AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782956549109
312 pages
Éditeur : Auto édition (31/10/2018)

Note moyenne : 4.62/5 (sur 16 notes)
Résumé :
C'est un monde d'heroic fantasy dominé par les femmes. Ce sont elles le sexe fort et qui détiennent tous les pouvoirs !

Erika, notre princesse, compte bien succéder à sa mère et prendre le pouvoir seule sauf que... Elle ne veut pas se marier ! Et donc, pour échapper à cette tradition on lui confie une mission : celle de sauver des princes en détresse ! Cette quête tombe à pic pour la reine qui va pouvoir s'en servir à son avantage.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
ValLoche23
  29 septembre 2019
Je suis le travail de Yatuu depuis de nombreuses années, en commençant par regardé les différents strips hébergé son blog sur Internet. Puis j'ai commencé à acquérir les premières bande-dessinés qui sortait en format papier. Bande-dessinées qui se tourne généralement vers une critique et une dénonciation de plusieurs réalités dans notre société tel que les conditions de vie des stagiaires en entreprise, des étudiants qui veulent suivre des études mais qui galère pour se loger et vivre de manière stable, l'harcèlement scolaire au collège, ou bien encore la misogynie et le sexisme dont les femmes sont malheureusement trop victimes. Tout cela sont des thématiques très appréciables et on apprécie les découvrir.
Cependant, être auteure de bande-dessiné n'est pas un métier facile en France, et même avec plusieurs albums sorti chez chez des éditeurs, cela reste une situation assez précaire, et il est difficile d'écrire les histoires qu'on veux, où les faire durer comme on le souhaiterait.
De ce fait, Yatuu à réalisé quelque chose d'assez novateur. Après un accord qui ne lui convenait pas avec un éditeur : pour sa nouvelle histoire, Erika et les princes en détresse, Yatuu à sorti peu à peu toutes les planches gratuitement en ligne sur son blog, tout en vivant grâce aux soutiens des lecteurs. Ainsi, elle réussi le tour de force qui briser la barrière de l'édition afin d'être au plus proche de ses lecteurs. Et c'est ainsi qu'après avoir réaliser plus de 300 pages dans ce processus-là. Par la suite, Yatuu à pu édité elle-même une version physique de sa nouvelle oeuvre grâce à Ulule, une plateforme de financement participatif. Et cela à plutôt bien fonctionner étant donnée que ses prévisions de préventes, qui était à 500 exemplaires, et passer à 3000 livres prévendus.
Voici l'histoire du premier tome d'Erika et les princes en détresse.
Mais vous vous demandez sûrement pourquoi je raconte l'historique de cette bande-dessiné ? Et bien, je vous répondrai que la genèse de cette bande-dessinée, ses raisons d'être, et l'envie qu'il y a eu derrière sa création est pour moi tout aussi intéressant que peut l'être l'oeuvre en elle-même.
Mais parlons de l'oeuvre à présent.
Erika et les princes en détresse ? Qu'est que c'est ?
Et bien, comme j'ai pu le préciser auparavant, Yatuu se tourne généralement vers une critique des normes de notre société. Nous retrouvons ainsi la même chose dans cette bande-dessiné, mais cette fois-ci imprégné dans un univers totalement fantastique et médiaval.
Nous nous retrouvons alors au Royaume de Brute, une société où ce sont les femmes qui dominent et inversent ainsi totalement les clichés un peu exagéré ou réel état de faits qui normalise notre société à nous. Les femmes sont des guerrières qui gouvernent le pays avec une poigne de fer, pendant que les hommes sont plutôt frivioles et sont perçus comme totalement inférieurs aux femmes, et peuvent éventuellement subir parfois du harcèlement sexuelle de ces dernière. Coucou la maître d'arme !
Ainsi, dans ce contexte, nous suivons les péripéties de la jeune princesse Erika qui souhaite succéder à sa mère sur le trône. Cependant, l'une des conditions pour qu'elle puisse avoir ce privilège est de devoir se marier avec un homme. Cependant, cette obligation la rebute totalement, et elle fini par trouver un accord avec sa mère. Si elle réussi à sauver plusieurs princes en détresse dans des royaumes voisins, elle se montrera ainsi digne de siéger sur le trône sans avoir l'aide d'un mari.
C'est à peu près tout pour le synopsis de cette bande-dessinée, qui est assez originale par son mélange de fantastique et de critique sociétale.
Maintenant, que pensez de cette oeuvre ?
Et bien, pour ma part, j'ai attendu cette oeuvre pendant plusieurs mois. Refusant de la lire sur le blog, et préférant attendre une version papier dès le début, je l'ai lu lorsque je l'ai enfin reçu dans ma boîte aux lettres.
Honnêtement, j'étais déjà réjoui par l'annonce de la création de cette oeuvre, mais je l'ai été encore plus lorsque j'ai fini la lecture ce premier tome. Tout y est pour nous faire passer un bon moment tout en nous laissant sur une pointe de réflexion. L'histoire pose un contexte intéressant et inhabituel, les dessins et la coloration sont très bien réussi, et le scénario à le temps de se développer grâce à un volume de plus de 300 pages. le fait d'avoir des chapitres spéciales dédiées à des personnes afin de développer leur histoire personnel est le bienvenue car cela permet de mieux comprendre les personnages et leurs contextes de vie.
Il y a également une chose que j'ai bien apprécier. Même si certains clichés sont accentués à but humoristique, il y a le fait que certains hommes se retrouvent à lutter pour valoriser leurs droits dans cette société gouverné par des femmes quitte à essayer de prendre les armes pour combattre la reine afin d'atteindre un statut d'égalité entre les deux sexes. Ou bien qu'une femme "faible" qui se fait voler se fait réprimander par d'autres femmes car elle aurait dû être plus forte. Et ses passages sont appréciable car cela ne ridiculise pas l'inversion des sexes en montrant que les femmes sont toutes fortes, et les hommes tous faibles. Cela donne ainsi plus de profondeur au contexte et permet de mieux faire le parallèle inversé avec notre société.
Pour finir, je dirai que cette oeuvre ne m'as pas déçu, et qu'il fut pour moi un coup de coeur. Je vous l'invite très sincèrement à vous le procurer pour découvrir cette bande-dessinée en auto-édition qui n'as pas à rougir, et à soutenir une auteure qui souhaite aller à contre-courant de l'édition classique en prouvant qu'il est possible écrire les histoires qu'on veux.
Vivement le tome 2 !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Mallou14
  08 novembre 2018
Lorsque je suis tombée sur la campagne Ulule lancée par Yatuu pour Erika et les princes en détresse, j'ai dû hésiter cinq minutes pour la forme avant de craquer ! Ce n'est pas ma première contribution sur Ulule et quand un projet me plait, j'aime y participer. Un royaume où les femmes sont plus fortes que les hommes et détiennent le pouvoir, une princesse qui ne veut pas se marier et qui part au secours de princes en détresse pour prouver qu'elle peut se débrouiller seule. Intriguant non ?
Pour vous parler de l'objet livre en lui-même, j'ai été très satisfaite. La BD possède une jaquette toute douce avec des dorures que l'on peut retirer lors de la lecture pour ne pas l'abîmer. J'ai beaucoup aimé les dessins, un style un peu manga qui me plait beaucoup. C'est une belle pièce, un peu plus de 300 pages d'aventures.
Au niveau de l'histoire, je l'ai trouvée très original, c'est ce qui m'avait fortement intriguée. Dans le royaume de Brute, les rôles sont inversés et les clichés qui vont avec le sont aussi. Il y a beaucoup d'humour dans ce livre et chaque personnage a ce petit quelque chose qui le rend spécial, même les animaux ! Erika est pleine de fougue et de courage. Pita est adorable quand on ne critique pas ses petits plats. La Reine cache une part de tendresse, bien cachée mais je suis certaine qu'elle en a un peu. Ducéphale le fidèle destrier qui aime la propreté et le pigeon voyageur qui… non, je vous laisse découvrir ça !
Bref, je n'ai pas du tout regretté mon craquage pour Erika et les princes en détresse de Yatuu. J'ai beaucoup aimé et j'ai hâte d'avoir la suite et de découvrir les futurs princes qu'Erika devra sauver. Pas de doute, je serais au rendez-vous pour la suite ! Et vous, êtes-vous prêt cette première aventure sucrée ?
Lien : https://thenotebook14.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Amelire_enrouge
  29 mai 2020
Cette lecture est un bijou d'humour et de situations bien pensées. On rencontre Erika qui est bien décidé à gouverner le royaume de Brute. Lorsqu'elle doit apprendre qu'il faut pour cela se marier à un prince, son sang ne fait qu'un tour. Grâce à une conseillère mystérieuse, Erika trouve une échappatoire dans un » * » présent à la fin du texte de loi que personne n'avait lu. Si elle veut régner seule, elle devra réussir une quête.
Ainsi commence le récit. La quête d'Erika va être le sauvetage d'un prince, Blanc-en-neige. C'est une lecture qui se déguste, l'univers mis en place par l'autrice est excellent! Dans ce tome on découvre le royaume de Brute, où les faibles n'ont pas leur place et le royaume de l'île flottante gouverné par les Saint-Honoré (eh oui, le royaume est bien une île flottante). Ce récit va vous donner faim, très faim et faire augmenter votre taux de sucre dans le sang. Il y a des pâtisseries partout et les personnages en mangent constamment.
Alors qu'Erika part à la recherche du meilleur pâtissier de l'île disparu, le prince Blanc-en-neige, elle va devoir faire face à des cerises tueuses ou encore à la drogue des sucres d'orge. Lorsqu'elle retrouve le prince, loin d'être disparu, le trait de l'inversion se renforce. L'autrice inverse les rôles traditionnels entre les hommes et les femmes. Dans la bande dessinée, ce sont les femmes qui possèdent la force physique et harcèlent les hommes. Comme le titre l'indique, c'est une princesse qui va sauver un prince en danger et l'autrice réussit parfaitement à mener son histoire! Erika est un personnage fort, têtu, ambitieux et peu emphatique. Elle fonce tête baissée et la bataille ne lui fait pas peur. Bien loin de la représentation des femmes comme la tendresse incarnée. Blanc-en-neige, lui est doux, tourné vers les autres et empathique. Bien loin de la représentation de la virilité vue aujourd'hui. le trait peut paraître grossier, mais Yatuu ne tombe jamais dans la caricature. Comme vous devez vous en douter, Blanc-en-neige n'est autre que Blanche-neige. L'autrice nous propose en effet une réécriture du conte que nous connaissons et c'est brillant!
Lien : https://amelireenrouge.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
GeorgetteSenior
  11 novembre 2018
Un livre découvert via le site de financement participatif : ulule.com. Pour être honnête, il était déjà financé à 400% quand j'ai décidé que je le voulais, sans faire de recherche autre que les informations de la page internet. Au final, c'est une super belle surprise!
Erika, la princesse du royaume de Brute, veut être reine très rapidement. le hic, elle doit se marier afin de régner. Afin d'être libre de vivre comme elle l'entend et de diriger le royaume seule, elle doit réussir la mission que sa reine de mère lui a confié. En lui confiant la mission de sauver les princes, la reine espère qu'Erika trouvera l'amour. Son premier arrêt sera à l'Île flottante, là où réside la famille royale des Saint-Honoré. La particularité de cette île est qu'elle est fait en pâtisserie où tout se mange. le prince de cette île a mystérieusement disparu et Erika devra le retrouver, et ce, même si des forces veulent l'en empêcher.
La force de cette BD est qu'elle joue habilement avec les stéréotypes sans tomber dans le facile. de plus, il y a de super références à l'univers chevaleresque et, pour couronner le tout, possède un sens de l'humour attachant. Il y a une inversion des rôles dans la société, dans l'univers ce sont les femmes qui dominent, et prend le temps de ressortir les défauts du sexisme. J'ai repéré deux longueurs dans le scénario, mais rien qui gêne la lecture. Concernant les dessins, Yatuu a un style bien défini agrémenté de plein de couleur, agréable à l'oeil et une touche de manga.
Mention ici au destrier d'Erika : Bucéphale. Il est trop marrant!
Lien : https://leschroniqueslittera..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Bdziles97
  12 juin 2019
(NP976) humour/ satire/ stéréotypes/ Collège et lycée
(MN976) Une BD que j'aimerais voir figurer dans la sélection collège et lycée. Le graphisme et les thèmes ont beaucoup de succès auprès des élèves. Yatuu, dans cette histoire, s'amuse à déconstruire les contes de fées, et à remettre les personnages féminins au centre des histoires,. Elle décide de les présenter en conquérantes, avec beaucoup d'humour.
Commenter  J’apprécie          00


Video de Yatuu (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Yatuu
Yatuu sur Envoyé Spécial - France 2
autres livres classés : sexismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3842 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre