AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Génération mal logée tome 1 sur 2
EAN : 9782356483942
96 pages
Editions 12 bis (16/05/2012)
3.34/5   48 notes
Résumé :
JF sérieuse et motivée cherche appt à louer. Propre, bien
élevée et indépendante, je n'exige aucune garantie Sauf une ou deux choses un studio si possible sans cafards ni
champignons, des fenêtres avec carreaux, sans fuite d'eau, et pouvoir m'étendre sans toucher les 4 murs (solides et sans trous de préférence) ... Je suis disponible de suite.
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
3,34

sur 48 notes
5
0 avis
4
8 avis
3
6 avis
2
2 avis
1
1 avis

Ziliz
  01 juin 2013
Etre accepté dans une grande école parisienne, c'est admirable et formidable. L'affaire se corse lorsqu'il faut trouver un logement, une fois que les meilleurs sont pris, puisque évidemment, on connaît tardivement les résultats d'admission. Cet album retrace de manière exhaustive le parcours du combattant d'une jeune fille qui cherche une chambrette, faute de mieux. Elle visite des "placards", insalubres parfois, hors de prix toujours par rapport à la qualité proposée. Elle s'essaie à la colocation, pas facile. Elle tombe dans les arnaques des vendeurs de listes, des pièges sur le net... Et puis tout ça pour ça !? le premier jour dans ladite grande école a de quoi faire regretter d'être venu. L'impression d'être snobé par les gosses de riches... Au secours, je veux rentrer chez papa-maman, dans ma province, parmi des gens 'normaux' !!
Bon, tout cela sonne 'vécu', de près (la recherche d'un appart' à prix modique, étudiant ou autre) ou de loin (le malaise et l'écoeurement des étudiants issus de classes moyennes face aux fils/filles à papa bling-bling, méprisants et moqueurs).
Il existe une suite. Mais ce premier opus ne m'a pas suffisamment convaincue pour que je m'y arrête, malgré le cliffhanger de la dernière page. Tout est tellement réaliste que cela semble désespérément banal, pas de petit plus, hormis l'hystérie qui se dégage de la BD, les réactions démesurées, très ados, et très 'cartoon' façon Tom & Jerry et Tex Avery.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
ondamania
  31 juillet 2013
Sympa et drôle. Pas une franche rigolade mais on sourit, un souvenir, un sentiment de déjà vécu ...
Un sujet malheureusement difficile pour les personnes concernées, les étudiants et le logement, traité ici avec pas mal d'humour et de candeur.
Le trait est simple mais agréable, avec quelques expressions dignes des personnages de manga.
A suivre ...
Commenter  J’apprécie          120
Musa_aka_Cthulie
  31 janvier 2015
Cet album n'est qu'un inventaire des difficultés rencontrées par des étudiants à la recherche d'un appartement et des arnaques à éviter. Donc, rien qu'on ne connaisse déjà et aucun intérêt à réaliser une bande dessinée sur le sujet si c'est pour le traiter, comme c'est le cas ici, sur le mode du guide pratique. Aucun scénario en vue, c'est assez navrant. Quant à la veine comique, elle tombe complètement à plat.
De plus, le dessin est très peu travaillé. On sent bien l'influence des mangas, mais très mal digérée. Tout y passe, jusqu'à la reprise (qu'on retrouve en clin d'oeil dans de nombreux mangas) du "Cri" de Munch, mais qui, ici, n'a absolument aucun intérêt.
Bref, scénario inexistant, dessin inintéressant : il faut vraiment posséder peu de références en BD et encore moins d'esprit critique pour se réjouir de cet album dont l'édition BD, qui ne brille pas toujours ces derniers temps, se serait volontiers passé. Lire sur le bandeau rouge de la couverture"Toute la presse en parle" m'a achevée !
J'ai du mal à imaginer, tellement le tome 1 est vide, à quoi peut bien ressembler le tome 2.
Lien : http://musardises-en-depit-d..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Myiuki
  07 novembre 2012
Cette BD est une sorte d'hymne générationnel, une critique ouverte à l'attention d'une société qui a délaissé les problèmes d'une certaine couche de la population : les étudiants. C'est avec beaucoup d'humour et de justesse que la narratrice, une étudiante, nous entraîne à sa suite dans sa quête acharnée d'un appartement à louer. Et là, pas de Stéphane Plaza pour l'aider ^^
Tout d'abord, je dois dire que j'ai adoré me plonger dans cette lecture. En premier lieu, parce que j'ai succombé au charme des dessins de Yatuu. Ils sont certes simples mais colorés (il faut le faire avec une palette de seulement quelques tons), légers, mais surtout drôles et pétillants. Ils mettent énormément de rythme, de peps dans le récit. Souvent, je me suis retrouvée à être morte de rire devant certaines planches, notamment quand notre héroïne s'énerve, est d'humeur noire ou quand elle apeure ses parents qui n'osent plus entrer dans sa chambre. Ces dessins sont très expressifs et véhiculent avec brio toutes les émotions de la narratrice. On ressent vraiment tous ses sentiments et du coup, il est plus facile pour le lecteur de s'attacher au personnage et de s'identifier à son histoire. Vraiment, ici, les dessins et le récit forment un ensemble on ne peut plus réussi.
Mais ces dessins ont aussi la tâche de dédramatiser la situation grâce à leur ironie, leur humour. Car c'est un phénomène de société bien ancré et pour beaucoup inextricable que développe ici Yatuu. En effet, il s'agit d'un thème plutôt grave qu'aborde à travers ces quelques pages l'auteur, à savoir le mal logement, ou carrément le non logement, des étudiants, notamment à Paris et en région parisienne.C'est un problème d'actualité qui touche et parle à beaucoup de personnes. Il est vrai que le statut d'étudiant rime souvent avec celui de galérien. Beaucoup sont obliger de bosser en dehors des cours pour subvenir à leurs besoins (je l'ai fais !) et ont toutes les difficultés à trouver un toit décent pour les abriter. La vie d'étudiant c'est, pour une majorité, un vrai parcours du combattant.
Pourtant, au début de l'histoire, la narratrice est sur un petit nuage : elle a été admise à la Borbonne ! Elle va prendre son envol, quitter le nid familial et être indépendante, dans son appartement. le rêve quoi ! Seulement elle est loin d'imaginer que les choses ne vont pas être aussi simples que ce à quoi elle s'attendait et son optimisme va en prendre un sacré coup ! Quelle est belle la naïveté de la jeunesse ! Première leçon : ne jamais, jamais, fonder tous ses espoirs sur le CROUS, vous serez sans doute déçu. Mais notre narratrice n'a pas dit son dernier mot et se lance dans l'épluchage systématique des petites annonces immobilières pour dénicher la perle rare et les occasions sont nombreuses à saisir ... si on est pas trop regardant : 6m2 pour 800 € mensuel, 45m2 contre des faveurs sexuelles pour JF sexy ... eh oui, notre héroïne vient de mettre un pied dans la jungle urbaine, c'est la loi de celui qui loue l'appart' qui s'applique !
Le plus impressionnant avec cet album, c'est qu'il est criant de vérité. Tout est d'une justesse, d'un réalisme. Vraiment, c'est exactement ça ! Et c'est terrible de voir des gens démunis face au marché de l'immobilier au point d'être 40 à se battre pour vivre dans un 6m2 au loyer astronomique. C'est révoltant aussi de voir combien nombreux sont ceux qui profitent de la situation. Un tableau sur le vif qui ne vous laissera pas indifférent au sort des étudiants. On se dit souvent qu'il faut agir pour faire bouger les choses, voilà un album qui nous y exhorte. Il n'est pas normal que ce genre de situations puissent se mettre en place. Il y a des logements sociaux occupés par des gens aisés, pas normal. Il y a des immeubles entiers totalement désertés dans Paris mais on ne les ouvrent pas à la location "sociale", pas normal. Il y a beaucoup de choses à faire dans ce domaine, mais, c'est pas gagné !
On pourrait croire que suivre les aventures d'une étudiante à la recherche d'un appartement n'aurait rien d'intéressant ou de palpitant, et pourtant, cet album se dévore ! On ne s'ennuie pas une seconde à la lecture et on en ressort avec un mal de joue prononcé à force d'avoir ri. Comme je dis souvent, c'est en faisant rire son lecteur que l'auteur peut lui ouvrir les yeux sur des sujets graves, en douceur. A lire absolument :
Lien : http://coeurdelibraire.over-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Bazart
  07 août 2012
Après la galère des stagiaires, thème de son premier ouvrage Moi, 20 ans, diplômée, motivée… exploitée, dont j'avais beaucoup apprécié la fraicheur , la justesse et la drolerie du trait, je me suis jeté sur la nouvelle BD de Yatuu qui a trouvé une nouvelle marotte, la crise du logement des étudiants.
Et à l'instar de ce qu'elle avait fait sur le monde cruel des stagiaires, Yatuu décrypte avec l'humour qui la caractérise ( du moins dans l'esprit) ce fait de société très contemporain et donne la parole à cette "génération mal-logée".
Même si je connaissais donc l'auteur de cette BD, qui visiblement fait un carton chez les étudiants et les amateurs de BD, je ne savais pas qu'elle avait sorti un nouvel ouvrage.
Je l'ai d'ailleurs découvert totalement par hasard un jour où j'étais en vadrouille dans mon Virgin du coin, et du coup je me suis laissé tenter et l'ai lu dans la foulée ( sans l'acheter, c'est pas bien, je sais)…
Hélas, j'avoue avoir été assez peu convaincu par ma lecture : certes, j'ai aimé l'arrondi des traits et la fraicheur des dessins, mais très franchement, tout ce qu'on voit sur les galeres immobilières ne sortent pas du tout des sentiers battus : on dirait un bilan du nouvel obs sur les galères dans la location : par exemple, ces chambre du CROUS que tout étudiant a connu, de seulement 10m2 avec douche intégrée et plus de cuisine commune => achat obligatoire d'un frigo et d'un four micro-ondes (les plaques électriques sont interdites) => encore de la place en moins.
N'importe qui ayant cherché un appart avec un petit budget ces dernières années a vécu çe type de galère, exactement de la même façon que le décrit Yatuu, alors qu'on aurait aimé que sa vision et son humour bien à elle transcendent le sujet.
Il manque en effet à cet ouvrage le poil d'exagération et le soupcon de mauvaise foi qu'amènent les auteurs de BD humoristique en régle générale
Ici, Génération mal logée n'apparait que comme un empillage ( certes quasiment exhaustif) des galères les plus fréquentes, sans réel point de vue original sur la question. Il paraitrait qu'un second tome est en cours de préparation (il devrait même sortir sous peu), j'irais quand même sans doute jeter un oeil dessus pour savoir si Yatuu a trouvé...à la fois ce fameux appartement, et cette vraie fantaisie qu'elle avait dans sa première BD, et qui semble avoir un peu disparu ici avec sa recherche d'apparts!!!

Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (2)
BoDoi   07 juin 2012
. A force de caricature, l’auteure ne parvient pas à rendre son héroïne attachante. Elle pointe une réalité sociale, certes, mais sans émouvoir, séduire ou faire sourire.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Sceneario   04 juin 2012
On apprend finalement pas grand chose (beaucoup de choses dites ici sont assez connues et répandues) mais ça a au moins le mérite de compiler quelques arnaques à éviter.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
BazartBazart   02 août 2012
- "Nous vous mettons en relation directe avec le propriétaire : il n'y a pas de visite de groupe
Après être devenue adhérente avec notre société, pour une somme de 260€, nous mettons tout en oeuvre pour vous trouver l'appartement idéal le plus rapidement possible".
-"260€, j'ai entendu"...
Commenter  J’apprécie          20
MadimadoMadimado   19 janvier 2013
Heu... C'est vraiment 17m²... ? Il manque pas un bout... ?
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Yatuu (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Yatuu
Présentation - Erika et les princes en détresse
autres livres classés : logementVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
18638 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre