AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2731662212
Éditeur : Les Humanoïdes associés (15/01/2003)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 20 notes)
Résumé :

Dans un Londres à la Dickens, deux orphelins dépenaillés maraudent à la recherche du bon coup qui va leur permettre de survivre un jour de plus. Il y a tout d'abord Basil, qui chasse le rat en compagnie de son fidèle Cromwell. Rêveur patenté, c'est un grand amateur de pintes de bigorneaux. Et puis il y a Victoria, grande raconteuse d'histoires qui jure qu'enfant, elle fut volée à la cour par un odieux gitan. Si... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Musardise
  16 mars 2016
Victoria et Basil, gamins des rues d'une dizaine d'années, vivent en couple, divorcent régulièrement et se débrouillent comme ils peuvent pour vivre dans le Londres des années 1880. Victoria, c'est la gouailleuse, terre-à-terre, peu sentimentale et même assez dépourvue d'empathie, ce qui ne la rend pas forcément sympathique. Surtout quand elle fait combattre son chien à mort pour récupérer de l'argent destiné à sauver son frère. Ce qui compte pour elle, c'est survivre. Basil, s'il garde les pieds sur terre, c'est le gentil du couple. Bien décidé à s'en sortir lui aussi, mais possédant une capacité à s'émouvoir nettement supérieure à celle de Victoria. On le voit, les auteurs ont volontairement inversé les codes des genres en cours à la fin XIXème siècle.
Il semblerait que Édith et Yann aient misé grandement sur le dessin. Effectué au crayon, avec des effets de découpage papier et renouant un peu avec le style des BD du début du vingtième siècle, il possède, c'est certain, un charme vintage qui colle très bien au Londres victorien des bas-fonds. D'ailleurs, on peut noter en passant plusieurs clins d'oeil aux illustrations de Gustave Doré pour l'ouvrage London, a pilgrimage. Les coloris sont généralement, et volontairement, ternes - beaucoup de gris, de beige, de marron, beaucoup de planches presque monochromes. le souci, c'est que, d'une part, cette primauté du dessin a porté préjudice au scénario, qui manque d'originalité - Basil et Victoria vont être lancés sur la piste d'une petite Indienne de leur âge essayant d'échapper au sacrifice de la sâti, l'aider et la sauver. D'autre part, Édith s'est un peu emballée dans son travail de colorisation et a forcé sur l'aspect monochrome de certaines planches ; si bien que, pour une scène de nuit, on a droit à quatre ou cinq planches d'un bleu un peu trop soutenu, pour une scène d'incendie, à trois ou quatre planches d'un seul ton rouge, tout aussi soutenu, etc., etc. Cette utilisation du monochrome est carrément abusif et manque de subtilité, si bien qu'il dessert l'ensemble de l'album.
Cela dit, on ne s'ennuie pas à suivre les aventures de Basil et Victoria : les dialogues sont réussis, le rythme soutenu, les personnages plutôt drôles et attachants. Et on a même l'occasion de rencontrer le docteur Watson... Reste à voir si les défauts de cet album seront évités par la suite. Rendez-vous donc pour le second épisode !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
zazaone
  02 avril 2012
Deux orphelins dans le Londres de la fin du XIX° siècle, un certain Sherlock Holmes trainant par là et surtout, des planches de BD coloriées avec des sanguines, tout est en place pour faire une BD de qualité.
Le scénario est à la hauteur, aussi bien dans le suspens que dans le vocabulaire employé, rendant l'approche de cette BD difficile pour les plus jeunes.
Chaque tome est une enquête indépendante des autres.
Commenter  J’apprécie          40
Yves2014
  26 avril 2014
La sati, la crémation publique d'une veuve sur le bûcher funéraire de son mari, est interdit en Inde depuis 170 ans. La sati désigne une forme de deuil institutionnel, pratiqué par les veuves hindoues afin de rejoindre leur époux dans la mort. Même aujourd'hui, les veuves sont souvent victimes de crimes sociaux, violées et punies par le rejet social. le sati est souvent demandé par la belle famille, qui tire profit de l'élimination de l'héritière supplémentaire des biens du mari. Il y a des lois comme celle sur le remariage des veuves destinées à garantir les acquis des jeunes veuves, mais l'hostilité sociale contre les veuves demeure encore actuellement bien réelle.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MusardiseMusardise   16 mars 2016
Victoria : Basil Mohune, je dois té révéler un secret... Mais tu dois me jurer de ne jamais en parler...
Basil : Pff... Juré...
Victoria : Voilà... Il y a de cela dix ans, je fus volée à la cour par un odieux Gitan...
Commenter  J’apprécie          110
MusardiseMusardise   16 mars 2016
Basil : La Reine ! La Reine ! Qu'est-ce que tu lui trouves à cette souris d'abord ?!
Commenter  J’apprécie          110
Lire un extrait
Videos de Yann (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Yann
[BD] LA CHRONIQUE DE THOMAS - ANGEL WINGS
autres livres classés : débrouillardiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3476 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre