AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782221146255
180 pages
Robert Laffont (02/10/2014)
3.75/5   26 notes
Résumé :
Après Onze histoires de solitude et Menteurs amoureux, Un dernier moment de folie est le troisième recueil des nouvelles complètes du grand Richard Yates. Il rassemble neuf histoires non publiées de son vivant, sans doute les plus belles qu'il ait jamais écrites. Neuf histoires qui se déroulent dans les années 1950, neuf instantanés de vies qui en disent long sur le destin de leurs personnages, toujours aussi déconcertés par l'existence. Dans ce recueil moins ouvert... >Voir plus
Que lire après Un dernier moment de folieVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Recueil de neuf nouvelles posthumes de Richard Yates, encore jamais publiées. Toutes les histoires de ce recueil dressent un portrait désenchanté de la classe moyenne américaine des années 1950.
Les personnages de Yates sont tous des êtres fracassés, abîmés par la vie, de la malheureuse femme au foyer à l'ancien combattant traumatisé par la guerre en passant par l'employé de bureau frustré. Tous font face à des déconvenues, tous ont des rêves bien trop grand pour eux.
Dans cette belle galerie de personnages, l'auteur pose sur ces anti-héros un regard plein de mélancolie et de tendresse sans jamais tomber dans le mélodrame.
On comprend mieux pourquoi Richard Yates a inspiré les plus grands nouvellistes américains.
Commenter  J’apprécie          31
Voici un auteur que j'aime tout particulièrement. Jusqu'à présent je n'avais lu de lui que des romans. C'est donc avec plaisir que je l'ai découvert dans un genre parfois glissant. Je dois dire que Richard Yates le maitrise avec brio. J'ai particulièrement aimé la fin cinglante en une seule phrase de la première nouvelle (Le Canal). Des cloches dans le petit matin reste le texte le plus marquant, le plus émouvant mais aussi le plus terrible. Richard Yates reste fidèle à ses thèmes de prédilection comme la lassitude, la difficulté de trouver sa place, l'influence et le souvenir de la guerre. C'est particulièrement bien écrit, c'est fin et c'est réfléchi. Mention spéciale pour la couverture que je trouve complétement adapté.

C'est une réussite totale! Il s'agit d'un magnifique recueil de nouvelles. Encore une fois, Richard Yates a su m'embarquer dans son univers. L'ensemble est beau et touchant. Cet auteur devient une valeur sûre. Je n'hésiterais plus à aller vers l'un de ses ouvrages.
Lien : https://danslemanoirauxlivre..
Commenter  J’apprécie          60
Neuf nouvelles sur des gens ordinaires. Des personnages et personnalités différentes ( malades, soldat, femme au foyer, , obscur employé, enfant...). ils n'ont pas d'ambition démesurée ou de rêves inaccessibles, mais il restent cependant prisonniers de leur quotidien et de la monotonie, échouent dans leurs relations en raison de leurs attitudes ou de la malchance. Certains travestissent la vérité pour se donner de l'importance ou se mentent à eux même afin de maintenir l'illusion d'être quelqu'un. Des récits sur la solitude, l'échec, la difficulté d'être une meilleur ou une plus heureuse version de soi,..., dans lequel l'auteur ne porte pas de jugement, mais fait preuve d'humanité et d'une certaine tendresse envers ses personnages
Commenter  J’apprécie          20
Cela se passe dans les années 50. A New York, sur la Riviéra, dans des hôpitaux. Il y a des soldats tuberculeux, des hommes qui travaillent dans un bureau, des femmes au foyer, mères de famille, une enfant. Tous s'essayent à vivre dignement mais échouent. Ils voudraient être plus forts, plus courageux, plus heureux, réussir. Solitude, incompréhension, personne n'est fier d'eux, surtout pas eux-mêmes. Ils ont des rêves, sont fragiles, se cognent à la maladie, à l'abandon, à la bêtise, à la maladresse.
Une écriture toute en finesse pour ces portraits de loosers ou de blessés sans panache. Une classe moyenne des années 50, avec des rêves plein la tête et une réalité beaucoup plus terne.
Commenter  J’apprécie          10
Émotion de lire ces histoires magnifiques. Âmes fifties.
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (2)
Telerama
06 avril 2016
Les neuf nouvelles de ce recueil posthume nous rappellent à quel point cet écrivain, que Carver considérait comme son maître, mérite d'être lu et relu.
Lire la critique sur le site : Telerama
Bibliobs
24 novembre 2014
Et, tandis que Richard Yates montre une nouvelle fois toute l'étendue de son talent dans l'expression du désarroi conjugal, on sent que l'enjeu dépasse le seul naufrage d'un couple. C'est l'Amérique tout entière, sous sa resplendissante allure, qui sombre dans l'inexorable déclin de ses valeurs familiales.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Wait a minute
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Richard Yates (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Richard Yates
Retrouvez les derniers épisodes de la cinquième saison de la P'tite Librairie sur la plateforme france.tv : https://www.france.tv/france-5/la-p-tite-librairie/
N'oubliez pas de vous abonner et d'activer les notifications pour ne rater aucune des vidéos de la P'tite Librairie.
Quel écrivain américain a dépeint avec un réalisme cruel l'enfer pavillonnaire et les naufrages intimes de la classe moyenne ?
« La fenêtre panoramique », de Richard Yates, c'est à lire en poche dans la collection Pavillons chez Robert Laffont.
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (62) Voir plus



Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1754 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..