AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Sae Cibot (Traducteur)
ISBN : 2847891293
Éditeur : Akata (23/05/2003)

Note moyenne : 4.3/5 (sur 223 notes)
Résumé :
Au moment ou elle entend Shoji parler de Sachiko comme étant sa petite amie. Nana Komatsu découvre l'existence de leur liaison et sombre dans un profond désespoir.
De son côté, Nana Osaki s'apprête à donner son premier concert à Tokyo avec son groupe "Blast", auquel s'est joit un nouveau membre...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Vidia
  25 avril 2018
Attention spoiler
Deuxième lecture pour la série Nana...
C'est le drame... Nous commençons ce nouveau tome avec la révélation de Shoji... Hatchi apprend qu'il l'a trompe de la plus douloureuse des façons puisqu'elle le découvre par elle-même alors qu'elle attendait patient sa débauche avec Nana...
D'ailleurs Nana va enrager, défendant sa meilleure amie au coeur brisé. Les dessins sont si intenses que notre coeur se serre pour Hatchi. Abattue, blessée, la jeune femme ne se défend même pas, préférant suivre Nana tel un zombie...
Ai Yazama profite de ce moment pour nous montrer combien entre les deux Nana l'amour, le soutien et l'amitié sont plus que présents... Hatchi le dit bien : sans Nana, elle n'aurait pas supporté une telle chose....
Junko débarque le lendemain, inquiète pour Hatchi. La jeune femme est assez froide dans ses propos allant jusqu'à bousculer la pauvre Komatsu. Junko est franche et claire, certes Shoji a fait une bétise mais Nana l'a aidée en étant trop absente et trop focalisée sur Osaki pour se tourner vers celui qu'elle aimait...
Mais le Roi des démons n'est pas aussi cruel puisque Hatchi reçoit une lettre recommandée ( ce qui va mettre en scène des situations cocasses entre les Nana qui sont a mourir de rire). Elle a reçu ses places de concert pour Trapnest ! Un signe du destin ? Mauvais coup du sort ? Peu importe, mais la tristesse de Osaki est palpable à la mention du groupe...
Plus tard, on retrouve Hatchi beaucoup plus positive et motivée ! Pour cause, la voilà en route pour le premier concert de Blast à la Capitale ! Elle va y rencontrer Misato, fan de la première heure de Nana qui la suit depuis sa ville natale...
Les dessins de Ai Yazama montrant Blast sur scène sont absolument époustouflant ! Rien qu'avec son coup de crayon, on se prend en pleine tête tout le charisme du groupe, toute la passion de Nana lorsqu'elle chante. Il n'y a pas à dire, la mangaka a un talent précieux et rare pour faire passer tant de chose dans une case en noir et blanc...
Le soir Blast fête leur succès à l'appartement 707. Misato étant de la partie, la jalousie de Hatchi va doucement se réveiller... Elle a du mal à " prêter Nana" trop peur de la perdre. Et il faut dire que Nana n'aide pas beaucoup et qu'elle ne rassure pas vraiment Hatchi...
La situation va même exploser lorsque Hatchi, troublée d'avoir vu Satchiko dans un magasin, va rentrer à l'appartement et hurler sur Nana et Misato... Première véritable dispute entre les deux filles... Pire, Osaki affiche un air si triste qu'il cache bien des choses...
D'ailleurs Nana va vite retrouver du refuge chez Yasu qui va lui secouer un peu les puces... Il y a vraiment une relation très ambigue entre eux deux...
Fort heureusement la situation entre les deux Nana va revenir à la normal dès le lendemain. Hatchi réalise qu'elle a poussé le bouchon et souhaite même s'excuser auprès de Misato...
Et c'est là que la révélation tombe : Ren faisait parti de Blast. Ren était le petit ami de Nana...
En proie a de nombreuses questions, Hatchi s'empresse d'aller interroger Nobu qui va tout lui révéler face à un Shin déjà informé par la situation...
Hatchi s'en veut d'avoir étaler son amour pour Trapnest devant Nana. Mais fait vraiment surprenant... Nana accepte d'aller au concert avec elle...
On les suit un peu lorsqu'elles arrivent à chez les Komatsu, une famille haut en couleur qui ne manque pas de dynamisme et d'humour. Les deux Nana se font d'ailleurs quelques confidences, pour la première fois Osaki raconte quelques bribes de son passé jusqu'à ce que Hatchi pose la fatidique question :
-Est-ce que tu es toujours amoureuse de Ren...
Nul besoin d'avoir une réponse de vive voix de la part de Nana quand on voit sa réaction lors du concert. Elle se met a fumer les fameuses cigarettes qui portent le nom de son groupe Black Stone elle se remémore ses souvenirs après de Ren et elle hésite a aller dans la salle de spectacle.
Les dernières pages du tome nous explose à la figure. Les deux Nana en pleure, chacune ayant sa raison, s'accrochant à la main de l'autre de toutes ses forces. Un moment de pur communion, de force, d'amour et de soutien qui fortifie ce lien entre elles... Un lien d'une beauté sans égal...
Une fois encore Ai Yazama nous a offert un tome d'une beauté fatale avec ses dessins, ses émotions qui nous transpercent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
sandrine57
  31 décembre 2012
Grosse déception et torrents de larmes pour Nana K. quand elle découvre la trahison de Shôji mais son caractère enjoué reprend vire le dessus grâce à deux évènements marquants : Blast, le groupe de Nana O. va donner son premier concert à Tokyo et elle va retourner dans sa ville natale pour assister au concert des Trapnest, son groupe fétiche.

Un tome riche en émotions pour nana K. qui rompt avec son petit ami et accueille avec tristesse les douloureuses confidences de sa colocataire au sujet de son enfance. Oui, Nana O. se livre un peu et, sous ses airs bravaches, on découvre une jeune fille vulnérable qui n'a pas eu la chance de goûter à la vie en famille. Nana K. est à la fois fière et heureuse de la confiance de son amie et elle n'est pas au bout de ses surprises puisqu'elle apprend aussi que Nana O. a vécu avec Ren, le guitariste des Trapnest. Forte de cette nouvelle information, elle compte bien entraîner Nana avec elle au concert du groupe et, qui sait, réunir les anciens amoureux.
Une Nana K. qui se remet en question et décide de mettre sa vie amoureuse entre parenthèses et une Nana O. qui dévoile que, sous son blouson de cuir, il y a bel et bien un coeur qui bat pour un tome très réussi qui mêle habilement la romance, la comédie et le drame. A suivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
gargamel00
  25 avril 2012
J'adore ces commencements mélancoliques "dis Nana,..."
Il se dégage de ces mangas une telle mélancolie, une telle beauté, que je ne veux pas penser aux procédés de fabrication d'un manga à succès au Japon, à tous ces dessinateurs qui travaillent à la chaine pour raccourcir les délais de publications du manga. Je préfère m'imaginer Ai Yazawa seule, chez elle, en train de regarder par la fenêtre et réfléchir à la psychologie de ses personnages. Sortir explorer la ville, observer les gens qui l'entoure et s'en inspirer, prendre des notes, des sensations, des odeurs qu'elle restituera ensuite dans le monde de Nana. Ce manga est magique, il m'emmène le temps de quelques pages dans un monde à part, mélancolique, tendre, parfois cruel mais toujours magnifique.
Commenter  J’apprécie          30
Amelie44
  08 septembre 2013
Ici, Nana Komatsu découvre la liaison entre Shoji et Sachiko. C'est à ce moment-là que l'on s'aperçoit que l'amitié entre les deux Nana est très importante (notamment dans la scène où Nana Osaki menace Shoji).
Nana Komatsu reprend vite le dessus, quand ils 'agit d'amener Nana O. a un concert de Trapnest afin que celle-ci revoit Ren.
J'aime bien ce tome, où l'on va peu à peu découvrir les membres de Trapnest!
Commenter  J’apprécie          50
darko
  27 février 2016
Je m'attache de plus en plus à ces deux Nana et à leur petit monde. C'est sensible, doux, ça remue les tripes.
Rien n'est blanc ou noir, tout est en nuance.
Un shôjo majeur !
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
florencemflorencem   11 avril 2012
Je n'ai pas pu être adulte au point de pardonner la trahison et je n'ai pas pu non plus être passionnée au point de m'accrocher malgré ma blessure. J'ai perdu.
Commenter  J’apprécie          170
florencemflorencem   11 avril 2012
Pourquoi je pleure ? C'est plus fort que moi, j'ai le cœur qui éclate. cette main qui était dans la mienne sans que je me sois rendu compte de rien, en réalité, j'aurais aimé continuer à la serrer pour toujours.
Commenter  J’apprécie          90
florencemflorencem   11 avril 2012
A l'époque, je n'étais pas capable d'aimer quelqu’un correctement et pourtant, je mourrais d'envie d'être aimée.
Commenter  J’apprécie          110
Hachiko64Hachiko64   21 août 2012
A ce moment là, j'ai ressenti une émotion telle que j'en ai eu le souffle coupé. Je serais bien incapable de l'exprimer par des mots. Que l'avenir qui attends Nana après ce concert soit remplie de bonheur. Cette nuit-là, je n'ai pas cessé de faire cette prière.
Commenter  J’apprécie          40
Hachiko64Hachiko64   21 août 2012
Tu disais que tu restais seule, abandonnée. Toutes tes chansons portaient sur ce thème. J'ai les larmes aux yeux. C'est ce que je ressens tu sais. Ne t'éloigne pas de moi, Nana.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Ai Yazawa (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ai Yazawa
Parlons de Ai Yazawa
autres livres classés : musiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Connaissez-vous bien le manga Paradise Kiss, de Ai Yazawa?

Comment se prénomme l'héroïne?

Miwako Sakurada
Yukari Hayasaka
Nana Osaki
Isabella Yamamoto

10 questions
11 lecteurs ont répondu
Thème : Paradise Kiss : L'intégrale de Ai YazawaCréer un quiz sur ce livre