AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de florencem


florencem
  10 septembre 2018
J'ai tout de suite enchaîné avec le dernier tome. Impossible de s'arrêter après la fin de la mer de l'infini. J'avais besoin de savoir. Et c'est plutôt sympathique d'être dans cette situation en tant que lecteur (surtout quand on a le tome suivant à portée de main). Et si malgré quelques petits défauts, j'ai un peu moins aimé ce second volume par rapport aux précédents, la 5ème vague reste une trilogie qui vaut le détour.

Nous replongeons directement là où Rick Yancey nous avait laissé. J'aime beaucoup cette continuité qui donne vraiment l'impression d'être dans un récit d'un bloc. Nous n'avons pas quitté nos héros en quelque sorte. Et tout s'enchaîne, qui plus est, de façon très soutenue. Pas le temps, à aucun moment, de souffler. C'est la conclusion de la trilogie, le rythme ne pouvait que s'accélérer et franchement, je suis totalement preneuse. L'auteur nous donne des réponses, conclut l'histoire de chacun de ses personnages, et arrive à poursuivre son récit psychologique sur cette guerre cruelle et insidieuse.

La dynamique est aussi présente dans les chapitres. Courts, ils s'enchaînent et donnent aussi le point de vue de nombreux protagonistes. Un très bon choix. Je ne suis pas particulièrement fan des chapitres à rallonge et là j'ai été servi. Il y a cependant quelque chose qui m'a chagriné. Je ne comprends pas trop la logique de la narration. Pour Ben, Cassie et Ringer, par exemple, nous avons une narration à la première personne. Par contre pour Sam et Evan, c'est un narrateur omniscient qui nous raconte leurs aventures. Que ce soit pour des personnages très secondaires comme le Prêtre ou bien pour le Silencieux, je suis totalement d'accord. Cela crée une distance qui accentue la "non-humanité" de ces deux-là. Mais pour Sam ou Evan... Il y a trop de distance pour le coup. Et c'est dommage car on ne s'attache pas aussi facilement. Pour Nugget, à la rigueur, je peux comprendre : son jeune âge peut laisser la place à ce genre de narration, mais pour Evan... Il n'est pas humain, donc Rick Yancey voulait appuyer sur cela ? Je ne sais pas. C'est dommage car j'ai trouvé que cela coupé le récit, qu'il y avait un manque de fluidité.

Le côté psychologique des personnages est toujours très bien exploité. Il n'est pas forcément évident de savoir comment n'importe qui, et encore plus des adolescents, face à ce qui arrive, mais j'ai trouvé la trilogie toujours juste, réaliste. Il est incroyable de voir ce que l'on peut supporter, ou bien même de découvrir quel est notre point de rupture, combien certains événements peuvent influencer nos actions sans qu'on s'en rende compte... L'essence même de ce qui fait l'humanité, le bon comme le mauvais prédomine aussi. Bien que l'on soit face à une invasion extraterrestre avec des atrocités subies par les Hommes, je n'ai pas non plus trouvé que l'auteur nous plaçait en victime à 100%. L'humanité n'est pas une chose belle en soi, elle l'est bien entendu par de nombreux côté, mais il y a aussi tellement d'ombres. Et ne pas encenser l'espèce humaine était aussi un choix judicieux.

Après, j'ai trouvé que toute l'histoire autour des Autres était un brin floue. Entre les mensonges et les suppositions, difficile de savoir ce qui est vrai ou pas. Dans le fond, cela n'entache pas réellement le récit. Mais j'aurais aimé avoir à un moment donné, quelque chose de concret. Qu'on me dise clairement : ça, c'est la vérité. J'ai mon idée et je resterai dessus mais j'ai un doute ce qui est un peu enquiquinant.

Un dernier tome réussi dans sa globalité. Il clôt très bien la trilogie et donne une fin qui apporte de l'espoir tout en sachant que la guerre n'est pas totalement finie. Les différents héros ont aussi leur conclusion, et les derniers chapitres qui sont une sorte d'épilogue sont vraiment top. le destin de deux des personnages n'était pas ce à quoi je m'attendais, comme beaucoup de lecteurs, je pense, mais je n'ai pas non plus été déçue. C'était une bonne idée et dans la logique des personnages.
Commenter  J’apprécie          320



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (31)voir plus