AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 229007280X
Éditeur : J'ai Lu (10/07/2013)

Note moyenne : 4.19/5 (sur 247 notes)
Résumé :
Quand Jocelyn Butler pénètre dans le magnifique appartement de Dublin Street, elle croit vivre un rêve. Un cadre somptueux, un quartier agréable d'Édimbourg, et une future colocataire des plus adorables. Ellie Carmichael est certes un peu trop enjouée et curieuse pour le caractère secret de Jocelyn, pour qui se lier d'amitié avec autrui a toujours été une épreuve, mais elle lui est aussitôt sympathique. Son frère, en revanche? Beau comme un dieu, mais aussi arrogant... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (85) Voir plus Ajouter une critique
Hamisoitil
21 août 2013
J'ai découvert ce roman bien par hasard sur le site Amazon. En effet, Amazon nous propose des ebooks gratuits et dans tout ça, on y découvre des trésors dont celui-ci. Aujourd'hui, cet ebook n'est plus offert gratuitement et quand je vois le prix de ce livre actuellement 13 ou 14 euros, je me dis waouh....je l'ai échappé belle même si je pouvais me l'offrir bien évidemment.
J'avoue que le titre m'avait fait de l'oeil, et surtout m'intriguait un tout petit peu, du coup quand j'ai commencé à voir les commentaires plus qu'élogieux à son sujet, il ne fallait pas que je perde de temps. Ce livre me faisait vraiment de l'oeil.
Le seul hic et bien quand je suis allée dans la librairie et j'ai découvert ce fameux "Dublin Street", j'en avais presque les larmes aux yeux. C'est un joli pavé. La couleur est juste magnifique, le touché.....waouh. Et quand on le compare avec son ebook reçu immédiatement sur la lisseuse, ça fout un peu les boules. Je sais, je sais ce que vous allez me dire. Donc, passons.
Jocelyn, quatorze ans, qui préfère Joss comme surnom, vient de perdre ses parents (petite-soeur y compris) dans un accident de voiture pendant qu'elle se trouvait en cours en Virginie.
Balancée de famille en famille, les années passent et à sa majorité décide de partir loin de chez elle pour atterrir finalement dans le pays de sa défunte mère, l'Ecosse.
Elle veut devenir écrivain, du coup elle se lance dans l'écriture d'un roman.
Le drame de sa famille puis plus tard, le décès de sa meilleure amie, lui ont laissé beaucoup de séquelles et a vraiment du mal à avancer dans son roman. le syndrome de la page blanche.
Aujourd'hui, cette peur de perdre l'autre l'envahit sans cesse et lui donne des crises d'angoisse à tout bout de champ dès qu'elle se sent menacée, aimée ...... ou tout simplement aller.
C'est d'ailleurs ce qui va se passer avec cette rencontre qui va bouleverser sa vie en prenant un taxi.
Elle doit retrouver sa future colocataire à Dublin Street et fera connaissance d'un charmant écossais sur le trajet.
Bien plus tard, elle comprendra que ce charmant écossais n'est autre que le grand-frère de sa nouvelle colocataire.
La rencontre entre nos deux protagonistes est juste parfaite.
Lui, l'écossais avec les gènes des highlanders dans les veines ont ne peut qu'aimer.
Il sait ce qu'il veut et ne s'en cache pas. C'est un homme troublant au passé troublé par la méchanceté de ses parents. Son caractère rend dingue celui qui se frotte à lui. Il aime provoquer, jouer avec l'autre et surtout avec elle.
Et quand il se mettra en tête de l'avoir pour lui, ça va être un sacré défi qu'il se lancera. Un homme possessif.
Car notre chère Joss avec la vie qu'elle a mené jusqu'à maintenant, n'est absolument pas prête à succomber au beau Braden, l'écossais. Bien sûr, elle le trouve craquant, terriblement beau avec un charisme de fou et pourtant elle se doit de ne pas succomber à ses avances, ses ruses etc.... Et ça va être dur, long mais exquis pour nous lecteurs.
Puis nous avons tous nos autres personnages du roman qui sont tous aussi excellents que notre couple phare du livre.
Ellie, la petite soeur de Braden, également la colocataire de Joss, amoureuse en secret du meilleur ami de son frangin. (Une pâle copie de son pote, si ce n'est pire) Donc parfait.
Puis, la meilleure amie de Joss qui reste en relation avec elle par téléphone et qui lui fait le compte-rendu de sa vie amoureuse
Et nous avons les collègues de travail qui s'intéressent beaucoup à ce qui se passe autour d'eux, dont la vie Joss.
Ah oui, sans oublier toutes les femmes ou ex du beau ténébreux.
Beaucoup de personnages qui donnent la force au roman. On ne s'ennuie pas une seconde.
Samantha Young a réussi à me bluffer avec sa plume très addictive et légère. C'est juste formidable.
Pour ma part, j'ai vachement adoré le caractère de Joss. Elle a un tempérament de feu et je pense qu'avec lui, l'écossais, il vaut mieux.
Bien évidemment, on aura droit à des scènes coquines bien explicites, bien détaillées, bien délicieuses et ça je reconnais que cela donne de la saveur à l'histoire. Rien de scabreux toutefois.
Une jolie pépite bien contemporaine, rigolote, sexy, et sérieuse à la fois.
C'est un coup de coeur et j'attends la suite avec impatience.

Version ebook
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          132
Vidia
01 octobre 2013
Bien sur CECI EST MON AVIS ! Chacun a le sien.
Recommandé par des lectrices, j'ai donc entamé ce livre avec une impatience qui s'est soldée par une déception. le livre raconte l'évolution de Jocelyn Butler, jeune femme qui a perdu ses parents et sa petite soeur dans un tragique accident de voiture et qui n'a toujours pas fait le deuil malgré les nombreuses années d'écoulées. Suite à ça, elle a perdu sa meilleure amie Dru, morte elle aussi, et Joss porte le poids de la culpabilité sur ses épaules. Elle a donc fuit dans un autre pays pour tenter d'oublier parce qu'elle s'est construit une grosse carapace et refuse de s'attacher à d'autres personnes. Bien sur, elle va rencontré Braden qui va tout faire éclater et semer le trouble dans sa vie ainsi que Ellie la soeur de celui ci.
Une héroine qui pour la première fois m'a littéralement tapée sur les nerfs.
Le passé de Joss est un peu similaire au mien étant donné que j'ai également perdu un être cher et que je me suis enfermée dans une bulle. Je pensais, bêtement peut-être, que j'allais me reconnaître en elle et ce fut le cas au tout début pour qu'ensuite j'eus envie de lui mettre des coups de pieds aux fesses. Joss fait preuve parfois d'une immaturité affolante et qui se plaint de ce qu'il lui arrive alors qu'elle le cherche. Par exemple lorsque Braden est avec une autre femme, elle imagine derechef qu'il a tourné la page et qu'il l'a oubliée. Lui veut lui parler et elle refuse tout contact, pleurant sur son triste sort alors qu'elle cherche des excuses pour ne pas avoir la confrontation. Elle tire ses conclusions hâtivement pour ensuite avoir le coeur brisé. le mec l'aime et il se bat pour elle, et Joss s'enferme sur elle-même par peur. Je peux comprendre qu'elle ait peur de le perdre parce qu'elle se croit maudite et qu'elle porte la mort aux gens auxquels elle tient mais quand même !
Je me suis retenue plus d'une fois de ne pas donné des coups de poings dans mon livre et je peux vous dire que je l'ai injuriée de plusieurs noms d'oiseaux. Joss a besoin d'aide mais elle n'en veut pas alors que c'est ce qui justement lui ferais du bien ! Braden est là pour l'épauler, la soutenir quand elle fait des crises d'angoisse mais non, elle reste aveugle. Heureusement, elle va finalement accepté de faire confiance et d'ouvrir son coeur mais ceci ne sera que vers la fin du livre. Trop tard, trop long trop redondant.
Branden quant à lui est un homme charmant qui sait ce qu'il veut. Une pointe d'arrogance et de prétention ajouter une note de plus à son charme. Il a la volonté de vouloir aider Joss, il se bat pour elle et il ne baisse pas les bras. Cet homme brisé par une histoire de son passé est un ange avec sa famille et je dois dire que le lien avec sa soeur Ellie est à mes yeux magnifique ! Ce jeune homme, riche, beau et connu à de la répartie et une détermination sans faille usant de ruse et de plan pour faire céder Joss. L'imperfection et le comportement de Joss rendent Braden encore plus parfait et MERCI d'être là sinon sans un mec aussi percutant que lui j'aurais fermé la boutique et jeté la clé !
Une relation en dents de scie.
Si au début Braden propose un arrangement à Joss, on se rend compte rapidement qu'il tombe amoureux d'elle ce qui effraie la jeune femme. Elle va le repousser mais il va toujours parvenir a ses fins. Leur relation basée en premier sur le sexe, va doucement évoluer jusqu'à ce que Braden avoue ses sentiments à Joss qui bien évidemment va le repousser. Une autre relation de confiance va s'établir, L'héroïne va dévoiler son passé et il va la soutenir, la rassurer pour l'aider à avancer...Les disputes entre eux sont explosives, les joutes verbales fusent, les moments de complicités et de tendresses ajoutes du charme a tout ceci.
La fin se termine bien comme on le devine facilement, Joss prend en maturité dans ses sentiments et ose faire des grands pas dans l'avenir. Il aura fallu du temps, mais grâce à la détermination de Braden tout fini par s'arranger.
Des personnages secondaires attachants.
Au risque de recevoir un flot de mécontentement sur la tête, j'avoue que j'ai largement préféré le personnage féminin en la personne de Ellie. Cette petite jeune femme est d'une gaieté communicante, une bouffée de joie et d'une personnalité adorable. Elle aussi, elle traîne son fardeau et l'épreuve qu'elle doit traverser montre sa force de caractère et de volonté ! Même sur son lit d'hôpital, elle s'inquiète pour les gens qu'elle aime et pas une seule fois elle se plaint de ce qu'il lui arrive.
Nous avons aussi la famille de Braden et Ellie, avec les parents Elodie et Clark ainsi que les deux petits derniers Hannah et Declan qui forme une famille soudée et unie qui fait rêver. Tous accueillent à bras ouvert Joss qui va s'attacher à eux sans pour autant le montrer de peur de les perdre également.
Nous avons aussi Adam, le meilleur ami de Braden dont Ellie est amoureuse. Celui-ci va ouvrir les yeux tardivement pour rester auprès de Ellie et l'aider dans l'épreuve qui l'attends.
Une histoire qui ne m'a pas marqué.
Je pensais vraiment que ce livre allait m'atteindre jusqu'au plus profond étant donné le passé de Joss, mais non ! L'auteure ne m'a vraiment pas donné envie d'être triste pour Joss bien au contraire. J'ai eu envie de la secouer, de l'engueuler et elle m'a déçue lors de certaines de ses réactions ce qui m'a vraiment coincé dans ma lecture. Fort heureusement Braden et Ellie relevaient le niveau sinon j'aurais abandonné ma lecture. L'héroïne aurait eu des comportement plus mature lors de certaines scènes j'aurais peut-être être plus convaincue.
J'ignore si cette déception ne vient pas du fait que justement je traîne un peu la même valise que Joss. Je ne me suis vraiment pas vu en elle, mise à part ses crises d'angoisse et la peur d'ouvrir le tiroir des souvenirs au risque de m'effondrer. Pour le reste, j'aurai aimé avoir un Braden pour me tendre la main...
L'écriture de l'auteure est fluide et se lit très bien, les dialogues aux réparties rythmes la lecture et l'humour par moment apporte une touche de plus au fil des pages. Pour ma part, ce n'est pas une histoire qui va me marquer. Elle se lit, mais il n'y a rien de transcendant. Je le redis sans Branden et Ellie, cette histoire m'aurait ennuyée ou alors fait piquer une crise de nerfs envers Joss.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Blackbird
31 janvier 2014
Un roman que j'ai beaucoup apprécié, frais et passionnant, on ne s'ennuie jamais. La plongée dans l'univers citadin d'Edimbourg est immédiate. L'auteur prend son temps pour bien installer ses personnages sans que cela soit monotone, ce qui fait que lorsque l'histoire d'amour entre Braden et Joss commence réellement, nous connaissons leur caractère et leurs histoires familiales et sentimentales respectives.
Les personnages secondaires comme Ellie et Adam sont aussi agréables à suivre. L'histoire d'amour entre Joss et Braden nous tient en haleine jusqu'à la fin parce qu'elle est à la fois passionnée et chancelante. Joss est détruite par la mort de ses proches et le deuil l'a rendue inconstante et désarmée face à toute relation que celle-ci soit amicale ou amoureuse. Il y a des scènes vraiment très amusantes qui m'ont fait sourire ou m'ont littéralement fait éclaté de rire.
J'ai apprécié que l'auteur nous emmène assez loin dans le futur de Joss et Braden, la fin n'est pas bâclée ce qui est d'autant plus agréable.
Bref un livre que je conseille vivement à tous les fans de belles romances.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
basileusa
16 novembre 2013
Une romance bien au dessus des autres fifty shades et Dévoile moi . Ici pas de niaiseries ni d'histoires improbables qui se déroulent sur 3 tomes ou plus ...
Un seul tome ,bien écrit ,efficace ,un peu de sexe bien sûr et un cadre écossais.
Par contre ce qui me gêne c'est que Braden ,le mec craquant est encore un type plein aux as . Alors quoi ,dans leur fantasmes les femmes ne pensent qu'à un mec riche sinon rien ? Sont-elles si vénales pour que tous les auteurs de ce genre de livres pensent à un personnage riche ? C'est vrai que quand on y pense ,dans les contes de fées ,c'est souvent un prince ...Alors je pensais jamais dire ça mais merci "desperate housewifes" pour ces très beaux plombier et jardinier !
Commenter  J’apprécie          1812
Hillel
08 août 2013
En ce moment, difficile de passer à côté des nombreuses romances contemporaines à tendance, voire complètement, érotiques.
On a les 50 nuances de gris, de jaune et autres, les dévoile moi, attache moi, et j'en passe et des meilleurs.
D'ailleurs tous les titres, et toutes les couvertures se ressemblent assez, épurées avec un objet significatif.
Alors lorsque je m'attaquais à ce dernier roman en date de ce genre, voyant le bracelet en diamant en première de couverture, je me suis dit "Encore". Oui, "encore une histoire peu crédible où le type est plein aux as, séduit une pauvre jeune fille esseulée et se lancent à deux dans des ébats interminables aux multiples orgasmes".
J'en soufflais d'avance, or ce titre avait l'air d'avoir emballé bon nombre de lecteurs, ou plutôt de lectrices.
Alors oui, de nombreux points communs apparaissent de prime abord. Un héros bourré d'argent, beau et bien bâtit. Un deal entre les deux protagonistes basé sur une attirance sexuelle mutuelle, et de nombreuses scènes assez hot et détaillées avec son quottas d'orgasmes, il s'entend. Des personnages se trimbalant un lourd passé, une psy dans le lot... Et zou, nous avions notre couple tourmenté et passionné.
Sauf que bien vite je me suis aperçue qu'on quittait un peu les clichés habituels, que les personnages n'étaient pas si lisse, que les scènes de sexe arrivent bien après 150 pages, et ne se multiplient pas toutes les deux pages, (on attend un peu de finir un chapitre). Que le langage était loin d'être trop cru, avec un style plus soigné...
Bref je me suis aperçu que cette énième romance pseudo érotique se démarquait pas mal des autres et se trouvait nettement plus intéressante.
Tout se lit avec une fluidité agréable, mais le style n'est pas trop niais, les répliques sont plus recherchées, et on suit pas mal de pages consacrées aux réflexions et descriptions... Les personnage sont attachants et exaspérants à la fois, leurs situations, bien qu'extrêmes paraissent crédibles...
Bon certes ils sont jeunes beaux, riches et font l'amour comme des bêtes, on a notre dose de clichés, mais après tout on savait dans quoi on se lançait en ouvrant le roman.
Bref, une lecture sympa, qui m'a séduite, sans pour autant me donner un goût soudain pour ce genre littéraire très en vogue. Non, un titre de ce genre de temps en temps, trié sur le volet, pour passer un moment léger, me convient amplement.
En bref si vous deviez en choisir un, prenez celui-là.
Lien : http://leslivresdalily.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          132
Citations & extraits (45) Voir plus Ajouter une citation
LaChroniquedesPassionsLaChroniquedesPassions28 décembre 2014
Il me dévisagea d'un air calculateur, les traits tendus, indéchiffrables.
Il semblait furieux.
— Qu'est-ce que tu fous ici ?
Il ne me répondit pas, et mes yeux s'égarèrent de nouveau, parcoururent son corps malgré eux, embrassant le pull ras du cou très classe et le pantalon noir de couturier. Le seul accessoire qu'il arborait était une montre de sport très luxueuse en platine. Son élégance et le fait qu'il ne se soit pas rasé depuis quelques jours contribuaient à rendre l'ensemble extrêmement attractif.
Je sentis à nouveau ce pincement au plus profond de moi, et ma mâchoire se contracta. Pourquoi fallait-il qu'il m'excite à ce point ? Ce n'était pas juste.
Pour masquer mon trouble, j'avalais une gorgée de soda.
— Alors ?
— Je n'aime pas partager.
Je soutins son regard et, même si cela me paraissait impossible, il sembla encore plus furieux qu'avant. Dans cette toute petite pièce, Braden paraissait aussi immense qu'intimidant, et le contraste entre nos deux physionomies n'en était que plus saisissant. Il pouvait m'écraser comme un insecte si tel était son désir.
— Quoi ?
Il étrécit les yeux.
— J'ai dit que je n'aimais pas partager.
Je repensai à Vicky.
— Ce n'est pas ce que j'ai entendu dire.
— Disons les choses autrement. (Il approcha d'un pas, bouillant de colère.) Quand il s'agit de toi... je n'aime pas partager.


http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
LaFouineuseLaFouineuse04 décembre 2015
— Dors, bébé.
Euh... non !
Comme anticipant ma fuite imminente, Braden m'étreignit plus fort encore, glissa une jambe entre les miennes pour m'en capturer une.
— Dors.
Quel sale type autoritaire.
— Les câlins ne faisaient pas partie de notre accord.
Il ne releva pas. À peine une minute plus tard, j'entendis son souffle se réguler. Il allait réellement s'endormir ! J'essayais de remuer, mais il banda ses muscles, menaçant, et je n'eus pas la force de me libérer.
Je demeurai donc allongée, à attendre. J'étais merveilleusement épuisée par cette superbe séance de sport en chambre, et dormir m'apparaissait tel le paradis ; néanmoins, j'étais déterminée à ne pas sombrer dans ses bras. Cela faisait bien trop... truc de couple.
Me contraignant à rester éveillée, je gardai la pose pendant une bonne demi-heure, jusqu'à sentir son corps parfaitement détendu. Je me mordis la lèvre pour atténuer le moindre souffle provoqué par mes mouvements de ninja, je soulevai son bras aussi délicatement que possible et démêlai nos jambes.
Je me figeai.
J'aurais juré entendre sa respiration se modifier.
Aux aguets, je ne me détendis qu'après m'être assurée de son rythme régulier.
Furtivement, silencieusement, je m'éloignai de lui, rampai jusqu'au bord du lit, faisant lentement basculer mes jambes vers le sol. Mes fesses avaient à peine quitté le matelas que je me retrouvai clouée dessus avec une telle force que je rebondis en laissant échapper un cri étouffé.
Mon cœur trépignait contre ma poitrine tandis que Braden me remettait en position de façon experte, avec une telle agilité que je me retrouvai sous lui en quelques secondes, les poignets croisés au-dessus de ma tête, un bel étalon à califourchon sur moi.
Il n'avait pas l'air content.
— Bordel, tu veux bien dormir ?
Je lui lançai un regard furieux.
— Pas tant que tu seras dans mon lit. Ça ne faisait pas partie du deal.
— Premièrement : c'est moi qui ai acheté ce lit. Deuxièmement : il s'agit juste de dormir, Jocelyn.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LaFouineuseLaFouineuse04 décembre 2015
Je repris peu à peu conscience et, en me réveillant, sentis un poids contre ma taille et une chaleur inhabituelle. Je me rendis alors compte que c'était cette dernière qui m'avait réveillée. Si j'en croyais la lourdeur de mes paupières et leur refus obstiné de se soulever, il était bien trop tôt pour se lever et mieux valait que je me rendorme.
Cependant, ce poids sur ma taille ne m'était pas inconnu.
Contraignant mes yeux à s'ouvrir, je découvris le torse nu allongé à quelques centimètres de mon visage. Euh, quoi ?
Réveille-toi ! Mes prunelles douloureuses remontèrent jusqu'à la tête qui surplombait ce corps, et la réalité me pénétra lentement, mais sûrement. Braden était dans mon lit.
Encore.
Il me fallut quelques secondes pour me rappeler être rentrée la veille et l'avoir trouvé sur le canapé. J'avais discuté avec Ellie, je m'étais débarbouillée à la salle de bains, puis m'étais affalée au pieu.
À l'évidence, à un moment où à un autre, Braden s'y était glissé à son tour.
Ça ne faisait pas partie de notre accord.
Vexée, je repoussai sa poitrine de toutes mes forces. Et, ce faisant, je le fis rouler hors du lit.
Il heurta le sol avec un bruit sourd et douloureux, et je me penchai par-dessus le rebord du matelas pour voir ses yeux s'ouvrir en grand, embrumés et surpris de me contempler ainsi par en dessous. Ai-je déjà signalé qu'il était complètement nu ?
— Bon Dieu, Jocelyn, gémit-il d'une voix endormie. Pourquoi tu as fait ça ?
Je le toisai avec un sourire narquois.
— Pour te rappeler que ce n'était qu'une histoire de cul.
Il se redressa sur ses coudes, plus sexy que jamais avec ses cheveux en bataille et son expression révoltée.
— En me dégageant de ton lit ?
— Avec style, précisai-je, mutine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
paraty62paraty6226 juillet 2013
J'exagérai un soupir.
— Braden, je t'aime bien. Sincèrement. Certes, tu es un connard dominateur et tu n'as aucun tact, mais tu as l'air d'être un chic type et un bon frère pour Ellie.
(Nos regards se croisèrent, et je faillis tressaillir en ressentant un pincement d'excitation dans la poitrine.) Ta sœur est devenue une amie très proche, et j'adore notre colocation. Je ne voudrais pas tout foutre en l'air. Et je n'ai aucune envie de me retrouver emprisonnée dans une relation. Avec qui que ce soit.
Il me contempla silencieusement, si longtemps que je me demandais s'il allait finir par répondre. J'étais sur le point de décréter qu'il valait mieux le laisser poursuivre sa réflexion seul quand il se détendit contre le dossier. Ses yeux s'assombrirent. Je connaissais ce regard. Oh, oh.
— Heureusement que je ne t'ai pas proposé une relation.
J'en restai totalement perplexe.
— Euh, qu'est-ce que tu suggères, alors ?
— Du cul.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
imn82imn8203 janvier 2014
J'ai l'impression qu'il me manque quelque chose de capital quand tu n'est pas là. A tel point que je ne me sens plus moi-même. Je n'avais encore jamais eu l'impression que quelqu'un m'appartenait. Mais tu es à moi, Jocelyn. Je l'ai su dès que nous nous sommes rencontrés. Et je suis à toi. Je ne veux pas appartenir à qui que ce soit d'autre.
Commenter  J’apprécie          70
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
2407 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
. .