AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811614923
Éditeur : Pika Edition (25/06/2014)

Note moyenne : 4.03/5 (sur 35 notes)
Résumé :
Depuis le jour où une étoile a explosé, des humains ont soudainement développé des pouvoirs hors du commun. Ils sont appelés Altered. Considérés comme des ennemis de la société, ils sont arrêtés puis envoyés dans un endroit dont le lieu est gardé secret : l’île D, appelée également Area D. Ceux considérés extrêmement dangereux en raison de leurs pouvoirs sont classés dans la catégorie S. Ils sont coupés des autres Altered et placés dans un conteneur pendant toute la... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  19 juin 2015
Au scénario de ce manga le japonais Kyouchi Nanatsuki, déjà connu pour "The Arms Peddler", qui poursuit sur sa lancée en piochant dans tous les genres et tous les médias pour nourrir ses œuvres, même si comme pour Hirohiko Araki l’influence de la culture horrifique se fait bien sentir (genre le savant flippant originaire de l’Université de Miskatonik ^^).
Au dessin de ce manga le coréen Yang Kyung-il, déjà connu pour "Le Nouvel Ongyo Onshi", qui poursuit sur sa lancée avec des dessins de belle qualité, en japonisant son coup de crayon et en se rapprochant du style d’un Takeshi Obata…
Le duo nous offre dans la joie et la bonne humeur un manga référencé, très référence même, puisque le texte de présentation constitue déjà un détournement du manga culte "Hokuto no Ken"… ^^
Après l’explosion de l’étoile Antarès de la constellation du Scorpion, qui a illuminé la Terre pendant 12 jours et 12 nuits, une partie de la population mondiale, les altered, a muté pour se voir doté de pouvoirs divers et variés (qui empruntent aux mutants de Marvel qu’aux manieurs de stands de "JoJo's Bizarre Adventure"). Certains cèdent à leurs bas instincts et deviennent criminels voire super-vilains, d’autres cultivent leurs nobles idéaux et deviennent bons samaritains voire super-héros, tandis que la majorité se contente d’essayer de vivre puis survivre dans un monde soudain devenu de plus en plus hostile… Mais tous sont désormais de saltered !
Le coup des rayons cosmiques, c’est un classique de comics, mais ici on est clairement dans une ambiance post 11 septembre 2001 (qui avait déjà été mise en scène avant même le 11 septembre 2001 par Chris Claremont et Joe Michael Straczynski, qui avait bien analysé dans les années 1980 et 1990 la radicalisation effectuée par la mise en pratique de la détestable idéologie néo-cons). La peur et l’ignorance faisant leur travail habituel, partisans de la cohabitation et partisans de la ségrégation s’affrontent jusqu’aux 20000 victimes de l’incident de Renge (équivalent dans le manga du 11 septembre 2001 IRL), qui va conduire tous les gouvernements du monde à collaborer pour déporter les altered dans un nouveau Guantanamo qui ressemble furieusement à un camp de prisonniers de la Deuxième Guerre Mondiale (détenus en autogestion totale, mais soumis aux brimades quotidiennes de leur geôlier et aux expériences des docteurs Mabuse en mal de sensations fortes).
A partir de là, on tombe dans un gros revival histoire de prison et ses thématiques survivalistes : est-ce que c’est le « chacun pour soi » qui va l’emporter ou « l’union fait la force » ? On emprunte joliment aux classique du genre à commencer par la série B culte de John Carpenter "New York 1997" : la prison est une véritable ville où chaque quartier est dirigé par une faction : les Bad Boys de Kidô dirigent le quartier Est, les Balèzes de Goz (sosie d’Henry McCoy des X-Men) dirigent le quartier Sud, les BG d’Asura (sosie d’Emma Frost des X-Men) dirigent le quartier Ouest tandis que plane la menace du Conseil des Surhommes (qui fait penser à la Confrérie des Mauvais Mutants de Magnéto ^^)…
Dans ce panier de crabe, on va suivre la constitution d’un groupe qui va devoir lutter pour sa survie. Si on peut craindre de prime abord les stéréotypes de mangas (le badass au grand cœur, le roublard, le trouillard, l’aguicheuse, l’autiste…), les personnages ont chacun leur histoire et leur personnalité qui va se dévoiler de tome en tome…

Ce tome 1 est un tome d’exposition bien rempli et bien dynamique, avec une narration glissant du candide Satoru, à travers des yeux duquel nous découvrons l’univers, à Jin Kazaragi, le puissant altered de classe S au mystérieux pouvoir qui le véritable héros de l’histoire. Il relate le voyage de transit des nouveaux prisonniers vers l’Area D : au départ une exécution sommaire de prisonnier, à l’arrivée une exécution sommaire de prisonnier… Et oui, on n’est pas là pour rigoler !
- avec l’épisode de la libération de Jin Kazaragi de son caisson de détention, qui a lui-même choisi la l’emprisonnement et la déportation pour partir à la recherche de son frère aîné sur l’Area D
- avec l’épisode de la cage carnivore, qui emprunte à tous les classiques des histoires de lieux hantés
- avec l’épisode du bateau piégé, l’un des geôliers se révélant appartenir au groupuscule terroriste qui veut faire payer à l’ensemble des altered les crimes commis par certaine d’entre eux (grosso modo remember l’épisode 1x14 de la série culte "MacGyver" intitulé "Compte à rebours" ^^)
Les dernières pages nous offrent un immense clin d’œil au "Devil Man" de Go Nagai, puis un immense clin d’œil à "Alice au Pays des Merveilles" avec un détournement complètement manga du Lapin Blanc à travers le personnage bizarre et décalé de Lapilapi, qui annonce aux nouveaux détenus les règles du jeu : ils devront pénétrer un par un dans le camp de prisonniers à 3 minutes d’intervalle chacun… Jin leur fait la promesse de les retrouver et de les protéger !

PS: je vois que le site dédié à la Fantasy Elbakin.net classe de manga de science-fiction en fantasy… C’est n’importe quoi ! Cela me navre au plus haut point qu’un site de référence ne soit pas au clair avec la définition de référence, mais pour en avoir discuté avec eux l’explication c’est que les super-héros et les super-pouvoirs ça n’existe pas donc c’est forcément fantasy…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          295
Anasia62
  14 juin 2015
Je viens de lire de 1er tome de la série Area D, je le trouve très intéressant et intriguant.
Il y a a peu près 12 ans, un phénomène est arrivé. Une étoile avait explosé et pendant 12 jours, la terre ne connu que le soleil. C'est également a ce moment là que certains humains développèrent des pouvoirs. On leur a donnés le nom de Altered.
Pour la survie de l'humanité, ces Altered sont réunit sur l'île d'(Area D). Nous commençons donc la lecture lors de l'embarquement d'environ 80 Altered. Pour montrer qu'ils ne rigolent pas et qu'ils doivent embarquer dans le bateau, ceux qui s'y opposent sont exécutés.
Une fois dans le bateau, nous suivons Satoru qui est un garçon pleurnichard, qui essai de dépasser ces limites. Il se liera à d'autres Altered pour qu'une fois sur l'île ils puissent tous s'entraider.
** Attention spoiler **
Le pouvoir de Satoru est de désassembler les mécanismes, c'est comme cela qu'il réussit à libérer un Altered de rang S, Jin. Celui-ci a la capacité de copier les pouvoirs des autres mais ne peut en conserver qu'un seul.
Satoru fait également la rencontre de Rio, la passe-muraille. Et quand ils se font enfermer dans le quartier disciplinaire n°3 où beaucoup d'Altered ont disparut, ils font la rencontre de Mika une petite fille qui envoie les personnes dans une autre dimension. Celle-ci voulait juste se protéger et quelqu'un de l'équipage lui avait dit qu'elle était un monstre.
Enfin, il y a également Kaito dont on ne connait pas encore le pouvoir, en tout cas il est très intelligent et c'est lui qui a réunit tous les membres de son équipe.
Lorsqu'il arrive sur l'île D, un petit lapin vient les accueillir et leur demande de passer par une porte un par un à trois minutes d'intervalle, pour arriver à la cérémonie.
Mais que leur réserve vraiment la cérémonie?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
Thalyssa
  23 septembre 2014
Un phénomène astrophysique inédit. Une fraction de la population mondiale qui développe des pouvoirs. La montée de la peur. La chasse aux sorcières... et l'exclusion. Vous l'aurez compris, Area d'ne fait que suivre un filon maintes fois exploité.
Même les personnages sont assez stéréotypés. Il y a un anti-héros pleurnichard, qui ne comprend pas pourquoi il est relégué au même plan que des criminels notoires. Un jeune homme mélancolique, qui paraît brisé, mais dont les pouvoirs terrifient tout son entourage. Une fillette qui s'entiche de ce dernier et qui incarne la dualité puissance/innocence. Une adolescente légère et aguicheuse. Un roublard qui peaufine ses chances de survie. Une brute sans cervelle qui se voit déjà gouverner l'île. Et des gens « normaux » dont le parcours et les paradoxes peuvent facilement être devinés dès les premiers mots.
Je sais qu'il ne s'agit encore que d'un premier tome, mais venant de Kyouichi Nanatsuki (The Arms Peddler), j'avoue que je m'attendais à un background plus profond, plus complexe. Je n'irai pas jusqu'à parler de déception (j'ai tout de même tourné les pages sans déplaisir et je veux toujours poursuivre la série), mais il est certain que je m'attendais à une mise en bouche plus haletante. L'ensemble m'a laissé un goût prononcé de déjà-vu, et même le « pouvoir secret » de Jin était facilement prévisible. Il n'en reste pas moins que rien que pour le talent de mon chouchou Yang Kyung-Il (Le Nouvel Angyo Onshi, March Story, Defense Devil), le détour mérite d'être fait. Son character-design est toujours aussi impressionnant, ainsi que les détails de ses décors, les émotions qui transparaissent sur les visages de ses personnages et les actions on ne peut plus fluides. Niveau graphismes, ce manhwaga reste une valeur sûre. Je reste une inconditionnelle de son coup de crayon et adore qu'on m'en mette plein les yeux comme ça !
J'espère en tout cas que le scénario à venir ne se focalisera pas exclusivement sur des affrontements à la Battle Royale et qu'on verra également un peu plus loin que cette fameuse île.
Lien : https://dragonlyre.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Rosinante
  08 avril 2017
Une histoire d'hommes qui se voyent du jour au lendemain dotés de pouvoir du jour au lendemain ( à la X-men), qui se font envoyer dans un pénitencier ultra secret à l'abri de tous, de peur qu'il commettent des ravages. Un synopsis intéressante, car il permet une vision plus sombre, moins optimiste de se sujet très utilisé dans les mangas ou dans les BD. le principal défaut dans de ce premier tome c'est le personnage principal. Au début du tome et pendant plusieurs chapitre on nous présente le point de vue de Satoru un jeune peureux qui ne sait utilisé son pouvoir (tout les traits d'un héros de shônen) et puis non ! Ce n'est pas lui le héros, je trouve que sa fait très bizarre et déconcertant dans le premier tome, même si ce problème ne se retrouvent pas dans les autres tomes. le point positif c'est que l'histoire reste logique (en tout cas jusqu'au tome 4) et ne tombe pas dans le n'importe quoi et reste logique par rapport à d'autres mangas.
Commenter  J’apprécie          41
Colibrille
  31 août 2014
Suite à une catastrophe naturelle qui a décimé une grande partie de la population, certains humains développent des pouvoirs surnaturels. Des pouvoirs que le gouvernement redoute. Sous couvert de protéger le restant de la population, le gouvernement décide de rassembler et isoler ces mutants ou "Altered" sur une île reconvertie en prison...
Dans ce premier tome, nous suivons un groupe d'Altered en cours d'acheminement vers l'Area D. le voyage est l'occasion pour les Altered de se jauger, de se faire des amis... et des ennemis....
Je dois bien avouer que l'histoire est de facture plutôt classique. Pourtant, j'ai tout de suite adhéré à l'intrigue que l'auteur met en place avec beaucoup de style. le dessin, sombre, musclé et précis, apporte sa touche d'originalité, tout comme la galerie de personnages que l'auteur nous présente. Ces personnages dotés de pouvoirs impressionnants, possèdent du charisme.
Il y a le jeune Satoru, plutôt renfermé à cause de son pouvoir destructeur qu'il ne maîtrise pas. Kaito Yûki, un Altered qui se montre dès le début très rusé. Observateur, intelligent, il tient son pouvoir secret pour l'instant. Il y a ensuite Jin Kazaragi, extrêmement puissant. Il s'est volontairement fait enfermé dans Area d'afin de préserver les gens qui l'entourent. Il acquiert vite le statut de leader.
Une série qui démarre fort !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (4)
Elbakin.net   01 septembre 2014
Le duo d’auteurs nous sert une histoire immersive, prenante, et pleine de suspense, dans laquelle c’est un bonheur de se plonger. Une excellente combinaison, alliant l’univers sombre et complexe imaginé par Kyouchi Nanatsuki au trait incisif et précis de Yang Kyung-Il.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
ActuaBD   26 août 2014
Entre super-pouvoirs et intrigue carcérale, la nouvelle série phare de Pika ne brille pas par son originalité mais propose un divertissement efficace.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Sceneario   19 août 2014
Une bonne série qui nous propose un scénario très intense avec un graphisme de qualité ! Le cadre est vraiment intéressant et passionnant !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Bedeo   19 août 2014
Pour le moment, les dessins fabuleux, les personnages intrigants au charisme débordant, le tout saupoudré par un brin de fan service – pas forcément gratuit en plus – font d’Area D un manga à suivre de toute urgence !
Lire la critique sur le site : Bedeo
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
ColibrilleColibrille   31 août 2014
- Celui qui m’a enfermé ici, il m’a dit que j’avais tué trop de gens pour avoir le droit d’aller sur l’île... Et que quitte à être un démon, il fallait que je sois encore plus monstrueuse ! Il m’a dit que la meilleure chose à faire pour moi était d’accomplir mon rôle de démon sur le bateau, jusqu’au bout !
- Oh...
- C’est faux... Tu n’es ni un démon, ni un monstre... Je suis comme toi... J’ai tué et tué...Mais quoi qu’il arrive, tu es et tu resteras humaine !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
AlfaricAlfaric   15 juin 2015
[Kaito] Tu parles d’une entrée… Il a un sacré sens de l’architecture, celui qui fait ça. Je me demande s’il n’y a pas un message du genre « ceux qui pénètrent ici peuvent abandonner tout espoir ».
Commenter  J’apprécie          91
AlfaricAlfaric   14 juin 2015
[Rio à Satoru] C’est à toi de décider ! Laisser le tigre te dévorer, ou ouvrir la cage du lion pour qu’il aille l’attaquer.
Commenter  J’apprécie          131
ColibrilleColibrille   31 août 2014
- Hé ! Je te rappelle que ces types attendaient tranquillement devant leur écran qu’on se fasse déchiqueter, et tu veux les sauver ?
- Le dieu de la mort ne fera pas la différence entre les Altered et les normaux... quand on sera tous noyés.
Commenter  J’apprécie          50
ColibrilleColibrille   31 août 2014
- Ne me traite pas de monstre... Quel que soit l’aspect physique ou le type de pouvoir que l’on possède... Ceux qui n’oublient pas leur promesse, ceux qui lâchent des larmes et ont le courage de lutter contre les aberrances de notre monde, ce ne sont pas des monstres, mais des hommes.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Kyung-II Yang (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kyung-II Yang
BURNING HELL - DRAWING OF Yang Kyung Il (MANGA)
autres livres classés : mutantsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2899 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre
.. ..