AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782940712045
350 pages
Torticolis et frères éditions (17/03/2022)
4.56/5   16 notes
Résumé :
Vevey, Suisse, 2001. Louise rentre au lycée où elle rencontre Gabriel. On la retrouve aujourd'hui, alors qu'elle s'est "dépossédée" de la Suisse. En étude à Milan, elle apprend que sa meilleure amie va se marier. Le texte se construit sur le ressouvenir de la génération qui était au lycée durant le 11 septembre. Entre aujourd'hui et avant, les chapitres s'enchaînent pour dérouler une intrigue aussi haletante que tragique.

Elle avait dix-sept ans. Il e... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
4,56

sur 16 notes
5
8 avis
4
2 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

Plus je lis de littérature suisse, plus je découvre des auteur.e.s talentueu.x.ses ! Aujourd'hui je vous présente le premier roman d'une écrivaine suisse donc pour lequel j'ai eu un vrai coup de coeur. 💙💙💙

L'adolescence au début des années 2000 à Vevey. Louise rencontre Gabriel. Une amitié fusionnelle naît entre eux mais Gabriel n'est pas toujours facile à suivre et Louise rêve de plus et l'aime en secret, comme on peut aimer à 16 ans. Très vite, avec d'autres amis, ils forment une bande de potes aussi inséparables que les 5 doigts de la main.

2015, Louise revient en Suisse pour la première fois depuis des années. Elle est invitée au mariage de son ancienne meilleure amie et a beaucoup hésité à venir. Elle a fui 13 ans auparavant sans donner d'explication à personne. Qu'a-t-elle donc sur la conscience ?

Un roman entre passé et présent donc, avec Louise au centre, à 16 et à 30 ans. Un roman sur l'adolescence et ses excès qui évoque des thèmes comme le harcèlement, le racisme, les conséquences de ses actes, l'amitié bien sûr. Et puis un roman qui pose la question peut-on construire sa vie d'adulte sur un secret, suffit-il de fuir pour repartir à zéro, peut-on vraiment oublier-notamment ceux qui ont tant comptés, peut-on être heureux quand on a un poids sur le coeur ?

Comme je le disais en intro, c'est pour moi un coup de coeur. J'ai été prise par l'intrigue dès le départ faisant défiler les pages pour découvrir ce que Louise cache. Ado à la même époque, j'ai eu également l'impression de revivre certaines choses au travers des personnages.

Bravo pour ce premier roman très réussi !

Commenter  J’apprécie          50

Oublier Gabriel de Karine Yoakim Pasquier est un délicieux petit roman dévorable (et dévoré) en quelques heures. Un petit bijou de littérature romande, magnifiquement ficelé, efficace et touchant.

C'est un premier roman surprenant, original et intime, découvert dans un cadre qui ne l'est pas moins : j'ai eu l'immense chance d'en rencontrer l'autrice autour d'un café à Vevey, non loin de là où se déroule l'essentiel de l'intrigue. Karine Yoakim Pasquier avait eu la gentillesse de me contacter après avoir constaté que nos deux romans, parus simultanément, étaient souvent voisins sur les étagères des librairies suisses. Nombre d'autres points communs et centres d'intérêt nous rapprochaient, j'ai accepté la proposition avec joie.

Grand bien m'en a fait! Karine était terriblement avenante, sympathique et vraie. Je suis immédiatement tombée sous son charme et je me réjouissais de découvrir son roman – d'autant plus que le personnage principal se nommait Louise et qu'une partie de l'histoire prenait ses quartiers à Chardonne, village dans lequel je vis actuellement.

Il se trouve que je n'ai jamais regardé avec un oeil très bienveillant les histoires se déroulant dans un endroit trop proche de celui dans lequel je vivais. Je trouvais la chose peu romanesque, trop « collée » à une vie que je jugeais banale et peu porteuse de narrativité. J'ai toujours eu le sentiment d'avoir besoin, en littérature, d'un ailleurs me permettant de comprendre l'ici et maintenant, d'un environnement exceptionnel ou tout du moins étranger.

Pourtant, je me suis lovée dans les espaces et les mots de Karine Yoakim Pasquier avec une joie réelle et un plaisir certain. J'ai aimé voir ses personnages s'épanouir dans mon esprit et y trouver une matérialité, j'ai adoré les regarder s'ébattre dans des lieux que je connaissais si bien, grandir dans ce qui est aujourd'hui mon quotidien.

J'ai tout simplement dévoré ce roman, admirant sa construction, son côté « terriblement bien ficelé » et la fluidité de son ton.

Le scénario m'a emportée de son élégance et de sa simplicité, et les thèmes qu'il abordait – le secret, l'oubli, le silence et la culpabilité – de leur naturel et de leur intimité.

Oublier Gabriel est un premier texte très réussi somme toute, un réel plaisir de lecture et une porte grande ouverte sur de merveilleux lendemains nés de la plume de cette romancière prometteuse.


Lien : https://www.mespetiteschroni..
Commenter  J’apprécie          60

Un premier roman très réussi ! D'une écriture fine et élégante avec beaucoup de délicatesse, l'auteure nous plonge dans ses souvenirs et dans ces moments de l'existence qui changent votre vie à jamais, tenter de les effacer de votre mémoire ne sert à rien, car ils vous hantent et font immanquablement irruption dans votre quotidien.

Dans "Oublier Gabriel", il y a tout l'enchantement de l'adolescence, les doutes, les découvertes, les émerveillements et les déceptions. Mais il y a aussi le temps qui passe, la vie qui vous transforme irrépressiblement et tout un enchevêtrement d'événements aboutissant à un final inattendu. Dans l'ensemble c'est un premier roman plein de promesses et une écriture ciselée de plus en plus rare de nos jours.

Commenter  J’apprécie          50

Et voilà, je me suis fait cueillir par ce petit bouquin dans lequel – après quelques pages – je m'étais attendu à trouver une bluette estivale et rafraîchissante.

Mais non, cette histoire va aller bien plus loin qu'une bande d'ado de la Riviera Vaudoise qui se retrouve quinze ans après pour un mariage.

C'est doux et subtil, les événements sont bien amenés et, petit à petit, le sujet devient plus lourd et pourtant impossible à lâcher.

Un brillant premier livre !


Lien : https://www.noid.ch/oublier-..
Commenter  J’apprécie          110

Dès les premières pages, j'ai su que ce livre allait être un coup de coeur!

Il s'agit d'un roman à double temporalité: soit on suit Louise en 2015, à Milan, soit au début des années 2000, à Vevey, en Suisse. Très vite, on apprend que Louise a quitté brutalement son village natal. Ce n'est que 13 ans plus tard qu'elle y retournera. Au fur et à mesure de la lecture, on comprendra ce qui l'a poussée à fuir.

J'ai adoré cette double temporalité! J'ai trouvé qu'elle était très bien réalisée. D'ailleurs, en apprendre plus sur le tout début des années 2000 m'a beaucoup plu.

Des références musicales viennent aussi rythmer notre lecture.

Ce roman est donc une pépite que je ne peux que recommander!

Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation

Devant les pieds de la jeunes femme se trouvait l'enveloppe déchirée et entre ses mains, un grand faire-part blanc. Elle avait relu le texte dix fois, peut-être davantage. elle avait cessé de compter. Emily se mariait. Et elle voulait que Louise , Louise, qui avait fui il y a si longtemps, qui n'avait plus donné de nouvelles, qui avait coupé tous les ponts, tous les fils ... elle voulait que Louise soit présente à son mariage !

Commenter  J’apprécie          20

« EMBRASSE-MOI », avais-je envie de crier. Cela faisait des mois que j’attendais, mais le temps s’étirait, s’allongeait, comme élastique. « Embrasse-moi, je t’en prie. Je suis née pour ces baisers qui ne viennent pas. »

Commenter  J’apprécie          30

La plupart des gens passent leur vie comme des automates, trop occupés à se soucier des autres, de leur avis ou de leur opinion... Si tu arrêtais de te demander ce qu'on pense de toi, tu vivrais plus en accord avec toi-même.

Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : bande de copainsVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2503 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre