AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dominique Palmé (Traducteur)Kyoko Sato (Traducteur)
ISBN : 2743608625
Éditeur : Payot et Rivages (17/10/2001)

Note moyenne : 3.54/5 (sur 40 notes)
Résumé :
Six nouvelles composent cet ouvrage. "Lézard" où un psychologue pour enfants particulièrement perturbés tombe amoureux d’une guérisseuse aux pouvoirs étranges, à "Du sang et de l’eau" où une jeune femme abandonne la communauté religieuse de son enfance et trouve un nouveau sens à l‘idée de foyer, en passant par le pouvoir du rêve partage dans " Le Rêve de Kimchi " ou encore à " Histoire curieuse des bords de la rivière ", dans laquelle une femme qui a connu une vie ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
edwige31
  30 avril 2012
Merveilleux!!!!!!!!!J'ai adoré ces nouvelles pleines de poésies, toutes douces, tendres mais un même temps très mordantes. Une découverte!!!!
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
MusardiseMusardise   29 novembre 2014
Son appartement se trouve au premier étage d'un immeuble qui donne sur la rivière, et quand on ouvre les vitres, on entend le bruit du courant. Si on se met à la fenêtre, on sent le souffle du vent, et aussi une vague odeur de vase.
On voit les maisons construites sur l'autre rive se refléter dans l'eau, et la lune qui flotte au-dessus.
Au début, j’empruntais chaque jour le chemin qui, longeant les berges, mène vers sa maison. Comme si j'avais besoin de m'assurer que je ne reviendrais plus jamais en arrière. Nous ne pouvions nous voir qu'une fois par semaine, mais parfois il m'arrivait de débarquer chez lui en pleine nuit et de rester dormir. Et de plus en plus souvent, je me rendais ensuite directement au bureau. J'entendais sans cesse murmurer la rivière. "Toi aussi, tu t'écoules et vas de l'avant, de l'avant", semblait-elle me dire. Sa voix résonnait avec force et certitude à mes oreilles, c'était une berceuse qui rassurait mon cœur toujours inquiet de l'avenir de cet amour.

Extrait de : "Histoire curieuse des bords de la rivière", du recueil de nouvelles "Lézard"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
edwige31edwige31   11 août 2012
J'aime bien regarder Lézard mettre son manteau. Regarder sa nuque quand elle se penche pour enfiler ses chaussures. Et le coup d’œil qu'elle jette dans le miroir. Ses multiples visages dans toutes sortes de situations. Des cellules en train de mourir. d'autres qui ne cessent de naître. Ses joues bien fermes, la lunule blanche de ses ongles. toute cette vie, avec ses ondes de fraicheur, qui s'écoule au rythme du courant. et que je sens battre. dans chacun de ses gestes, je peux voir mon propre reflet, bien vivant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
tweettweet   04 février 2014
Il est difficile d'être soi-même, tout simplement, voilà la marque de notre époque. Il y a là comme une ombre, tissée partout à la manière d'une toile d'araignée, et quand vous marchez elle vient s'entrelacer doucement a vos pas. Même si vous l'écartez, elle semble encore vous coller à la peau. Elle se mêle à l'air, y prenant juste assez de place pour qu'on ne puisse l'ignorer, avec l’énergie d'un faible vermisseau, à l'opposé de la vitalité ou du rayonnement de la vie. On peut bien faire semblant de ne pas la voir, tant qu'elle est là, jamais l'horizon ne se dégage entièrement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
racooninanracooninan   12 octobre 2013
Simplement, depuis notre rencontre, j'ai compris la vraie tristesse qui vient de ce qu'on est toujours seul, au fond. Où que je me trouve - chez mes parents, au village, ou encore dans cet appartement avec Akira -, finalement, personne d'autre ne pense à moi comme je le fais, et je reste là, comme suspendue dans le vide, tout est déjà décidé, là et nulle part ailleurs.
J'ai du mal à expliquer.
Ma seule maison, celle où je demeure sans cesse, est à l'intérieur de moi. Pour le reste, de même que l'aube, merveilleusement belle dans son éclat bleuté, est vite remplacée par les rougeoiements du matin qui recèlent une autre beauté, rien n'est figé , je ne peux rien retenir. Oui, je pourrais dire les choses comme ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
HannibalLectriceHannibalLectrice   05 février 2018
Qu’est-ce que c’est, la mort ?
Quelqu’un qui s’en va, qui ne vous adresse plus un mot.
Commenter  J’apprécie          110
Video de Banana Yoshimoto (1) Voir plusAjouter une vidéo

Banana Yoshimoto : N-P
Olivier BARROT présente le livre de BANANA YOSHIMOTO "N-P". Il estime que c'est pour l'écrivain le livre de la maturité.
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les mangas adaptés en anime

"Attrapez-les tous", il s'agit du slogan de :

Bleach
Pokemon
One piece

10 questions
353 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , littérature japonaiseCréer un quiz sur ce livre