AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2355925208
Éditeur : Editions Ki-oon (25/04/2013)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 30 notes)
Résumé :
A peine installé dans sa nouvelle résidence, Seishû tombe nez à nez avec la petite Naru, une gamine du village qui le prend en affection et ne tarde pas à lui présenter tous ses amis… Au fur et à mesure des rencontres, le calligraphe retrouve peu à peu l’inspiration, seulement voilà : il ne finit que deuxième au concours suivant ! Complètement dépité, il recommence à broyer du noir. Heureusement, l’enthousiasme de Naru et les conseils avisés d’une ancienne du villag... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Noctenbule
  08 août 2014
Seishû a survécu au typhon qui a ravagé les appareils électronique de sa maison, surtout son ordinateur. Il doit se rendre au coeur du village pour contacter son ami Kawafuji afin qu'il lui en renvoie un neuf. Il apprend à ce moment qu'il va devoir participer à nouveau à un concours de calligraphie et qu'il va devoir se concentrer sur son art. Une bonne raison de s'inspirer de ce qui l'entoure et de ce qui l'accapare.
En effet, il ne peut jamais être tout seul tranquille chez lui, encore moins pendant les vacances scolaires. Les enfants des plus petits au plus grands sont présents même à son réveil sur son lit. Cela l'exaspère un peu il faut dire. Mais en fin de compte, il les adore ces jeunes qui lui donne un coup d'énergie et le libère doucement de ces peurs. Naru est tous le temps collée à lui et a toujours des idées plus farfelues les unes que les autres. Sa proximité avec l'enfant, va l'emmener à partager la fête des morts avec elle en vaillant sur le tombeau de sa grand-mère.
On découvre un peu plus les habitants de l'île qui s'attache au maître très maladroit et qui a du mal avec la nature. Au bois de trois mois, il se sent bien sur cette île coupée du monde avec des gens adorables et très gentils. de plus, il se rend compte lui même que son art évolue en positif dans la pratique. Il va même peindre de façon un peu forcée la coque d'un bateau avec la compagnie des turbulents enfants. La peur de tâcher, de dépasser commence à s'évanouir car il en est nécessaire pour libérer sa créativité.
Encore une histoire très sympathique qui se dévore tout simplement. J'adore cette plongée insulaire à la découverte d'une nouvelle culture et de personnages sympathiques et attachants. Il ne me reste plus qu'à lire la suite pour retourner en immersion dans l'art et l'amitié.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
gayane
  04 mai 2014
Le lecteur continue à suivre l'apprentissage de Seishû Handa dans la vie campagnarde japonaise. Celui-ci a fait beaucoup de progrès mais il lui reste à apprendre quelque choses comme de se servir d'un vieux téléphone à cadrant. C'est aussi l'occasion de rencontrer Aki, le petit frère de Tama.
Kawafuji et Kôsuke font leur possible pour que Seishû rentre à Tokyo mais un typhon s'abat sur l'île d Nanatsutake et met KO les installations électriques du maître. C'est l'occasion pour lui de se lancer dans un nouveau concours de calligraphie.
Ce tome est je pense le plus touchant de la série pour l'instant même s'il reste tout aussi drôle que les précédents.
Maintenant que Seishû s'est constitué une routine sur l'île, le lecteur en apprend plus sur certains personnages comme Naru et sa grand-mère décédée à l'occasion de la fête des morts, la famille de Miwa que Seishû rencontre et l'univers de Tama entre son petit frère et les mangas.
C'est très beau et très touchant ! Une vraie leçon de vie !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Colibrille
  22 septembre 2015
Ce quatrième tome est un peu moins mouvementé que le précédent. L'auteur se recentre plus sur l'île, ses coutumes, le quotidien des habitants.
Néanmoins, ce tome n'est pas ennuyeux pour autant. Alors que Seishu est en panne d'inspiration, un villageois lui demande de calligraphier le nom de son bateau. Une demande qui prend rapidement des airs de défi pour le jeune homme ! le résultat final est d'autant plus réussi qu'il est surprenant et plein d'énergie.

Commenter  J’apprécie          40
Juliedlbrt
  26 janvier 2015
Tout comme les trois premiers tomes de Barakamon, ce quatrième volume est tout à fait réussi. J'aime toujours autant me plonger dans les aventures de Seishû, Naru et les autres. C'est tendre et drôle. Un très bon manga.
Commenter  J’apprécie          00
LetterBee
  28 juin 2013
Un volume à l'image de la série, drôle, rafraîchissant et plein de bonne humeur !
Lien : http://butinerdelivresenlivr..
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (2)
BullesEtOnomatopees   26 août 2013
Un manga simple mais riche, à la bonne humeur communicative.
Lire la critique sur le site : BullesEtOnomatopees
Bedeo   13 mai 2013
Un tome du même niveau que les précédents mais une intrigue qui tarde à décoller.
Lire la critique sur le site : Bedeo
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
MariloupMariloup   09 juin 2016
Miwa: Nous aussi, on va te décrire!
Tama: Bonne idée, ça va être facile!
Miwa: Et voilà, c'est ton caractère! ("Couard")
Seishû: J'ai beau chercher, je ne vois pas dans quel sens ce mot pourrait me faire plaisir!
Tama: Snif... ("Chat")
Seishû: Oui, j'aime les chats! Arrête de faire cette tête! Ce que tu sous-entends m'énerve!!
Miwa: Je vais changer pour "exhibitionniste"...
Tama: Et moi "hémorroïdes"...
Seishû: Vous êtes des harpies!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ColibrilleColibrille   22 septembre 2015
- Les habitants du village t'aiment bien... Et si tu t'installais ici définitivement? Ha ha ha!
- Impossible ! Mes parents vivent à Tokyo. [...]
- Tu pourrais au moins étudier la question... C'est quand même agréable de savoir... qu'on est accepté quelque part !
Commenter  J’apprécie          20
ColibrilleColibrille   22 septembre 2015
- Tu plantes le couteau au niveau des ouies et tu coupes en direction de la queue! Ensuite, tu arraches les entrailles à la main!
- C'est le genre de phrase que je n'avais entendue que dans les films d'horreur...
- T'inquiète, c'est assez rapide!
- Parle pour toi, espèce de délinquant!
Commenter  J’apprécie          10
MariloupMariloup   09 juin 2016
Seishû: On ne pourrait pas le remettre à l'eau plutôt?
Hiro: Non, c'est trop tard pour lui!
Seishû: Je savais que je mangeais des animaux. Je savais aussi qu'il fallait les tuer avant de les mettre dans une assiette. Mais c'est plus angoissant à faire que je l'imaginais. Prendre une vie, même celle d'un poisson, ça n'a rien d'évident!
Hiro: Je sais bien, mais il serait temps d'agir en adulte...
Commenter  J’apprécie          00
JuliedlbrtJuliedlbrt   27 février 2015
Elles arrivent. J'ai fermé à clé... toutes les issues sont bouchées, il n'y a aucun moyen d'entr...
- Salut Maître !
- Coucou !
- Comment c'est possible !? J'avais pourtant tout calculé !
- Tu es bien naïf... Cette maison a été notre cachette pendant des années !
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : calligraphieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14767 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre