout le monde, je ne pourrai jamais surpasser personne... C'est ce qu'un collègue reporter m'a dit...
-... Le petit voyou que j'ai arrêté cinq fois à bien grandi."
Commenter  J’apprécie          10
YesAgainOneMorePageYesAgainOneMorePage   06 juin 2018
"Qu'est-ce que c'est que ça ?
-Je ne fais que répondre à tes attentes. [..] Quelle jolie vue...
-Tu fais quoi, là ?! Je suis un mec! Ne me regarde pas comme ça!
-Comme tu es mignon, quand tu as peur... Alors, tu veux en savoir plus sur moi ? Je vais réaliser ton souhait, en prenant tout mon temps..."
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : yaoiVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
758 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre