AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791036309748
Éditeur : Bayard Jeunesse (26/06/2019)

Note moyenne : 4.03/5 (sur 160 notes)
Résumé :
Daniel, 18 ans, est fils de coréens immigrés à New York. Il passe un entretien pour entrer dans la prestigieuse Université de Yale. Natasha vient de la Jamaïque. Sa famille, immigrée illégalement aux États-Unis, est sous le coup d'une procédure d'expulsion et devra quitter le pays le soir même. L'adolescente tente par tous les moyens de trouver une solution. Sous l'effet d'un enchainement d'évènements dus au hasard (ou au destin ?), Daniel et Natasha se rencontrent ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (78) Voir plus Ajouter une critique
Laurapassage
  18 août 2017
Après avoir beaucoup aimé Everything Everything, le livre comme le film, je ne pouvais passer à côté de la nouvelle sortie de Nicola Yoon. Et qu'elle a été ma joie de découvrir The Sun is Also a Star dans ma boîte aux lettres, envoyé par les éditions Bayard.
"Les êtres humains ne sont pas des créatures raisonnables. Au lieu d'être gouvernés par la logique, nous sommes gouvernés par les émotions. Si c'était le contraire, les gens sur cette Terre serait plus heureux."
The Sun is Also a Star se concentre essentiellement sur deux personnages adolescents. Daniel et Natasha, opposés sur tout. En effet, Daniel est un rêveur, un conteur, un poète qui ne s'assume pas, ni face à son frère parfait, ni face à ses parents, fiers de leurs origines coréenne et qui veulent qu'il réussisse avec une profession digne de leurs intérêts. Il croit en l'amour, au destin, au karma, à la bonté des gens, dans le bien-fondé de la vie même. Une seule chose le lie à Natasha, leur tolérance commune, leur ouverture d'esprit, tous les deux enfants d'immigrés à New York. La jeune fille, quant à elle, pense qu'il faut se battre pour obtenir ce que l'on veut et ne jamais baisser les bras. Elle ne voit pas la vie à son échelle, mais d'un regard plus éloigné, du point de vue de l'univers. Elle est rationnelle là où Daniel est passionné. Et surtout, heureusement pour elle à certains moments, elle ne voit pas toujours le bon côté des choses et préfère se battre pour contrer le mal de toute situation. Leur duo se forme autant par leurs contradictions qui vont les amener à faire des concessions en se remettant en question, autant l'un que l'autre, que de l'attirance qui les oppresse, les entremêlant de leurs quelques ressemblances. Mais alors, qui a raison et quel comportement est le bon ? Certainement les deux, un peu de chaque…
Dans une vie, les coïncidences sont nombreuses et The Sun is Also a Star ne se prive pas de nous le rappeler. Certains ne manqueront pas de trouver de l'abus dans ces concours de circonstances, et pourtant… A l'image du très célèbre effet papillon, le destin est mis à l'honneur dans le récit. Alors, quand on se retrouve avec deux personnages opposés dont l'un n'y croit pas du tout et l'autre ne jure que par lui, ça fait des étincelles. Et pourtant, les plus grands, toutes les personnes de votre entourage, n'ont-ils pas déjà fait des rencontres ou se sont retrouvés dans des situations imprévues qui ont changé leur vie d'une bonne ou d'une mauvaise manière. ?Repensez à la manière dont vous avez trouvé votre travail, rencontré vos amis ou votre conjoint, si vous avez eu un accident qui vous a changé, si vous avez eu un déclic en voyant quelque chose (…) The Sun is Also a Star se repose à la fois sur ces imprévus qui façonnent notre avenir, mais aussi sur le fait de se battre pour obtenir ce que l'on veut, même si c'est perdu d'avance et ne pas laisser la chance seul maître de sa vie. C'est ainsi que l'on découvre aussi des tranches de vie des rencontres de Natasha et Daniel, qu'ils ont tout changées.
"Lorsque j'ai fini de lister toutes les choses qui étaient atroces, je me remets à rire. Au bout de quelques secondes, il sourit enfin, et j'en suis ravie. - Je suis content que tu trouves ça drôle. - Allez ! La tragédie, c'est drôle. - On est dans une tragédie ? me demande-t-il, avec un large sourire à présent. - Bien sûr. C'est ça, la vie, non ? On meurt tous à la fin."
Nicolas Yoon, de sa plume fraîche et fluide aborde ainsi tout un tas de sujets différents qui ont modelé la vision des choses des deux personnages et de ceux qu'ils rencontrent au fil de la journée. Il y est question de religion, de musique, de physique et d'espace, de poèmes et de rêves, de racisme et de différences. L'auteure ne cherche pas une seule fois à nous convaincre d'une chose. Elle se contente de nous exposer les faits, les croyances, les convictions et les ressentis de chaque chose et de chacun. Elle nous laisse nous faire notre propre opinion, et même pour les comportements les plus durs et discutables, elle nous montre les différents points de vue afin de comprendre les réactions de tous. The Sun is Also a Star nous incite à la tolérance, au respect de chacun. Il nous donne de l'espoir même quand la réalité est triste et déchirante. Il nous montre qu'il y a du bon et du mauvais dans chaque chose et qu'il n'existe pas de monde et de vie tout blancs ou tout noirs.
"On peut se perdre dans son propre esprit, comme si on était parti dans un autre pays. Toutes nos pensées dans une autre langue, et on est pas capable de lire les indications alors qu'elles sont partout autour de nous."
The Sun is Also a Star est l'histoire captivante de Daniel et Natasha, entre coïncidences et actions déterminantes, où Nicola Yoon nous fait découvrir l'importance des rencontres que l'on fait et des valeurs auxquelles on croit. Une incitation à la tolérance et au respect de tous.
Lien : http://laura-passage.com/the..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Wazlib
  17 décembre 2017
Et voici une centième critique, ça se fête, n'est-ce pas?
Et pour le coup, une lecture pas tout à fait comme les autres, que cela soit dans le choix du livre ou ma manière de le lire.
Car voyez-vous, ces derniers mois ont été terribles. Cela tient à quelques FAITS OBSERVABLES: une année universitaire qui n'a jamais commencé aussi vite et aussi fort, un contexte para-universitaire que je n'ai pas rendu évident non plus, des lectures difficiles et rares, et pourtant un besoin incroyable et constamment insatisfait de lire.
Alors voilà, les examens passés dans la souffrance appartiennent désormais au passé, et il fallait au moins banaliser une journée pour tout simplement, lire.
Mais j'avais bien conscience qu'après "Cloud Atlas", il faudrait s'attaquer à quelque chose d'un peu plus "léger". Je me suis donc tourné vers la littérature jeunesse, et la jolie couverture de "The Sun is also a Star", de même que sa promesse d'une belle histoire d'amour m'a rapidement convaincu.
Que vous dire du livre, donc, après cette introduction ennuyeuse? C'est une jolie dose de bonheur et de plaisir tout simplement. Un shot de joie. Lu en une journée, vécu en une journée, et quelle journée! L'immersion fut totale, la joie sincère, l'exaltation explosive.
Le livre est bien loin d'être dénué de défauts. Mais très honnêtement, ils ressortent finalement si peu que j'aurai bien du mal à en parler.
Les deux personnages sont très réussis, et extrêmement touchants. Que l'on parle du romantisme exacerbé de Daniel ou du rationalisme agaçant de Natasha, à aucun moment nous ne perdrons cette affection quasi-instantanée pour eux. Et la synergie est forte: c'est à partir du moment où ils sen rencontrent que le livre démarre véritablement et scotche le lecteur à ses pages.
L'écriture est agréable, le ton parfaitement ajusté, l'histoire globalement agréable à suivre. J'ai toujours été un grand fan de ces histoires d'amour contraintes par le temps, brûlant la passion par les deux bouts, où finalement l'on se passe d'une chronologie dégradante.
Tout ici, est fort. Parfois avec un peu d'excès: est-ce du à une maladresse infime de l'auteur ou simplement au fait que les personnages soient des adolescents? J'aurai du mal à trancher. Mais tout ceci semble de temps en temps trop rapide, trop bien huilé, trop intense (je parle là de Daniel). Mais comme je vous l'ai dit, le livre brille par ailleurs par son réalisme, au sens où on y croit franchement. Ce qui me fait dire que si parfois Daniel s'emballe, et que Natasha finit par le suivre, c'est juste une preuve que Nicola Yoon maîtrise très bien ses sujets adolescents.
Les thèmes abordés dans ce livre sont nombreux, tant nos tourtereaux parlent encore et encore avec le même engouement. Deux modes de pensée s'affrontent, sans qu'aucun ne fasse de l'ombre à l'autre, se mariant même avec panache. Les chapitres à la première personne sont entrecoupés de notes informatives sur divers sujets, ou de digressions sur d'autres personnages croisés ou abordés, et c'est toujours très réussi. Cela donne au final un roman dont les ramifications sont longues, et qui finalement partent toutes de la même constatation: ce couple d'une journée, qui modifiera le cours de bien des phénomènes naturels et personnes par leurs simples actions. En fait, une sorte de vaste démonstration du schéma cause-conséquence, sans pour autant qu'on imagine ceci comme une coïncidence franche ou un destin déjà tracé.
Et évidemment, vous le devinez, une chose unique ressort de ce voyage intense rempli d'ardeur et d'émotions: l'amour, transgressant toute poésie ou science biochimique.
Alors "The Sun is also a Star" n'est pas le livre de l'année. Mais c'est un gage de passer un moment extrêmement passionnel, riche, où soudainement nous retombons dans nos travers les plus romantiques et pleins d'espoir. Et cela fait du bien, très franchement.
Le fait de l'avoir lu en une journée n'a fait que renforcer, je crois, la magie du roman.
Alors je vous conseille très honnêtement ce livre, et particulièrement si vous ressentez une certaine désillusion ou alors un "coup de mou". Cela vous remontera le moral, à tous les coups, et vous rappellera très probablement ce qui, finalement, est vraiment important pour nous tous.
Je m'abstiendrai cependant de conclure sur une note fleur bleue. J'enlève donc une étoile pour le principe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Bislys
  14 décembre 2018
Natasha, jeune jamaïcaine en passe d'être expulsée des États-Unis et Daniel, Americano-Coréen féru de poésie n'ont a priori rien en commun. Pourtant le destin va les réunir et leur donner une journée pour savoir s'ils ont un avenir ensemble.
J'ai passé un très bon moment avec Natasha et Daniel. Les chapitres sont courts et on alterne entre les points de vue de Natasha et celui de Daniel. Entre ses chapitres, on découvre aussi les histoires des personnes qui croisent le chemin de nos deux héros et dont les actions ont une incidence sur le destin des deux ados. J'ai plus aimé le personnage de Natasha, plus terre à terre et cartésien et dont l'histoire sonne très actuelle, Daniel, plus fleur bleue et poète m'as plutôt fait sourire alors que Natasha m'as émue. L'auteur nous propose deux fins à son histoire et ce petit détail m'as gênée. Je préfère quand le roman a une vraie fin et ne pas avoir à choisir entre la fin heureuse et l'autre. Mais dans l'ensemble c'est une bonne lecture et j'ai passé un très bon moment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
April-the-seven
  08 novembre 2017
Nicola Yoon est une auteur que j'ai eu le plaisir de découvrir avec Everything Everything, une lecture aussi addictive que rafraichissante. Ouvrir un de ses livres, c'est la certitude de passer les prochaines heures alpagué à sa plume, complètement conquis par son univers le temps de quelques heures. Et avec ce deuxième titre, Nicola Yoon fait mouche. Encore ! J'ai passé un merveilleux moment avec The Sun is also a star.
Dans cette histoire, on suit deux personnages que tout oppose. D'abord Natasha, une adolescente d'origine jamaïcaine. Lorsqu'elle avait huit ans, elle est partie vivre aux États-Unis. Malheureusement, sa situation et celle de sa famille sont très précaires, et le couperet tombe : ils doivent quitter le territoire le soir-même. Pour Natasha dont toute la vie et les souvenirs se trouve aux États-Unis, la nouvelle est très dure à encaisser. de l'autre côté, on suit Daniel. Ses parents sont d'origine sud-coréenne et il est né sur le sol américain. le jeune homme se prépare à un rendez-vous pour intégrer une prestigieuse université. Rien ne prédestinait Daniel et Natasha à se rencontrer ce jour-là. Et pourtant, le temps de 24h, ils vont vivre l'aventure la plus étourdissante de leur vie.
The sun is also a star a un petit quelque chose de magique. Un petit quelque chose qui le distingue des autres romans. Un petit quelque chose qui le rend unique en son genre. D'abord dans le choix des protagonistes principaux. Deux profils, deux caractères, deux éducations. Ils sont un peu comme les deux faces d'une même pièce. Natasha est le pragmatisme personnifié. Amère de la vie, révoltée et désespérée, elle ne croit plus en grand-chose et ne jure que par les faits. Pour Daniel, c'est bien le contraire. Si lui non plus n'a pas l'impression d'avoir le choix dans la vie, il se permet tout de même de rêver d'autre chose, de spéculer sur la vie en général et de croire. Et puis un jour, comme ça, par hasard, les vies de Daniel et Natasha se télescopent. Et ça fait de nombreuses étincelles !
On peut appréhender ce livre de multiples façons différentes. Sous des dehors simples et divertissant, il délivre beaucoup de messages et je suis certaine de ne pas en avoir fait le tour en une seule lecture. C'est un roman qui nous présente l'humain, tout simplement. L'humain sous son jour le plus avantageux, mais aussi le plus cruel ou le plus malheureux. C'est un livre qui nous parle de la vie, de la famille, du patrimoine, des petits moments de bonheur simple qu'il faut savourer, de l'importance de se souvenir et de pardonner, sur les rêves que l'on poursuit, les rêves dont on se nourrit et des murs que l'on place dans notre conscience par peur de souffrir. Il serait complètement insensé de définir The sun is also a star avec un seul mot. Parce que ce livre ne fait que parler de la vie dans sa plus pure essence.
On prend conscience de toutes ces choses au fur et à mesure de la lecture. Et c'est sûrement pour ça que ça n'a pas été un coup de coeur immédiat. Ça s'est fait petit à petit. Progressivement. Mais Nicola Yoon, aussi lentement qu'assurément, est parvenue à mettre dans le mille.
En plus de suivre Natasha et Daniel, on attrape ici et là quelques bribes d'histoires, des tranches de vie de personnes qui croisent leur route. Parfois tristes ou pleines d'espoir, ces tranches de vie ont fait vibrer la corde sensible en moi. le plus surprenant, c'est qu'elles finissent par influencer le devenir du duo. Et pas toujours de la façon qu'on s'imagine.
The Sun is also a star, c'est aussi l'une des romances les plus douces que j'ai pu lire jusqu'à présent. Elle se laisse lire. On se surprend à baisser la garde devant les mots de Nicola Yoon. J'ai surtout apprécié de découvrir un couple mixte. Parce que là encore, ça soulève énormément de questions.
J'ai aimé découvrir et apprivoiser ces cultures qui tout à coup s'entrechoquent les unes aux autres. Ces cultures qui tentent de demeurer intacte dans une société qui a tendance à les brasser. On se rend vraiment compte à quel point l'immigration engendre des conflits intimes chez les gens. Ces immigrés qui sont malgré tout très attachés à leurs racines, qui font des enfants sur le sol américain et qui tentent de garder cette identité bien à eux, malgré les éléments extérieurs qui poussent leurs descendants à emprunter d'autres chemins. C'est un sujet qui m'a toujours passionnée, et le retrouver dans un roman aussi beau, ça n'a fait que confirmer mon coup de coeur. 
En définitive, les messages que cherchent à transmettre Nicola Yoon sont clairs. Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise façon de penser. Chacun à sa propre histoire et sa manière de voir la vie et d'appréhender l'avenir. J'ai aimé qu'elle ne nous montre pas LE chemin à suivre, mais juste tous les petits ruisseaux qui tracent leurs sillons et cherchent à se faire une place, malgré les embûches et les imprévus qu'ils rencontrent sur leur route. 
Arrivée à la fin, je n'osais croire que ça puisse se terminer comme ça après l'ascenseur émotionnel que j'avais vécu auprès de Daniel et Natasha. J'étais subjuguée et suspendue à la plume de l'auteur pour connaître le fin mot de l'histoire. Et je n'ai pas été déçue ! Ça non !
En résumé, The sun is also a star est une histoire qui se termine sans bruit, mais qui a l'effet d'un coup de poing. Je suis tombée sous le charme de Daniel, le poète optimiste et rêveur, et de la pragmatique Natasha, qui ne jure que par les faits tangibles. Nicola Yoon est une merveilleuse auteur qui a de la magie au bout de la plume. Un très beau coup de coeur pour une très belle histoire.  

Lien : https://april-the-seven.weeb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
orbe
  28 juillet 2017
A partir d'un champ-contrechamp nous suivons la trajectoire de deux jeunes qui vont se télescoper dans l'Amérique Actuelle.
Natasha doit être expulsée le soir même vers son pays d'origine, la Jamaïque, qu'elle a quitté il y a presque dix ans.
Daniel, fils d'immigré coréen se rend à un entretien de prérecrutement pour intégrer une prestigieuse université alors qu'il ne rêve que de devenir poète.
Lorsqu'il croise son chemin, le jeune homme n'a aucun doute sur le fait qu'il s'agit de son âme soeur et il va tout faire pour la convaincre de s'intéresser à lui sans connaître ses préoccupations du moment.
Elle se laisse progressivement embarquer dans ces sentiments naissants mais bientôt la réalité surgit...
Une peinture très cinématographique de l'Amérique contemporaine avec le clivage des attendus familiaux, du racisme et des préjugés.
L'auteur s'amuse à développer dans des interludes ses conceptions et ses idées sur différents sujets qui ont traits au livre comme le destin ou les multivers.
Un roman sur la déconstruction des stéréotypes avec une afroaméricaine studieuse, scientifique qui rêve de rester aux USA et un jeune américain qui tente de conserver les valeurs inculquées par ses parents.
A la manière d'une danse on se laisse emporter dans ce dialogue souvent intérieur qui évoque les différentes axes possibles de nos vies.
A découvrir !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Citations et extraits (135) Voir plus Ajouter une citation
tearslesstearsless   14 avril 2017
Lorsque j'ai fini de lister toutes les choses qui étaient atroces, je me remets à rire. Au bout de quelques secondes, il sourit enfin, et j'en suis ravie.
- Je suis content que tu trouves ça drôle.
- Allez ! La tragédie, c'est drôle.
- On est dans une tragédie ? me demande-t-il, avec un large sourire à présent.
- Bien sûr. C'est ça, la vie, non ? On meurt tous à la fin.
Commenter  J’apprécie          110
nathalou93nathalou93   16 décembre 2018
J’ai choisis ce livre dans le cadre du club de lecture #piochedansmapal de décembre à Bislys, comme ce livre était également dans ma pal, je lui ai proposé une lecture commune, qu’elle as gentiment accepter.

Natacha d’origine jamaïcaine doit être expulsé c’est sa dernière journée aux États-Unis, elle saisis une dernière chance, pour trouver une solution ultime, mais elle va croiser Daniel, et vont passer cette journée ensemble, ils vont se connaître, se découvrir et s’aimer, est ce que Natascha va trouver une solution pour vivre cette belle histoire ?
Très belle histoire ou je poursuit le problème des migrants avec ce livre, j’apprécie beaucoup le style de l’auteure qui est aussi jamaïcaine, un chapitre pour chaque protagoniste et sa manière de voir la situation, c’est toujours intéressant et de plus Daniel et Natascha sont très différent, autant par leurs histoires familiales, que leurs personnalités, et j’ai beaucoup apprécier, c’est le 2eme opus de l’auteure et c’est très agréable de changer de thème, ou récemment j’ai lu beaucoup de polars, c’est aussi un opus qui manque pas de rythme et de rebondissements, et énormément d’émotions, j’aime bien de temps en temps ce genre de lecture merci encore à @bislys pour cette lecture
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
mademoiselleGHmademoiselleGH   28 juillet 2017
Les êtres humains ne sont pas des créatures raisonnables.
Au lieu d'être gouvérnés par la logique, nous sommes gouvernés par les émotions. Si c'était le contraire, les gens sur cette Terre serait plus heureux. Par exemple, à cause d'un simple coup de téléphone, j'ai commencé à espérer un miracle.
Commenter  J’apprécie          60
leathianleathian   11 septembre 2017
Peut-être que tomber amoureux de quelqu'un c'est aussi en partie tomber amoureux de soi-même. J'aime qui je suis quand je suis avec elle. J'aime le fait de dire ce que je pense. De foncer malgré les obstacles qu'elle dresse devant moi. Normalement, je laisserai tomber, mais aujourd'hui, non.
Commenter  J’apprécie          60
nathalou93nathalou93   11 décembre 2018
Il y a une expression japonaise que
j’aime bien : koi no Yokan. Cela ne signifie
pas « l’amour au premier regard »
mais plutôt « l’amour au deuxième
regard ». C’est l’impression, lorsqu’on
rencontre une personne, qu’on va tomber
amoureux d’elle.Peut-être qu’on ne
l’aime pas aussitôt, mais c’est inévitable
qu’on l’aimera.
Page 102 sur 423
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Nicola Yoon (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nicola Yoon
Everything Everything - Bande Annonce Officielle (VF)
autres livres classés : immigrationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Everything Everything, QUIZ

Comment s'appelle le personnage principale ?

Madeline Whittier
Melissa Francis
Pauline Whittier

10 questions
219 lecteurs ont répondu
Thème : Everything, Everything de Nicola YoonCréer un quiz sur ce livre
.. ..