AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782862746890
194 pages
Éditeur : Le Cherche midi (16/06/2003)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 26 notes)
Résumé :
« Aucun livre de qui que ce soit, ne m’a jamais aidé à supporter quoi que ce soit. Sauf peut-être les longs voyages en chemin de fer », affirme Jean Yanne. Gageons que ce livre-ci, panorama de quelques décennies d’humour yannesque, nous aidera à supporter des choses bien plus pénibles que les voyages en chemin de fer. Le meilleur moyen de se garder de la bêtise étant certainement d’en rire, nous avons avec Jean Yanne, un orfèvre en la matière. A travers des pensées ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Bunee
  05 janvier 2011
Recueil incontournable de cet homme revêtant avec plaisir voire complaisance le costume du mec grincheux, méchant, cynique et souvent au ras des pâquerettes.
Florilège d'aphorismes, de pensées personnelles, actuelles ou inactuelles, biologiques et nucléaires, à ne pas lire d'un bloc, mais à la volée, petit bout par petit bout (sous peine d'overdose, soyons honnête). L'idéal, donc, pour la bibliothèque de vos toilettes :p
Inégal, mais assez drôle. C'est plutôt jouissif et reposant après une journée de travail.
Commenter  J’apprécie          10
JackBlanchart
  06 août 2013
J'adore Jean Yanne. le personnage est truculent, réaliste, cynique, lucide. Ses traits d'humour sont d'une férocité lumineuse...mais, hélas, la structure générale du livre est un peu bancale. J'ai quand même mis 5 étoiles car le fond y est. A lire.
Commenter  J’apprécie          10
fihi72
  30 septembre 2020
Connaissant Jean Yanne par Philippe Bouvard, je me réjouissais de lire ce livre.
Il est bien, mais sans plus.
Des anecdotes amusantes; des pensées "philosophiques"; certaines entendues, comme la langue de l'Italoportuglainol.
C'est amusant, divertissant, mais j'attendais mieux.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
Marc21Marc21   30 janvier 2014
La France

Autrefois, la France s'appelait la Gaule, et ses habitants les Vikings, ou les Normands, ou les Wisigoths.
Après, la France s'est appelé la France, et ses habitants ont été appelés à voter.
Depuis, la France ne s'appelle plus. On l'appelle.
«Eh, la France, tu vas bien faire quelque chose pour nous faire rigoler. » La France se lève. Elle ne se fait jamais prier. «Je vais vous faire une explo¬sion atomique», qu'elle dit. Tout le monde se marre. Sacrée France !
Comme elle voit que ça marche, elle enchaîne : «Je vais vous donner mon avis sur le Proche-Orient, et sur le Moyen-Orient par la même occasion. »
Tout le monde se poile. Alors elle en rajoute : «Je vais vous expliquer comment on stabilise la mon¬naie. » Le monde hurle de rire. La France fait un tabac, et ça fuse de partout: «Eh, la France, raconte-nous la qualité de la vie - Eh, la France, parle-nous des réformes - Eh, la France, qu'est-ce que tu penses de l’avortement, de l'école libre, et de l’ONU, et de la censure, et de ceci, et de cela ?... »
À ces mots, la France ne se sent plus de joie. Elle ouvre un large bec, et elle cause, elle déclare, elle affirme, elle menace. Mais oui, elle menace. Le monde suffoque de bonheur. «Encore!» « Encore ! »
Le monde est méchant. Comme ça l'amuse, il ne la lâche pas.
Et la France continue à causer, à déclarer, à affir¬mer, à menacer. Mais oui, à menacer.
Bien sûr, à force, comme ça dure un peu trop, on trouve ça un peu pénible, et on a même un peu pitié.
Mais après tout, c'est bien de sa faute à la France si elle est ridicule et si on se fout de sa gueule.
D'ailleurs, elle ne s'en rend pas compte. Elle est comme les vieilles cocottes qui ont tout bouffé lorsqu'elles étaient jeunes et belles, et à qui l'on fait raconter leur gloire passée pour un verre de vin rouge.
Et y a pas de raison pour que ça s'améliore. La France, elle va devenir comme la Marie du Pont-Neuf. Vous savez bien. La pute septuagénaire. Celle qui tapinait sous les ponts. Elle disait à ses clients «C'est mille balles par-devant et deux mille par-derrière. » Les clients faisaient leur affaire et quand c'était terminé et qu'ils lui disaient : « Combien je te dois ? », elle répondait « Où que t'étais ? »
Ça va être ça, la France. Pauvre vieille !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          111
mandarine43mandarine43   18 mars 2011
Le plus beau compliment que je puisse faire à une femme est de lui dire : "Je suis aussi bien avec toi que si j'étais tout seul."
Commenter  J’apprécie          330
mandarine43mandarine43   19 mai 2011
C’est une des choses qui soient les plus difficiles à avaler, dès lors qu’on a posé les yeux sur un livre qui sort dans le commerce, que la majorité de la plupart des écrivains à présent, ils savent à peine manier leur syntaxe et que leur style est lourd. Ce qui serait pas grave en soi sur le plan qui concerne les idées qu’ont les écrivains, à cause dont il est difficile d’écrire toujours des choses intéressantes et qu’on peut pas sans cesse inventer des histoires desquelles le lecteur friand d’aventures il s’intéresse forcément pour ainsi dire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Marc21Marc21   10 juillet 2011
A quoi peut servir de réussir sa vie? Ce qu'il faudrait, c'est rater sa mort.
Commenter  J’apprécie          280
BuneeBunee   05 janvier 2011
L'amour c'est un sport. Surtout s'il y en a un des deux qui veut pas.
Commenter  J’apprécie          270

Videos de Jean Yanne (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Yanne
Parlons cinéma. Jean Yanne.
autres livres classés : humourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Complétez les titres de Jean Yanne

... ne passera pas !! (1969)

La langouste
Le homard
Le calamar
L'écrevisse

10 questions
23 lecteurs ont répondu
Thème : Jean YanneCréer un quiz sur ce livre