AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Nana tome 8 sur 22

Sae Cibot (Traducteur)
EAN : 9782847893588
190 pages
Akata (24/03/2004)
4.44/5   279 notes
Résumé :
Nana Osaki et son groupe Blast consacrent le plus clair de leur temps à leurs répétitions, pour préparer leur début de carrière de musiciens professionnels. De son côté, Nana Komatsu coule des jours heureux, filant le parfait amour avec Nobu... Mais très vite, les errances de son passé la rattrapent...
Que lire après Nana, tome 8Voir plus
Lovely Complex, tome 1 par Nakahara

Lovely Complex

Aya Nakahara

4.10★ (3261)

17 tomes

Comme elles, tome 1 par Fujisue

Comme elles

Sakura Fujisue

3.89★ (701)

13 tomes

Lovely Devil, tome 1 par Takanashi

Lovely Devil

Mitsuba Takanashi

4.14★ (344)

11 tomes

Peach Girl, tome 1  par Ueda

Peach Girl

Miwa Ueda

3.95★ (938)

18 tomes

Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
4,44

sur 279 notes
5
10 avis
4
3 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
Avec ce tome 8 au numéro emblématique, l'autrice nous bouscule et fait basculer son histoire dans un récit de plus en plus pollué par le showbiz où évoluent nos héros.

Le grand chamboulement de ce tome, c'est le changement de narratrice. Fini Hachi comme narratrice, place à Nana O. (hachi veut dire 8 en japonais et nann 7). Je dois dire que je suis assez contente de ce choix vu mon amour pour la seconde et mes difficultés avec la première, mais fondamentalement, ça ne change pas grand-chose. le ton mélancolique de la série est toujours là, on a juste un bref aperçu de ce qui se passe du point de vue de notre chère rockeuse.

Les autres gros chamboulements sont à chercher ailleurs et notamment du côté d'Hachi. A force de papillonner d'un homme à l'autre, elle en est quand même à son 3e copain en 6 mois dont elle jure être amoureuse..., arrive ce qui devait arriver : elle tombe enceinte. Si je ne suis pas fan du personnage et de ses choix, je dois avouer que j'ai beaucoup apprécié la subtilité et la bienveillance avec laquelle l'autrice a amorcé le tournant de ce récit. Hachi gagne rapidement une maturité que je ne lui soupçonnais pas. La plupart des autres personnages ne sont pas dans le jugement et pourtant dieu sait s'ils le pourraient et tout le monde est là pour elle. Seule ombre au tableau : les hommes de sa vie. Je suis assez agacée par le portrait valorisant que l'autrice cherche à faire de Takumi alors que pour moi c'est une sorte de prédateur et surtout un type très toxique qui impose toujours ses désirs aux autres se faisant passer pour un homme raisonnable, alors qu'il ne l'est pas. Son attitude envers Nana et Nobu est symptomatique de cela. Il s'impose, veut tout commander et diriger sans penser une seconde aux autres, et l'autrice semble trouver cela génial. Moi, j'avais envie de vomir...

En relations toxiques, il faut dire que le titre se pose là. Je ne sais pas vraiment ce qu'en pense Ai Yazawa car c'est assez ambigu mais je trouve qu'elle met très bien celles-ci en scène pour nous pousser à y réfléchir. En plus de Nana et Takumi sur lesquels je suis sûre que j'aurai l'occasion de revenir, il y a quand même aussi les deux Nana. Nana O. elle-même se rend compte qu'elle est trop possessive envers Hachi et que quelque chose cloche dans leur relation. Ce n'est pas normal comme façon d'être amie ce désir d'exclusivité. Ren se moque d'elle à ce sujet mais cela soulève quelque chose sur la frontière flou entre ami et amant pour Nana O. qui a du mal à définir ses relations parfois, sûrement à cause des traumatismes de son enfance. Ai Yazawa envoie à nouveau un message lourd à tous ces parents qui déglingue leur enfant par égoïsme. Ils feraient mieux de ne pas en faire !

C'est d'ailleurs ce qu'exprime un autre personnage en souffrance dans ce tome : Shin. Bien que discret, c'est un garçon qui gagne à être connu et qui me fascine assez. Il a une vision très personnelle de la parentalité suite à sa propre expérience. Il est très attaché à Hachi. Et si c'est en apparence le mystérieux boutentrain du groupe, il recèle bien des secrets comme le soulève l'une de ses discussions avec Misato, qui lui ressemble pas mal. Sa relation avec Reira pourrait me sembler dérangeant mais plus le temps passe, plus je m'attache à eux. Il y a vraiment quelque chose à faire pour ces deux âmes à la dérive.

Avec eux, comme avec les autres personnages, on se rend de plus en plus compte au fil des chapitres de l'imbrication des deux groupes de rock que l'on suit. La musique et le showbiz prennent également de plus en plus de place et on sent bien l'orage qui monte et monte discrètement dans leur dos. Ai Yazawa parle de plus en plus du milieu en sous-main de toutes ces histoires de coeur. Il est notamment question des débuts du groupe de Nana et de la difficulté à intégrer un groupe punk un peu radical dans un major. On entend aussi de plus en plus parler des paparazzis et là mes craintes sont grandes. On sent que l'autrice prépare quelque chose de pas joli joli avec eux.

Avec ses qualités et ses défauts, Nana continue de me passionner. C'est toujours une lecture assez dense car il y a plein de petits textes mais cela confère une ambiance très chaleureuse à l'histoire car il y a plein de petites blagues et vannes entre les personnages, mais aussi plein d'échanges chaleureux. Dans ce tome, on sent de plus en plus que l'autrice veut faire mûrir son histoire et grandir ses personnages pour les tirer des premiers jours de l'âge adulte et les faire basculer dans les seconds plus sombres. Je ne suis pas d'accord avec tous ses choix mais on ne peut renier qu'elle sait écrire une histoire qui nous garde captif.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
Commenter  J’apprécie          30
J'avais au début un avis assez mitigé sur les mangas. Je les trouvais beaucoup trop compliqués à lire et pas à mon goût. Or, quand j'ai découvert cette série j'ai été complètement séduite. Elle ressemble beaucoup à la série "Comme elle", des mangas aussi. Il y à une habitude à prendre quand à leur lectures, mais une fois qu'on à le coup de main, ca coule tout seul. Franchement, j'ai adoré. A mon grand étonnement, le vocabulaire est très soigné et on y trouve de magnifiques répliques, sur l'amour par exemple. Franchement je conseille cette série à tous.
Commenter  J’apprécie          30
c'est incroyable comment Takumi arrive à me donner un tel sentiment mitigé. D'un côté, je le hait car il se comporte de manière très indélicate avec Hachi, puis d'une autre côté, on essaye de lui trouver des excuses et comme Hachi, on s'accroche à lui.
Ce tome marque un tournant dans la vie de Hachi, qui découvre qu'elle est enceinte. C'est dommage d'ailleurs, car Nobu est vraiment un type bien !
Commenter  J’apprécie          30
Nana est vraiment un manga unique, qui mêle toute une foule d'émotions et de sentiments.
C'est fort, dur et tendre et ça ne va jamais là où le pense.
Dans les tomes 7 et 8 les personnages sont mis à mal, leurs liens fragiles se tendent de plus en plus vers une rupture.
Je vais vite voir où la mangaka va nous mener !
Commenter  J’apprécie          30
J'ai encore passé un très bon moment en compagnie de Hachi et Nana. C'est étonnant la façon dont l'histoire peut tourner principalement autour d'Hachi et pourtant on en découvre toujours un peu plus sur Nana et notamment sur son départ pour Tokyo.

Je crois que maintenant, avec ce huitième tome, tous les éléments de l'histoire sont entrés en jeu, que maintenant tout peut se développer... Cela dit, il y a encore beaucoup à faire !
Personnellement je trouve ce tome assez difficile : il est très bien comme tout les autres, mais c'est l'un des plus triste de la série. Un choix n'est jamais simple et ceux que doit faire Hachi tout particulièrement. D'autant plus une fois qu'elle la fait. Je n'aurais sans doute pas fait le même qu'elle mais c'est vrai que les raisons sont loin d'être mauvaises...
J'ai hâte de me replonger dans la suite !
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Dis, Hachi. Je voulais que tu restes à mes pieds quitte à te mettre un collier autour du cou. Mais je me faisais peur à moi même,lorsque je pensais ainsi. Et c'est pour ça que, volontairement, je laissais une certaine distance entre nous.
Commenter  J’apprécie          130
Je t'en prie...
Explique-moi...
Même si tu me mens...
Je croirai ce que tu me diras...
Commenter  J’apprécie          290
Tu ne t'en souviens peut-être pas... Mais j'avais vraiment l'intention de faire construire une belle maison, avec un grand jardin en hauteur, avec vue sur la mer... J'y imaginais une cuisine équipée dernier cri, un studio en sous-sol, et dans les placards de ma chambre, les derniers vêtements à la mode, ne venant jamais à manquer. Pour que toi, que les hommes font tant pleurer tu puisses retrouver le sourire, à chaque fois que tu y viendrais.
Commenter  J’apprécie          00
Tu sais, Hachi
Notre vie dépend de nous seuls...
J'en reste persuadée
Commenter  J’apprécie          50
Quels que soient la vie et l'homme que tu choisisses, l'essentiel, c'est que tu sois heureuse... Même si je n'arrive pas à devenir pure au point d'être capable de souhaiter ce genre de choses du fond du cœur. Je voulais que l'image que tu aies de moi soit celle de quelqu'un de fort comme un héros de manga trop beau pour être vrai.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Ai Yazawa (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ai Yazawa
Parlons de Ai Yazawa
autres livres classés : mangaVoir plus
Les plus populaires : Manga Voir plus


Lecteurs (863) Voir plus



Quiz Voir plus

Connaissez-vous bien le manga Paradise Kiss, de Ai Yazawa?

Comment se prénomme l'héroïne?

Miwako Sakurada
Yukari Hayasaka
Nana Osaki
Isabella Yamamoto

10 questions
24 lecteurs ont répondu
Thème : Paradise Kiss - Intégrale de Ai YazawaCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..