AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Nana tome 9 sur 22

Sae Cibot (Traducteur)
EAN : 9782847893854
190 pages
Akata (01/07/2004)
4.44/5   232 notes
Résumé :
La grossesse de Nana Komatsu et la demande en mariage de Takumi provoquent de profonds remous au sein de Trapnest comme de Blast. Nana Osaki ne comprend pas le comportement de sa colocataire et c'est le désordre le plus total dans sa tête. Tandis que du côté de Trapnest, Reira est en train de craquer.
Que lire après Nana, tome 9Voir plus
Comme elles, tome 1 par Fujisue

Comme elles

Sakura Fujisue

3.57★ (701)

13 tomes

Peach Girl, tome 1  par Ueda

Peach Girl

Miwa Ueda

3.95★ (938)

18 tomes

Lovely Devil, tome 1 par Takanashi

Lovely Devil

Mitsuba Takanashi

4.14★ (344)

11 tomes

Model, tome 1 par Lee

Model

So-Young Lee

3.62★ (334)

7 tomes

Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
4,44

sur 232 notes
5
10 avis
4
2 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
Qu'il fut triste ce tome, qu'il fut triste ! Triste et violent même parfois, au point de ne pas en ressortir indemne...

Plus épais que les précédents, il contient à la fois la suite de l'histoire actuelle, une suite brute et âpre, inquiétante également, mais aussi un chapitre inédit avec Naoki (le batteur de Trapnest) comme narrateur, nous racontant l'adolescence de son groupe et de ceux gravitant autant, éclairant.

Nana a définitivement pris un sacré tournant avec le tome précédent où Nana O. prenait le relais de la narration et où Hachi découvrait qu'elle était tombée enceinte. Tout a changé depuis. Notre narratrice ne parvient à surmonter le choc et c'est le début d'une descente en enfer pour elle. Elle devient de plus en plus instable, c'est frappant. J'ai vraiment tremblé par Nana O. tout au long de ce tome. Sa fragilité nous éclate à la figure, elle qui l'avait si bien cachée jusqu'à présent, n'y parvient plus. Tout se dérègle et le déraillement semble bien proche.

C'est assez normal d'assister à cela quand on voit la brutalité et la violence des changements qui s'opèrent. le premier chapitre est un petit bijou de mise en scène dans ce sens. On y assiste à la dévastation de Nana O. confrontée à la décision d'Hachi, mais surtout on y assiste à l'emprise évidente de Takumi sur Hachi. La scène où il prend la parole à sa place, puis celle où il la viole, il n'y a pas d'autres mots désolée, sont d'une violence à couper le souffle ! Je comprends la réaction de Nana O. même si elle ne devine pas. Ainsi, je suis profondément dérangée par ce personnage, que pourtant Ai Yazawa semble vouloir écrire comme un chic type avec ses défauts qu'il faudrait accepter et pardonner, parce qu'il a de la considération pour les autres (laissez-moi rire) et la tête sur les épaules. Je trouve ça glaçant...

Tout va alors très vite. Hachi quitte l'appart pour aller vivre avec Takumi. La scission avec le groupe est annoncée. La rivalité entre Trapnest et Blast est à son comble. Ai Yazawa fait parfaitement monter la sauce avec une tension à la fois personnelle et professionnelle, les magazines à scandale étant sur leurs traces, près à faire saigner nos pauvres artistes juste pour vendre leurs feuilles de choux. J'ai été assez bluffée par la construction du scénario avec cette montée en puissance du malaise dû à la fois au showbiz qu'ils côtoient et à leur vie perso chaotique.

Tout le monde est impacté par ces événements. Les personnages sont tous à fleur de peau et on est à fond dans le cliché de l'artiste maudit. Il y a donc Takumi, le petit ami / mari toxique ; Reira, la belle chanteuse qui aime sans retour et craque en apprenant son mariage ; Shin, l'amoureux transi qui ne saisit que trop bien tout ce qu'on ne lui dit pas et nous déchire le coeur en apprenant la chanson de sa belle (vraiment à écouter au passage !) ; Yasu, qui veut porter toutes les peines du monde sur ses épaules ; Nana O. qui ne supporte plus les séparations et vire schizo ; Ren qui semble planer mais prend peut-être des choses pour... Seuls Naoki et Nobu étrangement surnagent dans tout ça, le premier par manque de développement de l'autrice est un peu à part et semble trop perché, tandis que le second prend l'histoire avec pas mal de recul, mais peut-être trop parce qu'il semble ne rient faire et être trop passif.

Décidément, l'histoire a vraiment viré en plein mélo en moins de deux. Les temps heureux ont été bien trop courts et épisodiques face à ce qu'il nous attend. Je ressens toujours de très vivent émotions en lisant leurs aventures, la plume d'Ai Yazawa étant ce qu'elle est. Elle ouvre et clôt ses chapitres avec une poésie qui me serre le coeur à chaque, surtout avec maintenant Nana O. qui nous ouvre les tourments de son coeur. Mais je ne peux aussi m'empêcher de penser qu'il y a plein de choses dérangeantes présentées comme positives et ça me perturbe. Je n'arrive pas à pleinement aimer la série comme ce fut le cas pour Je ne suis pas un ange. Nana est plutôt le genre de lecture à me remuer, à me bousculer, à me faire réfléchir.

PS / L'histoire annexe sur l'adolescence de Naoki et de Trapnest m'a beaucoup plu parce qu'on y voit les prémices des relations actuelles de nos héros, mais aussi parce qu'on les voit plus jeunes. Yasu y a de faux airs de George de ParaKiss et on découvre son passé commun avec Ren qui est fascinant, dans le genre petit diable. Takumi a aussi un sacré passif et Reira est presque fascinante de fragilité déjà. Bref, je redemande des bonus de cet ordre !
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
Commenter  J’apprécie          20
Critique des tomes 9 à 13 :
des tomes qui approfondissent et renforcent les relations. Les personnages mûrissent sous nos yeux. Un sacré équilibre entre fragilité et force !
C'est toujours aussi exceptionnel, tout en finesse et en émotion.
Nana est un shôjo unique qui touche le cœur.
Commenter  J’apprécie          60
Ce neuvième tome est aussi sympa que les huit autres précédents, si ce n'est plus !
Comme on peut le voir le résumé : c'est là que ce produit la cassure entre les deux Nana. Bon, comme ça, ça à l'air terrible, mais en fait pas du tout ! Les différences entre leur deux caractères s'affirment mais rien ne nous dit qu'elles vont les séparer...enfin, du moins, je l'espère ! ;)

Il y a de grandes nouvelles et de grandes révélations qui sont faites dans ce tome. du coup, le bonus sur l'adolescence de Naoki à la fin de ce tome tombe vraiment au bon moment ! (surtout qu'il nous permet de découvrir Yasu avec des cheveux ;D). A travers Naoki, on en apprend un peu plus sur les différents membres de Trapnest et aussi sur Yasu... C'est vraiment un bonus très sympa :)
Je ne peux que vous souhaitez de succomber aux charmes des deux Nana :p
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
Commenter  J’apprécie          50
Que d'émotions dans ce neuvième tome ! J'ai eu plusieurs fois les larmes au yeux face à la rupture entre nos deux héroïnes, mais également éprouvais de la colère à l'encontre de Takumi ; quelques passages ont apporté le sourire aux lèvres, bien que ce fut rare.

Les relations prennent de nouvelles tournures : entre brisures, anciens amours et amitiés, comment les deux groupes réagiront face aux entrelacements que tissent leurs membres ?

Cette lecture confirme l'amour que j'éprouve pour cette série de mangas qui malgré les années ne s'est pas tari, bien au contraire.

Malheureusement, je n'ai pas la suite sous la main, mais cela ne serait tarder : Nana, Hachi et leurs compagnons m'ont beaucoup trop manqués – bon hormis certains...
Commenter  J’apprécie          00
J'avais au début un avis assez mitigé sur les mangas. Je les trouvais beaucoup trop compliqués à lire et pas à mon goût. Or, quand j'ai découvert cette série j'ai été complètement séduite. Elle ressemble beaucoup à la série "Comme elle", des mangas aussi. Il y à une habitude à prendre quand à leur lectures, mais une fois qu'on à le coup de main, ca coule tout seul. Franchement, j'ai adoré. A mon grand étonnement, le vocabulaire est très soigné et on y trouve de magnifiques répliques, sur l'amour par exemple. Franchement je conseille cette série à tous.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
L'été de mes seize ans, j'ai changé de marque de cigarettes pour me mettre aux Seven Stars parce que c'était ce que fumait Ren. Je me suis fait faire de nouveaux piercings afin d'en avoir autant que lui... Je marchais avec les mêmes bottes que lui, je dormais dans le même lit que lui et je rêvais des mêmes choses. Malgré cela, Ren m'a abandonné. Il se peut que quelque part, au fond de moi-même je n'aie jamais réussi à le lui pardonner, tout comme je n'ai jamais réussi à pardonner à ma mère.
Commenter  J’apprécie          270
Toi qui à l'époque ne cessais de te noyer dans tes histoires d'amour, tu étais peut-être comme moi, tu souffrais de ne pas te sentir entière. Si c'était le cas, je comprends un peu mieux tes sentiments, qui m'était alors totalement obscurs.
Commenter  J’apprécie          40
Mais si je ne peux plus chanter... Qu'est-ce que je vais faire...? Si je ne chante pas, je n'ai plus aucune valeur...
Commenter  J’apprécie          70
"Ras le bol"
Pourquoi les gens continuent constament à chercher quelqu'un
Même s'ils doivent éprouver ce sentiment à chaque fois ?
Commenter  J’apprécie          30
De qui que je sois amoureuse, tu seras toujours mon héros. Il n'y a personne au monde qui soit plus admirable que toi. Ni en ce moment, ni jamais dans le futur.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Ai Yazawa (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ai Yazawa
Parlons de Ai Yazawa
autres livres classés : mangaVoir plus
Les plus populaires : Manga Voir plus


Lecteurs (760) Voir plus



Quiz Voir plus

Connaissez-vous bien le manga Paradise Kiss, de Ai Yazawa?

Comment se prénomme l'héroïne?

Miwako Sakurada
Yukari Hayasaka
Nana Osaki
Isabella Yamamoto

10 questions
24 lecteurs ont répondu
Thème : Paradise Kiss - Intégrale de Ai YazawaCréer un quiz sur ce livre

{* *}